Portail:Endurance automobile

Le projet « Endurance automobile » lié à ce portail
Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Checkered flags-fr.svg

Endurance automobile
4 532 articles de Wikipédia sont actuellement consacrés à l'endurance automobile,
dont 20 articles de qualité et 13 bons articles.

Présentation
Renault Alpine A443 Donington 2007.jpg PLM12 Crowd in the esses and Turn 5.jpg 2013 24 Hours of Le Mans 4998 (9120979486).jpg Audi 1 in Ford chicane.jpg

L'endurance est une forme de compétition de sport automobile ou motocycliste destinée à tester la régularité des véhicules (durabilité de l'équipement et endurance des participants) dans un temps ou une distance donnés. Les épreuves d'endurance se distinguent des épreuves dites de « sprint », qui se tiennent sur des durées généralement inférieures à deux heures.

Les courses d'endurance sont à l'origine des compétitions en sports mécaniques, gage initialement de la fiabilité d'un constructeur (et de ses pneumatiques).

« Je pense que Le Mans et l'Endurance offrent aux constructeurs un lieu où ils peuvent développer leur technologie pour un budget abordable et réfléchi. »Allan McNish

Sélection d'articles

Exquisite-files.png Sélection d'articles

Championnats

Les Blancpain Endurance Series.

Circuits

Le Circuit des 24 Heures et le circuit Bugatti.

Épreuves

2x12 Heures de Brooklands.

Pilotes

Henri Pescarolo.

Voitures

La Matra Simca MS670.

Écuries

L'équipe Audi Sport Team Joest.
Articles labellisés

Ces articles, qui répondent à des critères stricts établis par la communauté de Wikipédia, ont reçu un label de qualité, mais vous pouvez toujours les améliorer.

Le connaissiez-vous ?
Une Alfa Romeo 6C 1500 Sport Zagato Spyder.
Giulio Ramponi, né en 1902, est un pilote automobile italien spécialiste de courses d'endurance de l'entre-deux-guerres.

En 1926-27, il fut le pilote d'essai pour le développement de l'Alfa Romeo 6C, modèle qui assit le renom de l'usine grâce à ses victoires internationales. Lui-même fut pilote de course de 1927 (course de côte du col de la Madeleine, et Mille Miglia sur une RLTF) à 1932 (lors de la même épreuve), essentiellement sur Alfa Romeo, modèles RLSS, 6C et 8C, mais aussi Bentley aux 24 Heures du Mans, et Maserati Tipo 26 M en 1931 -notamment en équipe avec George Eyston-, Ramponi étant resté en Angleterre en 1929 suite à un non versement de prime de course par son employeur italien.

Ses deux victoires consécutives aux Mille Miglia et son expérience conséquente sur tests de longues distances avaient incité Vittorio Jano à lui confier le volant leurs de nouvelles épreuves d'endurance apparaissantes sur le circuit de Brooklands, ce qui fut concrétisé par deux succès anglais significatifs.

Le projet
L'Endurance automobile vous intéresse et vous souhaitez partager vos connaissances avec nous ?

N'hésitez pas alors à participer librement au projet Wikipédia lié à l'endurance automobile !

Fairytale filenew2.png Laissez-nous un message !
L'endurance d'antan
André Boillot et Robert Poirier aux 24 Heures de Spa 1926.
Le stand Alfa Romeo aux 12 Heures de Saint-Sébastien 1929.
Une compétition au hasard
Une Chevallier 1100, vainqueur du Bol d'or en 1934.
Le Bol d'or automobile est une compétition créée par Eugène Mauve en 1922 au titre de l'Association des anciens motocyclistes militaires (A.A.M.M., qui deviendra l'Association des moto-cyclecaristes de France, A.M.C.F.), organisée conjointement jusqu'en 1955 avec le Bol d'or motocycliste (créé la même année, toutes deux un an avant les 24 Heures du Mans), également compétition d'endurance mécanique sur 24 heures, grâce aux associations sportives de l'A.M.C.F. et de l'A.C.I.F. (les deux courses étant regroupées sur trois journées d'affilée, sous le patronage du journal L'Équipe et de l'Action Automobile et Touristique). Les compétitions ont lieu au printemps entre la mi-mai et le début juin, sauf en 1947 (mi-septembre).

Cinq pilotes, Robert Sénéchal, Philippe Maillard-Brune, Amédée Gordini, José Scaron et Guy Michel, ont remporté le Bol à deux reprises. Un haltérophile ("l'homme le plus fort du monde") a gagné en 1937. Gordini a imposé ses propres voitures préparées quatre fois en cinq ans.

Une femme a aussi obtenu l'épreuve: Violette Morris, en 1927. Deux autres ont terminé secondes, ainsi que trois pilotes étrangers, deux anglais et un russe (en exil après la révolution russe).

Enfin De Burnay a terminé deux fois deuxième... à quinze années d'intervalle.

Le saviez-vous ?
Sur Wikimédia
Wikimedia-logo.svg
Commons
Commons
Médiathèque
Wikiquote
Wikiquote
Citations
Wikidata
Wikidata
Base de données
Wikiversité
Wikiversité
Apprentissage
Wiktionnaire
Wiktionnaire
Dictionnaire
Wikisource
Wikisource
Bibliothèque
Wikinews
Wikinews
Site d'actualités
Wikibooks
Wikibooks
Livres