Aubencheul-au-Bac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aubencheul.
Aubencheul-au-Bac
La mairie.
La mairie.
Blason de Aubencheul-au-Bac
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Cambrai
Canton Cambrai
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Cambrai
Maire
Mandat
Michel Prettre
2014-2020
Code postal 59265
Code commune 59023
Démographie
Gentilé Aubencheulois, Aubencheuloises
Population
municipale
501 hab. (2014)
Densité 157 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 15′ 27″ nord, 3° 09′ 38″ est
Altitude Min. 33 m – Max. 79 m
Superficie 3,2 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Aubencheul-au-Bac

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Aubencheul-au-Bac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aubencheul-au-Bac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aubencheul-au-Bac
Liens
Site web aubencheul-au-bac.fr

Aubencheul-au-Bac est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Aubencheul-au-Bac
Aubigny-au-Bac
Oisy-le-Verger Aubencheul-au-Bac Fressies
Épinoy

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat du Nord-Pas-de-Calais.

Voie de communication et transport[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

On trouve les noms Abbatiuncula (921), Aubencuel (1096 et 1230), Abbenciola (1110), Abbenciolum (1111), Aubenchuel (1209), Aubencheul (1349), mais aussi Albenceolum, Aubechel, Aubechoel, Aubecuel, Aubenceel, Aubinceux, Obinceul, Aubenchœulx, Aubinceul. Selon Boniface[1], le nom signifie « petite abbaye » ou « prieuré » : la rue de l'Abbaye, les lieux-dits « L'Abbaye du Verger », « La Couture de l'Abbaye » confirment cette explication. Un bac permettait autrefois de traverser la Sensée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les fouilles archéologiques à Aubencheul-au-Bac sur le trajet du canal Seine-Nord Europe.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Situation administrative[modifier | modifier le code]

Tendance politique[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
en cours Michel Prettre    
Les données manquantes sont à compléter.

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 501 habitants, en augmentation de 4,81 % par rapport à 2009 (Nord : 1,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
268 300 352 377 471 475 478 471 439
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
433 492 518 497 476 515 489 477 454
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
469 481 471 368 361 365 341 371 344
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
344 367 396 440 516 480 509 478 501
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Aubencheul-au-Bac en 2007 en pourcentage[6].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
5,8 
75 à 89 ans
8,5 
13,2 
60 à 74 ans
12,3 
23,9 
45 à 59 ans
26,4 
22,6 
30 à 44 ans
20,8 
16,1 
15 à 29 ans
14,0 
18,5 
0 à 14 ans
17,9 
Pyramide des âges du département du Nord en 2010 en pourcentage[7].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
5,0 
75 à 89 ans
8,7 
11,5 
60 à 74 ans
12,7 
19,5 
45 à 59 ans
19,3 
20,5 
30 à 44 ans
19,4 
21,9 
15 à 29 ans
20,3 
21,4 
0 à 14 ans
18,9 

Santé[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Aubencheul-au-Bac fait partie de l'académie de Lille.

Sports[modifier | modifier le code]

Média[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saints-Pierre-et-Paul et le monument aux morts
  • L'église Saints-Pierre-et-Paul d'Aubencheul. Dans l'église, une statue de Saint Gengulf, protecteur contre des orages violents.
  • Le monument aux morts près de l'église célèbre les victimes des deux guerres mondiales[8].
  • Le monument allemand dit « du Hanneton », datant de 1917, est le souvenir d'un hôpital de guerre allemand[9].
  • La brasserie Tarlier et Cie[10].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Aubencheul-au-Bac (59) Nord-France.svg

Les armes d'Aubencheul-au-Bac se blasonnent ainsi : « D'or à trois hamaides de gueules. »

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Louis Boniface, Etude sur la signification des noms topographiques de l'arrondissement de Cambrai, Valenciennes, Impr. Louis Henry, (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Boniface 1866, p. 195
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  6. « Evolution et structure de la population à Aubencheul-au-Bac en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 24 juillet 2010)
  7. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 mai 2014)
  8. « Aubencheul-au-Bac », Base de données de monuments aux morts (consulté le 30 juillet 2013)
  9. « Monument du Hanneton », sur tourisme-cambresis.fr (consulté le 30 juillet 2013)
  10. « Brasserie Tarlier et Cie », sur patrimoine-de-france.com (consulté le 30 juillet 2013)