Jethro Tull (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jethro Tull.

Logo Jethro Tull.png Jethro Tull

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Jethro Tull en concert à Budapest en 2006

Informations générales
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Rock progressif
Folk rock
Hard rock
Années actives 1967-2014
Labels Chrysalis Records
Composition du groupe
Anciens membres Ian Anderson
Martin Barre
Autres membres

Jethro Tull est un groupe de rock britannique progressif formé à Blackpool dans la seconde partie des années 1960. Leur musique est marquée par le style vocal très particulier du leader Ian Anderson (une voix nasillarde mais remarquablement juste), son travail unique de flûtiste, et par des constructions de chansons inhabituelles et souvent complexes. Leur musique incorpore des éléments de musique classique et celtique, blues (surtout à leurs débuts) ainsi que des phases art rock alternatif du rock. Malgré ceci, il est difficile de désigner des artistes spécifiques ayant directement influencé ou étant directement influencés par Jethro Tull, dont l'œuvre reste à part dans le monde du rock.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières années[modifier | modifier le code]

Jethro Tull tourne dans des clubs à la fin des années 1960 avec une formation changeante qui se cristallise finalement autour de Ian Anderson (chant, flûte, guitare acoustique, harmonica, et plus tard beaucoup d'autres instruments), Mick Abrahams (guitare électrique), Glenn Cornick (basse) et Clive Bunker (batterie). On raconte que le groupe changea de nombreuses fois de nom pour obtenir des concerts à répétition, et que Jethro Tull était le nom qu'il portait quand il signa son contrat avec une maison de disques (le nom du groupe est emprunté à l'inventeur du semoir). Après quelques 45 tours passés inaperçus (sur le premier d'entre eux, le nom du groupe était orthographié « Jethro Toe » [Orteil de Jethro]), paraît l'album bluesy This Was en 1968. La musique en était composée pour partie par Ian Anderson et pour partie par Mick Abrahams.

Après cet album, Mick Abrahams quitte le groupe (pour former Blodwyn Pig). Au terme d'une série d'auditions, Martin Barre est engagé comme nouveau guitariste. Il deviendra le membre le plus stable du groupe après Anderson. Durant cette période on remarquera le passage de Tony Iommi (du groupe Earth qui deviendra Black Sabbath) avec Jethro Tull dans le show télé des Rolling Stones The Rock and Roll Circus tourné le 11 décembre 1968.

Rock progressif et pop[modifier | modifier le code]

La nouvelle formation sort Stand Up en 1969. Entièrement écrit par Anderson, cet album abandonne largement le blues en faveur du nouveau style de rock progressif développé à ce moment par des groupes comme Yes, bien que Stand Up ressemble un peu à un des premiers albums de Led Zeppelin teinté de jazz, avec un son lourd et légèrement sombre. La chanson 'We Used To Know' publiée sur cet album a certainement inspiré The Eagles pour leur chanson Hotel California sur l'album éponyme en 1976. L'écoute consécutive des deux morceaux permet de remarquer la similitude de la musique. Il est d'ailleurs indiqué sur le site officiel de Jethro Tull que Don Henley, qui suivit des tournées de Jethro Tull s'en inspira (The Eagles' "Hotel California" derived from Henley hearing the song while touring with Tull).

En 1970, Jethro Tull donne l'un de ses meilleurs concerts lors du célèbre festival de l'île de Wight devant 600 000 spectateurs. La même année, le claviériste John Evan rejoint le groupe, qui sort l'album Benefit, dominé par un son « folk progressif ».

Le bassiste Cornick quitte le groupe après Benefit (pour former le groupe Wild Turkey), remplacé par Jeffrey Hammond-Hammond, et cette formation sort l'œuvre la plus connue de Jethro Tull, Aqualung en 1971. Mélange de rock heavy relatant la relation entre Dieu et l'homme et de pièces acoustiques plus légères à propos de la vie de tous les jours, l'album est aimé par beaucoup et décrié par beaucoup d'autres. Malgré ceci, la chanson-titre et Locomotive Breath deviennent des tubes des radios de rock classique.

Le batteur Clive Bunker part ensuite, remplacé par Barriemore Barlow. Le groupe sort en 1972 Thick as a Brick, album-concept constitué d'une seule chanson très longue couvrant les deux faces du vinyle, avec un certain nombre de mouvements et des thèmes récurrents. Le quintette de cet album --- Anderson, Barre, Evan, Hammond-Hammond et Barlow --- deviendra une des formations les plus durables de Jethro Tull, jusqu'en 1975.

