Arthur Arnould

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arthur Arnould

Arthur Arnould, né le à Dieuze (Meurthe) et mort le à Paris, est un écrivain et journaliste français. Il a participé activement à la Commune de Paris et a écrit de nombreux romans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père était un professeur privé. Après une courte carrière administrative, Arthur Arnould, devient journaliste d'opposition au Second Empire.

Après la proclamation de la République, le 4 septembre 1870, il est nommé adjoint au maire du IVe arrondissement. Le 26 mars 1871, il est élu au Conseil de la Commune par le IVe et le VIIe arrondissements. Il est d'abord membre de la Commission des Relations extérieures, puis de celle du Travail et de l'Echange (6 avril), puis des Subsistances (21 avril) et enfin de l'Enseignement (4 mai). Le 1er mai il est chargé du Journal Officiel de la Commune. De tendance proudhonienne et anarchisante, il appartient à la minorité du Conseil et vote contre la création du Comité de Salut public. Après la Semaine sanglante, il se réfugie en Suisse et ne revient en France qu'après l'amnistie de 1880.

Il a écrit L'État et la Révolution (1877), une Histoire populaire et parlementaire de la Commune de Paris, éditée en 1878 à Bruxelles par Henry Kistemaeckers, et quelques romans sous le pseudonyme d'Arthur Matthey.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sur la Commune de Paris

Romans sous le pseudonyme d'Arthur Matthey

  • Le Roi des mendiants, par Arthur Matthey (Arthur Arnould), 1885, E. Dentu, Paris (sur le site de Gallica)
  • La Revanche de Clodion, par Arthur Matthey (Arthur Arnould), 1882, G. Charpentier, Paris (sur le site de Gallica)
  • Le Point noir, par Arthur Matthey (Arthur Arnould), 1885, G. Charpentier, Paris (sur le site de Gallica)
  • Le Pendu de la Baumette (Edition illustrée), par Arthur Matthey (Arthur Arnould), 1881, Périnet , Paris (sur le site de Gallica)

voir aussi...

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :