Richard Petty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Petty.
Richard Petty
Description de l'image Petty, Richard (Whitehouse) crop.jpg.
Date de naissance (81 ans)
Level Cross (en), Caroline du Nord
1re course Jim Mideon 500, 1958
1re victoire Course 6, 1960
Dernière victoire Firecracker 400, 1984
Palmarès Champion Grand National en 1964 et 1967
Champion de la Winston cup en 1971, 1972, 1974, 1975 et 1979
Rookie de l'année en 1959

Statistiques en NASCAR Cup Series

VictoiresTop 10Poles
200712123

Dernière mise à jour : 5 novembre 2013

Richard Petty (surnommé The King[1]), né le à Level Cross (en) en Caroline du Nord est un pilote automobile américain ayant évolué en Nascar Cup Series (anciennement dénommée Strictly Stock, Grand National, Winston ou Sprint Cup Series).

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa carrière, débutée en juillet 1958, est marquée par sept titres et s'achève lors de la saison 1992 à l'Atlanta Motor Speedway à l'âge de 55 ans.

Fils de Lee Petty et père de Kyle Petty ayant tous deux couru en Nascar, Richard petty est une véritable légende vivante dans son pays grâce à ses impressionnants résultats.

En 1968, il joue le rôle d'un pilote de stock-car dans le film À plein tube aux côtés d'Elvis Presley et Nancy Sinatra.

Il a inspiré le personnage de Strip « The King » Weathers (no 43) dans le film d'animation Cars et lui a prêté sa voix dans la version originale. Sa femme Lynda en a fait de même pour la voiture jouant son épouse.

Quelques chiffres donnent un aperçu de ses 35 ans de carrière :

  • 1 184 départs
  • 123 pôles
  • 200 victoires
  • 555 fois dans les 5 premiers
  • 712 fois dans les 10 premiers
  • 307 836 tours parcourus
  • 52 194 tours menés
  • 303 809 miles de course
  • 8 541 210 dollars de gain
  • 349 abandons

Depuis son retrait de la série, seul le record des gains (8,54 millions de dollars) a été battu par Jeff Gordon, avec 89 397 060 dollars (89 millions de dollars).

Famille de "Nascarien"[modifier | modifier le code]

Petty est un conducteur de deuxième génération. Son père, Lee Petty, a remporté le premier Daytona 500 en 1959 et a également été trois fois champion NASCAR. Son fils Kyle est également un pilote NASCAR bien connu. Son petit-fils, Adam (le fils de Kyle), a été tué dans un accident lors d'un entraînement sur le circuit New Hampshire International Speedway le 12 mai 2000 soit juste cinq semaines après la mort de Lee.

Le frère d'Adam, Austin, s'occupe des opérations quotidiennes du camp d'été dénommé Victory Junction créé par les Pettys après la mort d'Adam. Ce camp est destiné à donner aux enfants gravement malades l'expérience de plein air et l'expérience d'un camp d'été. Il est doté d'un personnel médical disponible 24 heures sur 24 en cas d'urgence.

Petty a épousé Lynda Owens en 1958. Elle est décédée le 25 mars 2014 chez elle à Level Cross, en Caroline du Nord, à l'âge de 72 ans, après une longue bataille contre le cancer.

Ils ont eu quatre enfants:

  • Kyle Petty ;
  • Sharon Petty-Farlow ;
  • Lisa Petty-Luck ;
  • Rebecca Petty-Moffit.

La famille réside dans la ville natale de Petty, Level Cross, en Caroline du Nord, et exploite l'écurie de course dénommée Richard Petty Motorsports.

Le Richard Petty Museum était autrefois situé à proximité de Randleman, en Caroline du Nord, mais a retrouvé son emplacement d'origine en mars 2014.

De justesse[modifier | modifier le code]

En plus de ses nombreuses victoires, on se souvient également de Petty pour trois des nombreux accidents incroyables auxquels il a survécu:

  • Lors du Rebel 400 de 1970 à Darlington, Petty a été blessé après qu'un pneu n'éclate et que son Plymouth Road Runner ne percute violemment le mur séparant la piste et la fosse. La voiture s'est retournée plusieurs fois avant de s'immobiliser sur le côté. A la suite de cet accident Petty est blessé à l'épaule ce qui a permis à Bobby Isaac de remporter le Grand National Championship de 1970. Lors de l'accident, la tête de Petty a heurté le trottoir à plusieurs reprises, ce qui a conduit la NASCAR à exiger l'installation du filet de sécurité couvrant la vitre latérale du conducteur.
  • Lors de la course à Pocono en 1980, Petty percute le mur dans le virage numéro 2, renversant presque sa voiture. Petty fut blessé au cou mais n'a pas signalé sa blessure aux officiels de la NASCAR pour pouvoir participer aux prochaines courses. Un tel incident ne pourrait plus arriver actuellement, grâce aux règles actuelles de la NASCAR imposant une visite médicale officielle au pilote dès que celui-ci est victime d'un accident.
  • Lors de la Daytona 500 de 1988, l'accident de Petty dans le 106e tour a éparpillé de nombreuses pièces sur le tronçon avant du circuit du Daytona International Speedway. Après plusieurs tonneaux, Petty s'en sort sans blessure sérieuse, à l'exception d'une perte de vision temporaire due à des forces G excessives. L'accident était similaire à celui subi par Bobby Allison lors de l'accident de Talladega Superspeedway en 1987 ainsi que celui de Carl Edwards en 2009 sur le même circuit. Les voitures avaient décollé après avoir effectué des ''tête à queue'' et elles avaient endommagé la clôture des spectateurs lui causant de gros dommages. La voiture de Petty avait décollé malgré la présence des plaques de restriction imposées juste avant le début de la saison 1988 par la NASCAR pour les courses de Talladega Superspeedway et de Daytona.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A la suite de sa saison record de 1967, avec 27 victoires en 48 courses.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Article Adieu au King, Christian Courtel, Auto Hebdo no 2000, 25 février 2015, p. 74-75.