Pedro Miguel Pauleta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pauleta
Pauleta2011.JPG
Pauleta en sélection nationale en 2011.
Biographie
Nom Pedro Miguel Carreiro Resendes
Nationalité Drapeau : Portugal Portugais
Naissance 28 avril 1973 (41 ans)
Lieu Ponta Delgada, Açores
Taille 1,8 m (5 11)
Période pro. 1994-2008
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1991 Drapeau : Portugal CD Santa Clara
1992-1994 Drapeau : Portugal Operário
1994 Drapeau : Portugal Angrense
Parcours amateur
Saisons Club
2010 Drapeau : Portugal Desportivo S. Roque 002 00(4)
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1994-1995 Drapeau : Portugal União Micaelense 023 0(11)
1995-1996 Drapeau : Portugal Estoril-Praia 030 0(19)
1996-1998 Drapeau : Espagne UD Salamanque 072 0(34)
1998-2000 Drapeau : Espagne La Corogne 066 0(21)
2000-2003 Drapeau : France Bordeaux 130 0(91)
2003-2008 Drapeau : France Paris SG 211 (109)
1994-2008 Total 532 (285)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1996 Drapeau : Portugal Portugal espoirs 001 00(0)
1997-2006 Drapeau : Portugal Portugal 088 0(47)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Pedro Miguel Pauleta, de son vrai nom Pedro Miguel Carreiro Resendes, né le 28 avril 1973 aux Açores, sur l'île de São Miguel (Ponta Delgada), est un ancien footballeur international portugais ayant évolué au poste d'avant-centre. Véritable renard des surfaces, l’« Aigle des Açores » détenait le record de buts avec l'équipe nationale du Portugal (47 buts) avant que Cristiano Ronaldo ne le dépasse et celui du Paris Saint-Germain (109 buts).

Après avoir passé la majeure partie de sa carrière de joueur en France (Girondins de Bordeaux de 2000 à 2003, puis Paris Saint-Germain de 2003 à 2008), il annonce sa retraite sportive sur une radio portugaise le 19 juin 2008.

En septembre 2010, il rechaussera les crampons avec le club amateur du Desportivo de São Roque, dans la ligue des Açores, puis raccrochera définitivement en juin 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Évoluant au poste d'attaquant, souvent avec le célèbre numéro 9 sur le dos (sauf à Bordeaux où il portait le numéro 22) et célébrant ses buts en déployant ses bras, Pedro Miguel Pauleta est surnommé l'« Aigle des Açores ». Natif des Açores, Pedro Miguel Carreiro Resendes, dit Pauleta, débute sa carrière à Micaelense des Açores puis part pour Estoril avec Grupo Desportivo Estoril Praia, inscrit 19 buts (meilleur buteur de 2e division portugaise). Auteur d'une très bonne saison, il part à l'intersaison 1996 en Espagne à Salamanque, pour participer à la montée du club en Primera Division. En 1998, il rejoint le Deportivo La Corogne où il évoluera durant deux saisons et sera sacré champion d'Espagne en 2000.

Arrivée à Bordeaux[modifier | modifier le code]

Il se fait connaître en France grâce aux Girondins de Bordeaux. Deux jours seulement après son arrivée en Gironde, il effectue son premier match sous le scapulaire le 6 septembre 2000 à Nantes. Alors totalement inconnu, il inscrit un triplé et Bordeaux l'emporte 5 à 0 face au futur champion de France. Le public girondin est conquis et ne tarde pas à lui faire savoir, tout au long des trois saisons que l'"aigle des Açores" passe au Haillan. Le joueur montre à Bordeaux son caractère atypique : car contrairement à de nombreux joueurs, le Portugais n'utilise pas de frappes surpuissantes pour marquer, il préfère fixer le gardien puis glisser en finesse le ballon dans le but. Il présente également la particularité de n'être passé par aucun des trois grands clubs portugais (Benfica Lisbonne, Sporting Portugal et FC Porto) et de n'avoir jamais évolué dans la Superliga portugaise ce qui est assez rare chez les grands joueurs portugais.

Avec les Girondins il remporte une Coupe de la Ligue en 2002, en finale de laquelle il contribue à la victoire 3 à 0 face à Lorient en marquant 2 buts, dont le dernier, splendide reprise de volée acrobatique sur un centre à l'aveugle de Christophe Dugarry. Il inscrit 65 buts en 98 matchs de Ligue 1. Il est également élu, par ses pairs, deux fois meilleur joueur du Championnat de France (2002, 2003). Sa réussite bordelaise l’impose en équipe nationale dont il devient le meilleur buteur (47 buts).

Lors de son dernier match sous les couleurs girondines, pour le compte de la 38e journée de Championnat de la saison 2002-2003 face à Lille, à domicile, Pauleta inscrit les 2 buts de la rencontre, dont le deuxième sur penalty à la 91e minute, avant d'être remplacé symboliquement à la 92e minute. Il sort en larmes sous les ovations du public. Le Portugais restera dans l'histoire des Girondins de Bordeaux de par ses performances et son comportement sur et hors du terrain. Il y jouit d'une belle popularité. C'est donc à regret que les supporters girondins le voient partir pour Paris.

Au Paris Saint-Germain[modifier | modifier le code]

A l'intersaison 2003 et après trois saisons et 65 buts inscrits en L1 sous le maillot bordelais, Pauleta quitte les Girondins et rejoint le Paris Saint-Germain. Le club girondin recevra une indemnité de transfert de 11 millions d'euros de la part du PSG. Dans le club parisien, il remporte dès sa première année la Coupe de France en marquant le but décisif en finale face à Châteauroux. Cette année-là, le PSG terminera vice-champion de France et Pauleta inscrira 18 buts en championnat. La saison suivante il participe pour la première fois à la Ligue des champions où il inscrit un but face au FC Porto, champion d'Europe en titre. Cette saison est peu prolifique pour l'aigle des Açores (14 buts en L1) et le club parisien termine 9e.

Lors de la saison 2005-2006, il parvient à trouver 21 fois le chemin des filets en championnat malgré le parcours en dent de scie du club qui termine à nouveau 9e. Pauleta inscrit aussi le but le plus important de la saison à 4 minutes de la fin en demi-finale de la Coupe de France face au FC Nantes. Il ouvre les portes du Stade de France et d'une finale face à l'Olympique de Marseille. Le 29 avril 2006, après le coup de sifflet final, Pauleta, le capitaine du Paris Saint-Germain, soulève le trophée après une victoire 2-1 face au rival marseillais.

Pauleta lors de l'Emirates Cup en 2007

Le 25 mai 2006, il prolonge son contrat le liant au PSG d'une année supplémentaire jusqu'au 30 juin 2007[1]. Il annonce au cours de la saison 2006-2007 qu'il souhaite terminer sa carrière au Paris Saint-Germain.

Après une première partie de saison catastrophique, Guy Lacombe est démis de ses fonctions, Paul Le Guen le remplace et va privilégier une attaque Luyindula-Diané-Frau et Pauleta fera de brèves apparitions mais inscrit deux doublés d'une importance capitale face à Nantes et à Troyes qui assureront mathématiquement le maintien du PSG.

Pauleta avant la finale de la Coupe de la Ligue 2007-2008 contre le RC Lens

Après un doublé contre Montpellier le 30 octobre 2008 en Coupe de la Ligue (2-0), Pauleta rejoint Dominique Rocheteau comme meilleur buteur de l'histoire du Paris Saint-Germain toutes compétitions confondues en inscrivant ses 99e et 100e buts sous le maillot du PSG. Le 15 décembre 2007, il devient l'unique meilleur buteur du club en marquant son 101e but. Le 29 mars 2008, il inscrit son 106e but en finale de la Coupe de la Ligue, remportée 2-1 par le PSG face au Racing Club de Lens. Le 26 avril de la même année, il inscrit contre l'AJ Auxerre son 200e but avec un club français, toutes compétitions confondues, c'est également le dernier but de sa carrière professionnelle.

Pour sa dernière année de footballeur professionnel, Pauleta connaîtra pour une bonne partie de la saison le banc des remplaçants. Cela vaudra à Pauleta de dire qu'il attend avec impatience la fin de la saison, avec l'espoir de connaitre un autre club. Le capitaine parisien, quand il est titularisé, marque malgré tout quelques buts primordiaux contre Valenciennes et Auxerre. Il retrouve peu à peu une place de titulaire lors de la 2e partie de saison. Le 24 mai 2008, il dispute son dernier match avec le Paris Saint-Germain lors de la finale de la Coupe de France face à l'Olympique lyonnais, remportée par les Gones 1-0 après prolongation. Ce grand joueur arrête donc sa carrière à 35 ans et 26 jours, après 8 saisons en première division. Il marque l'histoire du PSG grâce à ses nombreux buts (meilleur buteur de l'histoire du PSG avec 109 réalisations en matchs officiels (dont 16 penaltys et 5 coups francs directs) devant Dominique Rocheteau, Mustapha Dahleb, François M'Pelé et Safet Sušić mais aussi pour son professionnalisme.

En septembre 2010, Pedro Miguel Pauleta s'engage à disputer une rencontre avec le club portugais de São Roque. Il débute en coupe le samedi 18 septembre 2010 sous ses nouvelles couleur du Desportivo de São Roque comme capitaine et inscrit par la même occasion un doublé. Il déclare poursuivre jusqu'à la fin du championnat des Açores.

Carrière en sélection nationale[modifier | modifier le code]

Pauleta honore sa première sélection en équipe nationale lors du match comptant pour les Éliminatoires de la Coupe du monde 1998, Portugal - Arménie (3-1) le 20 août 1997 sous les ordres d'Artur Jorge.

L'Euro 2000 est sa première compétition internationale. Cependant, il n'est pas titulaire durant l'épreuve, le sélectionneur Humberto Coelho lui préférant Nuno Gomes. Il ne dispute que le troisième match de poule sans enjeu face à l'Allemagne (3-0) au cours duquel il délivre une passe décisive à Sergio Conceição. Il assistera depuis le banc à la défaite de son équipe en demi-finale face à la France (1-2,ap).

La première Coupe du Monde à laquelle il participa (en Corée et au Japon en 2002) le verra inscrire un triplé contre la Pologne (4-0). Cependant, la « Selecção » est éliminée dès le premier tour.

Lors de l'Euro 2004, il n'est pas au meilleur de sa forme. En effet, il ne marque aucun but pendant la phase finale qui se déroule au Portugal, loupant notamment deux occasions très nettes dans la demi-finale face aux Pays-Bas (2-1) face au portier néerlandais Edwin van der Sar. Néanmoins, le Portugal fait une bonne compétition et atteint la finale de l'épreuve, perdue face à la Grèce (0-1).

Il devient ensuite le meilleur buteur de l'histoire de la Selecção en détrônant le mythique Eusébio (41 buts) lors des matchs qualificatifs pour la Coupe du monde 2006 en Allemagne, pendant lesquels il trouve le chemin des filets à 11 reprises en 12 matchs.

Lors de la phase finale de la Coupe du Monde 2006, il marque contre l'Angola (1-0). Le Portugal atteindra le dernier carré de la compétition, éliminé en demi-finale par la France (0-1).

Suite à la défaite face à l'Allemagne (1-3) en match de classement, Pauleta annonce qu'il met un terme à sa carrière internationale au sein de la Selecção portugaise. Il détenait le record de buts sous le maillot portugais avec 47 buts en 88 sélections avant que Cristiano Ronaldo ne le dépasse durant le match Portugal-Cameroun en vu des préparations a la Coupe du Monde 2014.

Carrière post-football[modifier | modifier le code]

Le 21 novembre 2008, le président du PSG, Charles Villeneuve annonce sa future collaboration avec la cellule de recrutement dirigée par Alain Roche et qu'il sera chargé de superviser les joueurs susceptibles d'intéresser le PSG, évoluant dans la péninsule ibérique (Espagne et Portugal).

Le 4 février 2009, il devient officiellement ambassadeur du PSG[2]. Ironie du sort, cette signature a lieu le jour d'un PSG - Bordeaux (demi-finale de Coupe de la Ligue, 0-3), ses deux seuls clubs en France.

Pedro Miguel Pauleta a fêté son jubilé le 31 mai 2009 au Parc des Princes, au cours duquel il marque 5 buts. Il y est symboliquement remplacé durant le match par son fils de 13 ans André Pauleta[3].

Il s'occupe désormais des jeunes en sélection nationale.

Il fait une apparition dans le film La Cage dorée, sortie en 2013.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Pedro Miguel Pauleta[4],[5]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Portugal Portugal Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B
1994-1995 Drapeau du Portugal União Micaelense D4 23 11 - - - - - - - - - - - 23 11
Sous-total 23 11 - - - - - - - - - - - 23 11
1995-1996 Drapeau du Portugal GD Estoril-Praia D2 30 19 - - - - - - - - - - - 30 19
Sous-total 30 19 - - - - - - - - - - - 30 19
1996-1997 Drapeau de l'Espagne UD Salamanca D2 37 19 1 0 - - - - - - - - - 38 19
1997-1998 Drapeau de l'Espagne UD Salamanca Liga 34 15 - - - - - - - - - 3 0 37 15
Sous-total 71 34 1 0 - - - - - - - 3 0 75 34
1998-1999 Drapeau de l'Espagne Deportivo La Corogne Liga 28 10 - - - - - - - - - 4 2 32 12
1999-2000 Drapeau de l'Espagne Deportivo La Corogne Liga 30 8 - - - - - - C3 7 3 8 1 45 12
2000-2001 Drapeau de l'Espagne Deportivo La Corogne Liga - - - - - - 1 0 - - - 2 1 3 1
Sous-total 58 18 - - - - 1 0 - 7 3 14 4 80 25
2000-2001 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 28 20 1 3 1 0 - - C3 7 3 8 5 45 31
2001-2002 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux D1 33 22 2 4 4 4 - - C3 6 5 12 7 57 42
2002-2003 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux L1 37 23 5 5 2 1 - - C3 4 1 10 4 58 34
Sous-total 98 65 8 12 7 5 - - - 17 9 30 16 160 107
2003-2004 Drapeau de la France Paris SG L1 37 18 5 5 - - - - - - - 15 10 57 33
2004-2005 Drapeau de la France Paris SG L1 35 14 2 4 - - 1 0 C1 6 1 10 7 54 26
2005-2006 Drapeau de la France Paris SG L1 36 21 6 5 2 2 - - - - - 16 10 60 38
2006-2007 Drapeau de la France Paris SG L1 33 15 3 1 2 2 - - C3 9 6 - - 47 24
2007-2008 Drapeau de la France Paris SG L1 27 8 2 1 5 6 - - - - - - - 34 15
Sous-total 168 76 18 16 9 10 1 0 - 15 7 41 27 252 136
Total sur la carrière 448 223 27 28 16 15 2 0 - 39 19 88 47 620 332

Buts en sélections[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Le 29 janvier 2009 Pedro Miguel Pauleta reçoit du journal sportif portugais A Bola, le trophée d'honneur "Bola de Prata de Honra" (Le Ballon d'argent d'honneur) pour l'ensemble de sa carrière. Il reçoit un hommage exceptionnel des plus grands joueurs et entraîneurs portugais de Luís Figo à Cristiano Ronaldo en passant par Eusébio, Luiz Felipe Scolari et Rui Costa[7]

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • 141 buts marqués en Ligue 1 et 200 buts marqués en France, toutes compétitions confondues (91 pour les Girondins de Bordeaux - 109 pour le Paris Saint-Germain)
  • 33 buts marqués en Liga (15 avec Salamanque - 18 avec le Deportivo la Corogne)
  • 19 buts marqués en Coupe d'Europe (18 en Coupe UEFA - 1 en Ligue des champions)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. - Lequipe.fr - 25 mai 2006 - Pauleta prolonge
  2. http://www.rmc.fr/edito/sport/70262/pauleta-ambassadeur-du-psg/
  3. L'aigle a pris son dernier envol. psg.fr (consulté le 4 mai 2014)
  4. « Fiche de Pauleta », sur footballdatabase.eu (consulté le 27 avril 2013)
  5. « Fiche de Pauleta », sur psg.fr (consulté le 27 avril 2013)
  6. Il finit aussi second du classement des buteurs pour la saison 2001/2002 derrière Djibril Cissé, départagé par le nombre de pénaltys marqués durant la saison (Voir le classement de LFP)
  7. http://www.miragens.abola.pt/videosdetalhe.aspx?id=3783

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :