Ligny-en-Cambrésis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligny-en-Cambrésis
Le château de Ligny-en-Cambrésis.
Le château de Ligny-en-Cambrésis.
Blason de Ligny-en-Cambrésis
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Arrondissement Cambrai
Canton Le Cateau-Cambrésis
Intercommunalité Communauté de communes du Caudrésis - Catésis
Maire
Mandat
Pierre-Alain Taisne
2014-2020
Code postal 59191
Code commune 59349
Démographie
Gentilé Lignysiens
Population
municipale
1 908 hab. (2014)
Densité 217 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 06′ 02″ nord, 3° 22′ 48″ est
Altitude Min. 83 m – Max. 144 m
Superficie 8,79 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Ligny-en-Cambrésis

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Ligny-en-Cambrésis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ligny-en-Cambrésis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ligny-en-Cambrésis
Liens
Site web ligny-en-cambresis.fr/

Ligny-en-Cambrésis est une commune française située dans le département du Nord (59), en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont appelés les Lignysiens[1]. Le nom jeté des habitants de Ligny est les Leus (les Loups).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Ligny-en-Cambrésis est située à 3,4 km à vol d'oiseau au sud-ouest de Caudry, dans le sud du département du Nord. Le Cateau-Cambrésis est à 11,5 km, Cambrai à 13,1 km et Lille, la capitale régionale, à 63,4 km[2],[3].

Communes limitrophes de Ligny-en-Cambrésis
Fontaine-au-Pire Fontaine-au-Pire Caudry
Haucourt-en-Cambrésis Ligny-en-Cambrésis Caudry
Montigny-en-Cambrésis
Walincourt-Selvigny Caullery Clary

Hydrographie, géologie et relief[modifier | modifier le code]

Ligny-en-Cambrésis est située dans le bassin de l'Escaut. Aucun cours d'eau ne traverse le village, qui est situé entre le ruisseau de la Warnelle au nord, affluent de rive droite de l'Escaut, et le ruisseau d'Iris à l'ouest. Celui-ci rejoint la Warnelle au nord-ouest du village.

Climat[modifier | modifier le code]

Ligny-en-Cambrésis se trouve dans une zone climatique de type océanique dégradé, ou à tendance continentale. Les données climatiques sont comparables à celles de Cambrai-Épinoy, station météorologique la plus proche à une quinzaine de kilomètres.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Ligny-en-Cambrésis est au croisement des routes départementales D15 et D16. La commune est desservie par deux lignes du réseau CambrésiX, groupement composé de six entreprises de transport locales, vers Caudry et Villers-Outréaux d'une part, Cambrai et Élincourt d'autre part[4].

La gare SNCF la plus proche est à Caudry.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Photographie montrant une maison de mulquinier à Ligny
Une ancienne maison de mulquinier à Ligny. La trace de la « blocure », destinée à apporter la lumière au tisserand, est visible sous les fenêtres.

Logement[modifier | modifier le code]

En 2008, Ligny-en-Cambrésis comptait 679 résidences principales, auxquelles s'ajoutaient 68 logements vacants, soit 9 % du total, et 10 résidences secondaires ou logements occasionnels. Les maisons représentaient 98,5 % de l'ensemble des logements, pourcentage pratiquement identique au recensement de 1999 (98,7 %) et nettement supérieur à celui observé dans le département du Nord (68,6 %).

La part de résidences principales datant d'avant 1949 s'élevait à 70,9 %. Pour les constructions plus récentes, 16,6 % des logements dataient d'entre 1949 et 1974 et 12,5 % d'après 1975[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Ligny dériverait selon Eugène Mannier de Liniacum. Comme c'est le cas de nombreuses localités, le suffixe celtique « -iacum » ou « -iaco » (plus tard évoluant en « -y »), a été accolé à un nom propre, celui du propriétaire du domaine. Le village est ainsi mentionné en 878 sous le nom de Liniacum, puis en 1046 comme Lineium, en 1174 comme Lengni, en 1204 comme Lengniacum[6].

Ligny est devenu Ligny-en-Cambrésis en 1894, puis Ligny-Haucourt en 1972 après la fusion avec Haucourt-en-Cambrésis, et a repris son nom en 1997 lors de la séparation des deux communes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité et Moyen Âge[modifier | modifier le code]

La localité appartenait, à l'époque gallo-romaine, à la cité des Nerviens, dont la première capitale fut Bavay, remplacée au IVe siècle par Cambrai. Il est possible qu'une villa gallo-romaine, propriété d'un Licinius qui serait à l'origine du nom de la localité, ait occupé le site du château érigé au Moyen Âge[7].

