John Deacon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Deacon.

John Richard Deacon

Description de cette image, également commentée ci-après

John Deacon en 1979

Informations générales
Surnom John Deacon
Naissance 19 août 1951 (62 ans)
Oadby, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale Musicien, bassiste, compositeur, ingénieur en électronique
Genre musical Glam rock, hard rock, heavy metal, rock progressif, funk
Instruments Guitare basse, guitare électrique, guitare acoustique, guitare rythmique, triangle, piano électrique, contrebasse, clavier, synthétiseur, batterie
Années actives 1971 - 1997

John Richard Deacon, né le 19 août 1951 (62 ans) à Oadby, près de Leicester, Royaume-Uni, était le bassiste du groupe de rock Queen. Il a aussi joué de la guitare acoustique et de la guitare rythmique, ainsi que du clavier sur plusieurs albums. Il est l'auteur des hits You're My Best Friend, I Want to Break Free, ainsi que Another One Bites The Dust (meilleure vente de single de Queen aux États-Unis), Spread Your Wings ou encore Back Chat. Il est également l'inventeur du Deacy Amp. Des quatre membres du groupe, il fut le dernier à y adhérer mais aussi le plus jeune; il avait seulement 19 ans quand il les rejoignit. Deacon a pris sa retraite en 1997, et a choisi de ne pas participer à la collaboration entre Queen et Paul Rodgers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son enfance[modifier | modifier le code]

John Richard Deacon est né le dimanche 19 août 1951. Il grandit à Leicester avec son père Arthur Henry et sa mère Lilian Molly, ainsi que sa plus jeune sœur Julia née en 1956. Son père travaillait pour la compagnie d’assurance Norwich Union. En 1956, ses parents l’inscrivirent à l’école primaire The Lindon Junior School à Evington.

À 7 ans, ses parents lui achetèrent sa première guitare électrique, une Tommy Steele rouge en plastique.

En 1960, la famille déménagea à Oadby, dans la banlieue de Leicester, et John entra à la Langmoor Junior School.

Bien qu’il aimât beaucoup la musique, principalement les Beatles, son principal hobby était l’électronique, passion qu’il partageait avec son père.

En 1962, à 11 ans, alors qu’il venait de rentrer au Gartree High School, il décida d’apprendre à jouer de la guitare acoustique, et commença à économiser pour pouvoir s’en acheter une, en distribuant les journaux le matin. Bientôt il réunit l’argent nécessaire et en joua dans son garage avec ses amis.

Cette même année son père meurt d’une crise cardiaque, ceci affecta beaucoup le petit John car ils étaient très proches.

The Opposition[modifier | modifier le code]

Il était encore à Leicester quand il forma son premier groupe, The Opposition, en 1965, à l'âge de quatorze ans. Le groupe était composé de Richard Young (chant), Clive Castledine (basse), Nigel Bullen (batterie) et John à la guitare rythmique. Il avait emprunté de l’argent à Richard pour pouvoir se payer sa Hofner.

Deacon fut aussi chargé d’archiver tout ce qui concernait le groupe, comme des coupures de journaux, des publicités mettant en vedette The Opposition.

Ils donnèrent beaucoup de concerts à Leicester et ses alentours, lorsqu’en avril 1966, un nouveau membre, nommé Pete Bart, remplaça le bassiste Clive Castledine. Le groupe pensait que Clive avait un niveau en dessous des autres. John Deacon, qui avait acheté une basse EKO, reprit le poste immédiatement. Et comme le groupe avait changé de formation, ils adoptèrent le nom de The New Opposition.

En septembre 1966, John entra à la Beaucamp Grammar School de Leicester. L’électronique l’intéressait toujours et il continua ses études avec beaucoup d’enthousiasme, bien que cela ne l’empêcha pas de donner des concerts avec son groupe, qui s’était déjà fait un nom en jouant dans des clubs et des fêtes de particuliers.

En janvier 1967, le groupe changea de nouveau son nom, il redevint The Opposition, puis Art en mars 1968.

Arrivée à Londres[modifier | modifier le code]

En juin 1969, John Deacon passa et obtint son General Certificate of Education avec 8 O-Level et 3 A-Level, tous avec une note de A. Après 4 ans passés avec le groupe, Deacon joua son dernier concert en août 1969. Il quitta les Art pour se consacrer à ses études, car il venait d’être accepté au Chelsea College de Londres, ou il allait étudier l’électronique.

Alors qu’il avait obtenu les first Class Honours Degree pour sa première année, John Deacon changea d’établissement et s’inscrivit au King's College.

Bien qu’il ait laissé sa basse et son ampli chez lui à Oadby, après un peu plus d’un an passé sans jouer, il décida alors de rejoindre un nouveau groupe au début de la seconde année. Il convainc sa mère de lui apporter son matériel à Londres. Et comme son colocataire, Peter Stoddart, jouait de la guitare, ils formèrent un nouveau groupe avec deux autres camarades de classe, ils s’appelaient les Deacon. Mais John n’était pas très content, il trouvait le niveau du groupe trop faible.

À ce moment-là, Queen avait déjà été formé par Brian May, Freddie Mercury et Roger Taylor, Deacon avait même été les voir en concert en octobre 1970.

Queen[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Queen.

Au début de l’année 1971, il se rendit avec son ami Peter Stoddart et une amie nommée Christine Farnell au Maria Assumpta Teacher Training College. Christine leur présenta trois de ses amis: Roger Taylor, Brian May et John Harris. Et comme les deux membres de Queen cherchaient un bassiste, ils demandèrent à John s’il aimerait faire un essai avec eux.

Quelques jours plus tard, il était auditionné à l'Imperial College de Londres et est devenu le dernier membre à rejoindre le groupe en février 1971. Deacon fut choisi pour son talent musical, son calme et ses connaissances en électronique. Les membres de Queen pensaient, en effet, que son caractère était propice à une bonne adaptation et intégration (le groupe existait depuis presque un an) sans trop de problèmes.

John fut diplômé en électronique en juin 1972 et commença la préparation d’un MSc. Mais il arrêta définitivement les cours en mars 1974, à mi-chemin de l’obtention de sa maîtrise, en raison du succès obtenu par Queen.

Plus tard grâce à sa formation en tant qu’ingénieur en électronique, il construira et adaptera des équipements pour le groupe. Sa plus célèbre invention reste le Deacy Amp, utilisé par lui-même et par Brian May comme par exemple sur le final de Bohemian Rhapsody.

Dans le premier album de Queen, on peut voir inscrit Deacon John au lieu de John Deacon. Mais plus tard il demanda que son nom soit remis dans le bon sens. En effet, John n’était pas d’accord avec ce changement que Roger Taylor et Freddie Mercury avaient décidé pour lui.

La première chanson qui a été créditée en partie John Deacon fut Stone Cold Crazy sur l’album Sheer Heart Attack; cette musique est signée Queen. Mais sa première vraie composition personnelle est Misfire du même album. Il eut beaucoup plus de succès avec son deuxième titre You're My Best Friend, qui a été un tube international. En effet, c’était la première fois qu’une musique signée John Deacon sortait en single.

En plus de son travail de musicien, John Deacon s’était chargé des finances du groupe.

Dernières apparitions et retraite[modifier | modifier le code]

Le 24 novembre 1991, Freddie Mercury affaibli par le virus du SIDA, décède des suites d'une pneumonie. Ceci annonce la fin du groupe Queen en tant que tel.

Le 20 avril 1992, John Deacon ainsi que les deux autres membres restants de Queen, participent au Freddie Mercury Tribute. En 1993, John et Roger Taylor firent une apparition lors du concert à Cowdray Ruins, interprétant six chansons. Entre 1993 et 1995, John Deacon travailla avec Brian May et Roger Taylor afin de terminer l’album Made in Heaven. Le 17 janvier 1997 il fit sa dernière apparition publique avec Queen à l'occasion d'un Ballet de Maurice Béjart à Paris où le groupe joua The Show Must Go On avec Elton John au chant.

En octobre 1997 John Deacon fit son dernier enregistrement avec Queen, il s'agit de No-One but You (Only Good Die Young). À partir de 1997 il prit définitivement sa retraite. Ceci est sûrement dû au fait que John a toujours pensé qu’il n’y avait pas de Queen sans Freddie. Ce dernier l’encourageait toujours à écrire et veillait toujours à ce qu’il apporte ses idées au groupe. Quand le chanteur mourut, John fut très affecté par sa disparition. Il choisit de ne pas collaborer avec Paul Rodgers, mais malgré cela, on peut voir sur l’album The Cosmos Rocks une petite note de remerciement à John Deacon. En effet, même s’il ne participa plus aux travaux de Brian May et Roger Taylor, John leur donna son approbation.

Mais il fut tout de même mécontent de la reprise de We are the champions par Brian May, Roger Taylor et Robbie Williams. Dans une interview au Sun il dit :

« C'est l'une des meilleures chansons jamais écrites, et je pense qu'ils l’ont gâchée. Je ne veux pas être méchant, mais disons que Robbie Williams n’est pas Freddie Mercury. Freddie ne pourra jamais être remplacé - et certainement pas par lui. »

Aujourd’hui il vit à Putney dans le Sud-ouest de Londres avec Veronica Tetzlaff, qui est son épouse depuis le 18 janvier 1975. Ils ont eu six enfants : Robert (18 juillet 1975), Michael (3 février 1978), Laura (25 juin 1979), Joshua (13 décembre 1983), Luke (5 décembre 1992) et Cameron (7 novembre 1993).

Selon le The Sunday Times Rich List sa fortune était estimée à 65 millions de £ en 2008.

Travaux solos[modifier | modifier le code]

En 1986, John réalisa son premier et unique travail comme soliste. Il forma le groupe The Immortals avec Robert Ahwai et Lenny Zakatek, pour enregistrer un seul et unique single intitulé No Turning Back, qui apparaitra dans le film Biggles, dans lequel John fit une petite apparition.

Ses performances[modifier | modifier le code]

Instruments joués[modifier | modifier le code]

Deacon joue de la guitare rythmique en plus de la guitare basse, faisant le rythme sur chaque album de Queen. Il joue aussi de la guitare acoustique. Beaucoup de parties de guitare sur Hot Space sont le travail de John Deacon. Il joue parfois du synthétiseur et de la guitare électrique sur ses propres compositions. Il compose souvent au piano, jouant même d'un piano électrique sur You're My Best Friend, sa première composition avec cet instrument. On peut aussi le voir jouer du piano et de la batterie dans Spread Your Wings et One Vision, mais ce n’est pas lui qui joue dans les versions studio des titres. Deacon joue du triangle dans la version live de Killer Queen. Il a également joué de la contrebasse, notamment sur la chanson 39. Brian May lui avait demandé de jouer de la contrebasse en plaisantant, mais quelques jours plus tard, il trouva Deacon dans le studio avec l'instrument.

Compositions[modifier | modifier le code]

Deacon composait aussi pour Queen et comme le reste des membres du groupe il possède aussi son single classé no 1.

Ses compositions sont très variées. Elles vont du pop rock au funk. Il a été l’auteur de quelques-uns des plus grands succès de Queen comme par exemple : You're My Best Friend, chanson composée pour sa femme Veronica avec laquelle il venait de se marier, Another One Bites the Dust, le single le plus vendu de Queen aux États-Unis, et I Want to Break Free.

Il a coécrit Friends Will Be Friends avec Freddie Mercury et coécrit les accords de The Miracle avec Mercury toujours. Tous sont sur le Greatest Hits II. C’est lui qui est à l’origine du riff d’Under Pressure.

Il a aussi composé: Misfire, You And I, Spread Your Wings, Who Needs You, If You Can't Beat Them, In Only Seven Days, Need Your Loving Tonight, Execution Of Flash, Arboria, Back Chat, Cool Cat (avec Freddie), One Year Of Love, Pain Is So Close To Pleasure (avec Freddie), Rain Must Fall (avec Freddie), My Baby Does Me (avec Freddie), My Life Has Been Saved (signé Queen).

Technique[modifier | modifier le code]

En tant que bassiste, ses meilleurs performances se trouvent sur les chansons Another One Bites the Dust, "Dragon Attack", Father to Son, Liar, Don't stop me now, Brighton Rock, The March of the Black Queen, You're My Best Friend, The Millionaire Waltz, We Are the Champions, Crazy Little Thing Called Love, A Kind of Magic et Under Pressure.

Le style de Deacon fut rarement rencontré dans des groupes de rock des années 1970. En effet, il utilisa sa basse comme un instrument principal et comme instrument rythmique. La basse est l’instrument principal dans Dragon Attack, Another One Bites the Dust ou A Kind of Magic.

Certaines de ses lignes de basse sont très complexes et difficiles à jouer, telles que The Millionaire Waltz, I'm Going Slightly Mad ou You're My Best Friend.

En live, Deacon montra une très grande technique avec de nombreux runs, des walking bass lines et un rapide changement de note.

Il a souvent utilisé ses doigts en studio pour jouer, mais en concert il se servit, sur plusieurs chansons, d'un médiator. Deux de ses marques de fabrique sont de lécher de ses doigts lorsqu’il joue et de coincer deux médiators sous son Pickguard.

À la guitare, il fit quelques rythmes remarquables dans des chansons telles que Staying Power, Another One Bites the Dust et Misfire. Il composa et joua de la guitare espagnole sur Who Needs You.

Chant[modifier | modifier le code]

Deacon est le seul membre de Queen à ne jamais avoir chanté en tant que voix principale sur aucune musique. Il admet qu’il était incapable de rivaliser avec les trois voix de ses collègues et n’avoir jamais chanté sur aucun morceau studio. Deacon n’est crédité dans aucun des albums de Queen en tant que chanteur. D’ailleurs lors des concerts, il n’avait pas de micro, il n’aura qu’après l’album Sheer Heart Attack, on peut l’entendre chanter sur Liar lors de nombreux concerts; il partage le micro de Freddie Mercury. Lors du concert à l’Earls Court en 1977 on peut clairement l’entendre sur Somebody To Love et In the Lap of the Gods Revisited. Il y a également de nombreux concerts (dont le célèbre Live At Wembley) où il est possible qu'il ait chanté mais soit mixé trop faiblement dans l'harmonie vocale pour que sa voix soit clairement distinguable.

Équipements[modifier | modifier le code]

Liste des basses de Deacon :

  • La première basse de John Deacon était une Eko.
  • Plus tard il utilisa une Rickenbacker 4001, c’est avec elle qu'il se présenta devant Queen pour son audition. Il s’en servira durant les tout premiers concerts et la session d’enregistrement aux studios De Lane Lea en 1971.
  • Lorsque le groupe a commencé à enregistrer aux studios Trident, il eut des problèmes avec celle-ci et acquit deux Fender precision 1967 Sunburst Finish avec pour seule différence : un logo argenté et un logo noir. La première est devenue son instrument principal pour les derniers concerts de 1972 et toutes les tournées de 1973-1975. Mais avant A Night At The Opera l’ordre fut inversé. On peut voir la deuxième version dans les vidéos Liar, Killer Queen, Keep Yourself Alive… Ensuite, John Deacon voulu donner un nouveau look à ses deux basses. Il enleva la peinture pour lui donner un aspect naturel. Cette version peut se voir en live durant les tournées de 1975 jusqu’aux tournées de 1985. On peut aussi la voir dans les vidéos de Bohemian Rhapsody, Somebody To Love, We will Rock You ou encore A Kind Of Magic. Et de nouveau, avant le Magic Tour, il décida de remodeler ses basses. Cette fois-ci elles furent peintes en noir. Avec cette nouvelle apparition on peut les voir dans These Are The Days Of Our Lives et The Freddie Mercury Tribute Concert.
  • Au début de l’année 1977, John Deacon eut une nouvelle basse : une Fender precision Fretless avec des finitions Sunburst, qu'il utilisait pour '39 (émulation de la contrebasse utilisée lors de l'enregistrement original) et My Melancholy Blues sur scène. En studio on peut l’entendre sur Jealousy.
  • En 1977, alors que la tournée aux États-Unis venait de commencer, Peter Hince acheta à John Deacon une MusicMan Stingray de couleur sunburst. Il l’utilisa pour cette tournée en tant que basse principale et quelques vidéos (Another One Bites The Dust, Tie Your Mother Down, Fat Bottomed Girls). Du News of the world Tour jusqu'au The Works Tour en 1985, la MusicMan sera utilisée seulement pour des musiques particulières (Sheer Heart Attack, Another One Bites the Dust et Back Chat), et utilisés parfois en studio aussi.
  • En 1979, il essaya une Old Fender precision 1955 Masterbuilt. Mais début 80, il arrêta de l’utiliser, sauf pour les enregistrements de Crazy Little Things Called Love, Coming Soon, Save me et Sail Away Sweet Sister (1979) et dans la vidéo de Back Chat (1982).
  • En 1980, Kramer lui fit un nouveau modèle personnalisé. Il s’agit d’un modèle DMZ qu’il utilise dans les vidéos Play the Game et Las Palabras De Amor et en tant que basse de rechange durant le Queen Rock Montréal jusqu’au Hot Space Tour.
  • En 1981, Fender lui conçu un prototype spécial de Precision de couleur jaune que Deacon utilisa pour l’enregistrement de l’album Hot Space (Under Pressure en particulier) ainsi que les concerts entre 1981 et 1985. Il est possible de voir la basse dans les interprétations lives de Under Pressure.
  • Au milieu des années 1980, une nouvelle Fender precision Elite 1 rouge, lui servit pour mimer des performances durant les vidéos (One Vision, I want it all, Headlong), mais aussi durant le concert au Knebworth et au Freddie Mercury Tribute Concert pendant Radio Ga Ga.
  • En 1986, John Deacon se sert une Warwick Buzzard couleur café pour les vidéos promotionnelles (Friends Will Be Friends)
  • À la fin des années 1980, un luthier, Roger Giffin, fabriqua une nouvelle basse pour John Deacon, de couleur marron. On peut la voir dans Princes Of The Universe, The Invisible Man et Breakthru.
  • Pour la vidéo Killer Queen de 1974 (pour la télévision allemande), on peut voir John Deacon utilisait une Fender Jazz Bass couleur café.

Amplificateurs et pédales d'effets:

  • Deacon utilisa plusieurs marques d'amplis durant toute sa carrière :

Dans les années 1970, il se servit d'enceinte de marque Orange, HiWatt et Acoustic 371. Pendant les années 1980, il utilisa les marques Peavey et Sunn.

  • Lors de la tournée pour la promotion de l'album "Queen II", John acquit une pédale d'effet de marque Schaller pour pouvoir contrôler le volume de sa basse durant les concerts.

Autres instruments :

  • Pour ses guitares acoustiques, il utilisait une Martin D-18 et une Ovation. Le piano dont il jouait dans Another One Bites the Dust était un Bösendorfer et dans You're My Best Friend, un Hohner Pianet N. Pour les synthétiseurs il se servait d’un Oberheim OB-X, un Roland Jupiter-8 et un Yamaha DX7.

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec Queen[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Queen.

Chansons composées par John Deacon et sortis en singles :

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • 1983 « Picking Up Sounds » de Man Friday et Jive Junior - coécrit, produit et joue les lignes de basse.
  • 1984 « It's An Illusion » de Roger Taylor - basse
  • 1984 « I Cry For You » [Remixed] de Roger Taylor - basse.
  • 1985 « Too Young » d'Elton John - basse.
  • 1985 Strawberry Switchblade des Strawberry Switchblade - production de l'album.
  • 1986 « Angeline » d'Elton John - basse.
  • 1986 « This Is Your Time » de Errol Brown - coécrit et joue les lignes de basse.
  • 1987 « I Dream Of Christmas » de Anita Dobson - basse.
  • 1988 « Roulette » de Minako Honda - coécrit (en fait « No Turning Back » est la même musique avec d'autres paroles).
  • 1988 « How Can I Go On » de Freddie Mercury & Montserrat Caballe - basse.
  • 1989 « Who Wants to Live Forever » de Ian & Belinda - basse.
  • 1992 « Nothin' But Blue » de Brian May - basse.
  • 1992 « Somewhere In Time » de Cozy Powell - basse.
  • 1994 « Bushfire » de Steve Gregory - basse.
  • 1997 « That's The Way God Planned It » de SAS Band - basse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]