Aller au contenu

Saulzoir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saulzoir
Saulzoir
L'église Saint Martin de Saulzoir.
Blason de Saulzoir
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Cambrai
Intercommunalité Communauté de communes du Pays solesmois
Maire
Mandat
Gilbert Gernet (UDI)
2020-2026
Code postal 59227
Code commune 59558
Démographie
Gentilé Salicétains
Population
municipale
1 679 hab. (2021 en diminution de 5,83 % par rapport à 2015)
Densité 166 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 14′ 29″ nord, 3° 26′ 41″ est
Altitude Min. 43 m
Max. 88 m
Superficie 10,1 km2
Type Bourg rural
Unité urbaine Hors unité urbaine
Aire d'attraction Valenciennes (partie française)
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Caudry
Législatives 12e circonscription du Nord
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Saulzoir
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Saulzoir
Géolocalisation sur la carte : Nord
Voir sur la carte topographique du Nord
Saulzoir
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
Saulzoir
Liens
Site web saulzoir.fr

Saulzoir est une commune française, située dans le département du Nord (59) en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont appelés les Salicétains. Leur nom jeté est les noirs talons[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village est situé dans la vallée de la Selle à 7,3 km au nord-ouest de Solesmes à vol d'oiseau, à 14,4 km au sud de Valenciennes, et à 16,1 km de Cambrai, le chef-lieu d'arrondissement. Lille, la capitale régionale, est à 51,4 km[2],[3].

Hydrographie, géologie et relief[modifier | modifier le code]

Le village est construit sur les deux rives de la Selle, affluent de rive droite de l'Escaut. Un secteur de part et d'autre de la rivière est classé « inondable »[4],[5].

Climat[modifier | modifier le code]

En 2010, le climat de la commune est de type climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord, selon une étude du CNRS s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[6]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est dans une zone de transition entre le climat océanique et le climat océanique altéré et est dans la région climatique Nord-est du bassin Parisien, caractérisée par un ensoleillement médiocre, une pluviométrie moyenne régulièrement répartie au cours de l’année et un hiver froid (°C)[7].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 10,4 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 14,9 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 739 mm, avec 12,1 jours de précipitations en janvier et 9,3 jours en juillet[6]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique la plus proche, située sur la commune de Valenciennes à 14 km à vol d'oiseau[8], est de 11,0 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 694,1 mm[9],[10]. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[11].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Saulzoir est au croisement des routes départementales D114, dite aussi « chaussée Brunehaut », ancienne voie romaine de Cambrai à Bavay, et D955 du Cateau-Cambrésis à Denain.

La commune est desservie par deux lignes du réseau CambrésiX, groupement composé de six entreprises de transport locales, l'une reliant Caudry à Famars (Université de Valenciennes) via Solesmes, l'autre Cambrai à Haussy[12].

La gare SNCF la plus proche est à Valenciennes.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Au , Saulzoir est catégorisée bourg rural, selon la nouvelle grille communale de densité à sept niveaux définie par l'Insee en 2022[13]. Elle est située hors unité urbaine[14]. Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Valenciennes (partie française), dont elle est une commune de la couronne[Note 1],[14]. Cette aire, qui regroupe 102 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[15],[16].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (85,8 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (86,3 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (80,2 %), zones urbanisées (11,9 %), prairies (3,3 %), zones agricoles hétérogènes (2,3 %), forêts (2,3 %)[17]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Logement[modifier | modifier le code]

En 2008, Saulzoir comptait 680 résidences principales, auxquelles s'ajoutaient 41 logements vacants, soit 5,6 % du total, et un faible nombre de résidences secondaires ou logements occasionnels. Les maisons représentaient 99,4 % de l'ensemble des logements, pourcentage en légère baisse par rapport au recensement de 1999 (98,1 %) mais nettement supérieur à celui observé dans le département du Nord (68,6 %).

La part de résidences principales datant d'avant 1949 s'élevait à 50,8 %. Pour les constructions plus récentes, 25,1 % des logements dataient d'entre 1949 et 1974 et 24 % d'après 1975[18].

Toponymie[modifier | modifier le code]

On trouve le village diversement mentionné sous les noms de Sauziaco en 1095, Sausoir en 1104, Sausoit aux XIIe et XIVe siècles, Sausoith et Sauzoer en 1137, ou encore Saulsoit, Salsoir, Sausois, Salsoi ou Salzoi, Sauzoeis, Sauzoers. Tous ces noms indiquent une saulaie ou saussaie, un lieu planté de saules[19].

Histoire[modifier | modifier le code]

Saulzoir est le site supposé[20] de la bataille du Sabis (ancien nom de la Selle) où Jules César raconte dans sa Guerre des Gaules avoir défait le peuple gaulois des Nerviens en 57 av. J.-C. L'Abbaye des Dames de Beaumont a déclaré posséder des biens dans le village en 1602[21].

En 1802-1803,Saulzoir fait partie des quelques communes du département du Nord où existe un culte protestant, de même qu'à Lecelles, Walincourt, Illies[22]...

Le parc éolien des Saules est mis en service fin décembre 2023.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Situation administrative[modifier | modifier le code]

La commune de Saulzoir se situe dans le département du Nord et fait partie de la région Hauts-de-France. Elle appartient à l'arrondissement de Cambrai (à 17 km) et au Canton de Caudry (à 16 km).

La commune est membre de la Communauté de communes du Pays Solesmois, qui rassemble 15 communes (Beaurain, Bermerain, Capelle, Escarmain, Haussy, Montrécourt, Romeries, Saint-Martin-sur-Écaillon, Saint-Python, Saulzoir, Solesmes, Sommaing, Vendegies-sur-Écaillon, Vertain et Viesly) pour une population totale d'un peu moins de 15 000 habitants.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La commune ayant entre 1 500 et 2 500 habitants en 2008 le nombre de conseillers municipaux est de 19. Depuis 2014, le maire est Gilbert Gernet.

La mairie de Saulzoir

En 2011, la commune de Saulzoir a été récompensée par le label « Ville Internet @@ »[23].

À la suite des élections municipales de 2020, la composition du Conseil municipal de Saulzoir est la suivante :

Conseil municipal de Saulzoir (mandature 2020-2026).
Groupe Président Effectif Statut
« Poursuivons le chemin ensemble » Gilbert Gernet 16 Majorité
« Un nouveau souffle pour Saulzoir » Marie-Thérèse Lamotte 3 Opposition

Liste des Maires[modifier | modifier le code]

Liste des Maires depuis le Premier Empire
Période Identité Étiquette Qualité
1808 1820 Félix Héniau    
1821 1831 Jacques-Joseph Malaquin    
1831 1844 Antoine-Louis Boulogne    
1844 1848 Pierre-Joseph Leduc    
1848 1867 Scipion Mériaux   Maire provisoire du 18 mars au 14 août 1848
1867 1870 Jean-Baptiste Marchant    
1870 1870 Jean-Baptiste-Eugène Marchant    
1870 1878 Théodore Mascaux    
1878 1881 Auguste Boulogne    
1881 1885 Auguste Gouvion    
1885 1908 Eugène Marchant-Canquelain    
1908 1909 Napoléon Guille    
1909 1915 Bernard Canonne    
1915 1920 Antoine Basquin   Adjoint au maire de 1908 à 1915
1920 1929 Émile Boucly    
1929 1929 Numa Bourlet   Marchand de beurre[24]
1929 1935 Paul Richez    
1935 1939 Henri Pouré    
1939 1944 Ernest Guille    
1944 1945 Benoît Boutelier    
1945 1957 Émile Boucly    
1957 1965 Paul Leduc    
1965 1975 Alcide Lagrue PCF  
1975 1977 Julien Plouchart PS  
1977 1986 Guy Lanciaux PCF  
1986 2001 Bernard Monsergent PCF  
2001 2008 Jean Bourgeois DVG Vice-président de la CCPS
2008 2014 Germaine Forgeois PCF[25] Institutrice retraitée
Première femme maire de Saulzoir
2014 en cours Gilbert Gernet UDI Professeur de mathématiques
Les données manquantes sont à compléter.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Les consultations électorales récentes à Saulzoir montrent une tendance partisane favorable à la gauche.

Au premier tour de l'élection présidentielle de 2017, les quatre candidats arrivés en tête à Saulzoir sont Marine Le Pen (FN, 32,73 %), Jean-Luc Mélenchon (FI, 20,87 %), François Fillon (Les Républicains, 16,00 %) et Emmanuel Macron (En marche !, 15,28 %) avec un taux de participation de 82,37 %[26]. Au deuxième tour Marine Le Pen arrive en tête avec 52,09 % des voix avec un taux de participation de 77,88 %.

Au deuxième tour des élections régionales de 2015, 51,10 % des suffrages exprimés sont allés à la liste conduite par Xavier Bertrand (Les Républicains), et 48,90 % à la liste FN de Marine Le Pen, pour un taux de participation de 63,02 %.

Aux premier tour des élections départementales de 2015, 32,37 % des électeurs ont voté Jean Danjou et Mélanie Disdier (FN-RBM), 27,75 % pour Guy Bricout et Anne-Sophie Lécuyer (Divers droite), 23,41 % pour Delphine Bataille et Georges Flamengt (PS), et 14,47 % pour Alexandre Basquin et Brigitte Lefebvre (Front de gauche), avec un taux de participation de 53,09 %. Au second tour, Guy Bricout et Anne-Sophie Lécuyer arrivent en tête avec 55,85 % des voix, suivis de Jean Danjou et Mélanie Disdier (44,15 %). Le taux de participation était de 49,16 %.

Aux élections européennes de 2014, les quatre meilleurs scores à Saulzoir étaient la liste Rassemblement bleu Marine conduite par Marine Le Pen avec 37,78 % des suffrages exprimés, la liste UDI-MoDem avec 14,59 %, la liste UMP avec 12,30 % et la liste Socialiste avec 7,91 %.

Aux élections municipales de 2014, la liste conduite par Gilbert Gernet « Volontaires pour l'avenir » (UDI) a emporté 54,25 % des suffrages exprimés (soit 542 voix) et 15 élus, face à la liste « Avançons ensemble pour Saulzoir » (DVG) conduite par Bertrand Mer, 1er adjoint sortant, 31,13 % (311 voix) et 3 élus, et la liste « Saulzoir Autrement » (UDI) conduite par Jean-Marie Leriche, 14,61 % (146 voix) et 1 élu. Il n'y a pas eu de second tour.

Au premier tour de l'élection présidentielle de 2012, les quatre candidats arrivés en tête à Saulzoir sont François Hollande (PS, 27,26 %), Marine Le Pen (FN, 23,48 %), Nicolas Sarkozy (UMP, 20,05 %) et Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche, 17,50 %) avec un taux de participation de 83,05 %. Au deuxième tour François Hollande arrive en tête avec 54,30 % des voix avec un taux de participation de 83,26 %[27].

Au deuxième tour des élections régionales de 2010[28], 55,86 % des suffrages exprimés sont allés à la liste conduite par Daniel Percheron (PS), 21,10 % à celle de Valérie Létard (UMP), et 23,03 % à la liste FN de Marine Le Pen, pour un taux de participation de 55,25 %.

Aux élections européennes de 2009[29], les deux meilleurs scores à Saulzoir étaient ceux de la liste de la majorité présidentielle conduite par Dominique Riquet, qui a obtenu 125 suffrages soit 22,12 % des suffrages exprimés (département du Nord 24,57 %), et de la liste du Front de gauche conduite par Jacky Hénin, qui a obtenu 101 suffrages soit 17,88 % des suffrages exprimés (département du Nord 8,01 %), pour un taux de participation de 42,95 %.

Aux élections municipales de 2008, la liste de Germaine Forgeois « Union de la gauche » avait emporté 14 sièges au conseil municipal, face à la liste « Bien vivre à Saulzoir » conduite par l'adjoint sortant Hervé Berquet (5 sièges). À Saulzoir, on votait encore par scrutin majoritaire plurinominal avec panachage autorisé.

Au deuxième tour de l'élection présidentielle de 2007[30], 48,72 % des électeurs ont voté pour Nicolas Sarkozy (UMP), et 51,28 % pour Ségolène Royal (PS), avec un taux de participation de 85,16 %.

Au deuxième tour des élections législatives de 2007[31], 47,22 % des électeurs de Saulzoir ont voté pour Marie-Sophie Lesne (UMP) (47,22 % dans la 22e circonscription du Nord), 52,78 % pour Christian Bataille (PS) (52,78 % dans la circonscription), avec un taux de participation de 63,26 % à Saulzoir et de 63,90 % dans la circonscription.

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

La commune de Saulzoir est dans le ressort de la cour d'appel de Douai, du tribunal d'instance, du tribunal de grande instance, du tribunal pour enfants et du conseil de prud'hommes de Cambrai, du tribunal de commerce de Douai, du tribunal administratif de Lille et de la cour administrative d'appel de Douai[32].

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

La commune pratique le tri sélectif[33]. En 2014, le Conseil municipal vote l'implantation d'un parc éolien sur le territoire de la commune, à l'horizon 2020[34].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Au 27 septembre 2012, Saulzoir n'est jumelée avec aucune autre commune[35].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[36]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[37].

En 2021, la commune comptait 1 679 habitants[Note 2], en diminution de 5,83 % par rapport à 2015 (Nord : +0,23 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 5311 2681 5521 8392 1592 2132 2272 3262 213
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 3802 4222 4352 3552 3262 2592 1392 1942 130
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 1092 0322 0651 7981 8921 8631 8171 7701 798
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
2 0102 0221 9531 8701 7941 7041 7131 7011 697
2014 2019 2021 - - - - - -
1 7751 6881 679------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[38] puis Insee à partir de 2006[39].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 31,9 %, soit en dessous de la moyenne départementale (39,5 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 29,7 % la même année, alors qu'il est de 22,5 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 851 hommes pour 869 femmes, soit un taux de 50,52 % de femmes, légèrement inférieur au taux départemental (51,77 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[40]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ou +
0,7 
6,9 
75-89 ans
11,8 
18,9 
60-74 ans
20,5 
22,5 
45-59 ans
19,8 
17,2 
30-44 ans
17,2 
15,8 
15-29 ans
13,0 
18,2 
0-14 ans
16,9 
Pyramide des âges du département du Nord en 2021 en pourcentage[41]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,4 
5,3 
75-89 ans
8,1 
14,8 
60-74 ans
16,2 
19,1 
45-59 ans
18,4 
19,5 
30-44 ans
18,7 
20,7 
15-29 ans
19,1 
20,2 
0-14 ans
18 

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune de Saulzoir est rattachée à la circonscription scolaire Cambrai-Le Cateau du bassin d'éducation du Cambrésis, qui dépend de l'inspection académique du Nord et de l'académie de Lille.

La commune gère le groupe scolaire public Pasteur rattaché au secteur du collège Saint-Exupéry de Solesmes[42].

Équipements[modifier | modifier le code]

  • La salle des fêtes ;
  • La salle de réception attenante à la mairie, une salle à diverses vocations (sport, repas, vins d'honneur...) ;
  • La bibliothèque municipale aménagée dans l'ancien moulin Wallerand, au-dessus de la Selle ;
  • Un espace de jeux pour enfants, âgés de 2 à 12 ans ;
  • La salle de sports, inaugurée en 2017.

Santé[modifier | modifier le code]

En 2016, Saulzoir compte quelques professionnels de la santé : médecin généraliste, kinésithérapeute, infirmières. Une pharmacie est également installée dans la commune. Les établissements de soins les plus proches sont ceux de Denain et Le Quesnoy.

Associations[modifier | modifier le code]

Plus de vingt associations participent à la vie de la commune dans le domaine des arts, des sports et de la vie civique[43] :

  • Association des parents d'élèves indépendants (APEI) ;
  • Association Les amis de Valentin (géant) ;
  • Association Les Assoiffés ;
  • Club de couture ;
  • Combattants d'Algérie, Tunisie, Maroc – Prisonniers de guerre – Théâtre d'opérations extérieures (CATM-PG-TOE) ;
  • Confédération nationale du logement (CNL) ;
  • Équit’Action
  • Football Club de Saulzoir ;
  • Hakko Denshin Ryu Saulzoir ;
  • Judo Club Saulzoir ;
  • La Boule Salicétaine (pétanque) ;
  • Le PAS D’LA L’EAU (théâtre patoisant) ;
  • Les Amis Réunis de Saulzoir-Montrécourt ;
  • Les Ch'tites Nounous ;
  • Musique Municipale de Saulzoir ;
  • Société colombophile l’Éclair ;
  • Société de chasse ;
  • Société des Gilles de Saulzoir ;
  • Sports Loisirs Plein air ;
  • Union Saulzoir-Montrécourt Basket ;
  • Yoga-Asanas.
  • Saulzoir Montrécourt Cycling Club

Sports[modifier | modifier le code]

La commune possède deux terrains de football (club résident : Football Club de Saulzoir), un terrain de pétanque, ainsi qu'un plateau sportif.

Cultes[modifier | modifier le code]

Photographie montrant l'église Saint-Martin
L'église Saint-Martin

Les Salicétains disposent d'un lieu de culte catholique : l'église Saint Martin. Cette église dépend de la paroisse « Saint Joseph en Solesmois », située pour partie dans l'arrondissement de Cambrai et dans celui de Valenciennes, et rattachée à l'archidiocèse de Cambrai[44].

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 29 328 , ce qui plaçait Saulzoir au 15 241e rang parmi les 31 347 communes de plus de 50 ménages en métropole[45].

Emploi[modifier | modifier le code]

Saulzoir se trouve dans le bassin d'emploi du Cambrésis. L'agence Pôle emploi pour la recherche d'emploi la plus proche est localisée à Caudry.

En 2008, la population de Saulzoir se répartissait ainsi : 69,1 % d'actifs, ce qui est inférieur aux 71,6 % d'actifs de la moyenne nationale et 10,9 % de retraités, un chiffre supérieur au taux national de 8,5 %. Le taux de chômage était de 7,3 % contre 9,3 % en 1999[18].

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2009, Saulzoir comptait 72 établissements[18].

Répartition des établissements par domaines d'activité au 31 décembre 2009

  Ensemble Agriculture Industrie Construction Commerce Services
Nombre d'établissements 72 16 2 14 30 10
% 100 % 22,2 % 2,8 % 19,4 % 41,7 % 13,9 %
Sources des données : INSEE[18]

Voici quelques-uns des commerces présents à Saulzoir :

  • La Poste ;
  • Une boulangerie-pâtisserie ;
  • Un petit supermarché ;
  • Un salon de coiffure ;
  • Une friterie ;
  • Un cabinet médical ;
  • Une pharmacie ;
  • Un cabinet de kinésithérapie ;
  • Une boucherie (vente directe de viande à la ferme).

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Photographie montrant la chapelle du Christ-aux-Liens
La chapelle du Christ-aux-Liens

L'église Saint-Martin date des XVIIe et XVIIIe siècles.

Le moulin sur la Selle date d'avant 1914. L'existence d'un moulin à cet emplacement est antérieure au XIIe siècle. Le haut bâtiment de briques a été restauré en 1990 pour héberger la bibliothèque municipale. Il possède encore sa ventellerie[Note 3]. Le mécanisme du moulin est réinstallé au rez-de-chaussée[46].

  • Le monument aux morts[47].
  • Le calvaire, la chapelle du Christ-aux-Liens de 1773, la chapelle Notre Dame[réf. nécessaire].
  • La fontaine de l'Oratoire.

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Photographie montrant le géant Valentin
Valentin le jardinier

Le géant Valentin, créé par l'association « Les amis de Valentin ».

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Les armes de Saulzoir se blasonnent ainsi : "D'azur au croissant d'or, accompagné de onze billettes du même, cinq en chef et six en pointe, 3, 2 et 1[48]."

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Boniface, Etude sur la signification des noms topographiques de l'arrondissement de Cambrai, Valenciennes, Impr. Louis Henry, (lire en ligne)
  • Pierre Turquin, Aux confins du Hainaut : Saulzoir en Cambrésis, Boulogne-sur-Mer, Société EDICO

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.
  3. Un ouvrage de bois ou de maçonnerie destiné à soutenir une retenue d’eau et muni d'une ou plusieurs ouvertures que l’on ferme avec des vannes.

Cartes[modifier | modifier le code]

  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références[modifier | modifier le code]

Insee[modifier | modifier le code]

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. « Nom des habitants des communes françaises, », sur le site habitants.fr de la SARL Patagos (consulté le ).
  2. Calcul de l'orthodromie pour Lille, Cambrai, Valenciennes, Solesmes.
  3. « Voir la carte de l'IGN » sur Géoportail (consulté le 3 mai 2012)..
  4. « Urbanisme », sur le site de la mairie (consulté le ).
  5. « Hydro » sur Géoportail (consulté le 27 janvier 2018.)..
  6. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  7. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le )
  8. « Orthodromie entre Saulzoir et Valenciennes », sur fr.distance.to (consulté le ).
  9. « Station Météo-France « Valenciennes » (commune de Valenciennes) - fiche climatologique - période 1991-2020 », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  10. « Station Météo-France « Valenciennes » (commune de Valenciennes) - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  11. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.fr, (consulté le )
  12. « Les plans du réseau », sur le site du réseau Arc-en-ciel (consulté le ).
  13. « La grille communale de densité », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  14. a et b Insee, « Métadonnées de la commune de Saulzoir ».
  15. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Valenciennes (partie française) », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  16. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  17. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  18. a b c et d [PDF] « Résultats du recensement de la population 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  19. Boniface 1866, p. 284.
  20. Pierre Turquin, "La Bataille de la Selle (du Sabis) en l'An 57 avant J.-C.", in Les Études Classiques 23/2 (1955), 113-156.
  21. Archives départementales du Nord
  22. Annuaire statistique du département du Nord pour l'an XI de la République 1802-1803, p. 169-170, lire en ligne.
  23. N. G., « Villes Internet : 32 communes du Nord - Pas-de-Calais récompensées », La Voix du Nord, (consulté le ).
  24. Source : Geneanet
  25. « Annuaire des élus communistes, républicains et partenaires », sur docplayer.fr, (consulté le ).
  26. Source : Ministère de l'Intérieur
  27. « Les résultats de l'élection présidentielle 2012 », sur le site du ministère de l'intérieur (consulté le ).
  28. « Résultats de l’élection régionale 2010 », sur le site du ministère de l’Intérieur (consulté le ).
  29. « Résultats de l’élection européenne de 2009 », sur le site du ministère de l’Intérieur (consulté le ).
  30. « Les résultats de l'élection présidentielle 2007 », sur le site du ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  31. « Les résultats des élections législatives 2007 », sur le site du ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  32. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur le site du ministère de la Justice (consulté le ).
  33. « Environnement », sur le site de la mairie (consulté le ).
  34. Saulzoir : L'hiver permettra de savoir combien d'éoliennes seront implantées dans la commune. Article de La Voix du Nord du 2 septembre 2016
  35. « Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures », sur le site du ministère des Affaires étrangères (consulté le ).
  36. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  37. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  38. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  39. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  40. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Saulzoir (59558) », (consulté le ).
  41. Insee, « Évolution et structure de la population en 2021 - Département du Nord (59) », (consulté le ).
  42. « Circonscription de Cambrai-Le Cateau : Liste des écoles », sur le site de l'Inspection académique du Nord - circonscription de Cambrai-Le Cateau (consulté le ).
  43. Saulzoir > Vie sociale > Associations
  44. « Saint Joseph en Solesmois », sur Le site du diocèse de Cambrai (consulté le ).
  45. « Fichier RFDM2010COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  46. « Saulzoir », sur le site de l'office de tourisme du Cambrésis (consulté le ).
  47. « Monument à Saulzoir | Les monuments aux morts », sur monumentsmorts.univ-lille.fr (consulté le )
  48. Source: Cambrésie terre d'histoire