Mike Rutherford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rutherford.

Mike Rutherford

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Mike Rutherford avec Genesis au Verizon Center à Washington le 23 septembre 2007

Informations générales
Nom de naissance Michael John Cleote Crawford Rutherford
Naissance 2 octobre 1950 (64 ans)
Guilford, Surrey, Angleterre
Activité principale Musicien
Genre musical Rock progressif, pop rock
Instruments basse, guitares
Années actives 1968 - présent
Labels Charisma Records, Atlantic Records, WEA
Site officiel Site Officiel de Genesis

Michael John Cleote Crawford Rutherford dit Mike Rutherford est un musicien britannique né le 2 octobre 1950 à Guildford dans le Surrey. Membre fondateur du groupe Genesis, il est tout d'abord le bassiste du groupe, il joue également de la guitare rythmique 12 cordes. Après le départ de Steve Hackett, Mike Rutherford prend sa place comme guitariste tout en assurant les parties de basse. En concert, il alternera basse et guitare avec Daryl Stuermer. Il a joué une fois de la batterie sur un morceau, Who dunnit, lors d'un concert avec Genesis au début des années 1980 (lors de la tournée promotionnelle de l'album Abacab). Par la suite, quand l'activité de Genesis baissera, il fondera le groupe Mike + The Mechanics avec lequel il sortit le tube Silent Running. Dix ans plus tard, le groupe connaît de nouveau le succès en France avec Over my shoulder.

Les débuts[modifier | modifier le code]

Fils d'un officier de marine, Mike Rutherford fut placé en internat à l'âge de sept ans. C'est là qu'il commença à s'intéresser à la guitare. Largement encouragé par sa sœur ainée, Nicolette, il progressa rapidement et ses parents lui achetèrent sa première guitare acoustique. Il ne lui fallut pas longtemps pour s'offrir sa première guitare électrique et fonder son premier groupe, The Chesters avec deux de ses copains de classe. À l'occasion de la rentrée des classes de 1964, il intégra la prestigieuse école de Charterhouse School où il fit rapidement connaissance avec Anthony Phillips, aussi appelé « Ant » (fourmi). Ensemble ils forment The Anon avec trois autres collégiens, Richard Macphail, Rivers Job et Rob Tyrell. Pendant deux ans, il jouèrent dans plusieurs fêtes ou kermesses de leur collège, et s'uniront bientôt avec Peter Gabriel et Tony Banks qui jouaient dans un autre groupe The Garden Wall. C'est ainsi que naquit Genesis.

Les années 70[modifier | modifier le code]

Toronto, 3 juin 1977,Mike avec Phil Collins en arrière plan.

Au début des années 1970, Genesis enregistra cinq albums studio et un en live avec Peter Gabriel, Mike Rutherford joue de la basse, de la guitare, fait des chœurs et participe activement à l'écriture. Après le départ de Gabriel, Genesis décide de continuer, et pendant qu'ils recherchent un nouveau chanteur, Mike Rutherford participe à l'album solo de Steve Hackett, Voyage of the Acolyte. Genesis décidant de continuer en quatuor avec Phil Collins en tant que chanteur/batteur, le groupe enregistre deux nouveaux albums studio et un album live. Pendant le mixage de Seconds Out, Steve Hackett annonce au groupe son départ, malgré un succès allant croissant. Genesis continue en trio et Mike Rutherford remplace au pied levé Steve Hackett à la guitare, tout en continuant à assurer les parties de basse. Sur scène, Mike partage avec Daryl Stuermer la guitare et la basse, Daryl jouant de la guitare sur les titres de l'ère Hackett, Mike sur les nouveaux titres. À cette période, un grand changement se fait au niveau de la composition, les titres sont plus courts et s'apparentent plus à des chansons.

De 1980 à nos jours[modifier | modifier le code]

Mike Rutherford en concert avec Genesis vers 1980.
Mike Rutherford en concert avec Genesis pendant la tournée US 2007.

Fin 1979, Mike Rutherford entre aux Polar Studios à Stockholm pour y enregistrer son premier album solo, Smallcreep's Day. Aucun autre membre de Genesis n'y participe à l'exception du complice des premiers jours Anthony Phillips qui joue des claviers. Mike assure toutes les guitares, la basse ainsi que le chant et l'album sort en janvier 1980. Genesis enregistrera la même année Duke, son premier album qui connaitra un succès mondial, l'année suivante suivra Abacab qui confirmera ce succès.

