Haas F1 Team

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne pas confondre avec Team Haas Lola, écurie de Formule 1 en 1985 et 1986.
Ne pas confondre avec Newman/Haas Racing, écurie d'Indycar depuis 2008.
Ne pas confondre avec Stewart Haas Racing, écurie de NASCAR dirigée par le même président que Haas F1 Team.
Haas F1 Team
Logo
Discipline Formule 1 Localisation Kannapolis (Caroline du Nord)
Banbury (Angleterre)
Dirigeants et pilotes
Président Drapeau : États-Unis Gene Haas
Directeur Drapeau : Italie Günther Steiner
Pilotes 8. Drapeau : France Romain Grosjean
20. Drapeau : Danemark Kevin Magnussen
Pilotes essayeurs Drapeau : États-Unis Santino Ferrucci
Drapeau : Inde Arjun Maini
Caractéristiques techniques
Châssis VF-18
Moteurs Drapeau : Italie Ferrari V6 turbo Type 062 EVO
Pneumatiques Drapeau : Italie Pirelli
Résultats
Début Grand Prix d'Australie 2016
Courses disputées 51
Points marqués 127
Titres constructeurs 0
Titres pilotes 0
Victoires 0
Podiums 0
Pole positions 0

Haas F1 Team est une écurie automobile américaine, fondée par Gene Haas, propriétaire de Stewart Haas Racing, présent en NASCAR. L'écurie fait ses débuts en Formule 1 en 2016.

Historique[modifier | modifier le code]

2013-2015 : genèse du projet[modifier | modifier le code]

Le siège américain de l'équipe.

En décembre 2013, Haas Racing Developments répond à l'appel d'offres émis par la Fédération internationale de l'automobile pour participer à la saison 2015 de Formule 1 ; un consortium roumain dirigé par Colin Kolles et Stefan GP ont également fait acte de candidature[1].

En avril 2014, la FIA ne retient que le projet Haas F1 Team[2]. Haas annonce ensuite le report de son engagement à 2016 et hésite sur son implantation en Caroline du Nord ou en Grande-Bretagne[3],[4],[5]. Après le rachat des locaux de Marussia F1 Team, Haas s'installe à Banbury, en Angleterre[6].

L'Italien Gunther Steiner, ancien directeur technique de Jaguar Racing et de Red Bull Racing, est nommé team principal (directeur d'équipe) [7],[8]. Après divers contacts avec Mercedes Grand Prix, Haas signe avec Ferrari un contrat de fourniture moteur portant sur plusieurs années[9]. Haas déclare ne vouloir annoncer officiellement aucun contrat de pilote avant la fin 2015[10]. En mai 2015, Steiner déclare que Haas « n'est pas pressée concernant le choix de ses pilotes » ; regardant de préférences des pilotes américains, Haas refuse toutefois de prendre un pilote juste pour sa nationalité, car cela irait à l'encontre de son projet[11]. Par la suite, quatre candidats se détachent : le Mexicain Esteban Gutiérrez et le Français Jean-Éric Vergne, tous deux pilotes de réserve chez la Scuderia Ferrari[12], ainsi que le Danois Kevin Magnussen, pilote de réserve chez McLaren Racing[13], et le Français Romain Grosjean, seul pilote parmi les quatre à participer à la saison 2015 (chez Lotus F1 Team)[14],[15].

Le 29 septembre 2015, lors d'une conférence de presse à l'usine de Kannapolis, Haas annonce le recrutement du pilote français Romain Grosjean pour une saison[16]. Le 30 octobre, à l'occasion du Grand Prix du Mexique, Haas annonce la titularisation du Mexicain Esteban Gutiérrez, pilote de réserve de la Scuderia Ferrari en 2015[17].

2016 : première saison[modifier | modifier le code]

Photographie d'une monoplace grise, noire et rouge, vue de profil.
Romain Grosjean, au volant de la Haas VF-16, en essais de pré-saison.

La monoplace Haas F1 fait ses premiers tours de roue le sur le circuit de Barcelone, Romain Grosjean effectuant un simple tour d'installation pour un clip promotionnel[18]. Le lendemain, la veille des premiers essais officiels, la Haas VF-16 est dévoilée, révélant une livrée grise, noire et rouge[19].

Haas F1 Team inscrit ses premiers points en Formule 1 pour sa première course grâce à la sixième place de Romain Grosjean, une première depuis Toyota F1 Team pour ses débuts en 2002 mais aussi pour un constructeur américain[20]. La course suivante, à Bahreïn, Romain Grosjean termine cinquième, ce qui reste le meilleur résultat de l'écurie.

Le reste de la saison est plus compliqué pour Grosjean qui accumule de nombreux problèmes de freins sur la VF-16 mais inscrit trois fois des points ; son coéquipier Esteban Gutiérrez connaît une saison beaucoup plus difficile : il ne parvient pas faire mieux que onzième en course et ne marque aucun point. Haas termine huitième du championnat du monde, avec 29 points.

2017 : deuxième saison[modifier | modifier le code]

Kevin Magnussen au volant de la VF-17, aux essais de pré-saison.

Après une année compliqué chez Renault Sport F1, Kevin Magnussen est annoncé officiellement, le 11 novembre 2016, chez Haas pour remplacer Esteban Gutiérrez qui n'a pas répondu aux attentes de l'écurie, aux côtés de Romain Grosjean.

Lors de la première course, en Australie, l'écurie réussit sa meilleure qualification depuis sa création avec la sixième place de Romain Grosjean ; des problèmes mécaniques gâchent la performance des deux pilotes qui abandonnent quelques tours plus tard[21].

Le deuxième weekend de course, en Chine, est nettement meilleur puisque Kevin Magnussen marque ses premiers points pour l'écurie américaine avec une huitième place[22]. Le succès de l'équipe se poursuit au fil des courses avec, comme meilleur résultat, la sixième place de Grosjean en Autriche[23].

L'écurie américaine, avec 47 points, termine à nouveau huitième du championnat, devant McLaren Racing et Sauber.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats de l'écurie Haas F1 Team en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus Pilotes Grands Prix disputés Points inscrits Classement
2016 Drapeau : États-Unis Haas F1 Team Haas VF-16 Ferrari V6 turbo Pirelli Drapeau de la France Romain Grosjean
Drapeau du Mexique Esteban Gutiérrez
21 29 8e
2017 Drapeau : États-Unis Haas F1 Team Haas VF-17 Ferrari V6 turbo Pirelli Drapeau de la France Romain Grosjean
Drapeau du Danemark Kevin Magnussen
20 47 8e
2018 Drapeau : États-Unis Haas F1 Team Haas VF-18 Ferrari V6 turbo Pirelli Drapeau de la France Romain Grosjean
Drapeau du Danemark Kevin Magnussen
10 51 5e
Tableau synthétique des résultats de l'écurie Haas F1 Team
Saison Écurie Châssis Moteur Pneumatiques Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21
2016 Haas F1 Team Haas VF-16 Ferrari V6 turbo Type 061 1.6 P AUS BAH CHI RUS ESP MON CAN EUR AUT GBR HON ALL BEL ITA SIN MAL JAP USA MEX BRÉ ABU 29 8e
Romain Grosjean 6e 5e 19e 8e Abd 13e 14e 13e 7e Abd 14e 13e 13e 11e N.P Abd 11e 10e 20e N.P 11e
Esteban Gutiérrez Abd Abd 14e 17e 11e 12e 13e 16e 11e 16e 13e 11e 12e 13e 11e Abd 20e Abd 19e Abd 12e
2017 Haas F1 Team Haas VF-17 Ferrari V6 turbo Type 062 1.6 P AUS CHI BAH RUS ESP MON CAN AZE AUT GBR HON BEL ITA SIN MAL JAP USA MEX BRÉ ABU 47 8e
Romain Grosjean Abd. 11e 8e Abd. 10e 8e 10e 13e 6e 13e Abd. 7e 15e 9e 13e 9e 14e 15e 15e 11e
Kevin Magnussen Abd. 8e Abd. 13e 14e 10e 12e 7e Abd. 12e 13e 16e 11e Abd. 12e 8e 16e 8e Abd. 13e
2018 Haas F1 Team Haas VF-18 Ferrari V6 turbo Type 062 EVO 1.6 P AUS BAH CHI AZE ESP MON CAN FRA AUT GBR ALL HON BEL ITA SIN RUS JAP USA MEX BRE ABU 51 5e
Romain Grosjean Abd. 13e 17e Abd. Abd. 15e 12e 11e 4e Abd.
Kevin Magnussen Abd. 5e 10e 13e 6e 13e 13e 6e 5e 9e
Légende : ici

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fabien Gaillard, « Haas Racing bientôt en F1 ? », sur motorsinside.com, (consulté le 17 décembre 2014)
  2. Fabien Gaillard, « Officiel : Haas en Formule 1 en 2015 ! », sur motorsinside.com, (consulté le 17 décembre 2014)
  3. (en) Keith Collantine, « Haas to base new F1 team in America », sur f1fanatic.co.uk, (consulté le 17 décembre 2014)
  4. Benjamin Vinel, « Haas F1 Team à la recherche d’une base européenne », sur toilef1.com, (consulté le 17 décembre 2014)
  5. « F1: Gene Haas confirme un report en 2016 », sur auto123.com, (consulté le 17 décembre 2014)
  6. Pierre Van Vliet, « Haas s'installe chez Marussia », sur f1i.fr, (consulté le 11 janvier 2015)
  7. « Formule 1 : Deux écuries admises pour la saison 2015 ? », sur beinsports.fr, (consulté le 17 décembre 2014)
  8. (de) « Steiner wird F1-Teamchef », sur tageszeitung.it, (consulté le 17 décembre 2014)
  9. (en) « Haas F1 Team seals multi-year Ferrari engine deal from 2016 », sur autosport.com, (consulté le 17 décembre 2014)
  10. Basile Davoine, « Haas n’annoncera aucun pilote avant un an », sur toilef1.com, (consulté le 17 décembre 2014)
  11. « Haas F1 prend son temps pour choisir ses pilotes », sur lequipe.fr, (consulté le 5 mai 2015)
  12. Mathias Berthault, « Gutierrez ou Vergne pour Haas ? Réponse d'ici deux semaines », sur f1-direct.com, (consulté le 20 septembre 2015)
  13. Grégory Demoen, « Magnussen aimerait courir pour Haas », sur f1i.fr, (consulté le 20 septembre 2015)
  14. « Grosjean chez Haas ? », sur sports.fr, (consulté le 20 septembre 2015)
  15. « Romain Grosjean vers Haas, ça se précise », sur lequipe.fr, (consulté le 20 septembre 2015)
  16. Romain Grosjean rejoint Haas F1, www.lequipe.fr, 29 septembre 2015.
  17. Grégory Demoen, « Gutiérrez confirme son arrivée chez Haas », sur F1i, (consulté le 31 octobre 2015).
  18. Pierre Van Vliet, « La Haas a déjà tourné hier », sur f1i.fr, (consulté le 21 février 2016)
  19. Basile Davoine, « Haas F1 dévoile ses couleurs et sa monoplace », sur motorsport.com, (consulté le 21 février 2016)
  20. « Haas », sur statsf1.com, (consulté le 20 mars 2016)
  21. Benjamin Vinel, « Haas : "C'était presque trop facile de finir sixième ou septième" », Motorsport.com,‎ 31 mars 2017lire en ligne=https://fr.motorsport.com/f1/news/haas-trop-facile-finir-sixieme-septieme-888044/?dt_start=2017-03-26&dt_end=2017-03-31&s=1&tm=1949&tmm=1
  22. Basile Davoine, « Magnussen ouvre le compteur de Haas avec brio », Motorsport.com,‎ (lire en ligne)
  23. Fabien Gaillard, « Grosjean s'est battu à l'avant, comme "chez Lotus en 2012 et 2013" », Motorsport.com,‎ (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]