Le village est mentionné à la fin du IXe siècle par le cartulaire de l'église de Cambrai. C'est de cette époque que datent les premiers remparts du château. En 1046, l'église de Ligny, ecclesia de Lineio, fut concédée par l'évêque de Cambrai Gérard Ier à l'Abbaye Saint-André du Cateau[6].

En 1286, Mathieu de Ligny accorde une loi aux habitants de Ligny[7].

Époques modernes et contemporaines[modifier | modifier le code]

Le 12 février 1581 les Français de la garnison de Cambrai s'emparent du château propriété de la famille de Villers-au-Tertre du parti de l'Espagne. Le 7 août 1583 c'est le gouverneur de Cambrai Balagny se rend maître du château ainsi que de 120 prisonniers[7].

Les de Villers-au-Tertre restent seigneurs du village jusqu'à la Révolution française[7].

Le village a longtemps vécu non seulement de l'agriculture, mais aussi du tissage à domicile de toiles de lin, pratiqué par les mulquiniers dans leur cave pour l'humidité nécessaire au travail de ce fil. Cette activité a aujourd'hui disparu, remplacée aux XIXe et XXe siècles par des ateliers textiles eux-mêmes fermés pour la plupart.

En 1793 la commune de Ligny a été rattachée au département du Nord, au district de Cambrai et au canton de Walincourt, puis, en 1801, au canton de Clary.

Durant la Première Guerre mondiale, Cambrai est occupée. La bataille de Cambrai se déroule à une vingtaine de kilomètres à l'ouest.

La zone est à nouveau occupée durant la Seconde Guerre mondiale.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Photographie montrant la mairie
La mairie

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La commune ayant entre 1500 et 2 500 habitants en 2008 le nombre de conseillers municipaux est de 19. Depuis 2008 le maire est Michèle Brulant.

Ligny est membre de la communauté de communes du Caudrésis - Catésis, qui comprend 46 communes et 62 951 habitants[8].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2014 Michèle Brulant    
2014 en cours Pierre-Alain Taisne UDI  
Les données manquantes sont à compléter.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Au premier tour de l'élection présidentielle de 2012, les quatre candidats arrivés en tête à Ligny sont Marine Le Pen (FN, 28,65 %), François Hollande (PS, 25,88 %), Nicolas Sarkozy (UMP, 24,86 %) et Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche, 9,70 %) avec un taux de participation de 83,97 %. Au deuxième tour François Hollande arrive en tête avec 50,20 % des voix, pour un taux de participation de 82,06 %[9].

Au deuxième tour des élections régionales de 2010[10], 50,15 % des suffrages exprimés sont allés à la liste conduite par Daniel Percheron (PS), 23,68 % à celle de Valérie Létard (UMP), et 26,16 % à la liste FN de Marine Le Pen, pour un taux de participation de 53,12 %.

Aux élections européennes de 2009[11], les deux meilleurs scores à Ligny-en-Cambrésis étaient ceux de la liste du Parti socialiste conduite par Gilles Pargneaux, qui a obtenu 110 suffrages soit 22,36 % des suffrages exprimés (département du Nord 19,55 %), et de la liste de la majorité présidentielle conduite par Dominique Riquet, qui a obtenu 101 suffrages soit 20,53 % des suffrages exprimés (département du Nord 24,57 %) pour un taux de participation de 40,81 %.

Au deuxième tour de l'élection présidentielle de 2007[12], 54,55 % des électeurs ont voté pour Nicolas Sarkozy (UMP), et 45,45 % pour Ségolène Royal (PS), avec un taux de participation de 86,41 %.

Au deuxième tour des élections législatives de 2007[13], 51,25 % des électeurs de Ligny-en-Cambrésis ont voté pour François-Xavier Villain (UMP) (57,45 % dans la 18e circonscription du Nord), 48,75 % pour Brigitte Douay (PS) (42,55 % dans la circonscription), avec un taux de participation de 65,42 % à Ligny-en-Cambrésis et de 60,08 % dans la circonscription.

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

La commune de Ligny-en-Cambrésis est dans le ressort de la cour d'appel de Douai, du tribunal d'instance, du tribunal de grande instance, du tribunal pour enfants et du conseil de prud'hommes de Cambrai, du tribunal de commerce de Douai, du tribunal administratif de Lille et de la cour administrative d'appel de Douai[14].

