Edward Abbey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abbey.

Edward Abbey

Nom de naissance Edward Paul Abbey
Activités Romancier, essayiste
Naissance 29 janvier 1927
Indiana, Pennsylvanie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 14 mars 1989 (à 62 ans)
Tucson, Arizona, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Mouvement Nature writing
Genres Roman, essai

Œuvres principales

Le Gang de la clef à molette

Edward Abbey, né le 29 janvier 1927 à Indiana, dans l'État de Pennsylvanie, et mort le 14 mars 1989, à Tucson, dans l'Arizona, est un écrivain et essayiste américain, doublé d'un activiste écologiste radical. Ses œuvres les plus connues sont le roman Le Gang de la clef à molette, qui inspira la création de l'organisation environnementale Earth First!, et son essai Désert solitaire. L'écrivain américain Larry McMurtry considère Abbey comme « le Thoreau de l'Ouest américain »[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans la ville d'Indiana, en Pennsylvanie, il grandit non loin de là, dans la ville de Home. Pendant cette enfance dans les Appalaches, Abbey regarde de nombreux films, des westerns en particulier, qui façonnent son imaginaire de l'Ouest américain : « J'ai toujours été très attiré par les paysages de l'Ouest, principalement du fait des films »[2].

Entre sa troisième et quatrième année au lycée d'Indiana, Abbey entreprend une expédition vers l'ouest pendant l'été 1944, en recourant à l'auto-stop et au train[3]. C'est alors qu'il tombe amoureux du désert de la région des Four Corners: « Je suis devenu un homme de l'Ouest à l'âge de 17 ans, pendant l'été 1944, en faisant de l'auto-stop à travers les États-Unis. J'ai eu le coup de foudre, une passion qui ne m'a jamais quittée »[4].

De 1945 à 1947, il effectue son service militaire à Naples, en Italie[5]. Il étudie ensuite à l'Université de Pennsylvanie, campus d'Indiana, puis à l'Université du Nouveau-Mexique, à celle d'Édimbourg, puis à Yale[6]. À l'âge de 21 ans, il traverse les États-Unis d'est en ouest en auto-stop et découvre l'Ouest[7].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Earth Apples: The Poetry of Edward Abbey (1994)

Essais[modifier | modifier le code]

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • The Best of Edward Abbey (1984), anthologie
  • A Voice Crying in the Wilderness: Notes from a Secret Journal (1989)
  • Confessions of a Barbarian: Selections from the Journals of Edward Abbey, 1951–1989 (1994)
  • The Serpents of Paradise (1995)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur Edward Abbey et son œuvre[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Audiovisuel[modifier | modifier le code]

  • Joel Sucher, Steven Fischler, Anarchism in America, The National Endowment for the Humanities, Pacific Stree Film Projects, 1981, voir en ligne.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]