Excalibur (musique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Excalibur

Description de cette image, également commentée ci-après

Alan Simon, le créateur du projet

Informations générales
Naissance 1998
Pays d'origine France
Genre musical Rock celtique, folk symphonique
Labels Sony BMG, EMI, Celluloid
Influences Musique celtique
Site officiel http://www.excaliburtrilogy.com
Logo

Excalibur est un opéra rock celtique, en trois parties, écrit et réalisé par le musicien breton de musique folk-rock Alan Simon, dont le projet date de 1995 et accompli en 1998. L'année suivante un album concept sort sous le titre Excalibur, La légende des Celtes. Son succès en France a conduit à deux autres créations et deux romans. En 2009, une adaptation spectaculaire combinant des compositions des deux premières parties a été réalisé avec succès en Allemagne sous le titre anglais "Excalibur : The Celtic Rock Opera". Plusieurs enregistrements live sont sortis.

La trilogie Excalibur[modifier | modifier le code]

Partie I[modifier | modifier le code]

ExcalaburCaledfwlchTranslucent.gif

Alan Simon avait ce projet depuis 1992 mais il ne verra le jour qu'en 1998. Il embarque son équipage pour enregistrer vingt chansons et instrumentaux en studio, du Royaume-Uni à la Bretagne, de la Tchécoslovaquie à l’Italie (pour le mixage final avec Marco Canepa). La première partie d'une trilogie destinée, Excalibur, La légende des Celtes, sorti chez Sony music en janvier 1999 pour la France, se base sur la légende celtique arthurienne en mélangant divers styles musicaux dans ses compositions et est jouée par 120 musiciens d'origines diverses dont Roger Hodgson (Supertramp), Fairport Convention, Dan Ar Braz, Tri Yann, Carlos Núñez, Denez Prigent, Angelo Branduardi, Didier Lockwood, Gabriel Yacoub, Gildas Arzel, Branduardi, Nikki Matheson, Bohinta, l'Orchestre symphonique de Prague et les chœurs bulgares Philippopolis, le Bagad Saint-Nazaire et celui de Quimperlé en live... Ces "seigneurs" du genre ont joint leurs talents dans cette aventure, se voyant chacun attribuer un rôle dans la légende[1].
L'histoire mythologique est basée sur la légende celte du roi Arthur, structuré comme une série de chansons et d'intermèdes instrumentaux reliés par la narration. D'un point de vue narratif, les morceaux suivent une progression chronologique, se présentant comme des tableaux qui mettraient en scène les personnages. Cela débute sur les frasques d'Uther Pendragon, puis couvre la naissance du roi Arthur, la création d'Excalibur, sa victoire sur les païens, la rébellion de Morgane et Mordred, la quête du Saint Graal, le voyage jusqu'à l'île d'Avalon, la défaite finale d'Arthur jusqu'à sa mort et celle de Lancelot. La plupart des chansons sont chantées en anglais, même si certains sont en français et la chanson central, représentant le triomphe d'Arthur et de création de la Table Ronde, est un arrangement d'une chanson folklorique traditionnelle en breton. Merlin, la voix-off jouée par Jean Reno, raconte les événements en français.

L'œuvre originale crée la surprise. En quelques semaines, l'album La légende des Celtes devient disque d'or en France et atteint le Top 10[2] et reste plus de trois mois dans le top 20. Il est aujourd'hui certifié disque de platine. La remise du disque d'or se déroule en mai 1999 au château des ducs de Bretagne à Nantes, suivie d'une fête en Brière où Alan invite sos chevaliers musiciens à relever le défi de la scène[3]. Entre octobre 1999 et juin 2000, l'œuvre est alors jouée devant 30 000 spectateurs à Rennes, Paris-Bercy, Nantes, Quimper et au château de Malicorne[4]. Un double CD live et VHS, sorti sous Excalibur, le concert mythique ("Excalibur, The legendary concert") a été enregistré lors du premier concert à Rennes le 12 octobre 1999 avec les musiques de l'album retravaillés et sept titres inédits, joués par une centaine de musiciens sur scène[5]. Les deux opus se vendent à près de 200 000 exemplaires en France. Le 5 mai 2000, le live se classe parmi les 30 meilleures ventes en France. L'aventure continue le 5 décembre 2005 avec la sortie en DVD du concert qui sera DVD d'or[6].

Partie II[modifier | modifier le code]

En 2007, Alan Simon publie la deuxième partie du projet, Excalibur II, l'anneau des Celtes ("Excalibur II: The Celtic Ring")[7] toujours avec une grande orchestration dans l'univers rock & folk, avec la contribution de Jon Anderson (Yes), Alan Parsons, John Wetton (King Crimson/Asie), Les Holroyd (Barclay James Harvest), Justin Hayward (The Moody Blues), Jacqui McShee (Pentangle), Maddy Prior (Steeleye Span), Karan Casey, Fairport Convention, Andreas Vollenweider, Jeremy Spencer (Fleetwood Mac), Merzhin, Didier Squiban, Flook, Cillian Vallely (Lunasa)... Une fois de plus, il a réussi à unir les stars internationales les plus populaires de la scène folk et rock progressif des années 70-80 sur une même scène. 120 musiciens participent en juin au Breizh Tour qui passe par Brest, Rennes et Nantes.
Ce nouveau volet inspiré de la mythologie irlandaise s’attache à la genèse de la légende arthurienne, créant une histoire librement adaptée du temps d'avant Arthur, en décrivant la naissance de Merlin, fils d’un démon et d’une humaine ou bien encore l’apparition d’Excalibur à l’issue d’un terrible combat. Le Petit Peuple vit dans un monde féerique près d'Anwynn, dépeint comme une fusion physique de la Grande-Bretagne et l'Irlande. L'émergence des Formeriis, barbares démoniaques des ténèbres, conduit le peuple des Tuatha de Danann (treize dieux) en une lutte contre la maléfique tribu. Merlin aidé par Uther Pendragon vont donc lutter contre l'armée des Formeriis qui a envahi la terre heureuse d'Anwynn. Diverses figures mythiques celtes sont introduites, notamment Lugh, le dieu Dagda, la Fée Viviane, l'Elfe Pwyll, le marin Bran et Saint Brendan ou encore le dragon géant, l'arbre géant de la forêt enchantée, l'anneau sacré...

Il écrit trente-cinq nouvelles chansons mais dix-sept sont retenus sur l'album final. Les morceaux sont chantés en anglais, mis à part le single "De l’autre côté" chanté en français par le groupe Merzhin et qui a participé au clip de la chanson avec Jean-Claude Dreyfus[8]. L'album est disque d'or en France et en Allemagne[9]. En février 2008, l'album sort chez EMI et il reçoit trois Awards par le Progressive Rock Hall of Fame américain (aux côtés de Peter Gabriel et Led Zeppelin) : Best Song ("Circle of life" écrite par Alan Simon, interprétée par Jon Anderson), Best Producer of the Year (Alan Simon), Best vocalist pour Justin Hayward de The Moody Blues ("Earth and Sky")[10].

Partie III[modifier | modifier le code]

Enfin, l’ultime album de la trilogie, intitulé "The Origins" devait initialement sortir en janvier 2011 puis en septembre et finalement reporté au 13 février 2012 chez Celluloid par le producteur Gilbert Castro. Le dernier volet se veut d'être le plus abouti et marque la fin de ce voyage musical d'une manière digne[11]. Alan Simon décrit l'origine des premiers clans Celtes en 3000 av. JC. dans sa propre version du mythe celtique, jusqu'aux celtes "barbares" décrits par les romains, celtes qui furent persécutés et contraints d'émigrer au Ve siècle (pays celtiques). Il a imaginé la grande épopée de Dun Aengus, jeune chef de clan, qui parcourut les plaines à la recherche d’une terre fertile qui sera celle d'Avalon. Il cherche donc à faire voyager l'auditoire à travers les éléments et les paysages de l’Altaï à l’Armorique et évoquer ce qu'ils ont vécu (croyances, transhumance, combats, découvertes...). L’Irlande et l’Écosse furent ensuite leurs ultimes bastions...
De nouveau, c'est une véritable Table Ronde musicale d'envergure qui réunit de nombreux talents du monde celtique et du rock progressif mais pas seulement : John Helliwell (Supertramp), Martin Barre (Jethro Tull), Fairport Convention, Johnny Logan, Moya Brennan, Jacqui McShee, Pat O'May, John Wetton (Asia), James Wood, Les Holroyd, Fleetwood Mac, Justin Hayward (The Moody Blues), Jimme O'Neill (The Silencers), Billy Preston, les Tambours du Bronx, le symphonique de Budapest, le chœur "I Batti Becchi"... Cinq ans de studio, 200 musiciens, dix studios à travers le monde et six mois de mixage furent nécessaires pour achever l'album qui compte en moyenne 130 pistes par titre. Une immersion totale pour Alan Simon et l'ingénieur du son italien Marco Canepa.

Un coffret collector est sorti en septembre 2011 chez Sony Music, comprenant les titres des deux premiers volumes ainsi que le live 99. Un album Live paraîtra courant 2013. Un ouvrage de 300 pages retraçant la genèse de cette aventure humaine et artistique paraîtra en 2012 aux éditions CPE (Excalibur, Aux contrées de l'imaginaire). Deux romans écrits par Alan Simon sont sortit sur le récit mythologique des albums : "Excalibur, Le cercle du dragon" en mars 2008 et "Excalibur, La prophétie de Merlin" en décembre 2011.

Renouveau en Allemagne[modifier | modifier le code]

De juillet 2009 à janvier 2010, la nouvelle tournée "Excalibur, The Celtic Rock Opera" en version opera rock grand spectacle, associant chevaliers, comédiens, danseurs et musiciens, connait un succès important en Allemagne. Les deux premières représentations en juillet 2009 au château Kaltenberg se sont jouées à guichet fermé (12 000 billets vendus chaque soir). En janvier 2010, Excalibur part en tournée à travers 13 villes en Allemagne et en Suisse et enthousiasme 100 000 personnes. Depuis sa création, Excalibur aura été salué par plus de 200 000 spectateurs. Le DVD "Excalibur, The Celtic Rock Opera" est enregistré à Berlin.
L'opéra rock original a été recrée dans une performance en langue anglaise avec une narration allemande par le comédien allemand Michael Mendl (Merlin), tandis que les parties musicales sont assurées par un certain nombre de grands noms de musiciens rock et folk. Accompagné par des spectacles visuels qui mêlent les costumes médiévaux, l'acrobatie, la danse, step-danse, les combats d'épée, les acteurs, sans oublier les décors, la pyrotechnie, les vidéos sur écrans géants, le mythe est vu sous un autre jour et transporte le spectateur dans l'univers celte des rois, des chevaliers et des sorciers. Excalibur est racontée, dans chaque pays respectifs, par un célèbre acteur national qui tient le rôle de Merlin et mène le public à travers l'histoire de sa voix puissante.
Le 14 août 2010, Excalibur est joué en Angleterre au festival de Cropredy devant 20 000 spectateurs. Une nouvelle tournée outre-Rhin est organisée entre janvier et mars 2011 (50 000 spectateurs).

Nouveaux spectacles[modifier | modifier le code]

Puis, à l'occasion de l'album The Origins, des spectacles auront lieux en France et en Bretagne (Nantes, Brocéliande...). Avec la forêt de Brocéliande en toile de fond, le concert grandiose du 14 juillet 2012 à Paimpont s'inscrit dans la légende[12]. Pour l'occasion, 120 musiciens et 20 artistes internationaux du folk ou du rock répondent présents et un ultime album live ainsi qu'un DVD sont enregistrés par une chaîne télévisée britannique (sortie prévue en novembre 2012). La forêt, mise en lumière par Yann Kersalé, était animée par un camp médiéval, des créatures féériques, des danseurs irlandais. Le groupe Skilda (Kohann) et Moya Brennan (Clannad) ont ouvert le spectacle The Origins, suivi du Concert Mythique avec les titres des deux premiers opus, pour finir par un fest-noz du duo Electrik Diskan. Malgré le risque d'annulation par un temps incertain, le concert à quant même eu lieu et, avec 7 000 spectateur, il est le plus gros concert de l'été breton 2012[13]. Il est question de tournées aux États-Unis, Russie, Australie, Ukraine...

Liste des artistes[modifier | modifier le code]

Casting original d'Excalibur[modifier | modifier le code]

Le casting original de l'album de 1998 La légende des Celtes, raconté par Jean Reno, compte en vedette entre autres :

Membres d'Excalibur II, l'anneau des Celtes[modifier | modifier le code]

En 2007, étaient réunis autour d'Alan Simon :

Musiciens pour Excalibur III, The Origins[modifier | modifier le code]

Le final d'Alan Simon compte plus de 200 musiciens :

Participants pour The Celtic Rock Opera[modifier | modifier le code]

Plus de 120 musiciens et interprètes participent à l'opéra rock dont :

Discographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Présentation de La légende des Celtes
  2. "Excalibur" : un disque d'or en attendant le spectacle article Le Télégramme, 28/04/1999
  3. France Bleu Breizh Izel : Excalibur à Brocéliande Le concert évènement
  4. « "On m'a proposé Bercy pour la première, mais j'ai refusé. C'était Rennes ou rien !" Le Breton Alan Simon n'a jamais été attiré par les lumières de Paris. Inauguré au Liberté, à Rennes, le spectacle, qui compte tout de même 120 musiciens, sera ensuite joué à Bercy, Nantes, Quimper... », BRETONS, Fabien Lécuyer, n°80, octobre 2012
  5. Chronique de l'album sur Nightfall.fr
  6. article paru dans le Télégramme le 21/04/2008 Les travaux d'Hercule d'Alan Simon
  7. Excalibur II : un CD aux sources de la légende, interview d'Alan Simon par le Télégramme pour la sortie du 2e album. 31/01/2007
  8. Chronique sur L'anneau des Celtes
  9. journal allemand
  10. Progressive Rock Hall of Fame
  11. Le Télégramme Excalibur III - The Origins chronique du journal
  12. article sur le Télégramme.com
  13. Fabien Lécuyer, Bretons, n°80, octobre 2012

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]