Amenmes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amenmes
Image illustrative de l'article Amenmes
Tête d'une statue d'Amenmes trouvée à Karnak et aujourd'hui conservée au Metropolitan Museum of Art de New York
Décès vers 1199 av. J.-C.
Période Nouvel Empire
Dynastie XIXe dynastie
Fonction roi usurpateur
Prédécesseur Mérenptah
Dates de fonction -1203 à -1199 Selon R. Krauss, J. Málek, Quirke, I. Shaw, J. von Beckerath
-1226 à -1221 (D. B. Redford)
-1214 à -1211 (Kinnaer)
-1211 à -1206 (Parker)
-1204 à -1200 (Hornung, Kitchen)
-1203 à -1200 (Rice, Schneider)
-1202 à -1199 (N. Grimal, Wente)
-1201 à -1195 (A. D. Dodson)
Successeur Séthi II
Famille
Grand-père maternel Ramsès II
Père Mérenptah ou Séthi II ?
Mère Takhat Ire
Conjoint Baketourel Ire ou Tiâa II (incertain)
Deuxième conjoint Takhat II (incertain)
Sépulture
Type Tombeau
Emplacement Vallée des rois, tombe KV10
Fouilles Richard Pococke (1737-1738) : cartographie
James Burton (1825) : cartographie
John Gardner Wilkinson (1825-1828) : cartographie
Robert Hay (1825-1835) : cartographie
Expédition franco-tuscane (1828-1829) : épigraphie
Karl Richard Lepsius (1844-1845) : épigraphie
Eugène Lefébure (1883) : épigraphie
Edward Russell Ayrton (1907) : fouilles
Otto Schaden (1992-1999) : fouilles

Amenmes (de son nom complet Amon-Masesaya) prend le pouvoir de -1203 à -1199[1] ouvrant une crise de succession avec Séthi II, l'héritier légitime. Ce roi aurait régné trois/quatre ans mais, comme il fut considéré par la suite comme un usurpateur, il est difficile de suivre sa trace sur les monuments. De son rôle historique on ne connaît rien.

L'origine et la généalogie de ce souverain sont très complexes. Il est soit le fils de Mérenptah et de la reine Takhat Ire (ou Tachat), donc le demi-frère de Séthi II, soit, comme le proposent Aidan Mark Dodson et Dyan Hilton, le fils de Séthi II avec la même Takhat Ire[2].

Titulature[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Titulature dans l'Égypte antique.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon R. Krauss, J. Málek, Quirke, I. Shaw, J. von Beckerath
    Autres avis de spécialistes : -1226 à -1221 (D. B. Redford), -1214 à -1211 (Kinnaer), -1211 à -1206 (Parker), -1204 à -1200 (Hornung, Kitchen), -1203 à -1200 (Rice, Schneider), -1202 à -1199 (N. Grimal, Wente), -1201 à -1195 (A. D. Dodson)
  2. Dodson & Hilton, p. 178

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]