Jimmie Johnson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Johnson.
Jimmie Kenneth Johnson
Description de cette image, également commentée ci-après

Jimmie Johnson en 2016

Date de naissance (41 ans)
Drapeau : États-Unis El Cajon, Californie
No  et écurie 48 - Hendrick Motorsports
1re course UAW-GM Quality 500 (Charlotte), 2001
1re victoire NAPA Auto Parts 500 (Fontana), 2002
Dernière victoire AAA 400 Drive for Autism (Dover), 2017
Palmarès Champion de la Sprint Cup Series de 2006 à 2010, en 2013 et en 2016

Statistiques en NASCAR Cup Series

Victoires Top 10 Poles
83 335 35

Dernière mise à jour : 6 juin 2017

Jimmie Kenneth Johnson est un pilote américain de NASCAR né le à El Cajon, Californie. Il pilote la Chevrolet no 48 de la Hendrick Motorsports, principalement sponsorisée par Lowe's et Kobalt Tools.

Il est réputé pour avoir remporté sept titres en NASCAR Sprint Cup Series dont cinq titres consécutivement, en 2006, 2007, 2008, 2009, 2010 avant d'en remporter deux autres en 2013 et 2016.

En 2013, Jimmie Johnson rentre un peu plus dans l'histoire de la NASCAR en réalisant le sweep à Daytona en remportant le Daytona 500 et le Coke Zero 400 ce qui est une première depuis l'instauration des plaques de restriction. Le 29 septembre 2013 il devient le premier pilote de l'histoire à gagner au moins 8 fois sur le circuit de Dover. Le 25 mai 2014 il gagne son 4e Coca-Cola 600, son premier depuis 2005. Il devient le meilleur pilote de l'histoire à Charlotte, avec 7 succès. Le 31 mai 2015 il gagne pour la 10e fois sur le Monster mile de Dover, devenant le seul pilote en activité et le 5e pilote de l'histoire à remporter 10 victoires sur une même piste.

Le 28 février 2016, Jimmie Johnson égale le nombre de victoires de Dale Earnhardt (76) en remportant pour la 5e fois la course d'Atlanta. Le 20 novembre suivant, il remporte son 7e titre[1] en gagnant pour la première fois sur l'Homestead-Miami Speedway et égale Richard Petty et Dale Earnhardt.

Le 4 juin 2017, Jimmie Johnson remporte sa 83ème victoire et pour la 11ème fois de sa carrière la course de Dover égalent Cale Yarborough en nombre de victoires. Avec onze victoires sur l'ovale de Dover, Jimmie Johnson entre dans le cercle très fermé des pilotes ayant au moins onze victoires sur une seule piste, rejoignant ainsi Richard Petty et Darrell Waltrip.

Débuts dans le sport automobile[modifier | modifier le code]

Débuts (moto-cross)[modifier | modifier le code]

Jimmie Johnson est né en 1975 à El Cajon. Durant son enfance, il est passionné de courses mécaniques et dès l'âge de 5 ans, il entame sa carrière de pilote en moto-cross avec une machine de 50 cm3. Très performant, il évolue vers la catégorie des 60 cm3 à l'âge de 8 ans. Il y remporte le championnat haut la main malgré quelques blessures au genou à la suite de quelques chutes.

Le off-road[modifier | modifier le code]

Dans les années 1990, il décide de changer complètement de cap afin de passer des deux aux quatre-roues, poussé par Nelson & Nelson Racing. Il participe à de nombreux championnats off-road simultanément, tel le SODA (Short-course Off-road Drivers Association) et le SCORE International, ainsi que le Mickey Thompson Entertainment Group. Il accumule alors de nombreux trophées dans les trois catégories, accumulant en tout 25 victoires, une centaine de podiums ainsi que le titre de « Débutant de l'année » (Rookie of the Year) dans les trois disciplines. Après s'être fait connaitre auprès de Herb Fischel, directeur de la branche compétition de General Motors, il intègre l'équipe de SODA, Herzog Motorsports, deux années durant (1996 et 1997).

American Speed Association[modifier | modifier le code]

Ses résultats prometteurs dans sa nouvelle écurie (six courses gagnées sur seize disputées) l'incitent à rejoindre la American Speed Association (ASA) en 1998, alors qu'il n'a participé qu'à six courses de stock car jusque-là. Ce changement lui sera très bénéfique, car sa quatrième position au classement général à la fin de la saison lui permet d'obtenir le titre de « Débutant de l'année ». À la même époque, il entame sa carrière en deuxième division de la NASCAR, la NASCAR Nationwide Series, en prenant part à quatre épreuves de cette discipline.

En 1999, il continue sur sa lancée en courant aussi bien en ASA qu'en Nationwide series. Il remporte deux victoires en ASA, et décroche une troisième place au classement général à la fin de la saison.

Busch Series[modifier | modifier le code]

En 2000, la Herzog Motorsports donne l'opportunité à Jimmie de devenir un pilote complet dans la deuxième division de la NASCAR, les Busch Series (aujourd'hui Xfinity Series). Alors qu'Alltel, son principal sponsor, quitte son écurie, il parvient à terminer dixième au classement général avec le titre de « Débutant de l'année ». Il rencontre le quadruple champion Jeff Gordon et les deux hommes deviennent amis.

En 2001, il décroche la huitième place au classement général et se fait remarquer par la Hendrick Motorsports, notamment grâce à ses bons résultats et aux recommandations de Jeff Gordon. Il est donc engagé dans la principale division de la NASCAR pour 2002, la Winston Cup.

Faits marquants[modifier | modifier le code]

Récompenses et honneurs[modifier | modifier le code]

Johnson a gagné le titre de Pilote de l'année (Driver of the Year) 5 fois (2006, 2007, 2009, 2010, 2013). En 2009, il devient le premier pilote à gagner le prix Associated Press Male Athlete of the Year Award aux Etats Unis.

Johnson a été classé No. 1 au classement Forbes.com des athlètes les plus influents 2 années consécutives (2011, 2012).

Records[modifier | modifier le code]

Avec 83 victoires, Johnson est le pilote en activité comptant le plus de victoires et occupe le 6ème rang des pilotes les plus victorieux de l'histoire de la NASCAR Cup Series et le 3ème rang de l'ère moderne (1972–présent).

Johnson est le pilote le plus titré sur les pistes suivantes:

Johnson a au moins une victoire sur tous les circuits de la Cup Series à l'exception des Chicagoland SpeedwayKentucky Speedway et Watkins Glen International.

Johnson est également le seul pilote à s'être toujours qualifié dans les play-off NASCAR Cup Series  depuis leur instauration en 2004.

Liste des victoires Cup Series[modifier | modifier le code]

  • Saison 2002 (3) : Fontana (28/04), Dover (02/06), Dover (22/09)
  • Saison 2003 (3) : Charlotte (25/05), Loudon (20/07), Loudon (14/09)
  • Saison 2004 (8) : Darlington (21/03), Charlotte (30/05), Pocono (13/06), Pocono (01/08), Charlotte (16/10), Martinsville (24/10), Atlanta (31/10/), Darlington (14/11)
  • Saison 2005 (4) : Las Vegas (13/03), Charlotte (29/05), Dover (25/09), Charlotte (15/10)
  • Saison 2006 (5) : Daytona (19/02), Las Vegas (12/03), Talladega (01/05), Indianapolis (06/08), Martinsville (22/10)
  • Saison 2007 (10) : Las Vegas (11/03), Atlanta (18/03), Martinsville (01/04), Richmond (06/05), Fontana (02/09), Richmond (08/09), Martinsville (21/10), Atlanta (28/10), Fort Worth (04/11), Phoenix (11/11)
  • Saison 2008 (7) : Phoenix (12/04), Indianapolis (27/07), Fontana (31/08), Richmond (07/09), Kansas (28/09), Martinsville (19/10), Phoenix (09/11)
  • Saison 2009 (7) : Martinsville (29/03), Dover (31/05), Indianapolis v(26/07), Dover (27/09), Fontana (11/10), Charlotte (17/10), Phoenix (15/11)
  • Saison 2010 (6) : Fontana (21/02), Las Vegas (28/02), Bristol (21/03), Somoma (20/06), Loudon (27/06), Dover (26/09)
  • Saison 2011 (2) : Talladega (17/04), Kansas (09/10)
  • Saison 2012 (5) : Darlington (12/05), Dover (03/06), Indianapolis (29/07), Martinsville (28/10), Texas (04/11)
  • Saison 2013 (6) : Daytona (24/02), Martinsville (07/04), Pocono (09/06), Daytona (07/07), Dover (29/09), Texas (03/11)
  • Saison 2014 (4) : Charlotte (25/05), Dover (01/06), Michigan (15/06), Texas (02/11)
  • Saison 2015 (5) : Atlanta (01/03), Texas (11/04), Kansas (09/05), Dover (31/05), Texas (08/11)
  • Saison 2016 (5) : Atlanta (28/02), Fontana (20/03), Charlotte (09/10), Martinsville (30/10), Miami (20/11)
  • Saison 2017 (2) : Texas (09/04), Bristol (24/04), Dover (06/06)

Référence[modifier | modifier le code]

  1. (en) NASCAR Sprint Cup standings for 2016 (racing-reference.info)

Lien externe[modifier | modifier le code]