Portail:Sport automobile

Cette page est un bon portail. Cliquez pour plus d’informations.
Le projet « Sport automobile » lié à ce portail
Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bandeausportautowiki.png

13 595 articles de Wikipédia sont actuellement consacrés au Sport automobile,
dont 79 articles de qualité et 40 bons articles.

« En 1984, on s'est retrouvé face à un oued en crue. Bruno Berglund, mon copilote, l'avait traversé à la nage pour aller attacher une corde à un arbre sur l'autre rive et faire traverser notre Manta, telle une barque. Quand on avait besoin de se faire aider par des locaux, on déchirait des billets en deux et on leur donnait la deuxième moitié lorsqu'on était tiré d'affaire. » Guy Fréquelin, parlant du Rallye Safari 1984


Introduction
Checkered flags-fr.svg
Casco Kubica BMW.svg

Le sport automobile est né en France dès la fin du XIXe siècle, peu après l'apparition de l’automobile elle-même. Dès 1887 (Porte de Neuilly-Versailles à près de 25 km/h), les pionniers démontrent les performances de leurs machines et la supériorité des chevaux-vapeurs sur les attelages conventionnels. 1894 est une date clef avec l’organisation d’une épreuve de régularité de grande envergure entre Paris et Rouen, considérée comme la première compétition automobile de l’histoire. Paris-Bordeaux-Paris, l’année suivante, sera la première épreuve de vitesse et marquera la réelle naissance de la course automobile.

Très populaires mais rapidement controversées en raison de nombreux accidents, les courses de ville à ville seront, après la dramatique épreuve Paris-Madrid en 1903, remplacées par des compétitions sur circuit fermé, comme la Coupe automobile Gordon Bennett, organisée cette même année sur un tracé routier d’environ 175 km à parcourir trois fois. L’évolution de la compétition automobile va connaître alors, en ce début de vingtième siècle, une évolution et une diversification très rapides, de pair avec l’augmentation des performances des moteurs.

Le sport automobile se pratique aujourd'hui sur circuits, sur route ou sur piste, et propose une grande variété de disciplines et de catégories, de l'automobile de série aux monoplaces et prototypes.

Lumière sur...
Photo de Pietro Bordino prenant la pose au volant d'une Fiat 804.

La Fiat 804 ou 804 Corsa est une automobile de course du début des années 1920 développée par le constructeur automobile italien Fiat. Destinée exclusivement à la compétition, elle s'illustre notamment en 1922 en remportant le Grand Prix de l'Automobile Club de France ainsi que le Grand Prix d'Italie, établissant ainsi la domination de Fiat en Grands Prix devant des constructeurs aussi prestigieux que Ballot ou Bugatti.

Le règlement de ces Grands Prix ayant, en 1922, fixé la cylindrée des automobiles en lice à deux litres maximum, le nouveau moteur Type 404 à six cylindres en ligne de 1 991 cm3 de cylindrée est retenu pour propulser la Fiat 804 ; en réalité, il s'agit simplement du moteur de la 802, le Type 402, amputé de deux cylindres et dont la course est diminuée de 20 mm. À l'inverse du moteur, le châssis, dont la dénomination « 804 » donne son nom à l'automobile, inaugure une configuration innovante et « élégante ».

Après le départ de l'ingénieur Giulio Cesare Cappa de la direction de la Section Études Spéciales, à l'origine de la Fiat 804, celle-ci est remplacée, en 1923, par la 805, à laquelle est assigné l’objectif de préserver la compétitivité de Fiat en Grands Prix automobiles.

Articles labellisés

Ces articles, qui répondent à des critères stricts établis par la communauté de Wikipédia, ont reçu un label de qualité, mais vous pouvez toujours les améliorer.

Article de qualité Articles de qualité (79)

Thème de qualité Thèmes de qualité

Article potentiellement bon ou de qualité Propositions aux labels AdQ

Aucun pour le moment

Bon thème Bon thèmes

Article potentiellement bon ou de qualité Propositions aux labels BA

Aucun pour le moment

Une image au hasard...

Tony Schumacher CSA-2006-09-26-090353.jpg

Tony Schumacher sur son dragster top fuel en 2006.

Commons-logo.svg
Une compétition automobile au hasard
Nani Roma en Espagne dans une course Baja
Le rallye-raid est une discipline de sport mécanique, qui se rapproche du rallye tout-terrain traditionnel, mais qui s'en différencie par la durée des étapes (une « épreuve spéciale » par jour, souvent de plusieurs centaines de kilomètres), par la durée de la course en elle-même (de cinq à quinze jours contre deux à trois jours pour les rallyes tout-terrain, ainsi que par des épreuves spéciales se disputant le plus souvent en hors-piste, sur des étendues sans chemins tracés (désert, etc.) et une distance totale parcourue atteignant souvent plusieurs milliers de kilomètres.

Les courses font appel à la navigation, qui se fait via une simple boussole, un GPS, ou un road-book fourni par les organisateurs, selon le règlement de la course.
La majorité des courses de ce type se déroule sur le continent africain, notamment le plus long et le plus célèbre de tous : le rallye Dakar. Il existe aussi d'autres rallye-raids africains tels que le rallye de Côte d'Ivoire en 1969, le rallye des Pharaons (Égypte), le rallye du Maroc, le rallye de Tunisie, ainsi que sur d'autres continents le UAE Desert Challenge (Dubaï), le Por Las Pampas (Argentine), et, à partir de 2008, La TransOrientale (Russie, Kazakhstan, Chine).
Au début des rallyes-raids, qui se sont développés sous l'impulsion de Thierry Sabine qui organisait de 1979 jusqu'à sa mort en 1986 le Paris-Dakar, le plateau des concurrents était très varié et de nombreuses vedettes de la chanson ou du cinéma venaient se mélanger au milieu des amateurs et des quelques professionnels engagés par des équipes officielles.
Aujourd'hui, le nombre de professionnel n'a pas augmenté, les vedettes ont quelque peu déserté la discipline qui reste un microcosme au sein de la grande famille des sports mécaniques. Au final, ce sont toujours les professionnels qui se battent pour la victoire, même si ce sont les amateurs qui font vivre les épreuves puisqu'ils représentent plus de 90 % des concurrents.

Le saviez vous ?
Connaissez-vous ?
Ingo Hoffmann 2007 Curitiba.jpg
Ingo Hoffmann (né le 28 février 1953 à São Paulo au Brésil) est un ancien pilote automobile brésilien. Issu des rangs du championnat brésilien de saloon car, Hoffmann n'a eu droit qu'à une brève initiation à la monoplace (Formule Super Vee en 1974 au Brésil puis Formule 3 en Europe en 1975) avant d'accéder à la Formule 1 en 1976 au sein de l'écurie brésilienne Fittipaldi Automotive pour laquelle il participera à 6 Grands Prix (dont 3 non-qualifications) en deux saisons. Malgré quelques belles performances en parallèle dans le championnat d'Europe de Formule 2, il est contraint, faute de budget, de retourner au Brésil en 1979. Il participe alors au championnat de stock-car brésilien dont il sera jusqu'à sa retraite sportive fin 2008 le pilote emblématique avec 12 titres de champion et plus de 100 victoires.
Index thématique

Formule 1

Champions
Max Verstappen.
Fernando Alonso - Mario Andretti - Alberto Ascari - Jack Brabham - Jenson Button - Jim Clark - Juan Manuel Fangio - Giuseppe Farina - Emerson Fittipaldi - Mika Häkkinen - Lewis Hamilton - Mike Hawthorn - Damon Hill - Graham Hill - Phil Hill - Denny Hulme - James Hunt - Alan Jones - Niki Lauda - Nigel Mansell - Nelson Piquet - Alain Prost - Kimi Räikkönen - Jochen Rindt - Keke Rosberg - Nico Rosberg - Jody Scheckter - Michael Schumacher - Ayrton Senna - Jackie Stewart - John Surtees - Max Verstappen - Sebastian Vettel - Jacques Villeneuve
Écuries actuelles
Mercedes - Ferrari - Williams - Red Bull - Aston Martin - Alpine - AlphaTauri - Alfa Romeo - McLaren - Haas
Grands Prix de Formule 1
Tracé du GP d'Europe 2006.
Abou Dabi - Australie - Autriche - Azerbaïdjan - Arabie Saoudite - Bahreïn - Belgique - Brésil - Canada - Émilie-Romagne - Espagne - États-Unis - France - Grande-Bretagne - Hongrie - Italie - Japon - Mexique - Miami - Monaco - Pays-Bas - Singapour

Endurance

Épreuves
1 000 kilomètres de Fuji - 1 000 kilomètres du Nürburgring - 1 000 kilomètres de Monza - 1 000 kilomètres de Spa - 12 Heures de Sebring - 24 Heures de Daytona - 24 Heures du Mans - Petit Le Mans - 6 Heures de Silverstone - 6 Heures de Watkins Glen - 6 Heures du circuit des Amériques - 6 Heures de Bahreïn - Mil Milhas Brasil - United SportsCar Championship - Championnat du monde d'endurance FIA
Voitures
Une Ford GT 40 de 1969.
Aston Martin DBR1 - Audi R8 - Audi R10 - Audi R15 - Bentley 4½ Litre - Bentley 6½ Litre - Ferrari 250 - Ford GT40 - Howmet TX - Jaguar D-Type - Mazda 787B - McLaren F1 - Mercedes-Benz 300 SL - Matra Simca MS670 - Peugeot 905 - Peugeot 908 HDi FAP - Sauber C9 - Porsche 917 - Audi R18 - Toyota TS040 Hybrid - Porsche 908 - Audi R18 e-tron quattro
Grands noms
Ralph Mulford - Woolf Barnato - Olivier Gendebien - Jacky Ickx - Tom Kristensen - Derek Bell - Jochen Mass - Henri Pescarolo - Hurley Haywood - Brian Redman - Bob Wollek - Allan McNish - Emmanuel Collard - Gordon Spice
Nürburgring Boxengasse Panorama.jpg

Karting

Grands noms
Robert Allen - François Goldstein - Mike Wilson - Danilo Rossi - Davide Forè - Marco Ardigò

Camions

Grand noms
Steve Parrish - Vladimir Chagin
Liens utiles
Sur Wikimédia
Wikimedia-logo.svg
Commons
Commons
Médiathèque
Wikiquote
Wikiquote
Citations
Wikidata
Wikidata
Base de données
Wikiversité
Wikiversité
Apprentissage
Wiktionnaire
Wiktionnaire
Dictionnaire
Wikisource
Wikisource
Bibliothèque
Wikinews
Wikinews
Site d'actualités
Wikibooks
Wikibooks
Livres

Ce portail a été reconnu comme bon portail le 6 avril 2011 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l’ayant promu.