Néphéritès Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Néphéritès Ier
Oushebti au nom de Néphétitès Ier - Musée d'archéologie méditerranéenne
Oushebti au nom de Néphétitès Ier - Musée d'archéologie méditerranéenne
Fonctions
Pharaon d'Égypte
v. 399393 avant notre ère
Prédécesseur Amyrtée
Successeur Psammouthis
Biographie
Dynastie XXIXe dynastie
Basse époque
Date de décès v. 393 avant notre ère

Néphéritès Ier, était sans doute un militaire issu de la ville de Mendès. Il est le fondateur de la XXIXe dynastie, élevant sa ville natale au statut de capitale du pays.

Règne[modifier | modifier le code]

Sphinx aux noms de Népéhritès Ier (XXIXe dynastie)

On ne sait pas grand-chose de la façon dont Néphéritès Ier succède à Amyrtée en -399 et rien n'indique qu'il y ait eu des violences à travers le pays, bien qu'un document unique, un papyrus araméen conservé au musée de Brooklyn, laisse entendre qu'il y aurait eu lutte ouverte entre le fondateur de la XXIXe dynastie et son prédécesseur : Néphéritès aurait capturé Amyrtée et l'aurait fait mettre à mort à Memphis avant d'établir sa capitale dans sa ville natale Mendès.

Les fouilles assurées par le Brooklyn Museum et l'université de New York ont confirmé son activité de constructeur sur le site.

En l'an 2 de son règne, un Apis meurt et est enterré à Saqqarah.

Titulature[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Titulature dans l'Égypte antique.

Sépulture[modifier | modifier le code]

Néphéritès Ier
Type Tombeau
Emplacement Nécropole royale de Mendès
Date de découverte 1992
Découvreur Donald Bruce Redford
Fouilles 1992 - 1993
Objets découverts Sarcophage royal brisé
Oushebti

La tombe de Néphéritès est localisée à Mendès sa capitale selon les sources antiques. Elle aurait été pillée par Artaxerxès III lors de la seconde invasion perse[1].

En 1992 une équipe conjointe d'égyptologues de l'Université de Toronto et de celle de Washington a en effet identifié la tombe du roi à Mendès. Outre les restes du sarcophage royal et de débris du viatique funéraire, les fouilles ont aussi permis de confirmer que la nécropole a été saccagée lors de l'occupation perse[2].

Note[modifier | modifier le code]

  1. L'Enquête d'Hérodote, livre II
  2. Cf. D. B. Redford

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Donald Bruce Redford, Excavations at Mendes. Volume 1 : The Royal Necropolis., Culture and History of the Ancient Near East 20. Leyde, Boston, Cologne,