Amenemhat II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amenemhat II
Image illustrative de l'article Amenemhat II
Sphinx attribué à Amenemhat II, musée du Louvre
Période Moyen Empire
Dynastie XIIe dynastie
Fonction Pharaon
Prédécesseur Sésostris Ier
Dates de fonction -1929 à -1895 (selon D. B. Redford & N. Grimal)
Successeur Sésostris II
Famille
Grand-père paternel Amenemhat Ier
Grand-mère paternelle Néféritatenen
Père Sésostris Ier
Mère Néferou III
Conjoint Senet
Enfant(s) Sésostris II
Deuxième conjoint Keminebou[1]
Troisième conjoint Kanéferou
Sépulture
Nom Pyramide d'Amenemhat II
Type Pyramide à faces lisses
Emplacement Dahchour

Amenemhat II (-1929 à -1895)[2](grec ancien : Amenemes) est le fils de Sésostris Ier mais on ne connait pas avec certitude le nom de sa mère, peut-être la reine Néférou III, comme semble l'attester une inscription trouvée dans le Sinaï, et le petit-fils d'Amenemhat Ier.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de consensus des spécialistes au niveau de ses enfants, on compte entre neuf et dix noms qui lui sont attribués, dont on ignore qui sont les mères :

Règne[modifier | modifier le code]

Après le règne brillant de son père, durant lequel la légitimité de la dynastie s'est solidement établie, Amenemhat II semble surtout gérer la prospérité et la puissance retrouvée de l'Égypte. L'économie du pays est alors stimulée par une politique d'échanges commerciaux avec les pays étrangers comme : la côte syro-palestinienne, (Byblos, la Mésopotamie, Chypre et la Crète, Pays de Pount). Durant ce règne pacifique, l'Égypte consolide les possessions nubiennes acquises par Sésostris Ier.

Les contacts avec l'Asie ne furent cependant pas tous paisibles. On a la connaissance de raids de Bédouins, probablement dans le Sinaï, qui déclenchèrent contre eux une riposte militaire égyptienne.

Amenemhat II se fait construire sa pyramide à Dahchour, entre Licht et Saqqarah. Ce roi fut également un des précurseurs dans l'idée du développement des marais du Fayoum à des fins agricoles, une tâche que beaucoup de ses successeurs reprendront.

Titulature[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Titulature des pharaons.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (ou Khnemet ou Keminub)
  2. Selon D. B. Redford, N. Grimal
  3. (ou Khenemet ou Khnumet ou Khnemet)
  4. (ou Itakayt)
  5. (ou Sat-Hathor ou Sithathormerit)
  6. (ou Neferet)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :