James Guillaume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guillaume.
James Guillaume

James Guillaume (né le 16 février 1844 à Londres, Royaume-Uni, mort 20 novembre 1916 à Préfargier (comm. Marin-Epagnier), Suisse, sépulture à Paris, France) est un militant socialiste libertaire et historien suisse, connu pour avoir joué un rôle majeur dans la Fédération jurassienne de l'Association internationale des travailleurs (AIT), la branche anarchiste de l'Internationale et pour sa participation à la fondation de l'Internationale antiautoritaire à Saint-Imier.

Il est l'auteur de L'Internationale : Documents et souvenirs, qui documente la position anarchiste au sein de l'Association internationale des travailleurs. Il a également édité avec Max Nettlau les six volumes des œuvres de Michel Bakounine (Bakounine, Œuvres, Paris, Stock, 1908). Il écrit dans de nombreux journaux et revues anarchistes comme La Vie Ouvrière et La Révolution Prolétarienne. En 1910 il traduit également de l'italien, L'abrégé du Capital de Karl Marx, de Carlo Cafiero.

Guillaume a joué un rôle clé dans la conversion de Pierre Kropotkine à l'anarchisme. Il a par ailleurs été rédacteur en chef du Dictionnaire pédagogique dirigé par Ferdinand Buisson[1], directeur de l'enseignement primaire de 1882 à 1896. Il a également publié de nombreux articles, dont deux articles fondamentaux sur la lecture, Lecture et Écriture-Lecture[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • James Guillaume, L'Internationale, Documents et souvenirs, présentation par Marc Vuilleumier, Premier volume : 1864-1872, Second volume : 1872-1878, index et bibliographie, éditions Gérard Lebovici, Paris, 1985.
  • Martine BRUNET-GIRY, Ferdinand Buisson et les socialistes libertaires, Nouvelle Imprimerie Laballery, Clamecy, 2014, 285 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notices[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Martine BRUNET-GIRY, Ferdinand Buisson et les socialistes libertaires, Nouvelle Imprimerie Laballery, Clamecy, 2014, 285 p.
  2. Dictionnaire de pédagogie et d'instrution primaire, Hachette, 1882-1887. Voir aussi l'Hommage à James Guillaume par Ferdinand Buisson, publié dans La Vie ouvriére du 20 février 1914 : [1]