Steve Marlet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Steve Marlet
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 10 janvier 1974 (40 ans)
Lieu Pithiviers (Loiret)
Taille 1,8 m (5 11)
Période pro. 1992-2007
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1990-1992 Drapeau de la France Red Star
Parcours amateur
Saisons Club
2009-2011 Drapeau de la France FCM Aubervilliers 044 (22)
2011-2012 Drapeau de la France Red Star 023 0(3)
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1992-1996 Drapeau de la France Red Star 146 (44)
1996-2000 Drapeau de la France AJ Auxerre 135 (33)
2000-2001 Drapeau de la France Olympique lyonnais 056 (19)
2001-2003 Drapeau de l'Angleterre Fulham 078 (19)
2003-2005 Drapeau de la France Olympique de Marseille 069 (17)
2005-2006 Drapeau de l'Allemagne VfL Wolfsburg 022 0(3)
2006-2007 Drapeau de la France FC Lorient 024 0(1)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2000-2004 Drapeau : France France 023 0(6)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2012- Drapeau de la France Red Star (adjoint)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 2 juin 2012

Steve Marlet, né le 10 janvier 1974 à Pithiviers (Loiret), est un ancien footballeur international français reconverti entraîneur.

Carrière[modifier | modifier le code]

Steve Marlet est issu du centre de formation du Red Star. Le club de Saint-Ouen, qui évolue entre la D2 et la CFA, lui permet d'intégrer peu à peu les échelons professionnels. L'AJ Auxerre, intéressée par ses talents d'ailier droit, le recrute et en fait le successeur de Christophe Cocard en 1996, après son doublé coupe-championnat. L'AJA a du mal à confirmer son titre, mais Steve Marlet s'impose comme un titulaire indiscutable, en inscrivant notamment un but extraordinaire face aux Glasgow Rangers en Ligue des champions. Grâce, entre autres, à Marlet, Auxerre parviendra en quart de finale de la C1 en 1997, et il restera une référence à l'AJA.

Il rejoint alors l'ambitieux Olympique lyonnais, nettement devancé par le champion monégasque la saison précédente. Après le désastre de Maribor (élimination en tour préliminaire par un club slovène), Steve devient peu à peu le remplaçant de Pierre Laigle et Christophe Delmotte, et impressionne par ses qualités offensives. Son but à Gerland contre le RC Lens (volée en extension dans la lucarne de Guillaume Warmuz) le rend incontournable dans le championnat de France de D1. Malgré le titre envolé, il s'illustre lors du dernier match de la saison, en signant un doublé à Rennes qui offre la victoire 3-4 à l'OL. Il débute la saison suivante sous les couleurs lyonnaises, mais les rumeurs de départ vers l'Angleterre se précisent. Il marque un but victorieux à Troyes, mais s'envole dans la foulée pour Fulham et sa colonie française (Tigana aux commandes, Malbranque et Saha sur le terrain). Ses matches sont quelconques, à la hauteur des performances de son équipe, compilant une moyenne de 7 buts sur 30 matches par saison.

En rejoignant Marseille, sous la forme d'un prêt, Marlet arrive dans un club qui souhaite se débarrasser de son instabilité chronique et qui renoue tout juste avec la Ligue des Champions. Rarement titulaire, il joue les utilités en championnat et se retrouve en concurrence avec Drogba, Mido ou Koke. Ses prestations démontrent son expérience et sa capacité à répondre présent sous la pression. Les départs d'Alain Perrin et de José Anigo à la tête du club,l'amènent à rejoindre Wolfsburg, qui joue le ventre mou en Bundesliga. Dès lors, Marlet perdra de plus en plus son jeu, replacé ailier droit, faisant une vingtaine de matches pour un seul petit but. Même constat la saison suivante, en 2006-07 à Lorient, où son dilettantisme lui est vertement reproché et où il laisse une impression de manque d'implication. Après une saison d'essais et de chômage, l'ancien international français revient aux sources en rejoignant Aubervilliers, qui évolue en CFA 2.

Il gagne notamment la Coupe de la ligue en 2001 et le championnat de France de Ligue 1 en 2002 avec Lyon. Il est aussi finaliste de la Coupe de l’UEFA avec Marseille en 2004.

Il est sélectionné 23 fois avec l'équipe de France, inscrivant 6 buts. Il remporte la Coupe des confédérations en 2001 et 2003 avec l’équipe de France. Il fait de la liste des 23 de l'équipe de France de Jacques Santini pour le Championnat d'Europe des Nations 2004, où les bleus sont éliminés en quarts-de-finale, mais lui-même restera sur le banc des remplaçants, s'étant blessé à l'œil en jouant avec son accréditation[1].

Lors de la saison 2006-2007, il évolue avec le FC Lorient où il joue peu et inscrit qu'un seul but durant toute la saison. Ainsi, son contrat n'est pas renouvelé à l'issue de la saison et il se retrouve libre.

En octobre 2007, il réalise un essai d'une semaine avec le club anglais de Ipswich Town[2]. Sans succès puisqu'il retourne au Red Star mais juste pour s'entraîner.

Le 14 février 2008, il part aux États-Unis effectuer un essai de quelques jours aux Chicago Fire.

Il effectue à partir du 25 août 2008 un essai au Stade de Reims, sans succès également[3].

En juillet 2009, sans avoir trouvé de club professionnel, il rejoint le FCM Aubervilliers tout juste promu en CFA 2[4]. Capitaine de l'équipe, Marlet inscrit une dizaine de buts et contribue à la montée de l'équipe en CFA pour la saison 2010/2011.

Il s'engage en juillet 2011 avec le Red Star pour une durée d'un an[5]. Au terme d'une saison qui voit son club terminer à la 11e place du National, il raccroche les crampons et est intronisé dans la foulée entraîneur adjoint de l'équipe.

Il est aussi consultant pour Infosport+ le samedi soir et certains soirs de matchs en semaine.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les blessures stupides du sport - Steve Marlet et son accréditation
  2. Ipswich : Steve Marlet va passer un essai - La Une - Mercato 365 - Tous sur le mercato
  3. Reims ne conserve pas Marlet, sur francefootball.fr
  4. Marlet à Aubervilliers sur francefootball.fr
  5. Marlet signe un an sur Lequipe.fr