Soundgarden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Soundgarden

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Soundgarden en juillet 2011

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Grunge, metal alternatif, rock alternatif
Années actives 19841997
2010 -
Labels Sub Pop
SST Records
A&M Records
Site officiel soundgardenworld.com
Composition du groupe
Membres Chris Cornell
Kim Thayil
Ben Shepherd
Matt Cameron
Anciens membres Hiro Yamamoto
Scott Sundquist
Jason Everman
Logo

Soundgarden est un groupe de rock américain formé en 1984 à Seattle, par le chanteur Chris Cornell, le guitariste Kim Thayil et le bassiste Hiro Yamamoto. Matt Cameron est devenu le batteur du groupe en 1986, tandis que Ben Shepherd est le bassiste du groupe après le départ de Hiro Yamamoto en 1990.

Avec Alice in Chains, Nirvana et Pearl Jam, Soundgarden est considéré comme l'un des quatre groupes qui ont défini le style grunge. Il fut également le premier groupe grunge qui signa chez une major (A&M Records en 1989), mais il n'atteignit pas le succès commercial avant que le grunge soit devenu populaire au début des années 1990.

Soundgarden a connu son plus grand succès en 1994 avec l'album Superunknown, qui débuta numéro 1 dans les charts du Billboard, suivi par les singles Black Hole Sun et Spoonman, qui remportèrent deux Grammy Awards. En 1997, le groupe se sépare en raison de différends artistiques.

Le 31 décembre 2009, Chris Cornell annonce via son compte Twitter [1]et via le site internet du groupe que « le break de 12 ans est fini et que le groupe est de retour en studio ». Le 23 mars 2011, sort le premier album live de Soundgarden intitulé Live on I-5. Le 13 novembre 2012 sort King Animal, le premier album studio du groupe depuis 16 ans[2].

Ils ont vendu 9 millions de disques aux États-Unis et environ 21 millions de disques à travers le monde[3]

Historique[modifier | modifier le code]

Formation et premiers enregistrements (1984-1988)[modifier | modifier le code]

Soundgarden se forme en 1984 sous l'impulsion de Chris Cornell (batterie et chant) et de Hiro Yamamoto (basse). Ils sont rejoints un peu plus tard par Kim Thayil (guitare), un ami de Yamamoto qu'il avait connu lorsqu'il habitait encore l'Illinois. Le nom du groupe tire son origine d'une sculpture, The Sound Garden, exposée près du Magnuson Park (à proximité de Seattle). Cette sculpture est composée d'une multitude de tubes et de girouettes qui produisent des sons envoûtants lorsque le vent souffle.

Aux premières heures, Cornell assume à la fois la batterie et le chant, mais très vite le groupe cherche un batteur afin que Cornell puisse se concentrer sur le chant. C'est ainsi que Scott Sundquist rejoint le groupe. Deux titres sont enregistrés et édités sur la compilation Deep Six chez C/Z Records, contenant également des titres de Green River, Skin Yard et Melvins. En 1986, Sundquist quitte le groupe et c'est Matt Cameron, le batteur de Skin Yard qui prend sa place. Après avoir vu un concert de Soundgarden, le DJ Jonathan Poneman fut impressionné et déclara plus tard : « J'ai vu dans ce groupe tout ce que la musique rock devrait être ». C'est ainsi que Soundgarden signe un contrat avec le label Sub Pop. Deux maxis (EP) sont enregistrés: Screaming Life en 1987 et Fopp en 1988. Ils seront réédités en 1990 sous la forme d'une compilation Screaming Life/Fopp.

Matt Cameron en concert avec Pearl Jam.

Premier album et cassure avec le public (1988-1990)[modifier | modifier le code]

Les grands labels s'intéressent de plus en plus à ce groupe qui monte, mais c'est pour SST Records qu'ils enregistreront leur premier album Ultramega OK en 1988. Ce premier essai leur vaut une nomination pour le Grammy Award de la meilleure prestation metal. Le premier clip vidéo du groupe, Flower, passe régulièrement dans l'émission 120 Minutes sur MTV. En 1989, Soundgarden sort son premier album pour la major A&M Records, intitulé Louder than Love. Cette démarche qualifiée de commerciale provoque une cassure entre Soundgarden et son public originel composé en grande partie de punks. Par la suite, Hiro Yamamoto abandonne le groupe pour poursuivre ses études après la sortie de l'album. Jason Everman (ancien de Nirvana) le remplacera temporairement avant que Ben Shepherd hérite de la basse.

Ben Shepherd en concert avec Soundgarden.

Montée en popularité et censure (1991-1993)[modifier | modifier le code]

En 1991, la nouvelle formation s'attaque à l'enregistrement de son album Badmotorfinger. Ce disque majeur de la scène de Seattle connaît un grand succès mais est vite éclipsé par le raz-de-marée Nevermind de Nirvana, qui propulse la scène grunge en première ligne. Le succès du mouvement grunge permet à Soundgarden de toucher un public plus large, ainsi les singles Outshined et Rusty Cage réussissent à percer sur les radios alternatives et même sur MTV. Mais c'est Jesus Christ Pose qui attire réellement l'attention quand MTV décide de bannir le clip en 1991. Beaucoup de personnes furent outrées par la chanson et sa vidéo, les percevant comme anti-chrétiens, et le groupe a même reçu des menaces de mort durant leur tournée au Royaume-Uni. Pour se défendre, Chris Cornell expliqua que ses paroles critiquaient les personnalités publiques qui utilisent la religion (particulièrement l'image de Jésus Christ) pour se montrer comme des martyrs, et non la religion elle-même. Malgré cette polémique, le groupe entame une tournée conjointe avec Guns N' Roses pour promouvoir l'album et en profite pour tourner la vidéo live Motorvision, qui sera commercialisée l'année suivante.

En 1992, Soundgarden fait une apparition dans le film Singles pour interpréter Birth Ritual, aux côtés de Pearl Jam et Alice in Chains. Chris Cornell interprète en solo Seasons, qui figure elle aussi sur la bande originale du film. Le frontman joue d'ailleurs un petit rôle dans une scène avec Bridget Fonda et Matt Dillon. Le film contient également un extrait de la version démo de Spoonman, titre inédit qui figurera sur leur prochain album. Soundgarden participe finalement au festival Lollapalooza où il partage l'affiche avec Red Hot Chili Peppers, Pearl Jam, Stone Temple Pilots, Rage Against the Machine, Cypress Hill, House of Pain, Ice-T et Ministry.

Le succès grand public (1994–1995)[modifier | modifier le code]

En 1994, l'album Superunknown marque une étape dans l'évolution musicale de Soundgarden et consacre définitivement le groupe auprès du grand public. Les singles Black Hole Sun et Spoonman remportent un très grand succès à travers le monde et sont récompés par plusieurs prix, notamment par un MTV Video Music Award et deux Grammy Awards. L'album mêle habilement la créativité de ses prédécesseurs avec un son plus lisse et mieux adapté à la diffusion radio. Les textes sont assez lugubres, évoquant la toxicomanie, le suicide et la dépression. Cet album est musicalement plus ouvert, car de nombreuses chansons comportent des sonorités orientales, en particulier Fell on Black Days, Head Down et Half.

Le cinquième album et les conflits internes (1996-1997)[modifier | modifier le code]

Kim Thayil lors d'un débat.

En 1996, après une longue tournée mondiale, Soundgarden produit lui-même ce qui sera son dernier album, Down on the Upside. Le disque est sensiblement plus léger que les précédents, ce que le groupe explique par une volonté d'explorer et de s'ouvrir à des nouveaux sons. Trois singles en seront extraits: Pretty Noose, Blow Up the Outside World et Burden in My Hand. Néanmoins, des tensions apparaissent au sein du groupe lors de l'enregistrement. Kim Thayil reproche ouvertement à Chris Cornell de vouloir abandonner les lourds riffs de guitare, devenus la marque de fabrique du groupe. Malgré de bonnes critiques, l'album ne parvient pas à atteindre les ventes de Superunknown.

Durant la tournée promotionnelle qui suit, le climat empire au sein du groupe. Lors de la dernière représentation à Honolulu, en février 1997, Ben Shepherd jette sa basse de rage suite à des problèmes techniques et quitte la scène. Chris Cornell devra finir le concert en solo et a cappella. Le 9 avril 1997, Soundgarden annonce sa séparation. Néanmoins, A-Sides (une compilation de ses meilleurs titres) sort à l'automne suivant.

Activités après la cassure (1998–2009)[modifier | modifier le code]

Chris Cornell avec Audioslave au Montreux Jazz Festival en 2005.

Chris Cornell enregistrera un album solo en 1999, Euphoria Morning, puis rejoindra les anciens musiciens de Rage Against the Machine pour former Audioslave. Matt Cameron se consacrera à son projet parallèle Wellwater Conspiracy et rejoindra Pearl Jam sur leur tournée de 1998 (Yield Tour) avant d'intégrer définitivement la formation d'Eddie Vedder. Kim Thayil se produisit lors d'un concert anti-OMC lors du sommet de l'OMC à Seattle en 1999. Il était accompagné sur scène par Jello Biafra (ex-chanteur des Dead Kennedys), Krist Novoselic (ex-bassiste de Nirvana) et de la batteuse Gina Mainwal. Il participa également en 2001 à l'enregistrement de l'album 999 Levels of Undo de Steve Fisk, ainsi qu'au projet PROBOT de Dave Grohl en 2004. Ben Shepherd, quant à lui, partit en tournée avec Mark Lanegan et sortit après dix années d'attente le second album de son groupe Hater en 2005, tout en participant occasionnellement aux albums de la Wellwater Conspiracy.

Reformation et nouvel album (2010-2012)[modifier | modifier le code]

Soundgarden s'est reformé en 2010 sous le nom de « Nudedragons » (anagramme de Soundgarden) pour un concert le 16 avril 2010 à Seattle[4]. Ils sortent la même année un live (Live on I5) et une compilation (Telephantasm), soutenu par le single Black Rain (autrefois une chute de studio). Ils l'ont interprété à l'occasion dans l'émission Late Night with Conan O'Brien. Le groupe participe ensuite à de nombreux festivals (notamment le Lollapalooza) et compose la chanson Live to Rise pour le film Avengers[5]. Le groupe s'engage dans sa première tournée européenne depuis 16 ans au printemps 2012 avec notamment un passage au Zénith de Paris le 29 mai.

En août 2012, le site officiel de Soundgarden révèle une vidéo trailer de trente secondes, montrant le groupe en studio avec pour bande son un extrait d'une nouvelle piste. La vidéo se termine par l'annonce de la sortie de l'album, intitulé King Animal, pour le 13 novembre 2012. Début septembre est dévoilé Been Away Too Long, le premier single de l'album, suivi en février 2013 du single By Crooked Steps, dont le clip est réalisé par Dave Grohl[6].

Style musical et influences[modifier | modifier le code]

Soundgarden fait partie des pionniers du grunge, en jouant une sorte de fusion entre le punk rock et le heavy metal. La musique de Soundgarden durant ses premières années était même décrite comme étant du "neo-Zeppelinisme crasseux". De par ses choix novateurs et ses prises de risques, Soundgarden participa beaucoup à faire connaître la scène rock de Seattle au monde entier. Le développement du label Sub Pop est étroitement lié à Soundgarden, depuis que son cofondateur Jonathan Poneman a financé ses premiers disques, et le succès du groupe a conduit l'expansion de Sub Pop pour en faire un important label. Le leader de Nirvana Kurt Cobain était un grand fan de Soundgarden et aurait été influencé par l'engagement de Soundgarden avec Sub Pop pour faire signer son groupe avec le label[7]. En 1989, Soundgarden fut le premier groupe grunge qui signa chez une major, A&M Records. Cependant, le groupe mit beaucoup de temps pour trouver du succès, et c'est seulement après avoir enchaîné plusieurs albums qu'il fit des ventes importantes et gagna une importante attention de la part des médias ainsi que du grand public.

Soundgarden a souvent utilisé des accordages non standards et des métriques impaires dans ses compositions. Beaucoup de chansons de Soundgarden ont été réalisées en drop D (la corde la plus grave est descendue de Mi à Ré), les plus emblématiques étant Jesus Christ Pose, Outshined, Spoonman et Black Hole Sun. La corde de Mi grave est ainsi plus basse d'un ton; sur certains morceaux, comme sur Rusty Cage, elle est même descendue jusqu'au Si (soit une quarte en dessous de son accordage standard). Kim Thayil a déclaré qu'il ne prenait généralement pas en compte la signature rythmique d'une chanson avant que le groupe ne l'écrive, et a stipulé que l'utilisation de mesures impaires était « purement accidentelle »[réf. nécessaire].

Soundgarden a été salué pour la maîtrise technique et le talent musical de ses musiciens ainsi que pour l'expansion de sa sonorité durant sa carrière. « Lourd encore éthérée, puissant mais toujours en contrôle, la musique de Soundgarden était une étude de contrastes », a déclaré Henry Wilson, de Hit Parader. Wilson a qualifié la musique du groupe comme « un écran brillant de compétence technique tempérée par le cœur d'une émotion ». Soundgarden est considéré comme l'un des groupes responsables du développement du metal alternatif, notamment par Stephen Thomas Erlewine de Allmusic déclarant que « Soundgarden a fait une place pour le heavy metal dans le rock alternatif. » Ben Ratliff de Rolling Stone va jusqu'à définir Soundgarden comme le « porte-drapeau du stoner rock au cours des années 1990 ». Beaucoup de groupes sont influencés par Soundgarden, les plus connus étant Alice in Chains, Stone Temple Pilots, L7, Deftones, Bush, Godsmack, Black Stone Cherry et Monster Magnet.

Membres du groupe[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Évolution du groupe[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EPs[modifier | modifier le code]

Lives[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Chris Nickson, Soundgarden: New Metal Crown, New York, St. Martin's Griffin,‎ 1995, 1e éd., relié (ISBN 978-0-312-13607-9)
  • (en) Greg Prato, Grunge Is Dead: The Oral History of Seattle Rock Music, Toronto, ECW Press,‎ 2009 (ISBN 978-1-55022-877-9)

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :