Albert Clément

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Albert Clément
Description de cette image, également commentée ci-après
Albert Clément.
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Paris 17e
Date de décès (à 23 ans)
Lieu de décès Saint-Martin-en-Campagne
Nationalité Drapeau de la France France
Carrière
Années d'activité 1904-1907
Équipe Clément-Bayard

Albert Clément (né le à Paris – mort le à Saint-Martin-en-Campagne) est un aéronaute français confirmé et également pilote automobile en compétition de 1904 à 1907[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Albert Clément est le fils du constructeur automobile Adolphe Clément-Bayard.

Il participe en mai 1904 aux Éliminatoires Françaises de la coupe automobile Gordon Bennett, où il termine 10e, après avoir gagné le Mile départ arrêté du Meeting d'Arras[2]. Il remporte le Circuit des Ardennes des Voiturettes (avec en prime le meilleur tour en course) fin juillet à Bastogne sur Clément 18 HP, en se classant encore 3e le lendemain de la course principale (sur une distance plus que doublée) à moins de 21 ans, et 2e dans la coupe Vanderbilt en octobre de la même année (derrière le parisien d'adoption George Heath, après avoir mené aux 8e et 9e des dix tours de course).

En 1905, il est moins heureux, ne terminant pas les éliminatoires françaises de la Gordon Bennett.

En 1906, il est 3e en juin lors du premier Grand Prix de l'Automobile Club de France, désormais avec une 100 HP, puis 6e au circuit des Ardennes en août, et 4e de la coupe Vanderbilt en octobre.

Alors qu'il est soldat au 5e régiment du génie à Versailles, il se tue sur le circuit de la Seine-Inférieure pendant les entraînements du Grand Prix automobile de France 1907 au volant d'une Bayard-Clément 6 cylindres de 200 ch (portant le numéro 13), étant sans doute gêné par la poussière soulevée par la voiture de Fernand Gabriel qui le précédait. Le mécanicien Pierre Gaudermen, assis à ses côtés, est blessé[3],[4]. Pierre Garcet (7e) et Elliott Shepard (8e) participent cependant à l'épreuve avec la Clément-Bayard, ainsi que « Alezy » qui se retire au quatrième tour, à bord de l'autre véhicule de Clément. À partir de cette date, le numéro 13 ne sera plus attribué dans les courses automobiles françaises.

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 1904 Grand Prix (Team DAN, et trois saisons suivantes).
  2. La Vie au Grand Air du 2 juin 1904, p. 441.
  3. Frantz Reichel, « Un accident d'automobile. Mort d'Albert Clément », dans Le Figaro, no 138, 18 mai 1907, p. 3. – En ligne sur Gallica.
  4. « Le Tournant de la Mort. Fin tragique de M. Albert Clément », dans Le Matin (ISSN 1256-0359), Paris, 18 mai 1907, p. 1. – En ligne sur Gallica.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]