En 1982, Mike Rutherford enregistra son deuxième album solo, Acting Very Strange. En 1983 sortira l'album Genesis, aussi appelé Mama. En 1985, Mike Rutherford réunira des musiciens pour un side-project qu'il appellera d'abord "Not Now Bernard" mais qui sur les conseils de son manager Tony Smith, sera rebaptisé Mike + The Mechanics. L'album éponyme sortira en octobre 1985 et devant le succès de celui, Mike demandera aux chanteurs Paul Carrack et Paul Young, ainsi qu'à Adrian Lee (claviers) et à Peter Van Hooke (batterie) de partir en tournée en 1986 pour promouvoir l'album. La tournée américaine permettra à l'album d'atteindre le statut de disque d'or aux États-Unis pour plus de 500 000 albums vendus[1]. Il fut en cela bien aidé par le succès commercial des singles Silent Running et All I need is a Miracle. À la fin de la tournée, Mike rejoindra ses vieux complices pour l'enregistrement du 13e album studio de Genesis, Invisible Touch. Après la sortie de l'album, Genesis partira pour une tournée monstre de 10 mois. À la fin de celle-ci, le groupe fera un break, chaque musicien retournant à ses projets solos[2].

De 1988 à 1991, Mike Rutherford réunira à nouveau Mike + The Mechanics et sortira deux albums, Living Years en 1988 et Word Of Mouth en 1991. Il retournera vite auprès de Genesis pour enregistrer et promouvoir leur nouvel album We Can't Dance. En 1993, à la fin d'un concert de charité coorganisé par Mike Rutherford, où Genesis partageait l'affiche avec Pink Floyd, Phil Collins annonçait son départ du groupe. Tony Banks et Mike Rutherford décidèrent de continuer avec Genesis, mais avant de chercher un nouveau chanteur, ils décident de faire un break. En 1994, Mike + The Mechanics reprit du service en publiant l'album Beggar on a Beach of Gold et partit sur la route pour le promouvoir. L'album ne reçut qu'un succès commercial mineur, malgré tout, à la fin de la tournée européenne le groupe sortit une compilation intitulée Hits puis repartit sur la route. En juin 1997, Mike Rutherford et Tony Banks dévoilèrent le nom du remplaçant de Phil Collins, il s'agit de l'ex-chanteur de Stiltskin, Ray Wilson. En septembre 97, sortit Calling All Stations, le dernier album studio de Genesis. L'album n'eut que peu de succès et Mike et Tony, après une dernière tournée européenne, décidèrent de dissoudre Genesis. En 1998, Mike et Tony réunirent Peter Gabriel, Anthony Phillips, Phil Collins, Steve Hackett et John Silver pour promouvoir le coffret Archives 1967 - 1975 et pour réenregistrer une nouvelle version de Carpet Crawlers.

En 1999, Mike + The Mechanics sort son sixième album éponyme (appelé aussi M6) qui marque le retour de Paul Carrack et de Paul Young. Malheureusement, Paul Young décéda d'une attaque cardiaque à la fin de la tournée promotionnelle et Mike Rutherford et Paul Carrack furent obligés de mettre le groupe entre parenthèses jusqu'en 2004. En juin 2004, sortie de Rewired suivi d'une tournée. Un an plus tard, Paul Carrack mit fin à sa collaboration avec Mike, ce qui mena à la dissolution du groupe. En mars 2007, Phil Collins, Tony Banks et Mike Rutherford annoncent une tournée mondiale de Genesis, mais l'enregistrement d'un nouvel album n'est pas à l'ordre du jour. La tournée fut un succès et fut suivie par la sortie d'un DVD et d'un album en public[3]. Depuis, Mike Rutherford continue d'enregistrer et d'écrire de la musique en attendant la sortie future d'un album, soit avec Genesis ou en solo.

Instruments[modifier | modifier le code]

Au début de sa carrière avec Genesis, Mike Rutherford jouait essentiellement sur des guitares et des basses Rickenbacker Sur scène, pour suivre les pièces parfois complexes du groupe, il jouait aussi sur des guitares double manche 4 et 12 cordes. Puis il utilisa principalement des guitares double manche basse et guitare 12 cordes, aux manches interchangeables fabriquées par un artisan anglais Shergold Guitars. Il joua aussi sur des basses et des guitares Washburn, Gibson et sur les titres plus récents sur une Fender Stratocaster, Eric Clapton Signature Model[4].

Vie privée[modifier | modifier le code]

  • Mike Rutherford est marié à Angie depuis 1976. Ils ont eu ensemble trois enfants : Kate, Tom et Harry.

Discographie (Hors compilations)[modifier | modifier le code]

Avec Genesis[modifier | modifier le code]

En Solo[modifier | modifier le code]

Avec Mike + The Mechanics[modifier | modifier le code]

Contributions principales[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]