Djedânkhrê Montouemsaf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Djedânkhrê Montouemsaf
Image illustrative de l’article Djedânkhrê Montouemsaf
Scarabée au nom de Djedânkhrê Montouemsaf (photo publiée dans Scarabs and cylinders with names de Flinders Petrie (1917).
Nom en hiéroglyphe
N5R11R11S34
Y5
N35
X1G43G17V16
I9
Transcription Ḏd-ˁnḫ-Rˁ Mn-tw-m-s3-f
Période Deuxième Période intermédiaire
Dynastie XVIe dynastie
Fonction roi
Prédécesseur Djedneferrê Dedoumes II
Successeur Merânkhrê Montouhotep

Djedânkhrê Montouemsaf est un roi de la Deuxième Période intermédiaire.

Attestations[modifier | modifier le code]

Djedânkhrê Montouemsaf est attesté par un bloc inscrit trouvé à Gebelein[1],[2], une lame de hache en bronze d'origine inconnue, aujourd'hui au British Museum, et portant l'inscription Le bon dieu Djedânkhrê, donneur de vie et enfin deux sceaux scarabées, également de provenance inconnue. Les fragments survivants du Canon royal de Turin n'attestent pas du règne de Djedânkhrê Montouemsaf, probablement à cause de la grosse lacune qui affecte les successeurs de Merkaourê Sobekhotep[1],[3].

Position chronologique[modifier | modifier le code]

Selon le nouvel arrangement des rois de la Deuxième Période intermédiaire par Kim Steven Bardrum Ryholt, Djedânkhrê Montouemsaf a succédé à Djedneferrê Dedoumes II et a précédé Merânkhrê Montouhotep sur le trône[4]. Il était donc un roi de la fin de la XVIe dynastie et a peut-être régné vers 1590 avant notre ère. Les arguments qui soutiennent cette position chronologique sont les suivants[4] :

  1. la forme de son nom de Nesout-bity Ḏd-X-Rˁ, qui est commune à ceux de Djedhoteprê Dedoumes Ier et de Djedneferrê Dedoumes II ;
  2. l'emplacement des découvertes attestant de Djedânkhrê Montemsaf à Thèbes et dans le sud ;
  3. le style de la lame de hache qui peut être daté de la fin de la Deuxième Période intermédiaire.

Julien Siesse pense également que Djedânkhrê Montouemsaf faisait partie de la XVIe dynastie, plus spécifiquement la fin de la dynastie[5].

Titulature[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Darell D. Baker, The Encyclopedia of the Pharaohs: Volume I - Predynastic to the Twentieth Dynasty 3300 - 1069 BC, Stacey International, (ISBN 978-1-905299-37-9), 2008, p. 221.
  2. Chris Bennett, « A Genealogical Chronology of the Seventeenth Dynasty », Journal of the American Research Center in Egypt, Vol. 39 (2002), p. 123-155 JSTOR
  3. One scarab is in the British Museum BM EA 40687, the other in the Petrie Museum UC 11225, see scarab here.
  4. a et b Kim Steven Bardrum Ryholt, The Political Situation in Egypt during the Second Intermediate Period, c. 1800–1550 BC, Copenhague, Museum Tusculanum Press, (ISBN 8772894210, lire en ligne)
  5. Julien Siesse, Throne Names Patterns as a Clue for the Internal Chronology of the 13th to 17th Dynasties (Late Middle Kingdom and Second Intermediate Period), GM 246, 2015, p. 75-98