VIIIe dynastie égyptienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La VIIIe dynastie des pharaons d'Égypte antique se situe au commencement de la première période intermédiaire.

Elle trouve ses racines dans les luttes de succession à la mort de Nitokris. La liste royale du papyrus de Turin mentionne dix sept noms, d’autres documents vingt-cinq. Elle couvre la période -2181 ou -2165 à -2160 ou -2150 ou -2140 ou -2130. La liste des rois de la VIIIe dynastie est donc très incertaine.

Avec le peu de temps où ils sont au pouvoir, les rois n'arrivent pas à ré-instaurer l’ordre. Ils règnent à Memphis, peut-être en même temps que ceux de la VIIe dynastie, exerçant semble-t-il un pouvoir limité, tandis qu’Abydos fonctionne comme centre administratif de la Haute-Égypte.

Les rois essaient tout de même de perpétuer les traditions de l’Ancien Empire, mais ils doivent pactiser avec de puissantes familles, comme celle de Coptos, du vizir Chemay (ou Shemay), gouverneur de Haute-Égypte qui épouse Neber (ou Nebet), la fille du roi Néferkaouhor.

Souverains de la VIIIe dynastie[modifier | modifier le code]

Liste d'Abydos des cartouches des rois (48 à 56) de la VIIe et VIIIe dynasties

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Damien Agut et Juan Carlos Morena-Garcia, L'Egypte des pharaons : De Narmer à Dioclétien, Paris, Belin, coll. « Mondes anciens », (ISBN 2701164915)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :