Billy Sheehan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sheehan.

Billy Sheehan

Description de l'image  BillySheehanNAMMCanada2006.jpg.
Informations générales
Naissance
Buffalo (New York)
Activité principale bassiste
Genre musical Heavy metal
Années actives 1978 -
Site officiel http://www.billysheehan.com/

Billy Yacine Sheehan (né le 19 mars 1953 à Buffalo (New York)) est un bassiste américain connu pour son travail avec Talas, Steve Vai, David Lee Roth, Mr. Big et Niacin.

Sheehan a été sacré 5 fois "Meilleur bassiste rock" par les lecteurs de Guitar Player Magazine pour son jeu de "bassiste solo". Le magazine a comparé son jeu à celui de Eddie Van Halen à la guitare. Bien qu'un maître incontesté du tapping à deux mains entre autres, il est aussi reconnu comme un vrai bon bassiste rock, remplissant parfaitement le rôle traditionnel de support au sein d'un groupe.

Il est membre de la scientologie depuis 35 ans[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Le premier instrument de Billy Sheehan est une guitare acoustique qu'il emprunte constamment à sa sœur. La légende veut que Sheehan voulait une guitare électrique, mais que sa grand-mère lui avait dit : "Il n'y aura pas de guitare électrique dans cette maison de mon vivant !". Elle meurt peu de temps après, et Billy s'achete sa première guitare électrique avec un peu de l'assurance vie touchée.

Quand Sheehan voit Tim Bogert du groupe Vanilla Fudge utiliser une Fender Precision Bass, il se convertit à la basse.

Les années Talas[modifier | modifier le code]

Le premier groupe à plein temps de Billy Sheehan est Talas, un trio composé de Dave Constantino à la guitare et Paul Varga à la batterie. Le groupe joue un mélange de reprises et de compositions, et alternent tous les trois au chant.

Talas est un des groupes les plus populaires de Buffalo pendant plus d'une décennie, se répandant dans tout le nord-est américain, et même au Canada. En 1978, Talas sort leur premier album éponyme, qui comprend le hit régional "See Saw". C'est pendant cette période que Sheehan compose ses titres les plus connus, comme "Shy Boy" (plus tard réenregistré avec David Lee Roth), et le complexe et frénétique "Addicted to that Rush" (plus tard réenregistré avec Mr. Big).

La première scène nationale de Talas arrive en 1980, quand ils font la première partie de 30 concerts de Van Halen. Cependant, le succès est limité, et bien que leur marque de fabrique soit à l'origine du "hair metal" et gagne en popularité les années suivantes, Talas reste inconnu, à cause principalement d'un management pauvre.

Cherchant à mener Talas plus loin que les scènes régionales, Billy reforme le groupe avec un autre batteur (Mark Miller), un autre guitariste (Mitch Perry), et un chanteur, Phil Naro, avec qui Billy a déjà travaillé à la fin des années 1980 pour son side-project le "Billy Sheehan Band". Talas ne sort qu'un seul nouvel album, Live Speed on Ice. Après que Mitch Perry quitte le groupe, il est remplacé par Johnny Angel, qui est leur guitariste sur la tournée de 1985/1986 pour la première partie des concerts de Yngwie Malmsteen. Il y eut un quatrième enregistrement, appelé "Lights, Camera, Action", mais il ne dépassa jamais le stade de démo à cause du départ de Sheehan pour retrouver le groupe de David Lee Roth. Talas continue quelque temps sans Sheehan, engageant Jimmy Degrasso à la batterie, Al Pitrelli à la guitare et Bruno Ravel à la basse, mais le groupe est déjà mort.

Activité récente de Talas[modifier | modifier le code]

Billy a réuni récemment le trio original pour quelques concerts ici et là, ainsi que pour un CD live, "If We Only Knew Then".

Après Talas[modifier | modifier le code]

Billy Sheehan lors d'un concert à Milan en 2005

David Lee Roth engage Sheehan, le guitariste Steve Vai, et le batteur Gregg Bissonette pour l'album Eat 'Em and Smile, son premier après avoir quitté Van Halen (bien qu'ayant sorti un mini LP de 4 reprises avant). L'enregistrement comporte le classique "Yankee Rose", et démontre les qualités rythmiques de Sheehan. Après l'album Skyscraper, Sheehan quitte le groupe pour poursuivre d'autres opportunités. Steve Vai le suit peu après.

En 1988, Billy Sheehan crée le groupe Mr. Big avec Eric Martin au chant, Paul Gilbert à la guitare, et Pat Torpey à la batterie. Mr. Big sort d'énormes hits aux États-Unis, comme "Addicted to That Rush", de leur premier album éponyme, et la ballade "To Be With You", sur leur second album Lean Into It, mais sont incapables de renouveler l'exploit plus tard. Cependant, le groupe connait un immense succès au Japon. Les tensions internes conduisent au départ de Gilbert en 1997. Il est remplacé par Richie Kotzen, qui reste jusqu'à la séparation du groupe en 2002.

Billy Sheehan part ensuite en tournée avec le groupe UFO, et rejoint Steve Vai pour la tournée du célèbre groupe G3. C'est un membre régulier du groupe des tournées de Steve Vai, et aussi sur beaucoup de ses albums solo. En 1999, il participe à l'enregistrement de l'album largement reconnu "Brotherhood" du groupe japonais B'z, et joue avec eux sur la tournée de 2002 "Green", devant un public total de 750 000 personnes.

En 2001, Billy sort un album solo très attendu, Compression, puis un deuxième en 2005, Cosmic Troubadour. Il y chante et joue de la guitare.

En 2002, Sheehan est invité par le groupe Planet X pour l'album MoonBabies, ce qui le mène à participer à l'album solo Black Utopia du claviériste du groupe, Derek Sherinian en 2003.

Un des autres projets de Sheehan est le trio jazz-rock-fusion Niacin, avec Dennis Chambers et John Novello.

Sheehan est aussi l'auteur de livres et de vidéos éducatives populaires, et donne des cours et des séminaires à la célèbre Berklee College of Music.

Il donne 3 concerts en 2006 pour Amazing Journey: A Tribute to The Who avec Mike Portnoy, Gary Cherone et Paul Gilbert.

Sheehan a récemment rejoint les bassistes Jeff Berlin et Stu Hamm, ainsi que le guitariste Jude Gold et le batteur John Mader pour la tournée du BX3, un dérivé du G3 (groupe) qui se concentre sur la basse plutôt que sur la guitare.

Influences musicales[modifier | modifier le code]

Sheehan a des influences variées, de Bogert et Cliff Burton à Bach, mais aussi Jimi Hendrix comme influence première, peut-être parce que le premier concert auquel il a assisté était un concert de Hendrix. Il dit aussi avoir eu l'idée du tapping à deux mains après avoir vu Billy Gibbons de ZZ Top jouer une note avec son index droit à un concert.

Innovateur à la basse électrique[modifier | modifier le code]

La première basse de Billy Sheehan est une Hagström FB, qui est rapidement accompagnée d'une Precision Bass similaire à celle de Tim Bogert. Après l'avoir acquise, il défrette sa Hagström. Au fil des ans, il modifie lourdement sa Precision Bass, ajoutant un micro près du manche, ainsi qu'un support additionnel à la fixation du manche, ce que Sheehan considère comme leur plus grande faiblesse. Le micro additionnel et le micro original ont deux sorties jack séparées sur la basse, ce qui permet un meilleur contrôle du ton. Sheehan utilise ainsi deux amplis différents, un avec distorsion pour avoir des solos au son "guitare", et un au son clair pour le micro manche. Il ne se sert plus de cette basse, mais il l'appelle affectueusement "L'épouse".

Billy Sheehan joue dessus régulièrement jusqu'à la fin des années 1980, puis utilise des basses Yamaha Attitude qu'il a créées lui-même. Elles sont basées sur sa Precision Bass, mais comportent selon lui une quantité d'améliorations, comme les multi-fixations du manche, ou l'accessoire appelé Hipshot D-tuner, qui s'adapte sur la corde de mi et permet de réaccorder rapidement la corde en ré, puis de la rehausser.

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.globalbass.com/archives/oct2001/billy_sheehan.htm

Liens externes[modifier | modifier le code]