Jehan Jonas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jonas (homonymie).

Jehan Jonas, de son vrai nom Gérard Beziat, né à Paris le 12 août 1944 et mort le 29 avril 1980 dans cette même ville, est un chanteur français francophone, auteur-compositeur-interprète libertaire des années 1960 et 70.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Paris, Jehan Jonas grandit à Levallois, 47 rue Voltaire. Après un certificat d’études primaires, en 1958, il travaille comme ouvrier à la SNCF, de 1961 à 1963. Il chante en terrasse, puis se produit en cabaret, par exemple, à la Contrescarpe, dès 1964. Il est admis comme « auteur » à la SACEM en 1965, avec déjà 200 chansons, et comme « compositeur » en 1967.

Son premier disque, en 1966, en fait un des espoirs de la chanson française, à côté de Georges Chelon et Gérard Brévan. Parmi ses chansons connues : Comme dirait Zazie, Le manège, La mentalité française. Il se produit dans divers cabarets parisiens, et tourne en province, avec un succès d’estime. Il publie quatre 33T, en 1967, 1968, 1972, 1973.

Il participe à nombre de galas de soutien au mouvement libertaire ; en 1974, pour le journal Le Monde libertaire[1], mais aussi, en 1975 au Gala de solidarité aux objecteurs et insoumis organisé par Les Amis de Louis Lecoin et le journal Le réfractaire, et, en 1977 au Gala de solidarité avec l’Espagne libertaire organisé par la Confédération nationale du travail (France)[2].

Il écrit des chansons pour d’autres interprètes tels que Jean-Marie Vivier, Alain Moisant. Il écrit également des romans et des pièces de théâtre. Cette figure, libertaire et marginale, meurt à 36 ans, d’une tumeur au cerveau, à l’hôpital de la Salpêtrière, à Paris.

Il reçoit le prix de l'Académie Charles-Cros en 2005.

Si pour le grand public, Jehan Jonas est tombé dans l'oubli, ses chansons sont cependant interprétées par de nombreux artistes dans le monde de la chanson à texte[réf. nécessaire] : Agnès Bihl, Daniel Fernandez, Jann Halexander, Yves Jamait, Loïc Lantoine, Alain Léamauff, Gérard Morel, Eric Toulis etc. Son patrimoine riche de centaines de chansons mais aussi de réflexions est également défendu par des associations culturelles.

Discographie[modifier | modifier le code]

LP 33T

  • 1966 : Comme dirait Zazie
  • 1967 : À la vie
  • 1968 : L'autre
  • 1972 : L'étiquette
  • 1973 : Tahiti

EP 45T

  • 1966 : Comme dirait Zazie
  • 1967 : Comme les autres
  • 1968 : Pont du point du jour
  • 1969 : L'album de famille

CD

  • 1990 : 1966-1967 (compilation)
  • 1993 : L'étiquette (réédition)
  • 2003 : Coffret 4CD (intégrale des 33T-45T + 18 inédits)
  • 2008 : Ce soir on récalcitre (live Paris 1975)
  • 2010 : Bavure (inédits)

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Œuvres complètes, (textes de chansons, sketches, photos, dessins), Éditions Arthemus, Vol. 1, 270 pages, 2004[3].

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Revue de presse
  2. Affiches en ligne
  3. notice