Buddy Rich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Buddy Rich en concert à Cologne (Allemagne) en 1977.

Bernard « Buddy » Rich (30 septembre 1917 à New York - 2 avril 1987) était un batteur américain de jazz et meneur de groupe. Cet autodidacte était connu pour sa technique, sa puissance, sa vitesse et son habileté à improviser.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né dans une famille juive du quartier de Brooklyn à New York. Son père découvrit que Buddy était familier avec le rythme, car il était capable de battre de façon rythmée à l'âge d'un an. Sa plus grande qualité était son habileté et sa rapidité sur des doigtés frisés (alternance : un coup main gauche, un coup main droite). Buddy a commencé à battre dans un théâtre de vaudeville à l'âge de 18 mois, surnommé alors Traps the Drum Wonder. À 11 ans, il était meneur de groupe.

En 1937, il commence à jouer du jazz avec Joe Marsala, puis avec Bunny Berigan (1938), Artie Shaw (1939), Tommy Dorsey (1939-1942, 1945, 1954-1955), Benny Carter (1942), Harry James (1953-1956), Les Brown, Charlie Ventura, Jazz at the Philharmonic, tout comme dans son propre groupe, tout en accompagnant de célèbres groupes de musique.

Il assiste aux débuts de Frank Sinatra, avec qui il fait un temps partie du Tommy Dorsey Orchestra.

Il va aussi jouer avec Art Tatum, au début des années 1950 et en tant que leader de petites formations. Buddy Rich tourne avec Flip Philipps et le trio d'Oscar Peterson, ils enregistrent l'album Live in Miami en 1957. Une étude sur le jeu de Buddy Rich dans cet album a été réalisé par Guillaume Nouaux dans l'ouvrage Jazz Drums Legacy, le langage de la batterie jazz chez 2Mc éditions (2012).

À partir de 1966 jusqu'à sa mort, il menait un big band, alors que leur popularité était déclinante depuis les années 1930. Sa pièce la plus connue est l'arrangement de West Side Story.

En tant que meneur de groupe, il était réputé pour son caractère explosif.

Sur son lit de mort, une infirmière lui aurait demandé s'il était allergique à quoi que ce soit. Il aurait répondu : « Oui, à la musique country ! » Il est enterré au Westwood Village Memorial Park Cemetery à Los Angeles, Californie.

Buddy Rich jouait sur une batterie Slingerland et des cymbales Zildjian.

Liens externes[modifier | modifier le code]