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

La protection et la mise en valeur de l’environnement font partie des compétences de la communauté de communes du Caudrésis - Catésis. Ses « brigades vertes » interviennent sur le territoire de l'ensemble des communes pour la création et l'entretien des espaces verts, l'aménagement de l'espace rural, les plantations et l'abattage d'arbres[15].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Au 20 avril 2012, Ligny n'est jumelée avec aucune autre commune[16].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[18],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 908 habitants, en augmentation de 9,09 % par rapport à 2009 (Nord : 1,21 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 290 1 358 1 108 1 391 1 428 1 577 1 676 1 710 1 767
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 883 1 991 2 151 2 192 2 230 2 147 2 146 2 137 2 218
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 442 2 556 2 723 2 416 2 401 2 354 2 212 2 042 2 078
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
2 112 2 012 2 107 1 889 1 835 1 658 1 691 1 825 1 908
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[19] puis Insee à partir de 2006[20].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Ligny-en-Cambrésis en 2007 en pourcentage[21].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,1 
90 ans ou +
0,4 
6,8 
75 à 89 ans
11,1 
9,7 
60 à 74 ans
12,0 
18,1 
45 à 59 ans
17,9 
24,2 
30 à 44 ans
20,9 
15,2 
15 à 29 ans
15,9 
25,9 
0 à 14 ans
21,8 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[22].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune gère une école maternelle et une école publique de neuf classes rattachée au secteur du collège François-Villon de Walincourt-Selvigny dans la circonscription de Cambrai-sud et l'académie de Lille[23].

Santé[modifier | modifier le code]

En 2012 Ligny-en-Cambrésis compte deux médecins généralistes, une infirmière et une pharmacie[24]. L'hôpital le plus proche est celui de Cambrai.

Sports[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Les Lignysiens disposent d'un lieu de culte catholique : l'église Saint-Martin. Cette église dépend du « relais des cinq clochers » de la paroisse « Sainte-Anne-en-Cambrésis » rattachée à l'archidiocèse de Cambrai[25].

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2009, le revenu fiscal médian par ménage était de 15 161 , ce qui plaçait Ligny-en-Cambrésis au 26 448e rang parmi les 31 604 communes de plus de 50 ménages en métropole[26].

Emploi[modifier | modifier le code]

Ligny-en-Cambrésis se trouve dans le bassin d'emploi du Cambrésis. L'agence Pôle emploi pour la recherche d'emploi la plus proche est localisée à Caudry.

En 2008, la population de Ligny-en-Cambrésis se répartissait ainsi : 72,6 % d'actifs, ce qui est légèrement supérieur aux 71,6 % d'actifs de la moyenne nationale et 7,3 % de retraités, un chiffre inférieur au taux national de 8,5 %. Le taux de chômage était de 9 % contre 12,5 % en 1999[5].

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2009, Ligny-en-Cambrésis comptait 96 établissements[5].

Répartition des établissements par domaines d'activité au 31 décembre 2009

  Ensemble Agriculture Industrie Construction Commerce Services
Nombre d'établissements 96 13 12 13 47 11
% 100 % 13,5 % 12,5 % 13,5 % 49,0 % 11,5 %
Sources des données : INSEE[5]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Monuments et lieux historiques[modifier | modifier le code]

Photographie montrant une vue du château
Vue du château

Le château de Ligny, situé au centre du village, date de l'époque médiévale. Ses premières fortifications remontent probablement au IXe siècle. Une grosse tour ronde en pierre blanche est le seul vestige subsistant des constructions du Moyen Âge. Au XIIe siècle le château était l'un des plus importants du Cambrésis, et ses seigneurs y battaient monnaie. En 1581, les Français de la garnison de Cambrai s'en emparent et le confisquent à ses seigneurs, les Villers-au-Tertre, du parti des Espagnols. Le château est remanié au XVIIe siècle par cette même famille : le portail d'entrée en grès date de 1635. Après d'importants travaux de restauration en 1996 le château abrite un hôtel quatre étoiles et un restaurant gastronomique[7],[27].

La brasserie Pattyn, fondée de source orale au XIXe siècle, est reprise après la Première Guerre mondiale par deux brasseurs de Quiévy. À partir de 1925 la « brasserie de Ligny » fabrique du malt et de la bière, le « bock des Leus ». En 1927 la production s'élevait à 20 000 hectolitres de bière de fermentation haute. Interrompue par la Deuxième Guerre mondiale, la production reprend vers 1946, avec 25 000 hectolitres de bière de fermentation mixte et se poursuit jusqu'en 1963. L'usine est convertie en dépôt de boissons, puis en dépôt de charbon. Les bâtiments sont inscrits à l'inventaire des monuments historiques depuis le 30 août 1999[28].

Ligny-en-Cambrésis communal cemetery est un cimetière militaire britannique géré par la Commonwealth War Graves Commission. Ce cimetière a d'abord été utilisé par les Allemands. Les tombes de soldats allemands ont été déménagées et le cimetière contient aujourd'hui 40 tombes de soldats britanniques victimes de la Première Guerre mondiale, dont plus de la moitié non identifiés[29].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la ville de Ligny-en-Cambrésis (59) Nord-France.svg

Les armes de Ligny-en-Cambrésis se blasonnent ainsi : "D'azur à un écusson d'argent, accompagné de onze billettes du même mises en orle."

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Nom des habitants des communes françaises, », sur le site habitants.fr de la SARL Patagos (consulté le 20 avril 2012).
  2. Calcul de l'orthodromie pour Lille, Cambrai, Le Cateau-Cambrésis, Caudry.
  3. Voir la carte de l'IGN sur Géoportail (consulté le 17 avril 2012)..
  4. « Les plans du réseau », sur le site du réseau Arc-en-ciel (consulté le 17 avril 2012).
  5. a, b, c et d [PDF] « Résultats du recensement de la population 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 19 avril 2012).
  6. a et b Eugène Mannier, Études étymologiques, historiques et comparatives sur les noms des villes, bourgs et villages du département du Nord, Paris, Auguste Aubry, Libraire-Éditeur, (lire en ligne).
  7. a, b, c, d et e « Offre Spéciale « Château de Ligny » - The castle's history », sur le site de l'office de tourisme du Cambrésis (consulté le 1er mai 2012).
  8. « Page d'accueil », sur le site de la communauté de communes du Caudrésis - Catésis (consulté le 13 février 2012).
  9. « Les résultats de l'élection présidentielle 2012 », sur le site du ministère de l'intérieur (consulté le 18 mai 2012).
  10. « Résultats de l’élection régionale 2010 », sur le site du ministère de l’Intérieur (consulté le 18 avril 2012).
  11. « Résultats de l’élection européenne de 2009 », sur le site du ministère de l’Intérieur (consulté le 18 avril 2012).
  12. « Les résultats de l'élection présidentielle 2007 », sur le site du ministère de l'intérieur (consulté le 18 avril 2012).
  13. « Les résultats des élections législatives 2007 », sur le site du ministère de l'intérieur (consulté le 18 avril 2012).
  14. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur le site du ministère de la Justice (consulté le 6 mai 2012).
  15. « Les Statuts - Compétences Optionnelles », sur le site de la Communauté de Communes du Caudrésis Catésis, (consulté le 20 avril 2012).
  16. « Atlas français de la coopération décentralisée et des autres actions extérieures », sur le site du ministère des Affaires étrangères (consulté le 20 avril 2012).
  17. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  19. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  20. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  21. « Évolution et structure de la population à Ligny-en-Cambrésis en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 juillet 2010)
  22. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 juillet 2010).
  23. « Ecole Publique de Ligny en Cis », sur le site de l'Inspection académique du Nord - circonscription de Cambrai-sud (consulté le 21 avril 2012).
  24. « Spécialités médicales disponibles à Ligny-en-Cambrésis (59191) », sur site de ALLO-MEDECINS.FR, 2010-2012 (consulté le 1er mai 2012).
  25. « Sainte-Anne-en-Cambrésis », sur le site de la paroisse Sainte-Anne-en-Cambrésis (consulté le 1er mai 2012).
  26. « CC-Résumé statistique/com,dep,zone empl », sur le site de l'Insee (consulté le 19 avril 2012).
  27. « Historique », sur le site du château de Ligny (consulté le 1er mai 2012).
  28. Notice no IA59000106, base Mérimée, ministère français de la Culture
  29. « LIGNY-EN-CAMBRESIS COMMUNAL CEMETERY », sur le site de la Commonwealth War Graves Commission (consulté le 1er mai 2012).