Bertry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Bertrix.

Bertry
Bertry
La rue Jean-Jaurès et l'église.
Blason de Bertry
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Cambrai
Canton Le Cateau-Cambrésis
Intercommunalité Communauté de communes du Caudrésis - Catésis
Maire
Mandat
Jacques Olivier
2014-2020
Code postal 59980
Code commune 59074
Démographie
Gentilé Bertrésiens
Population
municipale
2 207 hab. (2015 en diminution de 0,14 % par rapport à 2010)
Densité 258 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 05′ 16″ nord, 3° 26′ 36″ est
Altitude Min. 119 m
Max. 152 m
Superficie 8,54 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Bertry

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Bertry

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bertry

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bertry
Liens
Site web bertry.fr

Bertry est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont appelés les Bertrésiens[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Bertry est située à 4,6 km à vol d'oiseau au sud-est de Caudry, dans le sud du département du Nord. Le Cateau-Cambrésis est à 7,2 km, Cambrai à 17,5 km et Lille, la capitale régionale, à 66,4 km[2],[3].

Communes limitrophes de Bertry
Montigny-en-Cambrésis Caudry Troisvilles
Montigny-en-Cambrésis Bertry Reumont
Clary Maretz Maurois

Hydrographie, relief et géologie[modifier | modifier le code]

Comme une grande partie des communes du Cambrésis, Bertry est bâtie sur des couches de calcaire du Crétacé, elles-mêmes recouvertes de lœss et de limons accumulés par les vents, qui rendent le sol très fertile. C'est une terre à blé et à betteraves. Le paysage d'openfield domine la plus grande partie du pays.

La commune est située dans le bassin de l'Escaut. Le « riot de la Louvière » prend sa source à l'est du village, en bordure de la voie ferrée. Il s'écoule vers le nord avant de bifurquer vers l'ouest et de rejoindre l'Escaut à une quinzaine de kilomètres en aval. Ce ruisseau prend différents noms (« le riot des Morts », « la Warnelle », « le torrent d'Esnes ») au long de son parcours.

Le village est bâti sur une pente qui descend vers les « riot Mauby » et « riot des Morts », entre approximativement 100 m au sud-est et 90 m au nord-ouest[4].

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat du Nord-Pas-de-Calais.

Bertry se trouve dans une zone climatique de type océanique dégradé, ou à tendance continentale. Les données climatiques sont comparables à celles de Cambrai-Épinoy, station météorologique la plus proche à une vingtaine de kilomètres.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Photographie montrant la gare de Bertry
La gare.

Bertry est au croisement des routes départementales D115, D98 et D98c. La commune est desservie par une ligne du réseau CambrésiX, groupement composé de six entreprises de transport locales, vers Caudry et Le Cateau-Cambrésis[5].

Bertry est située sur la ligne ferroviaire Busigny - Somain. La gare est desservie par la ligne no 22 des TER Nord-Pas-de-Calais avec des trains vers Busigny (correspondances vers Saint-Quentin) et Cambrai (correspondances vers Douai et Lille).

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Photographie montrant l’église
L’église

Logement[modifier | modifier le code]

En 2008, Bertry comptait 976 résidences principales, auxquelles s'ajoutaient 54 logements vacants, soit 5,5 % du total, et 20 résidences secondaires ou logements occasionnels. Les maisons représentaient 96,9 % de l'ensemble des logements, pourcentage pratiquement identique au recensement de 1999 (96,7 %) et nettement supérieur à celui observé dans le département du Nord (68,6 %).

La part de résidences principales datant d'avant 1949 s'élevait à 68,6 %. Pour les constructions plus récentes, 17,1 % des logements dataient d'entre 1949 et 1974 et 14,2 % d'après 1975[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

La plus ancienne mention du village se trouve dans un acte de 1176 par lequel Gérard de Saint-Aubert fait une donation à la léproserie de Cambrai. On trouve ensuite les noms Berteries (1224), Berthreis (1286), Bertries (1349 et 1471). Selon Eugène Mannier[7] le nom dérive d'un nom propre, Berther, Berthier ou Bertarius.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pendant la période gallo-romaine, le territoire était peuplé par les Nerviens, dont les chefs-lieux furent Bavay puis Cambrai.

Au Moyen Âge, le territoire de la commune était une seigneurie à haute, moyenne et basse justice. Il existait un moulin banal, détruit en 1581, et un château-fort disparu au XVe siècle. Un autel fut concédé en 1140 par l'évêque de Cambrai Nicolas de Chièvres. En 1224, le seigneur, Reinier de Boemont, accorda au village une loi communale, ce qui témoigne de son importance dès cette époque[7]. Vers 1240, l'église fut érigée en paroisse dotée d'un curé[8].

Le village appartint pendant cinq siècles aux maisons de Sohier, de Luxembourg, de Le Sart, et de Fariaux, et, en 1594, au roi Henri IV[8].

Pendant la Révolution, on y envoya un détachement de soldats pour mettre fin à l'agitation[8]. Bertry fut rattachée au canton de « Catteau » (Le Cateau-Cambrésis) dans le district de Cambrai en 1793, puis au canton de Clary en 1801[9].

Au XIXe siècle la vie économique reposait sur l'activité brassicole (on compta à Bertry jusqu'à 3 brasseries) et surtout le textile[8]. Proche de Caudry, connue pour sa dentelle et de Villers-Outréaux, centre de la broderie, Bertry s'industrialisa à la fin du XIXe siècle en se spécialisant, comme d'autres communes de cette région (Bohain-en-Vermandois, Maretz) dans la « Haute Nouveauté », tissus nécessitant une forte technicité et destinés à la haute couture[10].

Le 15 juillet 1858 fut mise en service la ligne de chemin de fer de Busigny à Somain via Cambrai, qui dota Bertry d'une gare[10].

Le 4 décembre 1907, à deux cents mètres de la gare de Bertry, arrive le train 4804 composé de 39 wagons chargés de 650 tonnes de houille. La locomotive explose, tuant son chauffeur Petit Désiré Jean-Baptiste; 27 ans et son mécanicien Loucheux Joseph, 54 ans, tous deux de Somin. La catstrophe se produit tout à côté d'habitations et de l'usine électrique[11]

Avant la Première Guerre mondiale, la population, qui n'a cessé de décliner jusqu'à aujourd'hui malgré une légère remontée dans les années 1990, s'élevait à plus de 3 200 personnes. À cette époque la majorité de la population était employée dans l'industrie textile, soit dans des fabriques, soit comme « extérieurs » travaillant « à façon ». Autour du textile d'autres professions s'employaient à la fabrication et à l’entretien du matériel. Dans les années 1970, des vagues de licenciements se terminèrent par la fermeture de toutes les fabriques de Haute Nouveauté à Bertry[10].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Photographie montrant la maire de Bertry
La mairie

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La commune ayant moins de 2 500 habitants en 2008 le nombre de conseillers municipaux est de 19. Depuis 2008 le maire est Jacques Olivier.

Busigny est membre de la communauté de communes du Caudrésis - Catésis, qui comprend 46 communes et 62 951 habitants[12].

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Au premier tour de l'élection présidentielle de 2012[13], les quatre candidats arrivés en tête à Bertry sont François Hollande (PS, 28,26 %), Marine Le Pen (FN, 27,27 %), Nicolas Sarkozy (UMP, 21,17 %) et Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche, 12,19 %) avec un taux de participation de 83,10 %.

Au deuxième tour des élections régionales de 2010[14], 53,53 % des suffrages exprimés sont allés à la liste conduite par Daniel Percheron (PS), 23,52 % à celle de Valérie Létard (UMP), et 22,94 % à la liste FN de Marine Le Pen, pour un taux de participation de 55,67 %.

Aux élections européennes de 2009[15], les deux meilleurs scores à Bertry étaient ceux de la liste du Parti socialiste conduite par Gilles Pargneaux, qui a obtenu 151 suffrages soit 24,35 % des suffrages exprimés (département du Nord 19,55 %), et de la liste de la majorité présidentielle conduite par Dominique Riquet, qui a obtenu 138 suffrages soit 22,26 % des suffrages exprimés (département du Nord 24,57 %) pour un taux de participation de 40,53 %.

Au deuxième tour de l'élection présidentielle de 2007[16], 45,56 % des électeurs ont voté pour Nicolas Sarkozy (UMP), et 54,44 % pour Ségolène Royal (PS), avec un taux de participation de 88,03 %.

Au deuxième tour des élections législatives de 2007[17], 49,62 % des électeurs de Bertry ont voté pour François-Xavier Villain (UMP) (57,45 % dans la 18e circonscription du Nord), 50,38 % pour Brigitte Douay (PS) (42,55 % dans la circonscription), avec un taux de participation de 64,03 % à Bertry et de 60,08 % dans la circonscription.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1807 ? ? François Delhaye    
1822 ? juillet 1839 ? Charles Delhaye    
1851 ? ? Marcel Herbet    
17/6/1862 ? 12/4/1873 ? Alcide Lansiaux    
29 avril 1879 ? 13 mars 1889 Fontaine Herbet    
23 mars 1889 1900 ? Léon Jules Fontaine    
         
mars 1977 juin 1995 Raymond Adolphe PCF  
juin 1995 mars 2001 Christian Maire    
mars 2001 en cours
(au 7 août 2014)
Jacques Olivier PS Réélu pour le mandat 2014-2020[18]

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

La ville de Bertry est dans le ressort de la cour d'appel de Douai, du tribunal de grande instance, du tribunal d'instance et du conseil de prud'hommes de Cambrai, et à la suite de la réforme de la carte judiciaire engagée en 2007, du tribunal de commerce de Douai.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

La protection et la mise en valeur de l’environnement font partie des compétences de la communauté de communes du Caudrésis - Catésis. Ses « brigades vertes » interviennent sur le territoire de l'ensemble des communes pour la création et l'entretien des espaces verts, l'aménagement de l'espace rural, les plantations et l'abattage d'arbres[19].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Au 21 mars 2012, Bertry n'est jumelée avec aucune autre commune[20].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[21]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[22].

En 2015, la commune comptait 2 207 habitants[Note 1], en diminution de 0,14 % par rapport à 2010 (Nord : +1,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1691 1801 2441 3321 6021 8292 1412 2732 331
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 4882 8492 9333 0103 1823 0012 9972 9023 055
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 0313 0813 2393 0023 0093 0022 9202 6402 597
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
2 6572 5262 2952 0892 1192 2572 2252 2222 207
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[23].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (22,2 %) est en effet supérieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (18,6 %).

À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (52,6 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,9 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 47,4 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,5 %, 15 à 29 ans = 19,4 %, 30 à 44 ans = 21,6 %, 45 à 59 ans = 21,3 %, plus de 60 ans = 18,1 %) ;
  • 52,6 % de femmes (0 à 14 ans = 18 %, 15 à 29 ans = 17,8 %, 30 à 44 ans = 19,3 %, 45 à 59 ans = 19,1 %, plus de 60 ans = 25,8 %).
Pyramide des âges à Bertry en 2008 en pourcentage[24]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,9 
7,1 
75 à 89 ans
11,2 
11,0 
60 à 74 ans
13,7 
21,3 
45 à 59 ans
19,1 
21,6 
30 à 44 ans
19,3 
19,4 
15 à 29 ans
17,8 
19,5 
0 à 14 ans
18,0 
Pyramide des âges du département du Nord en 2008 en pourcentage[25].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,8 
75 à 89 ans
8,5 
10,7 
60 à 74 ans
12,1 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
20,7 
30 à 44 ans
19,6 
22,3 
15 à 29 ans
20,7 
21,4 
0 à 14 ans
18,8 

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune gère l'école maternelle Aurore, composée de quatre classes, et l'école primaire Jules-Leroux qui comporte sept classes, rattachée au secteur du collège Jean-Monnet de Caudry dans la circonscription de Cambrai-sud et l'académie de Lille. Ensemble ces écoles scolarisaient près de 300 élèves en 2010[26].

Les lycées les plus proches sont à Caudry.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Chaque année, fin juin début juillet, a lieu la fête communale sur la place Fiévet[27].

Santé[modifier | modifier le code]

On trouve à Bertry un cabinet de médecine, ainsi que des infirmières, kinésithérapeutes et podologue, et une pharmacie[28].

Sports[modifier | modifier le code]

Il existe à Bertry une douzaine d'associations sportives dans des domaines variés tels que football, course, danse, badminton, chasse, pétanque, cerf-volant, VTT ou colombophilie[29].

Cultes[modifier | modifier le code]

Les Bertrésiens disposent d'un lieu de culte catholique, l'église Notre-Dame-de-la-Visitation, qui dépend de la paroisse Sainte-Anne-en Cambrésis dans le diocèse de Cambrai[30].

Le temple de l'Église réformée de France sert de salle culturelle, cependant, une fois par an en août, on y assure encore des cultes. Occasionnellement, on y célèbre aussi des enterrements et des mariages[31].

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 24 798 €, ce qui plaçait Bertry au 23 478e rang parmi les 31 525 communes de plus de 50 ménages en métropole[32].

Emploi[modifier | modifier le code]

Bertry se trouve dans le bassin d'emploi du Cambrésis. L'agence Pôle emploi pour la recherche d'emploi la plus proche est localisée à Caudry.

En 2008, la population de Bertry se répartissait ainsi : 69,3 % d'actifs, ce qui est inférieur au 71,6 % d'actifs de la moyenne nationale et 9,1 % de retraités, un chiffre supérieur au taux national de 8,5 %. Le taux de chômage était de 11,2 % contre 12,7 % en 1999[6].

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2009, Bertry comptait 92 établissements[6].

Répartition des établissements par domaines d'activité au 31 décembre 2009

  Ensemble Agriculture Industrie Construction Commerce Services
Nombre d'établissements 92 8 10 17 41 16
% 100 % 8,7 % 10,9 % 18,5 % 44,6 % 17,4 %
Sources des données : INSEE[6]

Parmi les entreprises installées à Bertry on compte Hyodall, « le couturier du funéraire » (articles funéraires), Euréponge (fabrication et transformation d'éponges), Dylco (textiles techniques, notamment pour l'automobile) ou Nicols (fabrication de produits d'entretien et de nettoyage).

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Photographie montrant le monument aux morts
Le monument aux morts

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église se compose de deux parties d'époques différentes : la tour en pierre blanche, massive, date du XVe siècle. La nef fut reconstruite en briques en 1855. L'association « Mise en valeur du patrimoine de l'église de Bertry » a permis la restauration des orgues et des vitraux[30].

La chapelle Sainte-Anne fut construite en briques en 1864. La fête de Sainte Anne est célébrée le 26 juillet avec une messe à la chapelle suivie d'une procession jusqu'à l'église et un concert le soir.

Le temple[31], construit en 1866, appartient à présent à la commune de Bertry et sert de salle culturelle pour des expositions ou conférences.

La salle des fêtes art déco.

Bertry Communal Cemetery est un cimetière militaire britannique situé à l'intérieur du cimetière communal et géré par la Commonwealth War Graves Commission. Au cours de la Première Guerre mondiale, le 1st Gordon Highlanders fut encerclé dans Bertry et anéanti le 26 août 1914. Le village fut repris par la South African Brigade le 9 octobre 1918. Le cimetière contient les tombes de plus de 60 soldats morts en 1914 et 1918, dont un tiers non identifiés[33].

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Un géant, nommé Tiot Achille, est né en 2007 à l'initiative de l'association « Dynamic Bertry » et de la municipalité. Il représente le dernier tisseur de la commune et commémore l'activité textile qui a structuré la vie du village pendant plusieurs décennies. Achille est un mulquinier monté sur roulettes de près de 4,5 m. Il est vêtu d'un bleu de travail et tient à la main une navette. Il a pour marraine, la brodeuse Pénélope de Villers-Outréaux et pour parrain le dentellier Batiste de Caudry[34].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Bertry (59) Nord-France.svg

Les armes de Bertry se blasonnent ainsi : D'azur au chevron d'or, accompagné en chef de deux étoiles à six rais, et en pointe d'un trèfle du même.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Nom des habitants des communes françaises, », sur le site habitants.fr de la SARL Patagos (consulté le 20 avril 2012).
  2. Calcul de l'orthodromie pour Lille, Cambrai, Le Cateau-Cambrésis, Caudry.
  3. Géoportail, « Voir la carte de l'IGN » (consulté le 8 mars 2012.).
  4. Géoportail, « Visualisation » (consulté le 27 janvier 2018.).
  5. « Les plans du réseau », sur le site du réseau Arc-en-ciel (consulté le 9 mars 2012)
  6. a b c et d [PDF] « Résultats du recensement de la population 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 9 mars 2012).
  7. a et b Eugène Mannier, Études étymologiques, historiques et comparatives sur les noms des villes, bourgs et villages du département du Nord, Paris, Auguste Aubry, Libraire-Éditeur, (lire en ligne)
  8. a b c et d « Bertry », sur le site de l'office de tourisme du Cambrésis (consulté le 20 mars 2012).
  9. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. a b et c Françoise Lafaye, « Professionnels du textile : se construire une conscience fière (Vol. 35), p. 703-713. », sur le site Cairn.info, (consulté le 20 mars 2012).
  11. « Entre Cambrai et busigny, un train de marchandises fait explosion. Le chauffeur et mécaniciens tués », Le Matin : derniers télégrammes de la nuit, no 8682,‎ , p. 2/6 (lire en ligne)
  12. « Page d'accueil », sur le site de la communauté de communes du Caudrésis - Catésis (consulté le 13 février 2012)
  13. « Les résultats de l'élection présidentielle 2012 », sur le site du ministère de l'intérieur (consulté le 5 mai 2012).
  14. « Résultats de l’élection régionale 2010 », sur le site du ministère de l’Intérieur (consulté le 9 mars 2012)
  15. « Résultats de l’élection européenne de 2009 », sur le site du ministère de l’Intérieur (consulté le 9 mars 2012)
  16. « Les résultats de l'élection présidentielle 2007 », sur le site du ministère de l'intérieur (consulté le 9 mars 2012)
  17. « Les résultats des élections législatives 2007 », sur le site du ministère de l'intérieur (consulté le 9 mars 2012)
  18. « Olivier et Kathy, unis », L'Observateur du Cambrésis, no 1349,‎ , p. 19 :

    « Ce samedi 2 août, en la maison commune, Jacques Olivier, maire, a uni par les liens du mariage... »

  19. « Les Statuts - Compétences Optionnelles », sur le site de la Communauté de Communes du Caudrésis Catésis, (consulté le 21 mars 2012).
  20. « Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures », sur le site du ministère des Affaires étrangères (consulté le 21 mars 2012).
  21. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  22. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  23. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  24. « Évolution et structure de la population à Bertry en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 mars 2012)
  25. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 mars 2012)
  26. « Les écoles », sur le site officiel de la mairie de Bertry (consulté le 12 mars 2012).
  27. « Les manifestations », sur le site officiel de la mairie de Bertry (consulté le 20 mars 2012).
  28. « Vie pratique - se soigner », sur le site officiel de la mairie de Bertry (consulté le 20 mars 2012).
  29. « Vie pratique - Les associations », sur le site officiel de la mairie de Bertry (consulté le 20 mars 2012).
  30. a et b « Bertry », sur le site de la paroisse Sainte-Anne-en-Cambrésis (consulté le 12 mars 2012)
  31. a et b « Bertry : le temple », sur le site « Les protestants de France » (consulté le 12 mars 2012).
  32. « Fichier RFDM2010COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 14 octobre 2013).
  33. « Bertry Communal Cemetery », sur le site de la Commonwealth War Graves Commission (consulté le 20 mars 2012).
  34. « Découvrez l'histoire des géants de notre région flamande », sur le site le l'union touristique des amis de la nature - Lille (consulté le 20 mars 2012).