Gordon Spice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gordon Spice
Date de naissance (75 ans)
Lieu de naissance Londres
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Années d'activité 1963-1989
Qualité Pilote automobile
Constructeur de voitures de sport
Équipe Sprinzel Lawrence Tune Racing Ltd.
Escuderia Montjuich
Wishart's Garage
Gordon Spice Group
(devenu Gordon Spice Racing)
Belga Castrol Team
Jean Rondeau
Tiga Racing Services Ltd.
Spice Engineering
Victoires 33
(BTCC par catégories)
25
(Groupe C2 FIA Sport)
Une Morgan +4 d'origine (ici version 1963).
Une Deep Sanderson 301 Coupé.
Une Ford Capri II 3.0.

Gordon Spice, né le à Londres, est un pilote automobile britannique de voitures de Grand Tourisme, de monoplaces, de voitures de tourisme, et de Sport-Prototypes, qui fonde en 1984 avec son frère Derek -directeur d'équipe- et Raymond "Ray" Bellm -principal sponsor- l'écurie Spice avec pour partenaire Tiga Racing de Tim Schenken et Howden Ganley durant deux ans, après avoir personnellement couru pour Tiga Racing Services Ltd. en 1983 avec Neil Crang pour partenaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son activité personnelle au volant s'étale sur plus d'un quart de siècle, de 1963 (sur Morgan Plus 4 privée, mais rapidement avec l'écurie de Chris Lawrence durant la saison suivante avec le même modèle et une Deep Sanderson 301 Coupé qui concourt déjà aux 24 Heures du Mans avec Spice et son propriétaire Ch. J. Lawrence) à 1989 (aux 24 Heures du Mans, sur modèle SE89C de son écurie).

En 1970 il effectue sa première course de Formule 5000 à Oulton Park, sur Kitchiner K3A-Ford V8 4.7L.. Il en dispute jusqu'en 1972, son meilleur classement étant une quatrième place à Mallory Park, en mars 1972 sur une Kitchmac M10 (dérivée d'une McLaren M10, équipée d'un moteur Chevrolet V8)[1].

Il a participé à 12 reprises aux 24 Heures du Mans entre 1964 et 1989 (à près de 50 ans, avec un intervalle libre de 14 ans entre ses deux premières prestations), terminant 6 fois dans les 15 premiers et finissant troisième à deux reprises en 1980[2] et 1981[3], grâce à l'écurie française de Jean Rondeau, et en obtenant quatre victoires de catégories, dont deux sur ses propres châssis (Spice SE86C en 1987, et SE88C en 1988, dans la catégorie C2).

À compter de 1986, il court presque exclusivement avec ses propres châssis Spice, du SE86C au SE89C à moteurs Ford Cosworth DFL 3.3L V8. Ses véhicules Sport-Prototypes sont du type FIA Groupe C, créé en 1982 en lieu et place des Groupes 5 (TS) et 6 (SP) de l'ancienne catégorie B. Il remporte alors 25 victoires personnelles en Groupe C2 (20 sur distances d'endurance) et quatre Coupe FIA des conducteurs, entre 1984 et 1988. Son écurie gagne trois Coupe FIA des Prototypes du Groupe C2, et en 1989 le team Chamberlain Engineering obtient l'ultime titre C2 décerné par la FIA, avec encore des voitures de Spice Engineering. La firme au final impose son châssis en mondial Sport dans 33 courses du Groupe C2 sur 6 saisons -dont 29 en nom propre-, entre 1984 et 1989.

En 1991 des difficultés de trésorerie obligent les frères Spice à vendre Spice Engineering. Avec de nouveau dirigeants la société tente alors de se tourner vers la Formule 1 en 1995, mais le projet se solde par un échec[4].

Palmarès personnel[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Endurance[modifier | modifier le code]

  • Victoires en Groupe C2 pour voitures de sport-prototype:

1984 (4 victoires, sur GC84 à châssis Tiga):

(Tiga Race Cars troisième de la Coupe FIA des Prototypes du Groupe C2)
1985 (5 victoires, sur GC84 et GC85 à châssis Tiga):

(Spice Engineering vainqueur de la Coupe FIA des Prototypes du Groupe C2, Spice et Bellm se voyant également décerner un award par la FIA à titres individuels - premiers ex-aequos du championnat pilote)

Une Spice SE86.

1986 (2 victoires, sur SE86C):

(Spice Engineering deuxième de la Coupe FIA des Prototypes du Groupe C2, Spice et Bellm se voyant décerner une nouvelle fois la Coupe FIA des conducteurs du Groupe C2 à titres individuels - premiers ex-aequos du championnat pilote)
1987 (7 victoires, sur SE86C et SE87C):

(Spice Engineering vainqueur de la Coupe FIA des Prototypes du Groupe C2, Spice et désormais Vélez se voyant décerner la Coupe FIA des conducteurs du Groupe C2 à titres individuels - premiers ex-aequos du championnat pilote)
1988 (7 victoires, sur SE88C):

(Spice Engineering vainqueur de la Coupe FIA des Prototypes du Groupe C2, Spice et Bellm se voyant décerner une nouvelle fois la Coupe FIA des conducteurs du Groupe C2 à titres individuels - premiers ex-aequos du championnat pilote. Le daupin Chamberlain Engineering alors également doté de Spice, remporte la saison suivante le dernier championnat du Groupe 2 mis sur pied, avec Fermín Vélez et Nick Adams. En 1989 (9e) puis surtout 1990, Spice Engineering essaie de concurrencer les grands constructeurs du Groupe C1 que sont alors Mercedes, Jaguar ou Nissan, ne pouvant faire mieux que quatrième au général avec la SE90C-Cosworth, Chamberlain Engineering s'imposant encore en 1992 pour la dernière édition du championnat en FIA Cup sur une Spice SE89C-Cosworth, devant le Team S.C.I. avec parfois une SE90C)

La Rondeau M379 avec laquelle Gordon Spice termina troisième des 24 Heures du Mans 1980 avec les frères belges Philippe et Jean-Michel Martin, obtenant la victoire de catégorie GTP.
  • Le RAC Tourist Trophy:
    • 5e en 1976 et 1979 sur Ford Capri
    • 3e en 1978 et 1981 sur Ford Capri

Résultats aux 24 Heures du Mans[modifier | modifier le code]

Année Voiture Équipe Équipiers Résultat
1964 Deep Sanderson 301 Lawrence Tune Engineering Chris J. Lawrence Abandon
1978 Porsche 911 Carrera RSR Charles Ivey Racing Larry Perkins / John Rulon-Miller 14e
1979 Dome Zero RL Dome Co. Ltd. Chris Craft / Tony Trimmer Abandon
1980 Rondeau M379 Belga Jean Rondeau Philippe Martin / Jean-Michel Martin 3e et vainqueur de la catégorie GTP
1981 Rondeau M379 Otis Jean Rondeau François Migault 3e
1982 Rondeau M382 Malardeau Automobiles Jean Rondeau François Migault / Xavier Lapeyre Abandon
1984 Tiga GC84 Spice Tiga Racing Ray Bellm / Neil Crang Abandon
1985 Tiga GC85 Spice Engineering Ray Bellm / Mark Galvin 14e et vainqueur de la catégorie C2
1986 Spice SE86C Spice Engineering Ray Bellm / Jean-Michel Martin 19e
1987 Spice SE86C Spice Engineering Fermín Vélez / Philippe de Henning 6e et vainqueur de la catégorie C2
1988 Spice SE88C Spice Engineering Ray Bellm / Pierre de Thoisy 13e et vainqueur de la catégorie C2
1989 Spice SE89C Spice Engineering Ray Bellm / Lyn St. James Abandon

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Life of Spice: The Autobiography of Gordon Spice, écrit par Jeremy Walton (ISBN 1-84425-568-9).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rothmans F5000 Championship round Mallory Park, 26 Mar 1972, sur OldRacingCars.
  2. (neuf tours derrière la voiture gagnante de ses coéquipiers Jean Rondeau et Jean-Pierre Jaussaud)
  3. (avec pour équipier le français François Migault, derrière Jacky Haran, Jean-Louis Schlesser et Philippe Streiff sur une autre Rondeau, arrivés deuxièmes après Ickx et Bell )
  4. Article Spice plans bizarre F1 program, sur GrandPrix (.com) (6 février 1995).
  5. Fiche de Gordon Spice sur le site du BTCC

Liens externes[modifier | modifier le code]