Cette page est un bon portail. Cliquez pour plus d’informations.
Le projet « Sport automobile » lié à ce portail

Portail:Sport automobile

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bandeausportautowiki.png

13 055 articles de Wikipédia sont actuellement consacrés au Sport automobile,
dont 75 articles de qualité et 40 bons articles.

« À mon époque, en Grèce, dans les premières places, on roulait sur des pierres, le but du jeu était tout simplement de survivre. » Michèle Mouton


Introduction
Checkered flags-fr.svg
Casco Kubica BMW.svg

Le sport automobile est né en France dès la fin du XIXe siècle, peu après l'apparition de l’automobile elle-même. Dès 1887 (Porte de Neuilly-Versailles à près de 25 km/h), les pionniers démontrent les performances de leurs machines et la supériorité des chevaux-vapeurs sur les attelages conventionnels. 1894 est une date clef avec l’organisation d’une épreuve de régularité de grande envergure entre Paris et Rouen, considérée comme la première compétition automobile de l’histoire. Paris-Bordeaux-Paris, l’année suivante, sera la première épreuve de vitesse et marquera la réelle naissance de la course automobile.

Très populaires mais rapidement controversées en raison de nombreux accidents, les courses de ville à ville seront, après la dramatique épreuve Paris-Madrid en 1903, remplacées par des compétitions sur circuit fermé, comme la Coupe automobile Gordon Bennett, organisée cette même année sur un tracé routier d’environ 175 km à parcourir trois fois. L’évolution de la compétition automobile va connaître alors, en ce début de vingtième siècle, une évolution et une diversification très rapides, de pair avec l’augmentation des performances des moteurs.

Le sport automobile se pratique aujourd'hui sur circuits, sur route ou sur piste, et propose une grande variété de disciplines et de catégories, de l'automobile de série aux monoplaces et prototypes.

Lumière sur...
La McLaren M2B de Bruce McLaren, engagée au Grand Prix automobile de Monaco 1966, et exposée au musée de Donington Park.

La McLaren M2B est la première monoplace de Formule 1 de l'écurie britannique McLaren Racing, engagée dans le cadre des championnats du monde de Formule 1 1966, 1967 et 1968. Conçue par l'ingénieur britannique Robin Herd, directeur technique de l'écurie, la M2B est dérivée de la McLaren M2A, un prototype fabriqué en mallite en 1965. La monoplace est pilotée par le Néo-Zélandais Bruce McLaren, fondateur de l'équipe et ancien pilote de Cooper Car Company ; son compatriote Chris Amon, pilote de l'écurie en CanAm devait également en prendre le volant mais n'est finalement jamais engagé en raison de problèmes de moteur. La M2B est équipée d'un moteur V8 Ford, remplacé temporairement par un moteur Scuderia Serenissima en cours de saison.

La McLaren M2B connaît une brève carrière puisqu'en neuf engagements, elle ne prend le départ qu'en quatre occasions, permettant à Bruce McLaren de marquer des points à deux reprises. En 1967 et 1968, la monoplace est engagée aux Grands Prix d'Italie 1967 et de Monaco 1968 pour le compte de deux écuries privées britanniques, mais est finalement forfait pour chacune de ces épreuves.

Articles labellisés

Ces articles, qui répondent à des critères stricts établis par la communauté de Wikipédia, ont reçu un label de qualité, mais vous pouvez toujours les améliorer.

Article de qualité Articles de qualité (75)

Thème de qualité Thèmes de qualité

Aucun pour le moment

Article potentiellement bon ou de qualité Propositions aux labels AdQ

Aucun pour le moment

Bon thème Bon thèmes

Article potentiellement bon ou de qualité Propositions aux labels BA

Aucun pour le moment

Une image au hasard...

Carl Edwards Takes a Turn @ Sonoma.jpg

Carl Edwards lors de la manche de NASCAR Sprint Cup de Sonoma en 2008.

Commons-logo.svg
Une compétition automobile au hasard
Nani Roma en Espagne dans une course Baja
Le rallye-raid est une discipline de sport mécanique, qui se rapproche du rallye tout-terrain traditionnel, mais qui s'en différencie par la durée des étapes (une « épreuve spéciale » par jour, souvent de plusieurs centaines de kilomètres), par la durée de la course en elle-même (de cinq à quinze jours contre deux à trois jours pour les rallyes tout-terrain, ainsi que par des épreuves spéciales se disputant le plus souvent en hors-piste, sur des étendues sans chemins tracés (désert, etc.) et une distance totale parcourue atteignant souvent plusieurs milliers de kilomètres.

Les courses font appel à la navigation, qui se fait via une simple boussole, un GPS, ou un road-book fourni par les organisateurs, selon le règlement de la course.
La majorité des courses de ce type se déroule sur le continent africain, notamment le plus long et le plus célèbre de tous : le rallye Dakar. Il existe aussi d'autres rallye-raids africains tels que le rallye de Côte d'Ivoire en 1969, le rallye des Pharaons (Égypte), le rallye du Maroc, le rallye de Tunisie, ainsi que sur d'autres continents le UAE Desert Challenge (Dubaï), le Por Las Pampas (Argentine), et, à partir de 2008, La TransOrientale (Russie, Kazakhstan, Chine).
Au début des rallyes-raids, qui se sont développés sous l'impulsion de Thierry Sabine qui organisait de 1979 jusqu'à sa mort en 1986 le Paris-Dakar, le plateau des concurrents était très varié et de nombreuses vedettes de la chanson ou du cinéma venaient se mélanger au milieu des amateurs et des quelques professionnels engagés par des équipes officielles.
Aujourd'hui, le nombre de professionnel n'a pas augmenté, les vedettes ont quelque peu déserté la discipline qui reste un microcosme au sein de la grande famille des sports mécaniques. Au final, ce sont toujours les professionnels qui se battent pour la victoire, même si ce sont les amateurs qui font vivre les épreuves puisqu'ils représentent plus de 90 % des concurrents.

Le saviez vous ?
  • Les couleurs du casque de Jean Alesi (bande rouge et bande noire sur fond blanc) rendent hommage à Elio de Angelis,décédé lors d'essais au Castellet en 1986, de même que celles du défunt Michele Alboreto (bleu et jaune, couleurs de la Suède) étaient un hommage au pilote suédois Ronnie Peterson, mort des suites d'un accident lors du GP d'Italie en 1978.
  • Carel Godin de Beaufort est le premier Néerlandais à avoir marqué des points en championnat du monde. Cet aristocrate excentrique, qui a disputé 26 Grands Prix de Formule 1 entre 1957 et 1964, conduisait souvent sans chaussures. Lors des essais du GP d'Allemagne 1964, dont l’issue lui fut fatale, il a effectué quelques tours avec une perruque des Beatles en lieu et place de son casque.
  • John Surtees, champion du monde en 1964 et James Hunt, champion du monde en 1976, n'ont été en tête du Championnat du monde qu'une seule fois, à l'issue de la course qui leur a offert le titre.
Connaissez-vous ?
Richard Burns en 2001
Richard Burns était un pilote de rallye anglais, né le 17 janvier 1971 à Reading et décédé le 25 novembre 2005. Il a fait ses débuts en rallye en 1988 et terminé à deux reprises à la seconde place du championnat du monde (en 1999 et 2000) avant de remporter le titre en 2001 sur la Subaru Impreza. Avec l'Écossais Colin McRae, c'est le seul pilote britannique à avoir remporté ce titre.

Recruté par Peugeot en 2002, il ne décroche pas la moindre victoire mais brille par sa régularité au volant de la 206 WRC si bien qu'il aborde la dernière manche du championnat 2003, au Pays de Galles, avec une chance mathématique d'être titré. Mais victime d'un malaise quelques jours avant l'épreuve, il doit déclarer forfait. C'est à ce moment-là que les médecins lui diagnostiquent une tumeur au cerveau. Il ne reprendra jamais la compétition et ne pourra honorer son contrat avec Subaru chez qui il devait retourner en 2004.

Le vendredi 25 novembre 2005, soit 4 ans jour pour jour après son titre de champion du monde des rallyes, il succombe à sa tumeur au cerveau, après être tombé dans le coma quelques jours auparavant.

Index thématique

Formule 1

Champions
Lewis Hamilton.
Fernando Alonso - Mario Andretti - Alberto Ascari - Jack Brabham - Jenson Button - Jim Clark - Juan Manuel Fangio - Giuseppe Farina - Emerson Fittipaldi - Mika Häkkinen - Lewis Hamilton - Mike Hawthorn - Damon Hill - Graham Hill - Phil Hill - Denny Hulme - James Hunt - Alan Jones - Niki Lauda - Nigel Mansell - Nelson Piquet - Alain Prost - Kimi Räikkönen - Jochen Rindt - Keke Rosberg - Jody Scheckter - Michael Schumacher - Ayrton Senna - Jackie Stewart - John Surtees - Sebastian Vettel - Jacques Villeneuve
Écuries actuelles
Mercedes - Ferrari - Williams - Red Bull - Force India - Renault - Toro Rosso - Sauber - McLaren - Manor - Haas
Grands Prix de Formule 1
Tracé du GP d'Europe 2006.
Abou Dabi - Allemagne - Australie - Autriche - Bahreïn - Belgique - Brésil - Canada - Chine - Espagne - Europe - États-Unis - Grande-Bretagne - Hongrie - Italie - Japon - Malaisie - Mexique - Monaco - Russie - Singapour

Endurance

Épreuves
1 000 kilomètres de Fuji - 1 000 kilomètres du Nürburgring - 1 000 kilomètres de Monza - 1 000 kilomètres de Spa - 12 Heures de Sebring - 24 Heures de Daytona - 24 Heures du Mans - Petit Le Mans - 6 Heures de Silverstone - 6 Heures de Watkins Glen - 6 Heures du circuit des Amériques - 6 Heures de Bahreïn - Mil Milhas Brasil - United SportsCar Championship - Championnat du monde d'endurance FIA
Voitures
Une Ford GT 40 de 1969.
Aston Martin DBR1 - Audi R8 - Audi R10 - Audi R15 - Bentley 4½ Litre - Bentley 6½ Litre - Ferrari 250 - Ford GT40 - Howmet TX - Jaguar D-Type - Mazda 787B - McLaren F1 - Mercedes-Benz 300 SL - Matra Simca MS670 - Peugeot 905 - Peugeot 908 HDi FAP - Sauber C9 - Porsche 917 - Audi R18 - Toyota TS040 Hybrid - Porsche 908 - Audi R18 e-tron quattro
Grands noms
Ralph Mulford - Woolf Barnato - Olivier Gendebien - Jacky Ickx - Tom Kristensen - Derek Bell - Jochen Mass - Henri Pescarolo - Hurley Haywood - Brian Redman - Bob Wollek - Allan McNish - Emmanuel Collard - Gordon Spice
Nürburgring Boxengasse Panorama.jpg

Karting

Grands noms
Robert Allen - François Goldstein - Mike Wilson - Danilo Rossi - Davide Forè - Marco Ardigò

Camions

Grand noms
Steve Parrish - Vladimir Chagin
Liens utiles
Sur Wikimédia
Wikimedia-logo.svg
Commons
Commons
Médiathèque
Wikiquote
Wikiquote
Citations
Wikidata
Wikidata
Base de données
Wikiversité
Wikiversité
Apprentissage
Wiktionnaire
Wiktionnaire
Dictionnaire
Wikisource
Wikisource
Bibliothèque
Wikinews
Wikinews
Site d'actualités
Wikibooks
Wikibooks
Livres
Ce portail a été reconnu comme bon portail le 6 avril 2011 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l’ayant promu.