Cauroir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cauroir
Cauroir
La rue de la Paix.
Blason de Cauroir
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Cambrai
Canton Caudry
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Cambrai
Maire
Mandat
Benoît Dhordain
2014-2020
Code postal 59400
Code commune 59141
Démographie
Gentilé Cauroisiens, Cauroisiennes
Population
municipale
585 hab. (2015 en augmentation de 2,27 % par rapport à 2010)
Densité 104 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 10′ 31″ nord, 3° 18′ 10″ est
Altitude Min. 51 m
Max. 82 m
Superficie 5,61 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Cauroir

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Cauroir

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cauroir

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cauroir
Liens
Site web www.cauroir.fr

Cauroir est une commune française située dans le département du Nord (59), en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Cauroir
Escaudœuvres Cagnoncles
Cambrai Cauroir Carnières
Awoingt Estourmel

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le village est mentionné au long des XIe au XIVe siècles sous les noms Colretum, Colrois, Caurois diversement orthographié, Corriletum ou Cauretium, etc., du mot latin coriletum (« lieu planté de coudriers ou noisetiers »)[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'époque féodale, Cauroir était l'une des douze pairies du Cambrésis. Le seigneur de Cauroir était le baron d'Esme. Le château féodal a été démoli en 1543 par les troupes de Charles Quint.

Une première église fut construite en 1666 sous le vocable de saint Léger. Elle est remplacée en 1888 par l'église actuelle.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Cauroir (Nord).svg

Les armes de Cauroir se blasonnent ainsi : « d'azur à l'écusson d'argent, surmonté de trois merlettes d'or rangées en chef »

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
décembre 1867 Prudent Bricout    
mars 2008 Marie-Claude Goubet PS  
mars 2014 Richard Colau    
en cours Benoît Dhordain    
Les données manquantes sont à compléter.

Cauroir fait partie de la Communauté d'agglomération de Cambrai.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

La protection et la mise en valeur de l'environnement font partie des compétences optionnelles de la communauté d'agglomération de Cambrai à laquelle appartient Cauroir[3].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5].

En 2015, la commune comptait 585 habitants[Note 1], en augmentation de 2,27 % par rapport à 2010 (Nord : +1,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
460519558598663673709711684
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
670670677708712684681683685
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
696720643613605530545486447
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
502580629637563515544548592
2015 - - - - - - - -
585--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Cauroir en 2007 en pourcentage[8].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
4,7 
75 à 89 ans
5,5 
16,4 
60 à 74 ans
17,9 
21,5 
45 à 59 ans
17,2 
22,3 
30 à 44 ans
23,0 
15,7 
15 à 29 ans
13,5 
19,3 
0 à 14 ans
23,0 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[9].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Léger, construite en 1888. Le culte dépend de la paroisse Saint-Joseph-en-Cambrésis de l'archidiocèse de Cambrai[10].
  • La chapelle Saint-Roch, construite en 1884 pour demander protection contre le choléra, restaurée en 1978.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Yvonne Pagniez (1896-1981), écrivain, journaliste et résistante française née à Cauroir.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Boniface, Etude sur la signification des noms topographiques de l'arrondissement de Cambrai, Valenciennes, Impr. Louis Henry, (lire en ligne).
  • Eugène Mannier, Études étymologiques, historiques et comparatives sur les noms des villes, bourgs et villages du département du Nord, Paris, Auguste Aubry, Libraire-Éditeur, (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]