Chris Squire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chris et Squire.

Chris Squire

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Chris Squire en 1978

Informations générales
Nom de naissance Christopher Russell Edward Squire
Naissance 4 mars 1948 (66 ans)
Londres, Angleterre
Genre musical rock progressif, pop rock
Instruments basse, claviers, guitare
Années actives depuis 1965
Site officiel chrissquire.com

Christopher Russell Edward Squire (né le 4 mars 1948), plus connu sous le nom de Chris Squire, est le bassiste fondateur du groupe de rock progressif Yes, dans lequel il est aussi seconde voix. Yes réalisa son 1er album en 1969 et bien que le groupe ait connu de nombreux changements de personnel, Squire reste le seul membre d’origine du groupe à ne pas l’avoir quitté.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Kingsbury, banlieue du Nord-ouest de Londres, en Angleterre, il a chanté enfant dans la chorale de l’église locale. En 1964, il a été renvoyé de l’école à cause de ses cheveux longs. On le somma de les couper. Il rentra chez lui, et ne retourna plus jamais à l’école.

Dans les années 1960, Squire a beaucoup expérimenté le LSD, jusqu’à un mauvais trip. Il se souvient avoir passé des mois dans l’appartement de sa petite amie, incapable de le quitter, et c’est à cette époque qu’il a appris à jouer de la basse. Il guérit de son trip et jura de ne plus prendre d’acide.

Il a formé le groupe The Selfs en 1964 avec entre autres, son grand ami Andrew Pryce Jackman aux claviers, John Wheatley à la guitare, Chris Slater au chant et Martyn Adelman à la batterie. Ils ont enregistré un acétate, "Love you" et une reprise de "I can't explain" des Who. Puis après une rencontre entre des membres d'un autre groupe The Syn, le chanteur Steve Nardelli et le guitariste John Painter, Chris, Andrew Jackman et Martyn Adelman se retrouvent ainsi à former les nouvelles bases de The Syn et ont gravé un démo, "Merry go round". Puis Peter Banks prendra la place de Painter comme guitariste et Martyn Adelman cède sa place au batteur islandais Gunnar Jökull ou Jökullinn Hákonarson - Jökull ; littéralement glacier - et ils se trouvent un nouveau gérant, Peter Huggett, ancien bassiste de Lonnie Donegan.

Ils deviendront plus influencés par la musique psychédélique et sortent deux singles, "Created by Clive/Grounded" et "Flowerman/14th Hour Technicolour Dream" en 1967. Ils jouèrent en première partie de Jimi Hendrix au Marquee Club cette même année, concert auquel assistèrent entre autres les Beatles et qui contribua à faire connaitre Hendrix à l'Angleterre. Le groupe se sépare à la fin 1967 et Squire forme alors Mabel Greer's Toyshop avec Peter Banks à la guitare, ce qui mènera à la formation de Yes peu de temps après avec l'ajout de Jon Anderson au chant, Tony Kaye à l'orgue et Bill Bruford à la batterie.

Dire que le jeu de Squire est agressif est un euphémisme. Rarement un bassiste aura été aussi véloce sur son manche, Chris Squire possède une puissance de feu phénoménale et sa terrible pression rythmique a fait exploser les morceaux les plus tendus de Yes (Heart of the Sunrise, Perpetual Change...).Ce géant (1,97 m) aux tenues de scène d'un goût douteux - ses fameuses bottes à fourrure ! - fut le fils le plus inspiré de John Entwistle des Who, et son approche de la basse est bien loin du simple beat. Assagit dès le retour de Yes au milieu des années 1980, sa ligne de basse dans "Owner of A Lonely Heart" est cependant toujours étudiée dans les écoles de basse. Le jeu de Squire a évidemment fait école, notamment chez Steve Harris d'Iron Maiden ou Billy Sheehan de M. Big. Son instrument principal est une basse Rickenbacker 4001, qu’il a importé des États-Unis en 1965 et qu'il travaille au mediator ; elle fut la quatrième basse de ce type à être importée en Grande-Bretagne. Squire a raconté une anecdote sur sa basse : peu de temps avant d’intégrer Yes, à la fin des années 1960, Squire avait collé des autocollants en forme de fleurs, très en vogue à l’époque, sur son instrument. Lassé du décor, il l’amène chez un réparateur à Soho qui décide de la décaper entièrement. S'en trouvant considérablement allégée, sa basse possède un son unique, différent des modèles d’origine.

Chris Squire fut aussi l’un des premiers bassistes de rock au monde à utiliser pour la basse les effets de la guitare comme le tremolo ou la pédale wah-wah. Sa voix, se liant harmonieusement avec celle d’Anderson, est aussi un élément clé de l’identité vocale de Yes. Squire est aussi le principal compositeur de Yes et sa dominante la plus rock face à Steve Howe le jazzman et Rick Wakeman le classique.

