Reumont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Reumont
Vue générale du village.
Vue générale du village.
Blason de Reumont
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Cambrai
Canton Le Cateau-Cambrésis
Intercommunalité Communauté de communes du Caudrésis - Catésis
Maire
Mandat
Jean-Pierre Richez
2014-2020
Code postal 59980
Code commune 59498
Démographie
Gentilé Reumontois, Reumontoises
Population
municipale
379 hab. (2014)
Densité 137 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 05′ 00″ nord, 3° 29′ 02″ est
Altitude Min. 121 m
Max. 149 m
Superficie 2,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Reumont

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Reumont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Reumont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Reumont

Reumont est une commune française située dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont les Reumontoises et les Reumontois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Reumont est située sur la Chaussée Brunehaut, cette ancienne voie romaine qui relie Bavay à Vermand.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Reumont
Troisvilles
Bertry Reumont Le Cateau-Cambrésis
Maurois Honnechy

Toponymie[modifier | modifier le code]

D'un nom de personne germanique Rothari + montem: Rotherii montem (878)[1].
Reetseke en flamand[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Reumont s'écrivait autrefois Roirmunt ou Riurmont.

Au Moyen Âge, le seigneur Gilles de Reumont fait édifier, en 1366, un château avec donjon de pierre et double enceinte de fossés, le château de Folle-Emprise, ou Folemprise. Il est détruit en 1633, sans doute au cours des guerres franco-espagnoles où de nombreux pillards ravagent la contrée.

Au XIXe siècle, le village vit principalement de l'agriculture, complétée par une activité textile consacrée à la fabrication du linon. Des carrières sont exploitées pour l'extraction de la chaux.

À partir du début du XIXe siècle, la communauté protestante est importante à Reumont, environ un neuvième de la population.

Pendant la Première Guerre mondiale, Reumont est très éprouvée, lors de la bataille du Cateau, le 26 août 1914. De nombreuses destructions affectent le village.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Reumont (59) Nord-France.svg

Les armes de Reumont se blasonnent ainsi : « Écartelé : aux 1 et 4, d'or à l'aigle éployée de sable ; aux 2 et 3, d'or au chevron de gueules ; sur le tout, d'argent à deux rameaux d'olivier de sinople passés en couronne[3]. »

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 Paul Lencel    
en cours Jean-Pierre Richez    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 379 habitants, en augmentation de 1,88 % par rapport à 2009 (Nord : 1,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
530 602 566 627 736 800 898 898 960
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 014 1 036 1 018 1 000 947 904 825 760 742
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
694 678 647 506 484 476 463 407 419
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
371 374 339 339 331 317 347 379 379
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Reumont en 2007 en pourcentage[8].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,6 
90 ans ou +
0,0 
5,4 
75 à 89 ans
5,5 
12,7 
60 à 74 ans
14,9 
19,3 
45 à 59 ans
19,3 
22,9 
30 à 44 ans
19,9 
16,9 
15 à 29 ans
19,3 
22,3 
0 à 14 ans
21,0 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[9].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église[modifier | modifier le code]

Église de Reumont

L'église, vendue aux enchères et démolie au cours de la Révolution, est remplacée par l'édifice actuel en 1803. La façade en brique est dépourvue d'ornements à l'exception d'un fronton triangulaire et de fausses colonnes carrées en relief.

Le bâtiment présente aussi la particularité d'être orienté à l'envers par rapport à la traditionnelle disposition vers l'est.

Une pierre gravée, dégradée, avec les armoiries du comte de Reumont, qui proviendrait du château de Folle-Emprise, est incluse en haut du mur du clocher.

Temple[modifier | modifier le code]

Le temple réformé puis baptiste et enfin irvingien a été désaffecté et est à présent utilisé comme grange agricole[10].

Brasserie-malterie Risbourg Margerin[modifier | modifier le code]

La brasserie Risbourg Margerin aurait été construite en complément de la ferme agricole. Le logement principal porte la date de 1862[11].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Insee[modifier | modifier le code]

Autres références[modifier | modifier le code]