Chick Corea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chick Corea

alt=Description de l'image ChickCorea.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Armando Anthony Corea
Naissance 12 juin 1941 (73 ans)
Chelsea, Massachusetts
Genre musical Jazz, jazz rock, Latin jazz
Instruments Piano, Fender Rhodes, synthétiseur, occasionnellement, vibraphone et batterie
Années actives 1966 -
Labels ECM, Polydor, GRP, Stretch Records, Verve
Site officiel chickcorea.com

Chick Corea (de son vrai nom Armando Anthony Corea), né le 12 juin 1941 à Chelsea (Massachusetts), est un pianiste, claviériste et compositeur américain de jazz et jazz-rock. En tant que membre du groupe de Miles Davis dans les années 1960, il a participé à la naissance du jazz-rock. Avec Herbie Hancock, McCoy Tyner et Keith Jarrett, il est considéré comme un des pianistes les plus importants depuis les années 1970.

C'est également un excellent pianiste classique, même s'il n'a enregistré que très peu dans ce domaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Armando « Chick » Corea est né à Chelsea (Massachusetts). Il est d'origine Sicilienne et Espagnole. Son père jouait de la trompette dans les années 1930 et 40 à Boston dans un groupe Dixieland. C'est lui qui a mis Corea au piano à l'âge de 4 ans. Ce dernier est vite influencé par Dizzy Gillespie, Charlie Parker, Bud Powell, Horace Silver ou encore Lester Young. À 8 ans il apprend la batterie, ce qui influera sur son jeu rythmique et percussif au piano.

Il prend des cours de piano avec le concertiste Salvatore Sullo à partir de l'âge de 8 ans. Ce dernier lui fait découvrir la musique classique et développe son goût pour la composition.

Après que son père lui eut offert un costume, il commence à donner des concerts au collège, ainsi que dans des clubs de jazz locaux, jouant surtout des morceaux d'Horace Silver.

Il déménage à New York. Il étudie la musique un mois à l'Université Columbia et 6 mois à la Juilliard School. Il est déçu par les deux écoles, mais il apprécie l'atmosphère musicale de New York.

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Corea débute sa carrière professionnelle dans les années 1960 en jouant avec Cab Calloway, Blue Mitchell et les joueurs de latin jazz Herbie Mann, Willie Bobo ou Mongo Santamaría.

Il enregistre avec le quintet de Blue Mitchell sur l'album The Thing To Do (1964), sur lequel figure une de ses composition, Chick's Tune. On retrouve dans cet album les mélodies anguleuses et les rythmes latins qui caractérisent en partie le style de Corea.

Son premier album en tant que soliste, Tones for Joan's Bones, sort en 1966. Deux après suit Now He Sings, Now He Sobs, avec Roy Haynes et Miroslav Vitouš.

Il apparaît en tant que « guest » sur l'album de Stan Getz Sweet Rain (1967).

Avant-garde[modifier | modifier le code]

De 1968 à 1971, Chick Corea joue avec l'avant-garde musicale de l'époque. Son style devient plus dissonant. On entend un exemple de ce jeu sur ses albums solos de l'époque, sur ses albums avec Miles Davis ou ses enregistrements avec Circle.

En septembre 1968, il remplace Herbie Hancock dans le groupe de Miles Davis. Il figure sur Filles de Kilimanjaro, In a Silent Way et Bitches Brew. Il expérimente les instruments électriques, principalement le Fender Rhodes. Il utilise fréquemment un Ring Modulator, produisant des sons rappelant ceux du compositeur Karlheinz Stockhausen. On peut entendre ces sons sur Black Beauty: Live at the Fillmore West. Il continue à tourner dans le groupe de Miles jusqu'en 1970 avec Steven Grossman, Keith Jarrett (aux claviers additionnels), Jack DeJohnette, Dave Holland et Airto Moreira.

En 1970, Holland et Corea quittent Miles pour fonder leur propre groupe, Circle, composé également de Anthony Braxton et Barry Altschul. Cette formation free jazz enregistre pour Blue Note et ECM.

Jazz fusion[modifier | modifier le code]

Au début des années 1970, Corea change profondément de style, abandonnant son jeu « avant-garde » pour un jeu « fusion » qui intègre des éléments de latin jazz au détriment du rock. Dans cet esprit, il crée Return to Forever en 1971.

Sur leurs deux premiers enregistrements, Return to Forever est constitué, outre Corea, de Stanley Clarke, Flora Purim, Joe Farrell et Airto Moreira. En 1973, Return to Forever change de composition. Clarke et Corea seuls restent, rejoints par Bill Connors (remplacé par Al Di Meola en 1974) et Lenny White. Dans cette seconde version du groupe, Corea approfondit son usage des synthétiseurs, notamment les Moogs. Ils sortent un dernier album en 1977, Romantic Warrior.

En 1976 sort My Spanish Heart, avec notamment Jean-Luc Ponty au violon, qui combine jazz et flamenco.

Récentes années[modifier | modifier le code]

Chick Corea en concert en France (1992)

Les autres groupes dans lesquels Corea a joué sont Elektric Band, Akoustic Band et Origin. The Akoustic Band est sorti en 1989. On y retrouve John Patitucci à la contrebasse et Dave Weckl à la batterie. Il marque pour Corea un retour à un jazz plus traditionnel et acoustique. The Akoustic Band a également signé la musique du court-métrage de Pixar Luxo Jr. en 1986.

En 1992, Corea crée son propre label, Stretch Records.

Ces dernières années marquent aussi l'intérêt croissant de Corea pour la musique classique. Il donne la première de son concerto pour piano (une adaptation de son morceau Spain) en 1999 avec le London Philharmonic Orchestra. Cinq ans plus tard, en 2004, il compose son premier morceau sans clavier, un quatuor à cordes, écrit pour l'Orion String Quartet.

Il continue de publier des albums de jazz fusion, tels que To the Stars (2004) et Ultimate Adventure (2006).

En 2008, la deuxième version de Return to Forever (avec Corea aux claviers, Stanley Clarke à la basse, Lenny White à la batterie et Al Di Meola à la guitare) se reforme pour une tournée mondiale. Un DVD sorti en 2009 immortalise leur performance.

Un nouveau groupe, 5 Peace Band, avec le guitariste John McLaughlin, a commencé une tournée en 2008. Ils avaient déjà joué ensemble dans le groupe de Miles Davis dans les années 1960, par exemple sur Bitches Brew. Ils sont accompagnés par Kenny Garrett, Christian McBride et Vinnie Colaiuta, remplacé par Brian Blade en fonction des dates.

Chick Corea sort en 2014 Solo Piano : Portraits, double-album live en solo sur lequel il reprend ses thèmes de prédilection. On y retrouve un hommage à Bill Evans, Thelonious Monk et Bud Powell, quelques pièces de compositeurs « classiques » (Alexandre Scriabine et Béla Bartók), quelques-unes de ses compositions (Children's Songs). Il évoque également Stevie Wonder et Paco de Lucía et termine avec des portraits improvisés de personnes du public. Chacune des séquence est précédée d'une introduction[1].

Duos[modifier | modifier le code]

Dans les années 1970, Corea commence à jouer avec le vibraphoniste Gary Burton, avec lequel il a enregistré plusieurs duos, à commencer par Crystal Silence (1972). Suivront Duet (1979), In Concert, Zürich, October 28, 1979 (1980), Native Sense (1997), The New Crystal Silence (2008) (qui a reçu 3 nominations aux Grammy Awards) et Hot House (2012)

À la fin des années 1970, il fait une série de concerts et deux albums avec Herbie Hancock, jouant des compositions de chacun, ainsi qu'un Ostinato issu de Mikrokosmos de Béla Bartók.

Il a également joué avec le banjoïste Bela Fleck (The Enchantment, 2007), la pianiste japonaise Hiromi Uehara (Duet, 2009) ainsi qu'avec le pianiste italien Stefano Bollani (Orvieto, 2011).

Scientologie[modifier | modifier le code]

Corea est membre de l'église de Scientologie[2].

Sous les « spécial thanks » (« remerciements particuliers ») des notes de ses albums récents, Corea mentionne L. Ron Hubbard, fondateur de la Scientologie, comme une source continue d'inspiration.

C'est en 1968 qu'il découvre la dianétique, principal concept de Hubbard. Il s'intéresse également à ses romans de science-fiction dans les années 1970. Les deux échangent des lettres jusqu'à la mort de Hubbard en 1986. Corea apparait sur l'album de Hubbard Space Jazz: The Soundtrack of the Book Battlefield Earth (1982).

Style[modifier | modifier le code]

Chick Corea a un style à la fois très rythmique (il a obtenu un premier prix de conservatoire en caisse claire) et très mélodique. Son jeu est empli d'un lyrisme coloré avec une prédominance des accords et une grande utilisation des gammes chromatiques et diminuées. Son phrasé (notamment pendant ses solos) est très rapide et reflète souvent son approche très percussive de la musique.

C'est un immense improvisateur et un très grand accompagnateur. Il joue essentiellement des titres de sa composition et déteste refaire ce qu'il a déjà fait auparavant ; c'est ainsi un artiste extrêmement prolifique (il a sorti plus de 100 disques en 30 ans, dont 9 pour la seule année 1978 !). Les artistes qui l'ont le plus influencé sont Mozart, Beethoven, mais aussi Art Tatum, Thelonious Monk, Bill Evans et surtout Bud Powell. Certaines de ses compositions comptent désormais dans la liste des standards modernes : Spain, Windows, Armando's Rhumba etc.

Quelques artistes importants ayant travaillé avec Chick Corea[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Chick Corea a été nommé 51 fois aux Grammy Awards, il en a gagné 18 :

Année Récompense Album/titre
1976 Best jazz instrumental performance, group No Mystery (avec Return to Forever)
1977 Best arrangement of an instrumental recording Leprechaun's Dream (The Leprechaun)
1977 Best jazz instrumental performance, group The Leprechaun
1979 Best jazz instrumental performance, group Friends
1980 Best jazz instrumental performance, group Duet (avec Gary Burton)
1982 Best jazz instrumental performance, group In Concert, Zürich, October 28, 1979 (avec Gary Burton)
1989 Best R&B instrumental performance Light Years (avec Elektric Band)
1990 Best jazz instrumental performance, group Akoustic Band
2000 Best instrumental solo Rhumbata (Native Sense, avec Gary Burton)
2001 Best jazz instrumental performance Like Minds (avec Gary Burton, Pat Metheny, Roy Haynes et Dave Holland)
2001 Best instrumental arrangement Spain for Sextet & Orchestra (Concerto)
2004 Best jazz instrumental solo Matrix (Rendezvous in New York)
2007 Best jazz instrumental performance, group The Ultimate Adventure
2007 Best instrumental arrangement Three Ghouls (The Ultimate Adventure)
2008 Best jazz instrumental album The New Crystal Silence (avec Gary Burton)
2010 Best jazz instrumental album Five Peace Band — Live (avec John McLaughlin, Kenny Garrett, Christian McBride et Vinnie Colaiuta)
2012 Best improvised jazz solo 500 Miles High (Forever)
2012 Best jazz instrumental album Forever (avec Kenny Clarke et Lenny White)

Il a égalament gagné deux Latin Grammy Awards :

Année Award Album/titre
2007 Best instrumental album The Enchantment (avec Bela Fleck)
2011 Best instrumental album Forever (with Stanley Clarke et Lenny White)

Son album Now He Sings, Now He Sobs (1968) fait partie du Grammy Hall of Fame depuis 1999.

His 1968 album Now He Sings, Now He Sobs was inducted in the Grammy Hall of Fame in 1999.

En 2010, il a été nommé doctor honoris causa à l'Université Norvégienne de Sciences et de Technologie[3].

Discographie[modifier | modifier le code]

Voir Discographie de Chick Corea.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Loïc Picaud, « Critique de Solo Piano : Portraits », sur music-story.com,‎ 23 Juin 2014 (consulté le 25 juin 2014).
  2. (en) « Chick Corea interview », sur All About Jazz (consulté le 29 août 2012)
  3. (en) « Chick Corea utnevnt til æresdoktor – NRK Trøndelag – NRK Nyheter », Nrk.no (consulté le July 1, 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]