Les influences de Squire sont diverses, allant de la musique d’église aux groupes de Liverpool du début des années 1960, une de ses influences majeures en tant que bassiste fut sans contredit le regrètté John Entwistle des Who, ainsi que Paul McCartney, Bill Wyman et Jack Bruce. Squire n’a à ce jour publié qu’un seul album solo : Fish Out of Water, paru en 1975. On retrouve sur cet album Bill Bruford à la batterie, Patrick Moraz et Andrew Price Jackman, ex-Syn, aux claviers. Squire fut aussi membre de XYZ (eX-Yes/Zeppelin) en 1981, un groupe composé d’Alan White, batteur de Yes, et de Jimmy Page, guitariste de Led Zeppelin. XYZ enregistra plusieurs démo dans le studio personnel de Squire mais ne produit rien d’officiel. Cependant deux de ces démo fournirent les bases de deux morceaux ultérieurs de Yes, "Mind Drive" et "Can You Imagine ?". Squire joua aussi un rôle important en faisant contribuer le guitariste Trevor Rabin au groupe Cinema, qui devint la formation de l’album 90125 avec le retour de Jon Anderson.

De la dernière formation de Yes est née une solide amitié entre Chris Squire et Billy Sherwood, jeune guitariste du groupe World Trade. Ensemble, ils ont fondé un groupe appelé Conspiracy qui a sorti un album éponyme en 2000 (avec son DVD live dans la foulée), puis un album en 2003 intitulé The Unknown, qui traite de façon métaphorique des évènements du 11 septembre 2001. Il a ensuite réintégré en 2003 la reformation de The Syn, son premier groupe. En décembre 2007, il a publié un album de chansons classiques de Noël intitulé "Swiss Choir", avec entre autres Steve Hackett et The English Baroque Choir. Le titre est un jeu de mot avec le nom de son interprète.

Chris Squire est toujours à l'heure actuelle membre actif de Yes.

Il a assisté Steve Hackett sur deux albums solos du guitariste, " Out of the tunnel's mouth " en 2009 et " Beyond the shrouded horizon " en 2011. Puis Hackett ayant joué sur " Chris Squire's Swiss Choir ", publié en 2007. Et ainsi les deux musiciens ont finalement réalisé l'album " Life within a day " de Squackett, qui est une anagramme de leur nom de famille respectifs, Squire-Hackett.

Chris Squire est surnommé Fish (Poisson) pour plusieurs raisons, tout d’abord à cause de son signe astrologique ; né un 4 mars, il est donc du signe des Poissons. Aussi en prenant une douche, il a accidentellement inondé une chambre d’hôtel à Oslo en Norvège lors de la première tournée du groupe, Bill Bruford lui aurait alors donné ce surnom. Et enfin, il avait la réputation de passer beaucoup de temps dans la baignoire. Ce surnom se retrouve dans le titre de son album solo Fish Out of Water (Le poisson hors de l’eau, c’est-à-dire Squire en dehors de Yes) et dans un solo de basse sur l’album Fragile intitulé "The Fish (Schindleria Praematurus)".

Discographie[modifier | modifier le code]

Solo[modifier | modifier le code]

Fish out of water (1975)

Chris Squire's Swiss Choir (2007)

Avec Yes[modifier | modifier le code]

Voir la discographie complète de Yes

Avec Alan White[modifier | modifier le code]

Run with the fox (single - on retrouvera cette pièce réenregistrée sur son album Chris Squire's Swiss Choir.

Avec Conspiracy[modifier | modifier le code]

Conspiracy (2000)

The Unknown (2003)


Avec The Syn[modifier | modifier le code]

Voir discographie The Syn

Avec Squackett (Chris Squire - Steve Hackett)[modifier | modifier le code]

Life within a day (2012)


Apparitions (en tant qu'invité)[modifier | modifier le code]

Rick Wakeman ; Classical Connections 2 ( 1992 - matériel enregistré en 1971)

Rick Wakeman ; Six Wives of Henry The VIII ( 1973 )

Eddie Harris ; E.H. in the U.K. ( avec Tony Kaye et Alan White de Yes - 1974 )

Rick Wakeman ; Criminal Record ( 1977 )

Esquire ; Esquire ( vocaux, Nikki ex-épouse de Chris + Alan White, Trevor Horn et Carmen, sa fille - 1987 )

Rock Aid Armenia ; The Earthquake Album ( 1990 )

World Trade ; Euphoria ( avec Billy Sherwood - co-auteur de 2 chansons - 1995 )

Gov't Mule ; The Deep End ( 2002 )

Artistes Variés ; Pigs and Pyramids - An All Star Lineup Performing the Songs of Pink Floyd (2002) Matériel réutilisé sur Back against The Wall de Billy Sherwood en 2005.

Steve Hackett ; Out of the tunnel's mouth ( 2009 )

Steve Hackett ; Beyond the shrouded horizon ( 2011 )

Billy Sherwood & The Prog Collective ; The Technical Divide ( avec Alan Parsons et Gary Green - 2012 )

Artistes Variés ; Songs of the Century: An All-Star Tribute to Supertramp (2012) (Let The World Revolve, avec Billy Sherwood et Tony Kaye)

Billy Sherwood & The Prog Collective - Epilogue (2013) (Shining Diamonds, avec Patrick Moraz, Billy Sherwood, Alan Parsons, et Steve Stevens)

Lien externe[modifier | modifier le code]