Super Aguri SA05

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Super Aguri SA05
Super Aguri SA05
Takuma Satō sur la Super Aguri SA05 au Grand Prix des États-Unis 2006
Présentation
Équipe Drapeau du Japon Super Aguri Formula 1 Team
Constructeur Super Aguri F1
Année du modèle 2006
Concepteurs Peter McCool
Ben Wood
Spécifications techniques
Châssis Monocoque composite moulée en fibre de carbone en nid d'abeille
Suspension avant Triangles superposés, poussoirs et barre de torsion, amortisseurs Ohlins
Suspension arrière Triangles superposés, poussoirs et barre de torsion, amortisseurs Ohlins
Nom du moteur Honda RA806E
Cylindrée 2 398 cm3
650 ch à 19 500 tr/min
Configuration V8 à 90°
Boîte de vitesses Arrows longitudinale semi-automatique séquentielle à commande électrohydraulique
Nombre de rapports 7 + marche arrière
Système de freinage Disques AP Racing et étriers Hitco
Dimensions et poids Empattement : 3100 mm
Voie avant : 1472 mm
Voie arrière : 1422 mm
Poids : 605 kg (pilote inclus)
Carburant Elf, Huile Nisseki
Pneumatiques Bridgestone
Histoire en compétition
Pilotes 22. Drapeau du Japon Takuma Satō
23. Drapeau du Japon Yuji Ide
23. Drapeau de la France Franck Montagny
Début Grand Prix automobile de Bahreïn 2006
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
11000
Championnat constructeur 11e avec aucun point
Championnat pilote Takuma Satō : 23e
Yuji Ide : 25e
Sakon Yamamoto : 26e
Franck Montagny : 27e

Chronologie des modèles (2006)

La Super Aguri SA05 est la première monoplace de Formule 1 de l'écurie Super Aguri F1, engagée lors de la première partie de la saison 2006, aux mains de Takuma Satō, Yuji Ide et Franck Montagny.

Historique[modifier | modifier le code]

Photo de la Super Aguri SA05 avec sa livrée Samantha Kingz
La Super Aguri SA05 avec sa livrée Samantha Kingz

La naissance d'une nouvelle écurie est toujours un évènement en Formule 1, d'autant plus lorsque cette genèse a été menée à bien en à peine six mois. En effet, l'écurie "bis" de Honda, menée par Aguri Suzuki a annoncé son intention de compter parmi les écuries de F1 le premier novembre 2005, soit cinq mois avant la manche d'ouverture de la saison 2006, à Bahreïn. Elle a dû passer par de nombreux rebondissements avant de se voir acceptée au sein de la discipline reine notamment l'interdiction de reprendre les châssis des BAR 007 2005 (une règle de la FIA interdit à une équipe d'utiliser des châssis d'une écurie encore en activité, en l'occurrence Honda). Il a donc fallu aux ingénieurs de l'équipe se mettre à la recherche de châssis récents d'une équipe disparue : l'Arrows A23 de 2002 (qui avait déjà été rachetée par Paul Stoddart pour le compte de l'ex-écurie Minardi). Les membres de cette écurie cent pour cent japonaise (pneus Bridgestone, moteur Honda, pilotes : Takuma Satō et Yuji Ide) ont donc du les remettre au goût du jour en un temps record pour en faire des SA05, avant l'entrée en piste de la nouvelle SA06 initialement prévue au début de la saison mais sans cesse repoussée.

Bien sûr, aucune illusion n'est maintenue quant au niveau de performance des monoplaces qui seront à coup sûr les plus lentes du plateau, vu le manque d'essai (560 km contre 26982 km à Honda) et le "bricolage" qu'a été leur création. Le premier Grand Prix de la saison à Barheïn confirme ces prévisions : en qualifications Satō est à six secondes de Michael Schumacher et Ide à neuf. En course, Satō termine à quatre tours de Fernando Alonso et Ide abandonne, après avoir connu un apprentissage de la F1 plutôt agité.

La situation se poursuit lors des courses suivantes, en Malaisie, Australie et à Saint-Marin les SA05 sont bonnes dernières. Pire, Ide se fait remarquer en Italie en harponnant la Midland M16 de Christijan Albers dans le premier virage, envoyant le Néerlandais dans une impressionnante série de tonneaux dont il sort heureusement indemne. Mais le milieu gronde contre le novice et réclame sa tête. La FIA demande à l'écurie de faire faire à Ide des essais privés de roulage avant de le laisser revenir en Grands Prix. Au Grand Prix d'Europe, le troisième pilote de l'écurie, le Français Franck Montagny, remplace le Japonais. L'ex-pilote essayeur du Renault F1 Team dispute son premier Grand Prix à cette occasion et a à cœur de montrer au milieu de la F1 qu'il a sa place sur les grilles de départ. Il s'en tire avec les honneurs, tenant la cadence de son équipier malgré un handicap d'une dizaine de kilos sur sa voiture, les deux SA05 abandonnant. Quelques jours plus tard, la FIA retire sa super licence à Yuji Ide, qui ne courra donc plus en F1 cette saison.

Montagny pilote la monoplace japonaise en Espagne et à Monaco. Au Grand Prix automobile d'Espagne, les deux monoplaces de l'écurie se rapprochent en performance des Midland, et, à la faveur d'un départ éclair, le jeune Français les devance ainsi que son équipier, qui part à la faute en essayant de revenir sur lui. Malheureusement pour lui, ce bon début sera stoppé net par un problème de transmission qui le contraint à l'abandon, au dixième tour de la course. Satō termine lui bon dernier, les performances des monoplaces japonaises étant finalement dues à une faible charge en essence.

A Monaco, aucun miracle ne se produit, mais Franck Montagny termine sa première course en F1 après une lutte épique avec la Midland M16 de Tiago Monteiro. La semaine précédant le grand prix de Grande-Bretagne, les dirigeants de l'équipe annoncent l'embauche d'un troisième pilote japonais : Sakon Yamamoto, qui remplacera Montagny après le Grand Prix des États-Unis, car il satisfait à la fois l'opinion publique japonaise et les gestionnaires de l'écurie par les financements qu'il apporte.

En Angleterre, le Français devance sur la grille son équipier à la faveur du changement de moteur de celui-ci, mais est dominé en course. L'hypothèse d'un développement inégal des deux SA05 explique la demi-seconde d'écart entre les meilleurs tours en course des deux pilotes, d'autant plus que les ingénieurs de l'écurie japonaise se déclarent ravis des prestations de leur second pilote.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Photo de la Super Aguri SA05 de Ygi Ide
Yugi Ide sur la Super Aguri SA05 au Grand Prix d'Australie 2006
Résultats détaillés de la Super Aguri SA05 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18
2006 Super Aguri Formula 1 Team Honda RA806E Bridgestone BAH MAL AUS SMR EUR ESP MON GBR CAN USA FRA ALL HON TUR ITA CHI JAP BRÉ 0 11e
Takuma Satō 18e 14e 12e Abd Abd 17e Abd 17e 15e Abd Abd
Yuji Ide Abd Abd 13e Abd
Franck Montagny Abd Abd 16e 18e Abd Abd 16e

Légende : ici

Sur les autres projets Wikimedia :