John Cobb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Cobb
{{{alternative}}}

John Cobb

Biographie
Nom de naissance John Rhodes Cobb
Date de naissance
Lieu de naissance Esher (Surrey)
Date de décès (à 52 ans)
Lieu de décès Loch Ness (Glenurquhart)
Nationalité Drapeau de Grande-Bretagne Britannique
Carrière
Années d'activité 1931-1952
Qualité Pilote automobile et motonautique

John Rhodes Cobb, né le à Esher (Surrey, près du Circuit de Brooklands) où il résidait et mort le sur le loch Ness, est un pilote automobile britannique détenteur de plusieurs records de vitesse terrestre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Photo d'un homme au volant d'une voiture.
John Cobb et sa Napier-Railton 450 CV, pour 20 records du monde en juillet 1935 (à Bonneville Salt Flats, Utah) entre 50 km et 24 heures.
Photo d'un mémorial en pierre avec une plaque en métal apposée dessus.
Le mémorial
Photo d'un monument en pierres empilées, cylindrique et arrondi en bout. Une plaque de métal est accrochée sur le monument.
La citation
Le mémorial John Cobb de Urquhart Bay, surplombant celle-ci depuis 1953, date d'une tentative de record du monde de vitesse sur l'eau et sa citation : « a atteint ici la vitesse de 206 mph en y perdant la vie, un 29 septembre 1952 ».

Il est l'un des directeurs de la société Anning, Chadwick and Kiver, spécialisée dans l'estimation et la vente de fourrures, une activité professionnelle lui laissant un temps libre suffisant pour assouvir ses passions en matière de vitesse en sports mécaniques et motonautiques.

En septembre 1935 il remporte les 500 miles de Brooklands, avec Tim Rose-Richards sur Napier-Railton[1]. Il détient aussi l'ultime record établi sur un tour du circuit de Brooklands, à 230,84 km/h avec la Napier-Railton de 24 l, réalisé le 7 octobre 1935 en battant la performance de son ami Oliver Bertram. Il avait précédement déjà amélioré en 1931 le temps de Sir Henry “Tim” Birkin enregistré sur une Bentley Blower No.1. En 1937, il remporte une seconde victoire lors des 500 miles[2], toujours sur Napier mais cette fois associé à Bertram[3] (troisième en 1932 sur Talbot AV105 "monoposto", avec Brian Lewis).

Au cours de la Seconde Guerre mondiale il sert initialement comme pilote dans la Royal Air Force, puis entre 1943 et 1945 il devient agent auxiliaire pour le fret aérien britannique. En 1941 il fait une apparition (non créditée) dans le film de propagande de guerre Target for Tonight. Il atteint le grade de capitaine.

Il meurt le 29 septembre 1952, en tentant de battre le record mondial de vitesse sur l'eau au loch Ness à bord du hors-bord le Crusader: alors qu'il venait de dépasser les 320 km/h (plus de 200 mph), le bateau tapa soudain dans un sillage inexpliqué, déclarèrent certains habitants de Glenurquhart comme « ne pouvant qu'être celui d'un gros animal ».

Il est enterré au cimetière de Christ Church (Esher).

Victoires à Brooklands[modifier | modifier le code]

Photo d'une voiture fuselée dont la carrosserie a été dissociée du châssis
La voiture
Photo d'une étendue plane recouverte de sel séché, avec des collines au fond
Bonneville Salt Flats
La Railton Mobil Special de Cobb en 1947, ici au Thinktank museum de Birmingham, avec sa coque surélevée par rapport au reste de la voiture et, la plaine recouverte de sel de Bonneville Salt Flats, lieu propice aux records automobiles.
  • BARC 100 mph Short Handicap: août 1929, sur Delage V12
  • Lightning Short Handicap: septembre 1929, sur Delage V12
  • Devon Lightning Short Handicap: été 1930, sur Delage V12
  • Lightning Short Handicap: août 1930, sur Delage V12
  • Lightning Long Handicap: août 1930, sur Delage V12
  • Lincoln Lightning Long Handicap: mars 1931, sur Delage V12
  • Norfolk Lightning Short Handicap: mars 1932, sur Delage V12 (Easter Bank-Holiday BARC Open Meeting)
  • BRDC British Empire Trophy: avril 1932, sur Delage V12
  • Lightning Short Handicap: août 1933, sur Napier-Railton

Records de vitesse terrestres homologués[modifier | modifier le code]

  • 1935 (juillet) à Bonneville Salt Flats (Utah/USA): 20 records du monde sur Napier-Railton de 450 CV: 50 kilomètres (248,526 km), 50 miles, 100 kilomètres, 100 miles, 200 kilomètres, 200 miles, 500 kilomètres, 500 miles, 1 000 kilomètres, 1 000 miles, 2 000 kilomètres, 2 000 miles, 3 000 kilomètres, 3 000 miles, 4 000 kilomètres, heure (245,694 km), 3 heures, 6 heures, 12 heures et 24 heures (5 203,568 km, soit 216,732 km/h de moyenne, relayé par Rose-Richards et Dodson à compter des 500 kilomètres)[4]
  • 1938 (15 septembre) à Bonneville Salt Flats (Utah/USA): 563,58 km/h (sur Railton Special, à moteur à piston)
  • 1939 (23 août) à Bonneville Salt Flats: 592,09 km/h (sur Railton Special)
  • 1947 (16 septembre) à Bonneville Salt Flats: 634,39 km/h (sur Railton Mobil Special)

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • BRDC Gold Star: 1935 et 1937[5]
  • Segrave Trophy en 1947
  • Queen's Commendation pour Brave Conduct, le 27 mars 1953, en raison de « services in attempting to break the world's water speed record, and in research into high speed on water, in the course of which he lost his life ».

Sources et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « John Cobb » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) « 1935 Brooklands September Race Meeting(2) », sur gracesguide.co.uk
  2. (en) « Liste détaillée des victoires de Cobb en courses à Brooklands », sur TeamDAN.com
  3. (en) « Les 500 miles de Brooklands », sur RacingSportsCars.com
  4. Match Hebdo, L'Intran, 19 juillet 1935, no 469, p. 2
  5. (en) « National F1 champions », sur forums.autosport.com,

Biographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]