Scorpion Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Scorpion Ier
Période période prédynastique
Dynastie dynastie 0
Fonction roi
Dates de fonction vers 3200 av. J.-C.
Successeur Iry-Hor ?
Sépulture
Emplacement tombe U-j, Oumm el-Qa'ab à Abydos.
Date de découverte 1988
Objets mobilier et deux cents étiquettes

Scorpion Ier (Selk) est un roi de la période prédynastique égyptienne qui a régné vers 3200 av. J.-C.[1].

La tombe (U-j)[modifier | modifier le code]

Dans le cimetière U d'Abydos, on a retrouvé plusieurs serekhs anonymes dont un seul contenait une inscription permettant, selon certains, d'identifier un roi Scorpion.

Dans la tombe (U-j), datée vers 3200 avant notre ère et découverte en 1988 par une expédition allemande, se trouvait du mobilier et « cent cinquante étiquettes perforées, probablement attachées à des paquets de textiles de grande valeur qui avaient été déposées là ». Il y avait aussi sept cents jarres originaires de Palestine, mille jarres de vin et de bière, ainsi qu'un fragment de sceptre Heka, symbole de la royauté. Selon Agut et Moreno-Garcia, 2016 :« L'une de ces jarres de terre cuite porte, tracé à l'encre, un scorpion. Est-ce une manière de désigner le propriétaire de la tombe ? Ou, au contraire, cela renvoie-t-il au domaine où le produit que contenait cette jarre avait été élaboré ? »[2]

Concernant ces étiquettes, l'écriture a, en effet, été employée avant l'unification (vers 3150)[3] : les découvertes dans la tombe U-j du cimetière d'Oumm el-Qa'ab à Abydos ont mis au jour ce riche matériel épigraphique qui en prouve l'existence : un système d'écriture complexe sur ces plaquettes en ivoire, en os et en ébène, dans une tombe de l'élite. Selon Gwenola Graff (2015) la tombe est celle du roi Scorpion III[4].

Historique[modifier | modifier le code]

Selk ou le Premier roi Scorpion porte déjà la couronne blanche des rois « Roseaux » de Haute-Égypte.

Une représentation trouvée à Hiérakonpolis montre l'Horus Scorpion creusant symboliquement un canal près du Nil.

Il semble qu'il ait régné sur la totalité de l'Égypte et que des chefs locaux lui aient voué allégeance. Pour certains, le situant avant Narmer, il serait ainsi le premier roi de l'Égypte unifiée, soit haute et basse[réf. nécessaire]. Il aurait aussi soumis, au sud, la Nubie et le royaume de Ta Séti qui avait Qustul pour nécropole. Au nord-est, il exerçait sa domination sur la Palestine, où des comptoirs commerciaux et militaires étaient implantés. Hans Wolfgang Helck le fait régner juste avant le roi Iry-Ro, une autre hypothèse le situe avant Narmer, alors que, selon Günter Dreyer, il aurait succédé au roi Hor-Aha de la première dynastie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Secrets of Egypt 2/8, Channel 5, « Scorpion King », 20 novembre 2008
  2. Joël Cornette (dir.) et Damien Agut et Juan Carlos Moreno-García, L'Égypte des pharaons : de Narmer à Dioclétien 3150 av. J.-C. - 284 apr. J.-C., Belin, coll. « Mondes anciens », (réimpr. 2018), 847 p., 24 cm (ISBN 978-2-7011-6491-5), p. 86-87
  3. Sophie Desplancques, l'Égypte ancienne, PUF, coll. « Que sais-je? », (1re éd. 2005), 127 p., 18 cm (ISBN 978-2-7154-0255-3), p. 18. Voir aussi : Audrey Degrémont :Aux origines de l'écriture in Aux origines de Pharaon, cat. expo 2009. Treignes CEDARC-Musée du Malgré-Tout. Belgique. Écouter : Gwenola Graff, Image, écriture et communication en Égypte pré-pharaonique, Les Tables Rondes de l'Arbois, 2015.
  4. (Gwenola Graff, 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]