1972 voit aussi la sortie de Living In The Past, une compilation en double album de singles, de faces B, et de prises inédites, avec une face d'enregistrements concert, dont la fabuleuse version live de "Dharma For One" . Ce disque est considéré par la plupart des fans de Jethro Tull comme étant le meilleur.

En 1973, le groupe tente d'enregistrer un double album, mais il est apparemment insatisfait de la qualité de l'enregistrement studio et abandonne le projet. À la place, ils enregistrent rapidement et sortent A Passion Play, autre album-concept constitué d'une unique suite de chansons aux textes très allégoriques. Après plusieurs années de popularité continue, A Passion Play est sévèrement reçu par la critique. C'est un tournant pour le groupe, qui a désormais son apogée derrière lui.

Le groupe enregistre au château d'Hérouville un album qui ne sortira que bien plus tard, dans les années 1990, comme premier CD du double album Nightcap. L'album War Child de 1974 reçoit toutefois des critiques positives, et Bungle in the Jungle est un succès (pour la petite histoire, c'est l'album préféré de Ritchie Blackmore).

En 1975 le groupe sort Minstrel in the Gallery, un album ressemblant à Aqualung dans ses morceaux doux à la guitare acoustique contrastant avec des œuvres plus longues et dominées par la guitare électrique de Barre. La plupart des critiques sont mitigées. Après cet album, le bassiste Hammond-Hammond quitte le groupe : il est remplacé par John Glascock.

En 1976, sort Too Old to Rock 'n' Roll, Too Young to Die !. C'est un autre album concept, cette fois portant sur la vie d'un rocker vieillissant. Ian Anderson, piqué au vif par des critiques défavorables (notamment à propos de A Passion Play), réplique en recyclant de nombreux morceaux de cet album, en les réorchestrant et en leur donnant de nouvelles paroles acerbes. La presse ignore le stratagème, et demande si les paroles sont autobiographiques --- accusation qu'Anderson nie vivement.

Rock Folk[modifier | modifier le code]

En mars 1978 au London's Hammersmith Odeon.

Le groupe achève la décennie avec trois albums folk rock, Songs from the Wood, Heavy Horses et Stormwatch. Songs from the Wood est le premier album de Tull à recevoir des critiques unanimement positives depuis l'époque de Benefit et Living in the Past.

Le groupe avait depuis longtemps des liens avec les folk-rockers Steeleye Span. Bien que non considérés comme appartenant au mouvement rock folk (qui avait en fait commencé presque dix ans auparavant avec la venue de Fairport Convention), il y eut clairement beaucoup d'échanges d'idées musicales entre Tull et les folk-rockers. Durant cette période, David Palmer, qui avait auparavant fait des arrangements pour instruments à cordes pour des albums de Tull, rejoint officiellement le groupe, principalement aux claviers aux côtés de John Evan.

Le bassiste Glascock meurt en 1979 suite à une opération du cœur, et Stormwatch est en fait achevé sans lui (Anderson joue de la basse sur plusieurs titres). La tournée de cet album est l'occasion de voir arriver dans Jethro Tull un transfuge de Fairport Convention, le bassiste Dave Pegg. Anderson décide d'enregistrer son premier album solo, et ce faisant met un terme provisoire à Jethro Tull.

Rock électronique[modifier | modifier le code]

Peut-être sous la pression du label, cependant, Anderson sort son album solo en tant qu'album de Jethro Tull en 1980. Nommé A, il comprend Barre à la guitare électrique, Dave Pegg à la basse, et Mark Craney à la batterie. Mais l'album avait une forte teinte électronique, due au claviériste Eddie Jobson, ancien membre du mythique groupe UK avec John Wetton et Bill Bruford puis Terry Bozzio. Il a un son beaucoup plus moderne, moins folk, d'où une impression complètement différente de tout ce que Tull a produit auparavant.

Eddie Jobson (claviers) et Mark Craney (batterie) quittèrent le groupe juste après la tournée de l'album A (1980). Jethro Tull débute alors une période de transition avec ces principaux changements : Gerry Conway et Doane Perry se partagent la batterie suivant les concerts, et Peter-John Vettese prend les commandes aux claviers. Bien qu'avec des nappes de synthétiseurs un effet de modernité se fait ressentir, le groupe revient quand même à un son plus pop mais aussi plus hard par moment (Gerry Conway étant plus "speed" et percussif que Mark Craney, beaucoup plus fin et aérien à la batterie), notamment dans l'album The Broadsword and the Beast sorti en 1982.

En 1984, Jethro Tull sort Under Wraps, un album à fortes consonances électroniques. Bien que le groupe en soit fier, paraît-il, l'album est mal perçu par le public. De plus, Ian Anderson rencontre quelques problèmes de voix à cette même époque et se voit dans l'obligation de faire prendre une pause discographique au groupe, pendant une durée de trois ans.

L'ère moderne[modifier | modifier le code]

Jethro Tull en 1998.

En 1987 Jethro Tull revient plus fort avec l'album Crest of a Knave. Sans Vettese (Anderson contribue au clavier) et s'appuyant plus fortement sur la guitare électrique de Barre que ne l'avait jamais fait le groupe depuis le début des années 1970, l'album est un succès critique et commercial, et remporte le Grammy Award de 1988 pour le meilleur album de hard rock (battant un album de Metallica). Le style de Crest a été comparé à celui des Dire Straits, en partie parce qu'Anderson semblait ne plus avoir la portée vocale qu'il avait auparavant. Durant la tournée qui suit, Don Airey assure la partie clavier du groupe.

Ian Anderson en Belgique en 2007.

1988 est aussi l'année de la sortie de 20 Years of Jethro Tull, un coffret de 5 vinyles (aussi sortis sous forme de triple CD et de simple CD) constitué en grande partie de morceaux abandonnés durant toute l'histoire du groupe, ainsi que des pistes live variées et des pistes remasterisées numériquement. Il contient aussi un livret retraçant l'histoire du groupe en détail.

Depuis, le groupe a sorti plusieurs albums dans un style dérivé de Crest, mais en incorporant aussi des influences plus folk. Il y a en particulier l'album de 1992, A Little Light Music, un album live principalement acoustique qui reçoit un accueil positif de la part des fans grâce à l'interprétation différente de nombreuses compositions passées, un autre transfuge de Fairport Convention, Dave Mattacks, assurant la batterie.

Anderson a sorti plusieurs albums solo depuis le début des années 1980 (hommage à Bach notamment) et, dans les années 1990, Barre commença aussi à sortir des albums solo. Anderson et Barre restent le noyau dur du groupe (David Pegg le quittant finalement à la fin des années 1990 (trois bassistes différents sur Catfish Rising) puis arrivée de Jonathan Noice du groupe de Martin Barre). En 1996, divers artistes de rock progressif sortent un hommage à Tull, To Cry You a Song, qui inclut des contributions de plusieurs ex-membres de Tull, ainsi que celles d'artistes comme Keith Emerson, Glenn Hughes, Steve Morse, Charlie Musselwhite, Roy Harper et John Wetton.

Le groupe est toujours actif au XXIe siècle et continue à sortir de nouveaux albums à quelques années d'intervalle. Au début des années 2000, la voix d'Anderson semble avoir regagné un peu de sa portée d'antan. Une tournée internationale de plus de soixante dates a débuté en mars 2010, commençant en Grande-Bretagne puis aux États-Unis et au Canada en juin.

À noter que David Palmer, un temps claviériste et arrangeur du groupe, qui vivait très mal dans une peau d'homme (le transsexualisme au sens propre) depuis sa plus petite enfance, est devenu femme à l'âge de 66 ans après une opération chirurgicale, et vit désormais sous le nom de Dee Palmer[1].

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Jethro Tull.
Jethro Tull en Belgique en 2007.
Ian Anderson en Belgique en 2007.
Jethro Tull en Belgique en 2007.

Documentaires et concerts filmés[modifier | modifier le code]

  • Slipstream (1981)
  • 20 Years of Jethro Tull (1988)
  • 25th Anniversary Video (1994)
  • Living with the Past (2002)
  • A New Day Yesterday 1969-1994 (2003)
  • Nothing Is Easy: Live at the Isle of Wight 1970 (2005)
  • Ian Anderson Plays the Orchestral Jethro Tull (2005)
  • Live at Montreux 2003 (2007)
  • Live in Bethlehem, PA, 2003 (2008)
  • Jack In The Green: Live In Germany 1970-93 (2008)
  • Their Full Authorised Story (2008) (2 dvd)
  • Live at Madison Square Garden 1978 (2009) (+ 1 CD avec le même concert)
  • Live At AVO Session Basel (2008) (2010)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :