Jules-Paul Johannard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jules-Paul Johannard

Jules Johannard est né à Beaune (Côte-d'Or) le 22 janvier 1843 et est mort à Londres en 1892. C'est une personnalité de la Commune de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jules Johannard est né le 22 janvier 1843 à Beaune au domicile de ses parents fils de Étienne Johannard marchand de draps âgé de 34 ans et de Bonne Louise Girard son épouse.

Réfugié à Londres, il adhère en 1867 à l'Association internationale des travailleurs et en 1868 il est membre du Conseil général de l'Internationale. Revenu en France, en 1870, il est arrêté et condamné à un an de prison lors du troisième procès de l'Internationale.

Libéré par la proclamation de la République le 4 septembre 1870, le comité de vigilance du IIe arrondissement le délègue au Comité central républicain des Vingt arrondissements. Il est un des dirigeants du soulèvement du 31 octobre 1870, contre le Gouvernement de la Défense nationale. Aux élections complémentaires du 16 avril 1871, il est élu au Conseil de la Commune par le IIe arrondissement, il siège à la commission des Relations extérieures et à celle de la Guerre. Il vote pour la création du Comité de Salut public. Le 16 mai, il est nommé délégué civil auprès du général La Cécilia. Après la Semaine sanglante, il est condamné à mort par contumace par le Conseil de Guerre. Réfugié à Londres, il continue de militer à l'Internationale.

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Bernard Noël, Dictionnaire de la Commune, Flammarion, collection Champs, 1978

Liens[modifier | modifier le code]