Max Nettlau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Max Nettlau

Max Heinrich Hermann Reinhardt Nettlau, né à Neuwaldegg (aujourd'hui une partie de Vienne le 30 avril 1865 et mort à Amsterdam le 23 juillet 1944, est un philologue, bibliophile, historien et historiographe du socialisme et mouvement libertaire international.

Il est l'auteur de L'Anarchie (1897), de différentes biographies dont celles de Mikhaïl Bakounine, Errico Malatesta et Élisée Reclus, et d'une Histoire générale de l'anarchisme (trois volumes publiés de 1925 à 1931)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Nettlau a étudié la langue celtique et la littérature à Vienne. Mais il s'est vite concentré sur la collecte de documents importants de l'histoire du mouvement anarchiste. Pour cela, il a voyagé à travers toute l'Europe et vivait tour à tour à Londres et à Vienne.

De 1885 à 1890, il fut membre de la Socialist League et, à partir de 1895, du Freedom Group.

En 1934, Max Nettlau publie Esbozo de historia de las Utopias[2]. Selon Régis Messac, cette œuvre documentaire, qui recense et commente les utopies réelles et fictives de l'Antiquité à 1934, « de l'infatigable chercheur, vieil historien du socialisme livre une fois de plus une partie des richesses de son érudition ».

Pendant la crise économique qui a suivi la Première Guerre mondiale, l'inflation fit perdre à Nettlau la fortune héritée de ses parents, ce qui l'a obligé à vivre dans des conditions très précaires. Néanmoins, il continuait de collecter et de publier.

En 1935, Nettlau a vendu son immense collection de livres, journaux, archives et autres documents traitant du socialisme et de l'anarchisme à l'Institut international d'histoire sociale.

Nettlau a vécu à Amsterdam de 1938 à sa mort d'un soudain cancer de l'estomac en 1944.

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

  • Michael Bakunin. Eine Biographie (1896-1900)
  • Bibliographie de l'Anarchie (1897)
  • Histoire de l'Anarchie, Le Cercle / La tête de feuille (1971)
  • Geschichte der Anarchie, 7 vol. (seulement 4 publiés)
  • Plusieurs biographies, entre autres sur Errico Malatesta et Élisée Reclus

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notices[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ca) « Max Nettlau », sur L'Enciclopèdia.cat, Gran Enciclopèdia Catalana, Barcelone, Edicions 62.
  2. Traduit en français par Régis Messac sous le titre « Esquisse d'histoire des Utopies », revue Simplement de 1935 à 1938