Équipe de Roumanie de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article traite de l'équipe masculine. Pour l'équipe féminine, voir Équipe de Roumanie de football féminin.

Drapeau : Roumanie Équipe de Roumanie

Écusson de l' Équipe de Roumanie
Généralités
Confédération UEFA
Couleurs jaune, bleu et rouge
Surnom Tricolorii (« les Tricolores »)
Stade principal Arena Națională
Classement FIFA en augmentation 27e (14 août 2014)[1]
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : Roumanie Victor Pițurcă
Capitaine Vlad Chiricheș
Plus sélectionné Dorinel Munteanu (134 sélections)
Meilleur buteur Gheorghe Hagi et
Adrian Mutu (35 buts)

Rencontres officielles historiques

Premier match 8 juin 1922 (Yougoslavie, 1-2)
Plus large victoire 9-0, Finlande (14 octobre 1973)
Plus large défaite 0-9, Hongrie (6 juin 1948)

Palmarès

Coupe du monde Phases finales : 7
Quart de finaliste en 1994
Championnat d'Europe Phases finales : 4
Quart de finaliste en 1960, 1972 et 2000

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour les résultats en cours, voir :
Équipe de Roumanie de football en 2014

L'équipe de Roumanie de football est constituée par une sélection des meilleurs joueurs roumains sous l'égide de la Fédération de Roumanie de football.

Historique[modifier | modifier le code]

La Roumanie de 1909 à la Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

La fédération nationale de Roumanie est fondée en 1909. Elle est affiliée à la FIFA depuis 1923. L’équipe nationale roumaine a joué son premier match le 8 juin 1922 contre la Yougoslavie (Royaume de Yougoslavie) sur le score de 2 buts à 1 pour les Roumains. Elle a participé aux trois premières Coupes du Monde mais échouant deux fois en huitièmes de finale en 1934 et 1938. Pour anecdote, le roi Carol II (roi de 1930 à 1940) avait lui-même choisi les joueurs de l'équipe de Roumanie, lors de la Coupe du Monde 1930.

La Roumanie sous l’époque communiste[modifier | modifier le code]

Après la Seconde Guerre mondiale, qui a touché l’Europe et aussi la Roumanie, la Roumanie a perdu sa puissance footballistique. Sa plus grosse défaite est contre la « grande » équipe de Hongrie (qui débute son apogée) et se solda par un score de 6 buts à 0, le 6 juin 1948. L'équipe roumaine est membre de l'UEFA depuis sa création en 1954. Durant cette période, la Roumanie ne s’est qualifiée qu’une fois pour la Coupe du monde, c’était en 1970 au Mexique avec une seule victoire sur la Tchécoslovaquie et deux défaites contre le Brésil (futur vainqueur de la Coupe) et l’Angleterre (tenante du titre à l’époque). La plus large victoire de la Roumanie a lieu le 1er octobre 1973, contre la Finlande pour une victoire 9 buts à 0. Pour le Championnat d’Europe des Nations, la Roumanie est irrégulière : quarts de finale en 1960 et 1972, huitième de finale en 1968, premier tour en 1984, non qualifiée en 1964, 1976, 1980, 1988 et 1992.

La Roumanie de 1990 à 2000[modifier | modifier le code]

La Roumanie réussit sa meilleure performance en Coupe du monde de football à l'occasion de sa sixième participation, lors du mondial américain de 1994. Cette équipe possédait alors des joueurs talentueux comme Gheorghe Hagi, Florin Rǎducioiu ou Dan Petrescu. Après avoir fini premier de leur groupe, les Roumains créèrent la sensation des huitièmes de finale en sortant l'Argentine de Gabriel Batistuta (3-2, doublé d'Ilie Dumitrescu et but de Gheorghe Hagi). En quart de finale, ils tombèrent sur de solides Suédois qu'ils malmenèrent avant de s'incliner aux tirs au but. Mais les Roumains n’arrivèrent plus à rééditer cet exploit de 1994, dans les compétitions suivantes comme en 1998 et en 2000.

La Roumanie depuis 2000[modifier | modifier le code]

Cela faisait depuis son quart de finale à l’Euro 2000 que la Roumanie ne s’était plus qualifiée pour une compétition internationale. Elle ne s'est pas qualifiée lors des deux Coupes du Monde 2002 et 2006 et l’Euro 2004. Mais le renouveau de l’équipe roumaine a permis de se qualifier pour l’Euro 2008 en Autriche et en Suisse. Elle sera opposée aux Pays-Bas (qu’elle a déjà battu dans les éliminatoires), l’Italie et la France. Lors de cet Euro, elle a fait une bonne impression même si elle est éliminée au premier tour, en posant problème à la France (0-0) et à l'Italie (1-1, but d'Adrian Mutu) même si celui-ci voit un penalty arrêté par Buffon. Mais elle perdra contre l'armada hollandaise (2-0). Pour la qualification à la Coupe du monde de football 2010, la Roumanie se retrouvera dans le groupe de la France, la Serbie, l'Autriche, les îles Féroé et la Lituanie. La Roumanie ne se qualifiera pas à la Coupe du Monde 2010, et réalise une de ses plus grandes hontes contre la Serbie (5-0).

La prochaine campagne de la Roumanie est la qualification à l'Euro 2012. Dans son groupe éliminatoire, elle retrouve la France, la Biélorussie, la Bosnie-Herzégovine, l'Albanie et le Luxembourg. Après 5 matchs, le bilan est le suivant pour les Roumains : (1-1) contre l'Albanie (but de Stancu), (0-0) contre la Biélorussie, défaite (2-0) contre la France, défaite (2-1) contre la Bosnie-Herzégovine (qu'elle ne réaffrontera pas, suite à la suspension de cette dernière), et victoire (3-1) contre le Luxembourg. À 4 matchs de la fin, elle compte une seule victoire, 2 nuls et 2 défaites. Elle pointe à la quatrième place sur cinq (Bosnie-Herzégovine retirée du groupe pour les raisons mentionnées ci-dessus), à trois points des barrages et sept points de la qualification directe. Le meilleur buteur roumain est Mutu avec 2 réalisations.

En outre, Victor Pițurcă l'actuel sélectionneur doit faire face à d'importants problèmes internes au sein de l'effectif national. Déjà privé de Cosmin Contra, Mirel Rădoi et surtout du capitaine Christian Chivu, fraichement retraités, Pițurcă exige les départs de Gabriel Tamaș et Adrian Mutu, après une soirée bien arrosée et divers abus d'alcool avant un match officiel de la sélection.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Parcours en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

L’équipe roumaine s'est qualifiée à sept reprises pour la phase finale de la Coupe du monde de football.

Phase finale Phase qualificative
Année Stade Position J G N D BP BC Pos J G N D BP BC
Drapeau : Uruguay 1930 Phase de groupes 8e 2 1 0 1 3 5 Aucune phase qualificative
Flag of Italy (1861-1946).svg 1934 Huitième de finale 12e 1 0 0 1 1 2 2/3 2 1 0 1 2 3
Drapeau : France 1938 Huitième de finale 9e 2 0 1 1 4 5 Forfait de l’Égypte
Drapeau : Brésil 1950 Non entrée Non entrée
Drapeau de la Suisse 1954 Non qualifiée 2/3 4 2 0 2 5 5
Drapeau : Suède 1958 2/3 4 2 1 1 6 4
Drapeau : Chili 1962 Absente
Drapeau : Angleterre 1966 3/4 6 2 2 2 6 4
Drapeau : Mexique 1970 Premier tour 11e 3 1 0 2 4 5 1/4 6 3 2 1 7 6
Drapeau : Allemagne 1974 Non qualifiée 2/4 6 4 1 1 17 4
Drapeau : Argentine 1978 2/3 4 2 0 2 7 8
Drapeau : Espagne 1982 3/5 8 2 4 2 5 5
Drapeau : Mexique 1986 3/5 8 3 3 2 12 7
Drapeau : Italie 1990 Huitième de finale 12e 4 1 2 1 4 3 1/4 6 4 1 1 10 5
Drapeau : États-Unis 1994 Quart de finale 5e 5 3 1 1 10 9 1/6 10 7 1 2 29 12
Drapeau : France 1998 Huitième de finale 11e 4 2 1 1 4 3 1/6 10 9 1 0 37 4
Drapeau : Corée du Sud Drapeau : Japon 2002 Non qualifiée 2/5 10 5 2 3 9 6
Drapeau : Allemagne 2006 3/7 12 8 1 3 23 11
Drapeau : Afrique du Sud 2010 5/6 10 3 3 4 12 18
Drapeau : Brésil 2014 2/6 10 6 1 3 19 12
Drapeau : Russie 2018
Drapeau : Qatar 2022
Total 7/20 21 8 5 8 30 32 116 63 23 30 206 114

Parcours en Championnat d'Europe[modifier | modifier le code]

L’équipe roumaine s'est qualifiée à quatre reprises pour la phase finale du championnat d'Europe de football.

Phase finale Phase qualificative
Année Stade Position J G N D BP BC Pos J G N D BP BC
Drapeau : France 1960 Non qualifiée 2/3 4 1 0 3 3 7
Drapeau : Espagne 1964 2/2 2 1 0 1 3 7
Drapeau : Italie 1968 2/4 6 3 0 3 18 14
Drapeau : Belgique 1972 1/4 9 4 3 2 15 7
Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie 1976 2/4 6 1 5 0 11 6
Drapeau : Italie 1980 3/4 6 2 2 2 9 8
Drapeau : France 1984 Phase de groupes 7e 3 0 1 2 2 4 1/5 8 5 2 1 9 3
Drapeau : République fédérale d'Allemagne 1988 Non qualifiée 2/4 6 4 1 1 13 3
Drapeau : Suède 1992 3/5 8 4 2 2 13 7
Drapeau : Angleterre 1996 Phase de groupes 15e 3 0 0 3 1 4 1/6 10 6 3 1 18 9
Drapeau : Belgique Drapeau : Pays-Bas 2000 Quart de finale 7e 4 1 1 2 4 6 1/6 10 7 3 0 25 3
Drapeau : Portugal 2004 Non qualifiée 3/5 8 4 2 2 21 9
Drapeau : Autriche Drapeau de la Suisse 2008 Phase de groupes 11e 3 0 2 1 1 3 1/7 12 9 2 1 26 7
Drapeau : Pologne Drapeau : Ukraine 2012 Non qualifiée 3/6 10 3 5 2 13 9
Drapeau : France 2016 À déterminer
Total 4/13 13 1 4 8 8 17 105 54 30 22 197 99

Trophées divers[modifier | modifier le code]

L'équipe d'aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Sélections et buts actualisés le 25 juillet 2014.

Pos Nom Date de naissance Sélections Buts Club
GB Ciprian Tătăruşanu 9 février 1986 (28 ans) 24 0 Drapeau : Italie ACF Fiorentina
GB Costel Pantilimon 1er février 1987 (27 ans) 18 0 Drapeau : Angleterre Sunderland
GB Silviu Lung Jr. 4 juin 1989 (25 ans) 3 0 Drapeau : Roumanie FC Astra Giurgiu
DF Vlad Chiricheș 14 novembre 1989 (24 ans) 25 0 Drapeau : Angleterre Tottenham Hotspur
DF Valerica Gaman 25 février 1989 (25 ans) 13 1 Drapeau : Roumanie FC Astra Giurgiu
DF Florin Gardoș 29 octobre 1988 (25 ans) 12 0 Drapeau : Angleterre Southampton FC
DF Dragos Grigore 7 septembre 1986 (27 ans) 6 0 Drapeau : France Toulouse Football Club
DF Alexandru Mățel 18 novembre 1983 (30 ans) 13 0 Drapeau : Roumanie FC Astra Giurgiu
DF Răzvan Raț Capitaine 26 mai 1981 (33 ans) 97 2 Drapeau : Grèce PAOK
DF Srdjan Luchin 4 mars 1986 (28 ans) 9 1 Drapeau : Roumanie FC Steaua Bucarest
DF Cristian Manea 9 août 1997 (17 ans) 1 0 Drapeau : Roumanie FC Viitorul Constanța
ML Alexandru Maxim 8 juillet 1990 (24 ans) 15 2 Drapeau : Allemagne VfB Stuttgart
ML Bănel Nicoliță 7 janvier 1985 (29 ans) 37 1 libre
ML Costin Lazăr 24 avril 1981 (33 ans) 32 2 libre
ML Gabriel Torje 22 novembre 1989 (24 ans) 36 10 Drapeau : Turquie Konyaspor
ML Mihai Pintilii 9 novembre 1984 (29 ans) 17 1 Drapeau : Arabie saoudite Al-Hilal FC
ML Cristian Tănase 18 février 1987 (27 ans) 37 6 Drapeau : Roumanie FC Steaua Bucarest
ML Alexandru Bourceanu 24 avril 1985 (29 ans) 27 0 Drapeau : Turquie Trabzonspor
ML Cosmin Matei 30 septembre 1991 (22 ans) 1 0 Drapeau : Roumanie FC Dinamo Bucarest
AT Ciprian Marica 2 octobre 1985 (28 ans) 71 24 Drapeau : Turquie Konyaspor
AT Alexandru Chipciu 18 mai 1989 (25 ans) 12 3 Drapeau : Roumanie FC Steaua Bucarest
AT Gheorghe Grozav 29 septembre 1990 (23 ans) 17 3 Drapeau : Russie Terek Grozny
AT Bogdan Stancu 28 juin 1987 (27 ans) 29 6 Drapeau : Turquie Gençlerbirliği
AT Raul Rusescu 9 juillet 1988 (26 ans) 5 0 Drapeau : Espagne Séville

Principaux joueurs du passé[modifier | modifier le code]

Sélectionneurs[modifier | modifier le code]

  • L'autrichien Josef Uridil est le seul étranger à avoir entraîné la sélection.

Records individuels[modifier | modifier le code]

Chiffres au 29 mars 2011[3]

Joueurs les plus capés
CL. Joueur Période Sélections Buts
1 Dorinel Munteanu 1991–2007 134 16
2 Gheorghe Hagi 1983–2000 125 35
3 Gheorghe Popescu 1988–2003 115 16
4 Ladislau Bölöni 1975–1988 104 24
5 Dan Petrescu 1989–2000 95 12
6 Bogdan Stelea 1988–2005 91 0
7 Michael Klein 1981–1991 90 5
8 Marius Lăcătuș 1984–1998 84 13
9 Mircea Rednic 1981–1991 83 2
10 Bogdan Lobonț 1998– 85 0
Meilleurs buteurs
CL. Joueur Période Buts Matchs
1 Gheorghe Hagi 1983–2000 35 125
1 Adrian Mutu 2000– 35 76
3 Iuliu Bodola 1931–1939 30 40
4 Viorel Moldovan 1993–2005 25 70
5 Ladislau Bölöni 1975–1988 24 104
6 Anghel Iordănescu 1971–1981 22 60
7 Rodion Cămătaru 1978–1990 22 75
8 Florin Răducioiu 1990–1996 21 40
9 Dudu Georgescu 1973–1984 21 40
10 Ilie Dumitrescu 1989–1998 20 62


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Classement mondial », sur fr.fifa.com,‎ 14 août 2014 (consulté le 16 août 2014).
  2. Équipe B.
  3. (en) Romania - Record International Players, sur rsssf.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :