Rallye Dakar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rallye Dakar
Description de cette image, également commentée ci-après
Le logo du rallye Dakar, créé en 1978, représente un touareg.
Généralités
Sport Rallye-raid, compétition automobile, compétition motocycliste (en) et course de camionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 1978
Autre(s) nom(s) Rallye Paris-Dakar
Organisateur(s) ASO
Catégorie Rallye-raid
Périodicité Annuelle (janvier)
Lieu(x) Europe et Afrique (de 1979 à 2007)
Édition 2008 annulée
Argentine, Chili, Pérou, Bolivie et Paraguay (de 2009 à 2019)
Arabie saoudite (à partir de 2020)
Participants 482
Site web officiel www.dakar.com

Palmarès
Tenant du titre Autos :
Drapeau : Qatar Nasser al-Attiyah
Motos :
Drapeau : Australie Toby Price
Camions :
Drapeau : Russie Eduard Nikolaev
Quads :
Drapeau : Argentine Nicolás Cavigliasso
SSV :
Drapeau : Chili Francisco López Contardo
Plus titré(s) Autos :
Drapeau : France Stéphane Peterhansel (7)
Motos :
Drapeau : France Stéphane Peterhansel (6)
Camions :
Drapeau : Russie Vladimir Chagin (7)
Quads :
Drapeau : Argentine Marcos Patronelli (3)
SSV :
Drapeau : Brésil Leandro Torres (1)
Drapeau : Brésil Reinaldo Varela (1)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la dernière compétition voir :
Rallye Dakar 2019

Le Rallye Dakar (ou « Le Dakar », anciennement Rallye Paris-Dakar) est un rallye-raid, créé par Thierry Sabine et lancé pour la première fois en décembre 1978. Il s'est disputé depuis lors chaque année entre la fin décembre et la mi-janvier. Initialement disputé en partie en Europe et majoritairement en Afrique, l'épreuve se dispute en Amérique du Sud de 2009 à 2019 puis en Arabie saoudite à partir de 2020. Ce rallye est actuellement organisé par l'organisateur d'événements sportifs français Amaury Sport Organisation.

Histoire et route[modifier | modifier le code]

8e Paris-Dakar, Thierry Sabine au port d'Alger le 4 janvier 1986,
10 jours avant son accident

En 1977, Thierry Sabine réalise à moto le rallye Abidjan-Nice, course organisée par Jean-Claude Bertrand qui réunit voitures traditionnelles, 4x4, motos et camions. Il se perd pendant trois jours dans le désert de Libye jusqu'à ce que les secours en avion le sauvent. Déjà superstitieux, il attrape le virus du désert. Lorsque Bertrand annonce qu'il ne refera pas la course Abidjan-Nice, Sabine présente un projet d'un rallye immense qui traverserait l'Afrique. Il décide qu'il partirait de Paris, ville plus propice à une plus grande notoriété et à des retombées médiatiques importantes, pour se terminer à Dakar avec un transfert par la Méditerranée. La première édition réunissant 170 équipages s'élance de la place du Trocadéro le 26 décembre 1978 pour arriver à Dakar le 14 janvier 1979[1].

L'itinéraire varie d'une année à l'autre : pendant quelques années, il s'agit du Paris-Alger-Dakar car les participants partent par bateau de Sète pour arriver à Alger et ensuite traverser le Sahara Algérien. D'ailleurs, l'arrivée n'a pas lieu à Dakar certaines années : on retient l'édition du rallye de 1992, Paris-Le Cap, celle de 1994, Paris-Dakar-Paris, celle de 2000, Dakar-Le Caire, ou celle de 2002, Arras-Madrid-Dakar.

Traces laissées par le rallye dans le Sahara Mauritanien (2005)

Au fil des éditions, le rallye se développe (603 véhicules s’alignent sur la ligne de départ en 1988 ; 3000 personnes accueillies chaque jour sur le bivouac en 2015 : concurrents, organisation, sponsors et médias[2]) et se professionnalise. Les conditions de navigation dans le désert restent parfois difficiles ; lorsque l'harmattan, vent d'est du Sahara se lève, les traces sont effacées sur la piste et les repères disparaissent.

Divers accidents mortels ont émaillé les parcours de la caravane, concernant des concurrents, accompagnateurs ou spectateurs locaux. Le Rallye Dakar 1986 est endeuillé par la mort de Thierry Sabine suite à un accident d'hélicoptère. Daniel Balavoine qui l'accompagne est également mort ce jour-là, tout comme le jeune pilote suisse, François-Xavier Bagnoud, le technicien radio Jean-Paul Le Fur et la journaliste Nathalie Odent.

Plusieurs éditions du Dakar sont perturbées par des menaces terroristes, et certaines étapes doivent être annulées, avec un changement d'itinéraire. C'est le cas en 2000, lorsqu'un pont aérien formé de trois avions Antonov An-124 est mis en place entre Niamey et Sebha, en Libye, pour éviter la traversée du Niger, interrompant ainsi l'épreuve pendant quatre jours. L'opération aurait coûté quelque 30 millions de FF, soit un peu plus de 4,5 millions d'euros[3].

Pour des raisons de sécurité en Mauritanie qui devait accueillir 8 étapes, l'édition 2008 du Dakar est annulée[4]. À la suite de l'assassinat de quatre Français près d'Aleg en Mauritanie le 24 décembre 2007, Laurent Wauquiez, porte-parole du gouvernement français, a fortement déconseillé aux ressortissants français de se rendre dans ce pays. La veille du départ de Lisbonne, le 4 janvier 2008, l'organisation annonce l'annulation du Dakar malgré les 2 500 personnes déjà présentes au Portugal pour participer au rallye. La Mauritanie prévoyait pourtant de mobiliser 4 000 policiers pour assurer la sécurité, mais les risques liés à la branche Al-Qaida au Maghreb islamique ont conduit les organisateurs à suivre les recommandations du gouvernement français.

Épreuve de 2009 en Amérique du Sud.

Amaury Sport Organisation annonce le 11 février 2008 que le Rallye Dakar 2009 se déroulera du 3 au 18 janvier, au Chili et en Argentine avec un départ et une arrivée à Buenos Aires[5].

Sculpture de sel dans le désert d'Uyuni en Bolivie. Les participants du Dakar sont passés en 2014 par le Salar d'Uyuni.
Article détaillé : Africa Eco Race.

En réaction, les pays africains créent l’Africa Race. D'anciens vainqueurs du Dakar (Hubert Auriol, Jean-Louis Schlesser) se rallient à ce projet, qui se réclame plus proche de l'esprit de Thierry Sabine, mais moins médiatisé[6].

Pour son édition 2012, le Dakar devenu sud-américain traverse le Pérou pour la première fois.

La logistique s'est étoffée au cours des éditions. Celle de 2018 comprend 1100 véhicules au total, sept hélicoptères et quatre avions[7].

ASO (Amaury Sport Organisation) annonce le 15 avril 2019 que le Dakar quitte l'Amérique du Sud pour se dérouler en Arabie saoudite à partir de 2020 et pour cinq ans[8].

Année Départ Arrivée
1979 Drapeau : France Paris Drapeau : Sénégal Dakar
1980 Drapeau : France Paris Drapeau : Sénégal Dakar
1981 Drapeau : France Paris Drapeau : Sénégal Dakar
1982 Drapeau : France Paris Drapeau : Sénégal Dakar
1983 Drapeau : France Paris Drapeau : Sénégal Dakar
1984 Drapeau : France Paris Drapeau : Sénégal Dakar
1985 Drapeau : France Versailles Drapeau : Sénégal Dakar
1986 Drapeau : France Versailles Drapeau : Sénégal Dakar
1987 Drapeau : France Versailles Drapeau : Sénégal Dakar
1988 Drapeau : France Versailles Drapeau : Sénégal Dakar
1989 Drapeau : France Paris Drapeau : Sénégal Dakar
1990 Drapeau : France Paris Drapeau : Sénégal Dakar
1991 Drapeau : France Chevilly-Larue Drapeau : Sénégal Dakar
1992 Drapeau : France Rouen Drapeau : Afrique du Sud Le Cap
1993 Drapeau : France Paris Drapeau : Sénégal Dakar
1994 Drapeau : France Paris Drapeau : France Marne-la-Vallée
1995 Drapeau : Espagne Grenade Drapeau : Sénégal Dakar
1996 Drapeau : Espagne Grenade Drapeau : Sénégal Dakar
1997 Drapeau : Sénégal Dakar Drapeau : Sénégal Dakar
1998 Drapeau : France Versailles Drapeau : Sénégal Dakar
1999 Drapeau : Espagne Grenade Drapeau : Sénégal Dakar
2000 Drapeau : Sénégal Dakar Drapeau : Égypte Le Caire
2001 Drapeau : France Paris Drapeau : Sénégal Dakar
2002 Drapeau : France Arras Drapeau : Sénégal Dakar
2003 Drapeau : France Marseille Drapeau : Égypte Charm el-Cheikh
2004 Drapeau : France Clermont-Ferrand Drapeau : Sénégal Dakar
2005 Drapeau : Espagne Barcelone Drapeau : Sénégal Dakar
2006 Drapeau : Portugal Lisbonne Drapeau : Sénégal Dakar
2007 Drapeau : Portugal Lisbonne Drapeau : Sénégal Dakar
2008 Course annulée
Drapeau : Portugal Lisbonne Drapeau : Sénégal Dakar
2009 Drapeau : Argentine Buenos Aires Drapeau : Argentine Buenos Aires
2010 Drapeau : Argentine Buenos Aires Drapeau : Argentine Buenos Aires
2011 Drapeau : Argentine Buenos Aires Drapeau : Argentine Buenos Aires
2012 Drapeau : Argentine Mar del Plata Drapeau : Pérou Lima
2013 Drapeau : Pérou Lima Drapeau : Chili Santiago
2014 Drapeau : Argentine Rosario Drapeau : Chili Valparaíso
2015 Drapeau : Argentine Buenos Aires Drapeau : Argentine Buenos Aires
2016 Drapeau : Argentine Buenos Aires Drapeau : Argentine Rosario
2017 Drapeau du Paraguay Asunción Drapeau : Argentine Buenos Aires
2018 Drapeau du Pérou Lima Drapeau : Argentine Córdoba
2019 Drapeau du Pérou Lima Drapeau du Pérou Lima

Véhicules et catégories[modifier | modifier le code]

Porsche 959 vainqueur du Dakar 1986.

Les cinq catégories principales sont les motos, les autos, les camions, les quads (depuis 2009) et les SxS (depuis 2017).

La catégorie moto comporte diverses sous-catégories, comme les moins de 450 cm3, la catégorie marathon (motos de série), ou encore les quads qui sont devenus une catégorie à part entière en 2009. La catégorie auto comportait à ses débuts trois sous-catégories : les T1 (véhicules de série), T2 (véhicules de série modifiés), et T3 (véhicules prototypes). Les camions étaient au début incorporés dans la catégorie auto, mais ils disposent depuis 2000 de leur propre catégorie. Les camions prototypes ont été interdits dans la fin des années 1980, en raison des grandes vitesses atteintes, qui provoquèrent plusieurs accidents graves.

Plusieurs constructeurs utilisent le Dakar à la fois comme laboratoire et comme vitrine pour démontrer la robustesse de leurs véhicules, bien que ceux engagés soient profondément modifiés par rapport aux véhicules de série.

À l'origine, quelques constructeurs automobiles s'engagèrent avec des moyens limités — le plus souvent via des pilotes privés — comme Land Rover, Renault, Volkswagen, Mercedes, Lada, etc. Puis vinrent des constructeurs via des équipes usines avec de gros moyens, tels que Porsche, Mitsubishi, Peugeot puis Citroën. Ce qui engendra une hausse des coûts et des performances, et conduisit à l'interdiction des prototypes T3 pour les équipes usines en 1997 ; les T3 pouvant cependant toujours être alignés par les équipes privées. La fusion des catégories T2 et T3 en 2002, marqua le retour des prototypes usines. Enfin, en 2006, il y eut une inversion entre les catégories T1 (désormais prototypes) et T2 (désormais véhicules de série).

Dans les années 1980, devant la débauche de moyens mis en œuvre par les équipes officielles et les risques que cela faisait courir aux amateurs, qui ne pouvaient plus suivre le rythme, les organisateurs décidèrent d'interdire l'assistance aérienne (Porsche avait ainsi à sa disposition une importante flotte d'hélicoptères), le routage radio et de limiter le recours au GPS.

Les équipes privées, plus ou moins fortunées, peuvent également disputer les premières places. Jean-Louis Schlesser, après la fin de sa carrière en championnat du monde des voitures de sport, a construit ses propres buggys avec le soutien de constructeurs comme Seat, Renault, puis Ford. Il a remporté les Dakar 1999 et 2000 en catégorie auto.

KTM, Yamaha, Honda et Husqvarna sont actuellement engagés officiellement en catégorie moto. KTM, Yamaha et Honda font d'ailleurs partie des constructeurs les plus titrés dans ce rallye, au même titre que BMW, qui fut propriétaire de Husqvarna. En catégorie auto, à la suite du retrait de Mitsubishi, qui détient le record de 12 victoires, en 2009 puis de Volkswagen en 2011, il n'y a plus de constructeur officiellement présent dans la catégorie de pointe. On note toutefois la présence de l'équipe X-Raid, propriété de Sven Quandt (de), membre de la famille actionnaire de BMW et dont l'équipe reçoit un soutien technique de la part du constructeur allemand au niveau de la motorisation. On peut aussi citer la présence de Toyota Afrique du Sud, qui sera rejoint par Ford Afrique du Sud en 2014. Toyota est quant à lui officiellement présent en catégorie véhicules de série.

Parmi les camions, on note la présence de constructeurs comme KAMAZ, Iveco, Tatra et Daf, qui rassemblent à eux quatre l'essentiel des victoires de la catégorie camions depuis 1979.

Catégories

Cat. Description
Voitures
T1.1 Voitures modifiées 4 roues motrices essence
T1.2 Voitures modifiées 4 roues motrices diesel
T1.3 Voitures modifiées 2 roues motrices essence
T1.4 Voitures modifiées 2 roues motrices diesel
T2.1 Voitures de série essence
T2.2 Voitures de série diesel
T3.1 Voitures modifiées + de 1 050 cm3 légères
T3.2 Voitures modifiées + de 1 050 cm3 légères essence
T3.3 Voitures modifiées + de 1 050 cm3 légères avec moteur de motos
Open 1 Voitures du règlement Score international
Open 2 Voitures 4 roues motrices + de 2,8 tonnes et - de 2,20 mètres de large
Camions
T4.1 Camions de série
T4.2 Camions modifiés
T4.3 Camions d'assistance
Motos
Groupe 1 Motos du règlement Elite
Groupe 2.1 Motos "Super Production" max 450 cm3
Groupe 2.2 Motos "Marathon" max 450 cm3
Quads
Groupe 3.1 Quads 2 roues motrices max 750 cm3
Groupe 3.2 Quads 4 roues motrices max 900 cm3

Palmarès et records[modifier | modifier le code]

Vainqueurs du Rallye Dakar[modifier | modifier le code]

Marc Coma (ici durant son Dakar 2006 victorieux).
Saison Vainqueurs Catégorie Autos
Pilote Copilote Voiture
1979 Drapeau : France Alain Genestier Drapeau : France Contamine/Lemordant Land Rover Range Rover
1980 Drapeau : Suède Freddy Kottulinsky Drapeau : Allemagne Gerd Löffelmann Volkswagen Iltis
1981 Drapeau : France René Metge Drapeau : France Bernard Giroux Land Rover Range Rover
1982 Drapeau : France Claude Marreau Drapeau : France Bernard Marreau Renault 20
1983 Drapeau : Belgique Jacky Ickx Drapeau : France Claude Brasseur Mercedes-Benz 280 G
1984 Drapeau : France René Metge Drapeau : France Dominique Lemoyne Porsche 911
1985 Drapeau : France Patrick Zaniroli Drapeau : France Jean da Silva Mitsubishi Pajero
1986 Drapeau : France René Metge Drapeau : France Dominique Lemoyne Porsche 959
1987 Drapeau : Finlande Ari Vatanen Drapeau : France Bernard Giroux Peugeot 205 Turbo 16
1988 Drapeau : Finlande Juha Kankkunen Drapeau : Finlande Juha Piironen Peugeot 205 Turbo 16
1989 Drapeau : Finlande Ari Vatanen Drapeau : Suède Bruno Berglund Peugeot 405 Turbo 16
1990 Drapeau : Finlande Ari Vatanen Drapeau : Suède Bruno Berglund Peugeot 405 Turbo 16
1991 Drapeau : Finlande Ari Vatanen Drapeau : Suède Bruno Berglund Citroën ZX Rallye-raid
1992 Drapeau : France Hubert Auriol Drapeau : France Philippe Monnet Mitsubishi Pajero
1993 Drapeau : France Bruno Saby Drapeau : France Dominique Seriyes Mitsubishi Pajero
1994 Drapeau : France Pierre Lartigue Drapeau : France Michel Périn Citroën ZX Rallye-raid
1995 Drapeau : France Pierre Lartigue Drapeau : France Michel Périn Citroën ZX Rallye-raid
1996 Drapeau : France Pierre Lartigue Drapeau : France Michel Périn Citroën ZX Rallye-raid
1997 Drapeau : Japon Kenjiro Shinozuka Drapeau : France Henri Magne Mitsubishi Pajero
1998 Drapeau : France Jean-Pierre Fontenay Drapeau : France Gilles Picard Mitsubishi Pajero
1999 Drapeau : France Jean-Louis Schlesser Drapeau : France Philippe Monnet Schlesser-Renault
2000 Drapeau : France Jean-Louis Schlesser Drapeau : France Henri Magne Schlesser-Renault
2001 Drapeau : Allemagne Jutta Kleinschmidt Drapeau : Allemagne Andreas Schulz Mitsubishi Pajero
2002 Drapeau : Japon Hiroshi Masuoka Drapeau : France Pascal Maimon Mitsubishi Pajero
2003 Drapeau : Japon Hiroshi Masuoka Drapeau : Allemagne Andreas Schulz Mitsubishi Pajero
2004 Drapeau : France Stéphane Peterhansel Drapeau : France Jean-Paul Cottret Mitsubishi Pajero
2005 Drapeau : France Stéphane Peterhansel Drapeau : France Jean-Paul Cottret Mitsubishi Pajero
2006 Drapeau : France Luc Alphand Drapeau : France Gilles Picard Mitsubishi Pajero
2007 Drapeau : France Stéphane Peterhansel Drapeau : France Jean-Paul Cottret Mitsubishi Pajero
2008 Pas de course
2009 Drapeau : Afrique du Sud Giniel de Villiers Drapeau : Allemagne Dirk Von Zitzewitz Volkswagen Race Touareg 2
2010 Drapeau : Espagne Carlos Sainz Drapeau : Espagne Lucas Cruz Volkswagen Race Touareg 2
2011 Drapeau : Qatar Nasser Al-Attiyah Drapeau : Allemagne Timo Gottschalk Volkswagen Race Touareg 3
2012 Drapeau : France Stéphane Peterhansel Drapeau : France Jean-Paul Cottret Mini Countryman All4 Racing
2013 Drapeau : France Stéphane Peterhansel Drapeau : France Jean-Paul Cottret Mini Countryman All4 Racing
2014 Drapeau : Espagne Nani Roma Drapeau : France Michel Périn Mini Countryman All4 Racing
2015 Drapeau : Qatar Nasser Al-Attiyah Drapeau : France Matthieu Baumel Mini Countryman All4 Racing
2016 Drapeau : France Stéphane Peterhansel Drapeau : France Jean-Paul Cottret Peugeot 2008 DKR
2017 Drapeau : France Stéphane Peterhansel Drapeau : France Jean-Paul Cottret Peugeot 3008 DKR
2018 Drapeau : Espagne Carlos Sainz Drapeau : Espagne Lucas Cruz Peugeot 3008 DKR Maxi
2019 Drapeau : Qatar Nasser Al-Attiyah Drapeau : France Matthieu Baumel Toyota Hilux
Saison Vainqueur Catégorie Motos
Pilote Moto
1979 Drapeau : France Cyril Neveu Yamaha XT 500
1980 Drapeau : France Cyril Neveu Yamaha XT 500
1981 Drapeau : France Hubert Auriol BMW R 80 G/S
1982 Drapeau : France Cyril Neveu Honda XR550
1983 Drapeau : France Hubert Auriol BMW R100GS
1984 Drapeau : Belgique Gaston Rahier BMW R100GS
1985 Drapeau : Belgique Gaston Rahier BMW R100GS
1986 Drapeau : France Cyril Neveu Honda NXR750V
1987 Drapeau : France Cyril Neveu Honda NXR750V
1988 Drapeau : Italie Edi Orioli Honda NXR800V
1989 Drapeau : France Gilles Lalay Honda NXR800V
1990 Drapeau : Italie Edi Orioli Cagiva Elefant 900
1991 Drapeau : France Stéphane Peterhansel Yamaha YZE750T
1992 Drapeau : France Stéphane Peterhansel Yamaha YZE850T
1993 Drapeau : France Stéphane Peterhansel Yamaha YZE850T
1994 Drapeau : Italie Edi Orioli Cagiva Elefant 900
1995 Drapeau : France Stéphane Peterhansel Yamaha YZE850T
1996 Drapeau : Italie Edi Orioli Yamaha YZE850T
1997 Drapeau : France Stéphane Peterhansel Yamaha YZE850T
1998 Drapeau : France Stéphane Peterhansel Yamaha YZE850T
1999 Drapeau : France Richard Sainct BMW F650RR
2000 Drapeau : France Richard Sainct BMW F650RR
2001 Drapeau : Italie Fabrizio Meoni KTM LC4 660R
2002 Drapeau : Italie Fabrizio Meoni KTM LC8 950R
2003 Drapeau : France Richard Sainct KTM LC4 660R
2004 Drapeau : Espagne Nani Roma KTM LC4 660R
2005 Drapeau : France Cyril Despres KTM LC4 660R
2006 Drapeau : Espagne Marc Coma KTM LC4 660R
2007 Drapeau : France Cyril Despres KTM 690 Rally
2008 Pas de course
2009 Drapeau : Espagne Marc Coma KTM 690 Rally
2010 Drapeau : France Cyril Despres KTM 690 Rally
2011 Drapeau : Espagne Marc Coma KTM 450 Rally
2012 Drapeau : France Cyril Despres KTM 450 Rally
2013 Drapeau : France Cyril Despres KTM 450 Rally
2014 Drapeau : Espagne Marc Coma KTM 450 Rally
2015 Drapeau : Espagne Marc Coma KTM 450 Rally
2016 Drapeau : Australie Toby Price KTM 450 Rally
2017 Drapeau : Royaume-Uni Sam Sunderland KTM 450 Rally
2018 Drapeau : Autriche Matthias Walkner KTM 450 Rally
2019 Drapeau : Australie Toby Price KTM 450 Rally
Saison Vainqueurs Catégorie Camions
Pilote Copilotes Camion
1979 Drapeau : France Jean-François Dunac Drapeau : France Jean-Pierre Chapel Drapeau : France François Beau Steyr-Puch Pinzgauer
1980 Drapeau : Algérie Miloud Ataouat Drapeau : Algérie Hadj Daou Boukrif Drapeau : Algérie Mahiedine Kaoula Sonacome
1981 Drapeau : France Adrien Villette Drapeau : France Henri Gabrelle Drapeau : France Alain Voillereau ALM-ACMAT
1982 Drapeau : France Georges Groine Drapeau : France Thierry de Saulieu Drapeau : France Bernard Malfériol Mercedes-Benz Unimog
1983 Drapeau : France Georges Groine Drapeau : France Thierry de Saulieu Drapeau : France Bernard Malfériol Mercedes-Benz Unimog
1984 Drapeau : France Pierre Laleu Drapeau : France Daniel Durce Drapeau : France Patrick Venturini Mercedes-Benz Unimog
1985 Drapeau : Allemagne Karl-Friedrich Capito Drapeau : Allemagne Jost Capito Drapeau : Allemagne Klaus Schweikarl Mercedes-Benz Unimog
1986 Drapeau : Italie Giacomo Vismara Drapeau : Italie Giulio Minelli Mercedes-Benz Unimog
1987 Drapeau : Pays-Bas Jan de Rooy Drapeau : Belgique Yvo Geusens Drapeau : Pays-Bas Theo van de Rijt DAF FAV 3600
1988 Drapeau : République tchèque Karel Loprais Drapeau : République tchèque Radomir Stachura Drapeau : République tchèque Tomáš Mück Tatra 815
1989 Pas de course camions
1990 Drapeau : Italie Giorgio Villa Drapeau : Italie Giorgio Delfino Drapeau : Italie Claudio Vinante Perlini
1991 Drapeau : France Jacques Houssat Drapeau : France Thierry de Saulieu Drapeau : Italie Danilo Bottaro Perlini
1992 Drapeau : Italie Francesco Perlini Drapeau : Italie Giorgio Albiero Drapeau : Italie Claudio Vinante Perlini
1993 Drapeau : Italie Francesco Perlini Drapeau : Italie Giorgio Albiero Drapeau : Italie Claudio Vinante Perlini
1994 Drapeau : République tchèque Karel Loprais Drapeau : République tchèque Radomir Stachura Drapeau : République tchèque Josef Kalina Tatra 815
1995 Drapeau : République tchèque Karel Loprais Drapeau : République tchèque Radomír Stachura Drapeau : République tchèque Tomáš Tomeček Tatra 815
1996 Drapeau : Russie Viktor Moskovskikh Drapeau : Russie Anatoli Kouzmine Drapeau : Russie Nail Bagaveldinov Kamaz 4911
1997 Drapeau : Autriche Peter Reif Drapeau : Autriche Johann Deinhofer Hino
1998 Drapeau : République tchèque Karel Loprais Drapeau : République tchèque Radomír Stachura Drapeau : République tchèque Jan Čermák Tatra 815
1999 Drapeau : République tchèque Karel Loprais Drapeau : République tchèque Radomír Stachura Drapeau : République tchèque Josef Kalina Tatra 815
2000 Drapeau : Russie Vladimir Chagin Drapeau : Russie Semen Yakubov Drapeau : Russie Sergey Savostin Kamaz 4911
2001 Drapeau : République tchèque Karel Loprais Drapeau : République tchèque Petr Hamerla Drapeau : République tchèque Josef Kalina Tatra 815
2002 Drapeau : Russie Vladimir Chagin Drapeau : Russie Semen Yakubov Drapeau : Russie Sergey Savostin Kamaz 4911
2003 Drapeau : Russie Vladimir Chagin Drapeau : Russie Semen Yakubov Drapeau : Russie Sergey Savostin Kamaz 4911
2004 Drapeau : Russie Vladimir Chagin Drapeau : Russie Semen Yakubov Drapeau : Russie Sergey Savostin Kamaz 4911
2005 Drapeau : Russie Firdaus Kabirov Drapeau : Russie Aydar Belyaev Drapeau : Russie Andrey Mokeev Kamaz 4911
2006 Drapeau : Russie Vladimir Chagin Drapeau : Russie Semen Yakubov Drapeau : Russie Sergey Savostin Kamaz 4911
2007 Drapeau : Pays-Bas Hans Stacey Drapeau : Belgique Charly Gotlib Drapeau : Pays-Bas Bernard der Kinderen MAN
2008 Pas de course
2009 Drapeau : Russie Firdaus Kabirov Drapeau : Russie Aydar Belyaev Drapeau : Russie Andrey Mokeev Kamaz 4911
2010 Drapeau : Russie Vladimir Chagin Drapeau : Russie Semen Yakubov Drapeau : Russie Sergey Savostin Kamaz 4911
2011 Drapeau : Russie Vladimir Chagin Drapeau : Russie Semen Yakubov Drapeau : Russie Ildar Shaysultanov Kamaz 4926-9
2012 Drapeau : Pays-Bas Gerard de Rooy Drapeau : Pologne Dariusz Rodewald Drapeau : Belgique Tom Colsoul IVECO PowerStar
2013 Drapeau : Russie Eduard Nikolaev Drapeau : Russie Vladimir Rybakov Drapeau : Russie Sergey Savostin Kamaz 4926-9
2014 Drapeau : Russie Andrey Karginov Drapeau : Russie Andrey Mokeev Drapeau : Russie Igor Devyatkin Kamaz 4326
2015 Drapeau : Russie Ayrat Mardeev Drapeau : Russie Aydar Belyaev Drapeau : Russie Dmitriy Svistunov Kamaz 4326
2016 Drapeau : Pays-Bas Gerard de Rooy Drapeau : Pologne Dariusz Rodewald Drapeau : Belgique Tom Colsoul IVECO PowerStar
2017 Drapeau : Russie Eduard Nikolaev Drapeau : Russie Evgeny Yakovlev Drapeau : Russie Vladimir Rybakov Kamaz 4326
2018 Drapeau : Russie Eduard Nikolaev Drapeau : Russie Evgeny Yakovlev Drapeau : Russie Vladimir Rybakov Kamaz 4326
2019 Drapeau : Russie Eduard Nikolaev Drapeau : Russie Evgeny Yakovlev Drapeau : Russie Vladimir Rybakov Kamaz 43509
Saison Vainqueur Catégorie Quads
Pilote Quad
1979

2007
Pas de course Quads
2008 Pas de course
2009 Drapeau : République tchèque Josef Macháček Yamaha Raptor 700
2010 Drapeau : Argentine Marcos Patronelli Yamaha Raptor 700
2011 Drapeau : Argentine Alejandro Patronelli Yamaha Raptor 700
2012 Drapeau : Argentine Alejandro Patronelli Yamaha Raptor 700
2013 Drapeau : Argentine Marcos Patronelli Yamaha Raptor 700
2014 Drapeau : Chili Ignacio Casale Yamaha Raptor 700
2015 Drapeau : Pologne Rafał Sonik Yamaha Raptor 700
2016 Drapeau : Argentine Marcos Patronelli Yamaha Raptor 700
2017 Drapeau : Russie Sergey Karyakin Yamaha Raptor 700
2018 Drapeau : Chili Ignacio Casale Yamaha Raptor 700
2019 Drapeau : Argentine Nicolás Cavigliasso Yamaha YFM700R
Saison Vainqueurs Catégorie SSV / SxS (depuis 2017)
Pilote Copilote SSV
1979

2016
Pas de course SSV
2017 Drapeau : Brésil Leandro Torres Drapeau : Brésil Lourival Roldan Polaris RZR 1000 XP
2018 Drapeau : Brésil Reinaldo Varela Drapeau : Brésil Gustavo Gugelmin Can-Am SxS
2019 Drapeau : Chili Francisco López Contardo Drapeau : Chili Alvaro Quintanilla Can-Am SxS

Les principaux records[modifier | modifier le code]

Pour plus de records et de statistiques, voir l'article détaillé : Records et statistiques du Rallye Dakar.
Plus grand nombre de victoires
Rang Pilote Années Victoires Catégorie
1 Drapeau de la France Stéphane Peterhansel 1991, 1992, 1993, 1995, 1997 et 1998 (Moto),
2004, 2005, 2007, 2012, 2013, 2016 et 2017 (Auto)
13 Motos / Autos
2 Drapeau de la Russie Vladimir Chagin 2000, 2002, 2003, 2004, 2006, 2010, 2011 7 Camions
3 Drapeau de la Tchécoslovaquie Karel Loprais 1988, 1994, 1995, 1998, 1999, 2001 6 Camions
4 Drapeau de la France Cyril Neveu 1979, 1980, 1982, 1986, 1987 5 Motos
Drapeau de la France Cyril Despres 2005, 2007, 2010, 2012, 2013 Motos
Drapeau de l'Espagne Marc Coma 2006, 2009, 2011, 2014, 2015 Motos
7 Drapeau de la Finlande Ari Vatanen 1987, 1989, 1990, 1991 4 Autos
Drapeau de l'Italie Edi Orioli 1988, 1990, 1994, 1996 Motos
Drapeau de la Russie Eduard Nikolaev 2013, 2017, 2018, 2019 Camions
10 Drapeau de la France Hubert Auriol 1981 et 1983 (Moto), 1992 (Auto) 3 Motos / Autos
Drapeau de la France René Metge 1981, 1984, 1986 Autos
Drapeau de la France Pierre Lartigue 1994, 1995, 1996 Autos
Drapeau de la France Richard Sainct 1999, 2000, 2003 Motos
Drapeau de l'Argentine Marcos Patronelli 2010, 2013, 2016 Quads
Drapeau du Qatar Nasser al-Attiyah 2011, 2015, 2019 Autos
16 Drapeau de la France Georges Groine 1982, 1983 2 Camions
Drapeau de la Belgique Gaston Rahier 1984, 1985 Motos
Drapeau de l'Italie Francesco Perlini 1992, 1993 Camions
Drapeau de la France Jean-Louis Schlesser 1999, 2000 Autos
Drapeau de l'Italie Fabrizio Meoni 2001, 2002 Motos
Drapeau du Japon Hiroshi Masuoka 2002, 2003 Autos
Drapeau de l'Espagne Nani Roma 2004 (Moto), 2014 (Auto) Motos / Autos
Drapeau de la Russie Firdaus Kabirov 2005, 2009 Camions
Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz 2010, 2018 Autos
Drapeau de l'Argentine Alejandro Patronelli 2011, 2012 Quads
Drapeau des Pays-Bas Gerard de Rooy 2012, 2016 Camions
Drapeau du Paraguay Ignacio Casale 2014, 2018 Quads
Drapeau de l'Australie Toby Price 2016, 2019 Motos
Plus grand nombre de victoires d'étapes
Rang Pilote Étapes remportées Catégorie
1 Drapeau de la France Stéphane Peterhansel 76 Motos / Autos
2 Drapeau de la Russie Vladimir Chagin 57 Camions
3 Drapeau de la Finlande Ari Vatanen 50 Autos
4 Drapeau de la Russie Firdaus Kabirov 42 Camions
5 Drapeau de la France Hubert Auriol 37 Motos / Autos
6 Drapeau de la France Cyril Despres 34 Motos / Autos
7 Drapeau du Qatar Nasser al-Attiyah 33 Autos
Drapeau des Pays-Bas Gérard de Rooy Camions
9 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz 32 Autos
10 Drapeau de la Belgique Jacky Ickx 29 Autos
11 Drapeau de l'Espagne Jordi Arcarons 27 Motos
12 Drapeau du Japon Hiroshi Masuoka 25 Autos
Drapeau de l'Espagne Nani Roma Motos / Autos
14 Drapeau de l'Espagne Marc Coma 24 Motos
Drapeau de la France Jean-Pierre Fontenay Autos
16 Drapeau de l'Espagne Joan Barreda 22 Motos
17 Drapeau de la France Pierre Lartigue 21 Autos
Drapeau du Japon Kenjiro Shinozuka Autos
19 Drapeau de la République tchèque Karel Loprais 20 Camions
Drapeau de la Russie Eduard Nikolaev Camions
21 Drapeau du Chili Ignacio Casale 19 Quads
Drapeau de l'Italie Alessandro De Petri Motos
Drapeau de l'Argentine Marcos Patronelli Quads
24 Drapeau des Pays-Bas Hans Stacey 18 Camions
25 Drapeau de l'Italie Edi Orioli 17 Motos
Drapeau de la Belgique Gaston Rahier Motos

Controverses[modifier | modifier le code]

Ce rallye est contesté, tout d'abord en raison des plus de 60 décès qui ont eu lieu pendant son déroulement depuis 1979 :

  • Neuf enfants ont été heurtés par des concurrents, malgré les diverses mesures de sécurité prises par les organisateurs depuis quelques années (limitation de la vitesse pour les concurrents dans les villages avec sanction en cas de non-respect, prévention contre les dangers pour les habitants avec affiches en langue locale).
  • Trente-trois concurrents (toutes catégories) et sept journalistes y sont également morts. En 2006, le motard australien Andy Caldecott y a trouvé la mort, un an après les décès de Fabrizio Meoni et Juan-Manuel Perez, et ce malgré la décision prise en 2006 de limiter la vitesse des motos à 160 km/h. Le pilote belge Eric Palente décèdera aussi lors de l'édition 2014. Gilles Lalay, motard francais trouvera la mort en 1992.

Ses détracteurs estiment également qu'il représente une agression écologique et un mépris humanitaire envers les pays africains ; cette contestation est notamment manifestée par la chanson 500 connards sur la ligne de départ[9] de Renaud.

Les organisateurs répondent que les pays d'Afrique sont toujours enthousiastes d'accueillir le rallye, et même très déçus quand les organisateurs les excluent du tracé. Ils soulignent également le fait qu'ils sont soumis au respect de la propreté des territoires visités. Ils déplorent les divers accidents survenus, tout en rappelant la dangerosité des routes africaines (la plupart des accidents impliquant des locaux ayant eu lieu lors des liaisons routières), et les efforts considérables faits par l'organisateur pour empêcher ces accidents (limitations et contrôles stricts de la vitesse dans les villages)[10].

Selon les chiffres fournis dans le Journal du dimanche, le , le rallye Dakar a émis 42 000 tonnes de CO2[11]. À titre de comparaison, selon l'étude menée par le cabinet Espere (agréé par l'Ademe), le Grand Prix de Formule 1 de Spa Francorchamps en Belgique en émet 24 000, la Coupe du monde de football est à 2 700 000 tonnes, et le tournoi de Roland-Garros à 156 000 tonnes de CO2 ; le calcul intègre le déplacement des spectateurs qui assistent à ces évènements.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • L'idée de cette course n'est pas sans rappeler les raids des rallyes Méditerranée-Le Cap près de vingt ans plus tôt, disputés à cinq reprises durant une quinzaine de jours en janvier ou février, tous les deux à trois ans, entre 1951 à 1961[12].
  • Parmi les pilotes automobiles lauréats, on retrouve cinq champions du monde des rallyes-raids (les trois français Lartigue, Schlesser et Saby, ainsi que Sainz et Al-Attiyah), trois champions du monde des rallyes (Vatanen, Kankkunen et Sainz), un double champion du monde de sport-prototypes (Schlesser) ainsi qu'un double vice-champion du monde de Formule 1, sextuple vainqueur des 24 heures du Mans et double champion du monde d'endurance (Ickx).

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

  • Michel Vaillant :
    • L'album Paris-Dakar (no 41) a pour cadre le rallye-raid[13].
    • L'album Cairo ! (no 63) a pour cadre l'édition 2000 du Dakar (le contournement du Niger par pont aérien ayant eu lieu cette année-là fait partie de l'intrigue).
  • Quatre x quatre (1986 (ISBN 2-8001-1411-8)) est un album de bande dessinée de la série « Les aventures de Jeannette Pointu » qui se déroule pour une grande partie durant le raid Paris-Dakar

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Duboisset, Les grandes dates de l'histoire du sport, First éditions, , p. 94.
  2. « Le Dakar 2015 en chiffres », sur francetvinfo.fr, .
  3. Le rallye Dakar-Le Caire a repris, lundi 17 janvier 2000
  4. Le Dakar-2008 purement et simplement annulé france-info.com (4 janvier 2008)
  5. Le rallye Dakar 2009 se déroulera en Argentine et au Chili lemonde.fr (11 février 2008)
  6. Africa Eco Race, sur la piste de l'autre Dakar
  7. Jean-Luc Ferré, « Le Dakar, 40 ans et encore vrombissant », sur la-croix.com, .
  8. « Le Dakar en Arabie Saoudite à partir de 2020, pour 5 ans », sur L'ÉQUIPE (consulté le 15 avril 2019)
  9. « La chanson de Renaud », L'Obs, (consulté le 4 juin 2013)
  10. Auto Hebdo n°1629
  11. bilan carbone du Paris Dakar
  12. Le rallye Alger - Le Cap (Serge Alles)
  13. Michel Vaillant tome 41

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Martine de Cortanze, Une fille dans le désert : le rallye Paris-Dakar, Paris, Solar, 1979, 214 p. (ISBN 2-263-00378-9)
  • Michel Delannoy, Le Premier rallye Paris-Dakar. Les portes du rêve, Éditions du Palmier, 2005, 124 p. (ISBN 2-914920-43-1)
  • Jean-Paul Renvoizé, Éric Vargiolu et Marc Tournaire, Dakar, 25 ans d'émotions, éd. Calmann-Lévy, 2003 (ISBN 2-7021-3410-6)
  • Éric Vargiolu, Dakar 2006. Le livre officiel, Photos DPPI, Éditions Silver, 2006
  • Jacques Potherat, Paris-Dakar, les "durs" de la course, préface de Claude Brasseur. Éditions France-Empire, 1982 (ISBN 2-7242-1806-X)
  • Patrick Burgel et Étienne Smulevici, À 7 ans, il voulait traverser le désert... Étienne Smulevici, l'inoxydable Monsieur Dakar, préface de Patrick Segal (ISBN 979-1-09-004600-9)
  • Ari Vatanen et Kaj Salminen, Paris - Dakar, éd. Galerie Club Daniel Maghen, 1990 (photographies, textes multilingues)
  • Jutta Kleinschmidt, Mein Sieg bei der Dakar oder was Rallyefahren und Business gemeinsam haben Haufe, 2010. (ISBN 978-3-648-00300-8)
  • Petra Fohrmann, Jutta Kleinschmidt - Frau lenkt besser, als Mann denkt Fohrmann Verlag, Berlin 2010. (ISBN 978-3-9810580-3-1)
  • Jean Michel Caradec'h - Auriol Neveu Paris Dakar, une histoire d'hommes, Paris 1987. (ISBN 2-87645-029-1)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :