Paul Simonon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Paul Simonon

Description de cette image, également commentée ci-après

Paul Simonon aux Eurockéennes en 2007

Informations générales
Nom Paul Gustave Simonon
Naissance (58 ans)
Activité principale Bassiste, peintre
Genre musical Punk rock
Années actives 1976-1986 : The Clash
1991 : Havana 3a.m.
2007 : The Good, the Bad and the Queen
Labels CBS Records
Capitol Records
EMI

Paul Gustave Simonon (né le à Brixton, Londres) est un peintre et musicien anglais. Il est plus connu comme ayant été le bassiste du groupe de punk rock The Clash emmené par Joe Strummer.

On lui doit l'une des chansons les plus mémorables du groupe : The Guns of Brixton, apparue sur l'album London Calling.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a grandi dans la banlieue jamaïquaine de Brixton au sud de Londres (Angleterre), d'où sa grande passion pour le reggae.

Avant de se lancer dans la musique, il a suivi une école d'art de Londres. C'est ainsi qu'il rencontre Mick Jones qu'il rejoint chez London SS.

Il fut le seul membre des Clash avec Joe Strummer à rester jusqu'à la dissolution du groupe en 1985. Après cela il retourne à sa première passion, la peinture. Pour Tighten Up Vol.88, le troisième album de Big Audio Dynamite (groupe de Mick Jones), il réalise d'ailleurs la pochette.

Il décide pourtant après plusieurs années d'inactivité musicale de former un nouveau groupe, Havana 3a.m.. Le groupe ne sortit cependant qu'un seul album, en 1991.

Entre temps, il avait également participé à l'album de Bob Dylan Down in the Groove.

Il rejoint en 2006 Damon Albarn, leader de Blur et Gorillaz, pour le projet The Good, the Bad and the Queen.

Il participe également à la chanson Plastic Beach de l'album éponyme de Gorillaz sorti en 2010. Il collabore à nouveau avec le groupe britannique sur un titre de The Fall, un album enregistré en tournée sur l'iPad de Damon Albarn.

London Calling[modifier | modifier le code]

Le , lors du concert des Clash au Palladium[1] de New York, Paul Simonon détruit sa basse dans un excès d'énergie. Présente dans les coulisses, Pennie Smith prend une photographie du geste.

L'œuvre est alors utilisée sur la pochette de l'album London Calling, devenant l'un des clichés les plus célèbres du rock[2], bien que Simonon fût contre le fait d'utiliser cette photo. C'est, d'après ses dires, la seule fois qu'il cassa son instrument volontairement sur scène.

La guitare basse fracassée est d'ailleurs exposée au Rock and Roll Hall of Fame de New York.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Palladium était un ancien théâtre de New York transformé par Steve Rubell en club accueillant de nombreux concerts.
  2. (en) site retraçant l'histoire de la pochette

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :