Honnecourt-sur-Escaut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Honnecourt.

Honnecourt-sur-Escaut
Honnecourt-sur-Escaut
La mairie.
Blason de Honnecourt-sur-Escaut
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Cambrai
Canton Le Cateau-Cambrésis
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Cambrai
Maire
Mandat
Jean-Pierre Golebiewski
2014-2020
Code postal 59266
Code commune 59312
Démographie
Gentilé Honnecourtois, Honnecourtoises
Population
municipale
787 hab. (2015 en augmentation de 5,92 % par rapport à 2010)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 02′ 15″ nord, 3° 11′ 47″ est
Altitude Min. 72 m
Max. 151 m
Superficie 15,49 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Honnecourt-sur-Escaut

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Honnecourt-sur-Escaut

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Honnecourt-sur-Escaut

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Honnecourt-sur-Escaut

Honnecourt-sur-Escaut est une commune française située dans le département du Nord (59), en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Honnecourt-sur-Escaut
Banteux Bantouzelle
Villers-Guislain Honnecourt-sur-Escaut Les Rues-des-Vignes
Épehy Vendhuile

Le hameau de La Terrière, situé à 4 km à l'est, qui comprend une quarantaine de maisons et une église, fait partie de Honnecourt-sur-Escaut pour les 3/4 et le reste est sur la commune de Vendhuile (Aisne).

Toponymie[modifier | modifier le code]

On trouve le village mentionné dès 667 sous le nom Hunulfocurtis, puis également Hunulfi Curtis ou Hunulfo Curtis au VIIe siècle, et une variété d'autres noms dont Hunulcourt (870), Hunonis Curia (1095), Hulnicorte et Hunilcorte (1102), Hunnulkurt (1133), Hounecort (1142), etc. Mannier[1] y voit la ferme ou le domaine d'Honulfe. Boniface[2] pense que la localité doit moins son nom à un homme qu'à sa situation, identifiant dans la syllabe hon un marais, un étang, un cours d'eau, et fait de Honnecourt « la métairie du marais ».

La commune prend le nom de Honnécourt-sur-l'Escaut en 1936, et son nom actuel en 1962[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

D'Honnecourt, l'histoire religieuse a notamment retenu la présence de l'abbaye Saint-Pierre de Honnecourt (fondée en 660 et de Sainte Valérie et sainte Pollèle de Honnecourt, VIIe ou VIIIe siècle, deux vierges commémorées dans l'année à la date du 8 octobre.

Antoine-Alexandre-Joseph Gosse, prieur et historien de la congrégation d'Arrouaise et membre de l'Académie d'Arras, rappelle que l'évêque anglais Saint Liéphart fut, vers le milieu du VIIe siècle, assassiné dans la forêt d'Arrouaise alors qu'il revenant de Rome. Il aurait été inhumé dans le village de Trécaut, à mi-chemin d'Arrouaise à Cambrai, puis ses reliques auraient été transportées à l'abbaye d'Honnecourt. Cependant, à cause des guerres, elles furent déménagées dans l'abbaye de Saint-PriSaint-Quentin).

En 1642, François, seigneur de Rambures, fils de Charles, sire de Rambures, chevalier de l'Ordre du Saint-Esprit, et de Renée de Boulainvilliers, fut tué lors de la bataille de Honnecourt, alors qu'il commandait le régiment de Rambures[4].

Antoine-Alexandre-Joseph Gosse estimait en 1786 que Rayssius s'était trompé en écrivant [5] que ces reliques ont péri dans un siège ; puisqu'elles « viennent d'être rapportées à Honnecourt, après la suppression de l'Abbaye de Saint-Pri[6] ».

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Honnecourt-sur-Escaut (59) nord-france.svg

Les armes de Honnecourt-sur-Escaut se blasonnent ainsi :"D'argent semé de billettes de gueules, au lion du même brochant sur le tout."

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1990[7] mars 2008 Gérard Leroy    
mars 2008 2014 Francis Piton    
2014[7] en cours
(au 8 mai 2014)
Jean-Pierre Golebiewski    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[9].

En 2015, la commune comptait 787 habitants[Note 1], en augmentation de 5,92 % par rapport à 2010 (Nord : +1,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0309601 0671 2491 4171 4221 4841 5501 553
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 6221 6711 7411 9912 0561 8061 9101 9041 849
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 8651 7841 679851996941908913946
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
849763674668715734779743787
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges à Honnecourt-sur-Escaut en 2007 en pourcentage[11].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ans ou +
3,7 
9,6 
75 à 89 ans
11,7 
13,1 
60 à 74 ans
14,1 
19,9 
45 à 59 ans
14,9 
19,5 
30 à 44 ans
21,9 
17,2 
15 à 29 ans
14,4 
20,2 
0 à 14 ans
19,3 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[12].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Reconstitution d'une scie à bois sur des plans de Villard sur la place de Honnecourt.

Honnecourt est le village de naissance de Villard de Honnecourt, architecte du XIIIe siècle. Villard de Honnecourt est l'auteur d'un corpus de 33 parchemins, qui rassemblent environ 250 dessins. Ces documents sont conservés à la Bibliothèque nationale de France. De 1191 à 1235, Villard de Honnecourt fut chargé de la construction de l'église de l'abbaye de Vaucelles (monument actuellement situé sur la commune des Rues-des-Vignes).

Une roue à maillets a été reconstituée suivant la machine imaginée par Villard au XIIe siècle, fabriquée par Daniel Cauet, le menuisier ébéniste du village qui, pour l’occasion, a reçu l’aide de Pierre Broie, menuisier à Villers-Guislain. Cette roue à maillets ou poids, articulés, provoque un déséquilibre permanent… Cette réplique a été installée à l’entrée du village près du pont du canal de Saint-Quentin.

Une coquille a été posée, matérialisant le chemin de Compostelle. La coquille est encastrée sur la chaussée servant de fléchage à tous les pèlerins en route vers ce lieu saint espagnol.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Boniface, Etude sur la signification des noms topographiques de l'arrondissement de Cambrai, Valenciennes, Impr. Louis Henry, (lire en ligne)
  • Eugène Mannier, Études étymologiques, historiques et comparatives sur les noms des villes, bourgs et villages du département du Nord, Paris, Auguste Aubry, Libraire-Éditeur, (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mannier 1861, p. 287
  2. Boniface 1866, p. 9
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Anselme de Sainte-Marie, Histoire généalogique et chronologique de la maison royale de France, Paris, La Compagnie des Libraires, 1733, p. 68
  5. Hierog. Belg. p. 251
  6. Antoine-Alexandre-Joseph Gosse, Histoire de l'Abbaye et de l'ancienne Congrégation des chanoines réguliers d'Arrouaise, avec des notes critiques, historiques et diplomatiques, imprimé à Lille, chez Léonard Danel, 1786 (Ouvrage numérisé par Google books)
  7. a et b « Gérard Leroy reçoit la médaille de maire honoraire pour ses cinq mandats », L'Observateur du Cambresis, no 1336,‎ , p. 16
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  11. « Évolution et structure de la population à Honnecourt-sur-Escaut en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 juillet 2010)
  12. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 29 juillet 2010)