Primal Scream

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Primal Scream

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Primal Scream

Informations générales
Pays d'origine Glasgow, Écosse
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Indie pop, rock alternatif, acid rock, acid house, techno
Années actives 1982
Labels Creation Records, Sony
Site officiel www.primalscream.net
Composition du groupe
Membres Robert Gillespie (chant, guitare, clavier)

Andrew Innes (guitare)
Simone Butler (basse)
Kevin Shields (guitare)
Martin Duffy (clavier)
Darrin Mooney (batterie)

Anciens membres Jim Beattie

Robert 'Throb' Young (guitare)

Gary 'Mani' Mounfield (basse)

Primal Scream est un groupe de rock écossais. Il est actuellement composé de Bobby Gillespie, d'Andrew Innes, de Martin Duffy (ancien clavier de Felt), de Simone Butler (basse) et Darrin Mooney (drums)

Le groupe fut formé en 1982 par Robert "Bobby" Gillespie et Jim Beattie, deux lycéens de la banlieue de Glasgow. Alan McGee, plus tard fondateur du mythique label indépendant Creation Records, était un camarade de Gillespie qu'il avait initié à la musique punk.

Les premières années du groupe consistèrent essentiellement en concerts dans des petites salles de Glasgow, car Gillespie était alors également batteur de The Jesus and Mary Chain, groupe qu'il quitte finalement en 1985. C'est cette même année que Primal Scream sortit son premier single, All Fall Down sur Creation. Les premières compositions du groupe ( Crystal Crescent et sa face B Velocity girl mais également It happens et All Fall Down) demeurent des classiques de la pop de Glasgow de la moitié des années 80, avec leurs mélodies simples, répétitives mais efficaces, et leurs lumineux arpèges de guitares. L'évolution du groupe le conduira plus tard vers le mainstream, surtout à partir de l'album Screamadelica (1992), composé après le départ de Jim Beattie.

La musique du groupe est aussi bien influencée par le rock classique des années 1960, tel que les Byrds ou les Rolling Stones, que par les musiques les plus expérimentales. La discographie de Primal Scream est ainsi des plus éclectiques, allant du pastiche des Rolling Stones avec Give Out But Don't Give Up (1994) ou Riot City Blues (2006) à une sorte de musique expérimentale mêlant electro, punk et krautrock sur XTRMNTR (2000) et Evil Heat (2002), ou encore faisant le crossover entre pop-rock et acid house sur Screamadelica (1991) et mariant dub, pop et musique psychédélique avec Vanishing Point (1997). L’avant-dernier album, Beautiful Future (2008) se lance dans les sonorités pop eighties de manière toujours aussi hédoniste et convaincante.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Sonic Flower Groove (1987)
  • Primal Scream (1989)
  • Screamadelica (1991)
  • Give Out But Don't Give Up (1994)
  • Vanishing Point (1997)
  • Echo Dek (remix de Vanishing Point) (1997)
  • XTRMNTR (2000)
  • Evil Heat (2002)
  • Dirty Hits (compilation) (2003)
  • Riot City Blues (2006)
  • Beautiful Future (2008)
  • More Light (2013)

Liens[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :