Snéfrou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Snéfrou
Image illustrative de l'article Snéfrou
Statue de Snéfrou au musée égyptien du Caire.
Nom en hiéroglyphe
S29 F35 Z7 A1
Transcription Snfrw
Période Ancien Empire
Dynastie IVe dynastie
Fonction Pharaon
Prédécesseur Houni
Dates de fonction -2670 à -2620 (selon R. Krauss)
-2649 à -2609 (selon D. B. Redford)
-2614 à -2579 (selon J. von Beckerath)
-2613 à -2589 (selon I. Shaw)
-2600 à -2555 (selon D. Arnold)
-2597 à -2547 (selon A. D. Dodson)
-2575 à -2551 ou -2550 (selon J. P. Allen & J. Málek)
-2561 à 2538 (selon P. Vernus & J. Yoyotte)
Successeur Khéops
Famille
Père Houni
Mère Mérésânkh Ire
Conjoint Hétephérès Ire
Enfant(s) Khoufou
Néfermaât
Néfertkaou
Enfants avec le 2e conjoint Kanefer
Ânkhkhâf
Fratrie Hétephérès Ire
Sépulture
Nom Complexe pyramidal de Snéfrou
Type Pyramide rhomboïdale
Emplacement Daschour, au sud de Saqqarah

Snéfrou, est le premier roi de la IVe dynastie égyptienne. Manéthon l’appelle Sôris et lui donne vingt-neuf ans de règne. Le papyrus de Turin lui en compte vingt-quatre. Il est le fils d’Houni et de Meresânkh Ire.

On situe son règne aux alentours de -2575 à -2551/-2550[1].

Il épouse sa demi-sœur Hétephérès Ire qui sera la mère de Khoufou (Khéops) qui lui succède et une autre femme, dont le nom n’est pas connu, mais dont il aura deux enfants Kanefer et Ânkhkhâf.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Règne[modifier | modifier le code]

Snéfrou envoie une expédition de quarante vaisseaux vers le Liban afin de ramener du bois de charpente (cèdre et sapin). Il fait exploiter si efficacement le Sinaï qu’il y devient une divinité locale. Gizeh devient nécropole royale.

Des opérations militaires en Nubie et à la frontière libyenne ramènent la sécurité et un important butin en bétail. À partir de son règne, le dieu Horus devient le dieu dynastique.

C'est aussi Snéfrou qui créa la fonction de vizir (Tâty en ancien égyptien), chargé d’administrer le pays au nom du roi et de recenser du bétail. Cette charge aurait été créée —bien que cette fonction existât auparavant— pour son fils le prince Néfermaât, qui devait administrer au nom du roi.

Sépulture[modifier | modifier le code]

La pyramide rhomboïdale.

Durant son règne il fit construire plusieurs pyramides, dont deux à Dahchour, au sud de Saqqarah :

Ces deux pyramides constituaient un important complexe cultuel.

Les fouilles récentes lui attribuent également la pyramide de Seïlah dans le Fayoum.

Il acheva également la pyramide de son père, Houni, à Meïdoum.

Ces pyramides vont atteindre le stade ultime de leur évolution pour devenir des pyramides à faces lisses.

Voir l'évolution des pyramides d'Égypte dans l'article : Pyramide à faces lisses.

Titulature[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Titulature dans l'Égypte antique.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon Allen, Málek.
    Autres avis de spécialistes : -2670 à -2620 (Krauss), -2649 à -2609 (Redford), -2614 à -2579 (von Beckerath), -2613 à -2589 (Shaw), -2600 à -2555 (Arnold), -2597 à -2547 (Dodson), -2561 à -2538 (Dictionnaire des Pharaons de Pascal Vernus et Jean Yoyotte ; Snéfrou, page 252).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :