Saint-Aubert (Nord)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Aubert.
image illustrant une commune du Nord
Cet article est une ébauche concernant une commune du Nord.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Saint-Aubert
L'église Saint-Aubert.
L'église Saint-Aubert.
Blason de Saint-Aubert
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Cambrai
Canton Caudry
Intercommunalité Communauté de communes du Caudrésis - Catésis
Maire
Mandat
Daniel Cattiaux
2014-2020
Code postal 59188
Code commune 59528
Démographie
Gentilé Aubertois
Population
municipale
1 566 hab. (2014)
Densité 193 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 12′ 30″ nord, 3° 25′ 02″ est
Altitude Min. 58 m – Max. 97 m
Superficie 8,12 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Saint-Aubert

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Saint-Aubert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Aubert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Aubert
Liens
Site web www.59188saintaubert.com/

Saint-Aubert est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont appelés les Aubertois[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Aubert
Villers-en-Cauchies Saulzoir Montrécourt
Avesnes-les-Aubert Saint-Aubert Haussy
Saint-Hilaire-lez-Cambrai Saint-Vaast-en-Cambrésis

Communications et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Primitivement, le village s'appelait Andra. Il prit dès 986 le nom de Saint-Aubert en l'honneur de l'évêque Aubert de Cambrai († 669) qui évangélisa la région au VIIe siècle. On trouve des mentions du village sous les noms Andra (1057), Villa quæ dicitur Andra (1104), Castrum Andra, Sanctus Aubertus (1129, 1144, 1219), Saint Obert (1257), Saint Obiert (1300) ou Saint Aubert(1322)[2].

Durant la Révolution française, la commune porta le nom de Libreval[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

En l'an 1057, l'évêque Liebert fit donation de l'autel à l'abbaye St-Aubert de Cambrai.
Au XIIe siècle, le château appartenait à Gérard de Saint-Aubert, surnommé Maufilastre. En 1184, le château fut fortifié par le comte de Hainaut.

En 1226, une sentence rendue contre Renier de Boomont et Yolande de Saint-Aubert adjugea le domaine à l'abbaye St-Aubert de Cambrai. L'abbaye conserva la seigneurie jusqu'à la Révolution.

En 1526, après la funeste bataille de Pavie, St-Aubert, tout comme le Cambrésis, passa sous la domination espagnole. Il le restera jusqu'en 1677, date de la conquête française par Louis XIV.

Devenu français, le village allait connaître d'autres moments dramatiques :

  • en 1709 : Saint-Aubert subit les rigueurs du « grand hiver » au cours duquel le thermomètre descend jusqu'à -23°C !
  • en 1711 : le village est ravagé par les troupes coalisées (Anglais, Impériaux, Hollandais) lors du siège de Bouchain (guerre de succession d'Espagne)
  • en 1763 : le village est décimé par la peste.
  • sous la Révolution, le village est envahi par les Autrichiens (août 1793 - juillet 1794). Le 23 floréal an II, Augustin Leduc, accusé d'espionnage, est guillotiné sur la place de Cambrai.
  • en 1832 : Saint-Aubert est décimé par le choléra provoquant 106 décès.
  • en 1849 : le choléra sévit de nouveau dans la commune.
  • en 1914-1918 : le village subit le joug allemand durant quatre années. 72 Aubertois mourront au champ d'honneur.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Jacques Parent PS  
mars 2008 en cours Daniel Cattiaux    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 566 habitants, en augmentation de 4,89 % par rapport à 2009 (Nord : 1,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 348 1 249 1 580 1 968 2 249 2 330 2 349 2 437 2 373
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 433 2 516 2 542 2 559 2 505 2 418 2 405 2 432 2 403
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 306 2 315 2 302 2 019 2 091 2 010 1 934 1 797 1 849
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
1 871 1 847 1 750 1 623 1 466 1 415 1 409 1 520 1 566
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006 [6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Saint-Aubert en 2007 en pourcentage[7].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,1 
90 ans ou +
1,0 
5,9 
75 à 89 ans
11,3 
13,6 
60 à 74 ans
14,9 
20,5 
45 à 59 ans
19,8 
23,2 
30 à 44 ans
20,5 
17,9 
15 à 29 ans
15,6 
18,8 
0 à 14 ans
16,8 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[8].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Aubert : Le chœur date de 1633 et la nef de 1706. L'église renferme des retables du XVIIIe siècle. La tour de style ogival, bâtie en 1635 et surmontée d'une flèche en 1873, a été détruite en 1918, puis reconstruite dans un style différent[Lequel ?]. L'église est classée au titre des Monuments historiques[9] par arrêté du 20 décembre 1920, et a été restaurée en 1930.
  • Les vestiges de l'ancienne grange dîmière de l'abbaye de Saint-Aubert de Cambrai, construite en 1763, se trouvent à proximité du sanctuaire.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Saint-Aubert (59) Nord-France.svg

Les armes de Saint-Aubert se blasonnent ainsi :

D'or à trois chevrons de gueules[10] .

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Boniface, Etude sur la signification des noms topographiques de l'arrondissement de Cambrai, Valenciennes, Impr. Louis Henry, (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Autres références[modifier | modifier le code]