Felice Nazzaro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un pilote automobile image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un pilote automobile italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Felice Nazzaro
{{{alternative}}}

Felice Nazzaro en 1907.

Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Monteu da Po
Date de décès (à 58 ans)
Lieu de décès Turin
Nationalité Drapeau d'Italie Italien
Carrière
Qualité Pilote automobile

Felice Nazzaro (né le 4 décembre 1881 à Monteu da Po, dans la province de Turin, au Piémont et mort le 21 mars 1940 à Turin), dit Le Roi de la vitesse, ou encore The Man who could drive two milles a minute, était un pilote automobile italien s'étant illustré avant le premier conflit mondial, mais aussi en 1922 à l'entame de la quarantaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Entré comme simple apprenti chez Fiat, il travaille notamment dès l'âge de 14 ans sur l'un des moteurs des frères Ceirano et devient le mécanicien embarqué de Vincenzo Florio avec qui il participe à plusieurs courses. Il devient pilote à part entière et prends le volant lors de la Coupe automobile Gordon Bennett 1905. Il engrange les bons résultats au point d'être considéré comme le meilleur pilote mondial de l'année 1907 aux vues de ses résultats. En 1911, avec son frère adoptif Pilade Masoero, l'ingénieur Arnaldo Zoller et quelques collègues de ce dernier, il fonde la compagnie Nazzaro & C.Fabbrica di Automobili à Turin. Grâce à sa notoriété, il assure dès la sortie de la Tipo 2 en 1912, son premier modèle commercialisé, suffisamment de ventes à l'entreprise. En 1915, sort la Tipo 3, qui obtient quelques succès en course (pilotée par lui-même, Porporato et de Moraes, au GP de l'ACF 1914). En 1914, Nazzaro participe à l'effort de guerre national en fabriquant des camions propulsés par un moteur Anzani de 10 cylindres (les commandes gouvernementales s'avérant malgré tout insuffisantes, il doit fermer son usine de production en 1916, ayant entretemps également produit 230 voitures environ).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Il remporte précocement les courses Torino-Asti en 1900 puis Piombino-Grosseto et le premier Tour d'Italie automobile organisé en 1901, sur Fiat 8 HP 3,8 l, la 2e Coppa della Consuma en 1903 (Florence, 14,9 km de course de côte) sur Panhard 70 HP, la 3e course de côte Susa-Moncenisio en 1905 (23 km, sur Fiat 120 HP), le Circuit du Taunus (ou Kaiserpreis) sur Fiat, en 1907 (Allemagne), la Targa Florio en 1907 (sur Fiat 28/40 HP) et en 1913 (sur sa propre marque), les Grand Prix de l'ACF 1907 (sur Fiat 130HP Corsa) et 1922 (sur Fiat 804), ainsi que la Coppa Florio en 1908 (sur Fiat, avec Augusto Bertelli pour mécanicien embarqué) et en 1914 (premier double vainqueur, alors sur véhicule personnel).

Au rang des podiums, il obtient encore des places de dauphin à Padoue-Vicence-Padoue en 1900 (Fiat 6 hp), à la Coupe Gordon Bennett 1905, puis en 1922 aux Grand Prix d'Europe et d'Italie (avec alors aussi une troisième place au circuit de Mugello), ainsi qu'une arrivée en troisième position lors du Grand Prix des USA en 1908 à Savannah[1]. Il raccroche ses gants de course en 1923, mais reste directeur du département course de Fiat, où il s'adonne à l'aviation et il obtient en 1924 le record de vitesse national à 145,9 km/h de moyenne, grâce à un moteur de la marque de 21,7 l.

Son neveu Biaggio Nazzaro, également de l'équipe Fiat, se tue à huit tours de l'arrivée du GP de l'ACF 1922, lorsque sa voiture se renverse sur lui, le mécanicien étant grièvement blessé[2].

Anecdote[modifier | modifier le code]

Il fut l'une des premières idoles d'Enzo Ferrari, car l'un des tout premiers pilotes à l'aura internationale.

Remarque[modifier | modifier le code]

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Felice Nazzaro » (voir la liste des auteurs).

  1. Ayant reçu une invitation personnelle de la part des organisateurs, à la suite de ses remarquables résultats de 1907.
  2. Le Monde illustré, 22 juillet 1922, p. 100

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Tanya A. Bailey, The First American Grand Prix: The Savannah Auto Races, 1908-1911, McFarland & Co Inc., , 277 p. (ISBN 978-0786476978, lire en ligne), p. 103-105

Liens externes[modifier | modifier le code]