Vertain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vertain
Église Saint-Pierre de Vertain.
Église Saint-Pierre de Vertain.
Blason de Vertain
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Cambrai
Canton Caudry
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Solesmois
Maire
Mandat
Jean-Marc Lemeiter
2014-2020
Code postal 59730
Code commune 59612
Démographie
Population
municipale
530 hab. (2014)
Densité 92 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 12′ 47″ nord, 3° 31′ 38″ est
Altitude Min. 76 m – Max. 116 m
Superficie 5,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Vertain

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Vertain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vertain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vertain

Vertain est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les Harpies à Vertain

Vertain est situé à 3,5 km au nord-est de Solesmes sur le ruisseau des Harpies.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Vertain
Saint-Martin-sur-Écaillon Escarmain
Haussy Vertain
Saint-Python

Solesmes

Romeries

Toponymie[modifier | modifier le code]

Vertain est cité pour la première fois comme Vertinium en 871 dans le cartulaire de l'église de Cambrai. Entre les XIe et XIVe siècles on trouve le nom sous les formes Vertaing ou Verteing, Vertein, Viertaing ou encore Verthen. Selon Mannier[1], on pourrait rapprocher le nom de Verton dans le Pas-de-Calais, ou de la racine germanique wert-, avec des sens différents (« digue ou rempart », « île », « lieu d'observation »). Boniface[2] le rapproche de Verdain ou Verdoin, « de couleur verte », et y voit « l'habitation des prairies ou des vergers ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts

Le nom de « Vertain » apparaît la première fois dans une charte de Pépin le Bref en date du 17 août 749.

Le territoire de Vertain est longtemps propriété des seigneurs de Bousies. De 1415 à 1548, cinq Eustache de Bousies sont successivement seigneurs de Vertain. Le dernier, Eustache V est Lieutenant, puis Général et Maréchal dans les armées de Charles Quint. Il reçoit le titre de Chevalier de la Toison d’Or. En 1506, il marie sa fille Jeanne de Bousies avec Charles de Rubempré.

Les Rubempré gardent la seigneurie de Vertain jusqu'à la Révolution française. Parmi eux, trois Philippe sont particulièrement connus. Le premier Philippe de Rubempré, Chevalier de la Toison d’Or, sera Gouverneur de Lille, Douai et Orchies. En son honneur, la terre de Vertain est érigée en Comté le 8 février 1614. Le deuxième, Philippe Charles fait construire l’église du village en 1629, ou il sera enterré dix ans plus tard. Le troisième, Philippe Antoine, Chevalier de la Toison d’Or, comte de Vertain, baron d’Everberg (entre Bruxelles et Louvain) est colonel de la cavalerie et Grand Veneur de Brabant. Ces trois Philippes de Rubempré ont été de grands bienfaiteurs de la paroisse de Vertain et une rue du village porte leur nom.

Vertain a reçu la croix de guerre 1914-1918 pour son attitude vis-à-vis de l’ennemi et pour les souffrances et destructions que la commune a endurées. Le 16 mai 1940, la commune doit encore déplorer la destruction au sol de vingt-six appareils sur son terrain d’aviation.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Vertain

Les armes de la commune de Vertain se blasonnent ainsi :
D'argent aux trois jumelles de gueules. [3]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  mars 2001 Pierre Carlier PS Conseiller général du Canton de Solesmes
mars 2008 Jean-Marie Lamay    
en cours Jean-Marc Lemeiter    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 530 habitants, en augmentation de 12,77 % par rapport à 2009 (Nord : 1,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
889 894 838 1 048 982 1 011 1 036 1 249 1 262
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 248 1 268 1 330 1 311 1 268 1 170 1 142 1 114 1 052
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 018 1 025 886 637 648 613 566 552 650
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
603 587 493 520 525 515 469 525 530
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Village essentiellement agricole, Vertain a vu sa population passer de 1268 hab. en 1860 à 525 personnes en 1990.[réf. nécessaire]

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Vertain en 2007 en pourcentage[8].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
0,0 
4,6 
75 à 89 ans
7,8 
13,0 
60 à 74 ans
12,6 
22,2 
45 à 59 ans
20,0 
20,9 
30 à 44 ans
26,5 
19,2 
15 à 29 ans
15,2 
19,7 
0 à 14 ans
17,8 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[9].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Équipements[modifier | modifier le code]

Dans Vertain, il y a : une mairie, une église, un terrain de foot, un plateau de basket, une école, un café-restaurant, une ferme éducative...

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Pierre, son retable, ses autels et des pierres tombales.
  • Le calvaire. En 1905, deux calvaires ont été inaugurés, il en reste un.
  • Le monument aux morts.
  • Corps de ferme avec porche et pigeonnier au centre du village.
  • L'extension du cimetière communal héberge 51 tombes de guerre de la Commonwealth War Graves Commission de soldats morts à la libération de la commune en octobre, novembre 1918[10].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Philippe de Rubempré

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Boniface, Etude sur la signification des noms topographiques de l'arrondissement de Cambrai, Valenciennes, Impr. Louis Henry, (lire en ligne)
  • Eugène Mannier, Études étymologiques, historiques et comparatives sur les noms des villes, bourgs et villages du département du Nord, Paris, Auguste Aubry, Libraire-Éditeur, (lire en ligne).*Histoire du village : Revue de l'association Cambrésis terre d'histoire numéros 28, 29 et 30.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Insee[modifier | modifier le code]

Autres références[modifier | modifier le code]