Championnat de France FFSA GT

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Championnat de France FFSA GT
Généralités
Création 1997
Autre(s) nom(s) Série BPR FFSA GT (1997)
GT4 European Series Southern Cup (2017)
Organisateur(s) FFSA
SRO Motorsports Group
Éditions 20
Catégorie GT4
Périodicité annuelle
Nations Drapeau de la France France
Drapeau de l'Espagne Espagne
Statut des participants Pro/Am
Palmarès
Plus titré(s) Drapeau : France Patrick Bornhauser
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition en cours voir :
Championnat de France FFSA GT 2017

Le Championnat de France FFSA GT est un championnat de compétition automobile français. Il est le principal championnat de courses de voitures de la catégorie Grand tourisme en France.

Sanctionné par la Fédération française du sport automobile et organisé par l'entreprise SRO, le championnat FFSA GT a connu des fortunes diverses depuis sa création en 1997. Initialement apparu en tant que déclinaison nationale du championnat FIA GT, il s'est ensuite imposé comme l'événement-phare des weekends du Championnat de France des Circuits. À partir de 2011, le groupe Oreca prend le relais de l'organisation. Après de nombreux déboires organisationnels rencontrés par Oreca en 2015 et 2016, le championnat est de nouveau organisé par SRO à partir de 2017.

Initialement organisé avec plusieurs catégories telles que le GT1 ou GT2, le championnat doit faire face à l'augmentation des coûts et se résout finalement à accueillir des catégories moins exigeantes. De 2010 à 2016, le championnat est disputé avec des voitures de la catégorie GT3 (avec notamment une cohabitation avec le championnat de France prototypes LMP3 en 2016) avant le passage au GT4 à partir de 2017.

Histoire[modifier | modifier le code]

1995-1996 : Origines du championnat[modifier | modifier le code]

En 1995 est créé le BPR Global GT Series, un championnat entièrement dédié aux courses de voitures de Grand tourisme et permettant aux pilotes amateurs de s'exprimer sur les circuits. Victime de son succès, le championnat BPR, qui porte les initiales de ses fondateurs Jürgen Barth, Patrick Peter et Stéphane Ratel, se professionnalise, passe sous le giron de la Fédération internationale et se transforme en Championnat FIA GT en 1997. La FIA choisit SRO, la société créée par Stéphane Ratel deux ans plus tôt, pour assurer l'organisation du championnat.

1997 : Première saison, domination de Larbre Compétition[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Championnat de France FFSA GT 1997.

La même année, la déclinaison française du Championnat BPR est organisée pour la première fois, sous l'impulsion de Patrick Peter. La Fédération Française souhaite alors relancer les compétitions de GT dans l'hexagone et constitue un plateau d'une vingtaine de voitures réparties dans quatre catégories. Le classement GT1 concerne les voitures du règlement FIA-GT1 construites avant 1996, la catégorie GT2 regroupe des voitures du règlement FIA-GT2, le classement GT3 regroupe des voitures du règlement FIA-GT2 de moins de 2000cc et le classement GT4 s'adresse aux voitures issues des coupes monomarques (Ferrari Challenge, Porsche Carrera Cup…). La toute première manche de la Série BPR FFSA GT a lieu à Nogaro dans le cadre des Coupes de Pâques, le même weekend que les courses de Formule 3 et de Supertourisme. Les deux courses de 45 minutes sont remportées par l'ancien pilote de Formule 1 Jean-Pierre Jarier. Les premières voitures de la catégorie GT1 apparaissent lors de la seconde manche, sur le circuit de Dijon. L'équipage Christophe Bouchut/Patrice Goueslard domine le weekend sur la Porsche 911 GT2 de l'écurie Larbre. Après le Grand Prix de Dijon-Bourgogne, le plateau du GT FFSA se rend sur le circuit du Val de Vienne et la domination de l'écurie Larbre se poursuit, cette fois sur ses propres terres. Bouchut est remplacé par l'Allemand André Ahrle à partir de la manche suivante, disputée sur le circuit Paul Ricard. Christophe Bouchut revient au Grand Prix d'Albi et lors de l'ultime manche de Magny-Cours et permet à son écurie de survoler le classement général et la catégorie GT2. Le premier plateau du GT FFSA n'est pas très diversifié comme en témoigne l'omniprésence des Porsche dans toutes les catégories. En fin de saison, Patrick Peter quitte l'organisation pour créer un autre championnat : les GTR Euroseries.

1998 : Changement de promoteur[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Championnat de France FFSA GT 1998.

L'année suivante, Stéphane Ratel, via l'entreprise SV Organisation (future filiale parisienne de SRO), reprend les commandes du championnat[1]. Ce dernier est alors officiellement reconnu par la FFSA comme le championnat national de Grand tourisme et prend le nom de Championnat FFSA GT. Le nouvel organisateur supprime la catégorie GT1 et les voitures du règlement FIA-GT1 sont modifiées et intégrées au classement GT2 aux côtés des voitures de FIA-GT2. Les catégories GT3 et GT4 sont consacrées aux voitures issues de championnats monotypes. Les GT3 regroupent désormais des voitures avec un rapport poids/puissance de 1100 Kg pour 300 chevaux, toutes les voitures avec un rapport moins important sont classées en catégorie GT4. Le calendrier évolue et seules les manches de Nogaro, Magny-Cours et Dijon sont conservées. Pour la première fois de son histoire, le championnat se rend sur le sol étranger avec une seconde manche disputée sur le Circuit de Spa-Francorchamps en Belgique. Les courses, toujours aux nombres de deux par weekend, durent désormais 50 minutes. La toute première course de la saison 1998, également disputée lors des Coupes de Pâques de Nogaro, voit la victoire du champion sortant Patrice Goueslard, aux côtés de son nouvel équipier Marc Sourd, la seconde manche est remportée par le duo Jarier/Lafon sur une Porsche de l'équipe Sonauto. À noter l'arrivée d'une Lamborghini Diablo GT2 engagée par l'équipe DAMS parmi les 25 voitures du plateau. Après les manches de Spa et de Charade, la saison tourne rapidement au duel entre les équipages Goueslard/Sourd (Larbre) et Jarier/Lafon (Sonauto). Ces derniers finissent par remporter le championnat 1998.

1999 : Hausse du nombre d'engagés[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Championnat de France FFSA GT 1999.

En 1999, la formule initiée par Stéphane Ratel porte ses fruits et le nombre d'engagés augmente sensiblement avec plus de 40 voitures par manche. Cette troisième saison voit notamment l'arrivée de la Chrysler Viper GTS-R, emmenée par l'équipe de Paul Belmondo. Le succès que rencontre le championnat et ses trois catégories permet aux organisateurs d'expérimenter de nouveaux formats d'épreuves. La manche d'ouverture du Grand Prix de Pau de Formule 3, première épreuve de l'histoire du championnat à se tenir sur un circuit urbain, ne comporte qu'une course pour chaque équipage, mais est divisée en deux manches. La première manche est réservée aux catégories GT4 et GT3, la seconde est disputée avec les GT2 et les 8 premières GT3 du classement des qualifications, cette mesure permet alors d'organiser les différents événements sur un circuit possédant une capacité d'accueil limitée. Une course unique est disputée en fin de saison sur le Circuit Ricardo Tormo de Valencia, en Espagne. Les 500 kilomètres de Valencia, première épreuve du championnat disputée en Espagne, est remportée par les tenants du titre Jean-Pierre Jarier et François Lafon. Finalement, Jean-Pierre Jarier s'assure de remporter une nouvelle fois la couronne tricolore après une saison plus serrée qu'en 1998.

2000[modifier | modifier le code]

2001[modifier | modifier le code]

2002[modifier | modifier le code]

2003[modifier | modifier le code]

2004[modifier | modifier le code]

2005[modifier | modifier le code]

2006[modifier | modifier le code]

2007[modifier | modifier le code]

2008[modifier | modifier le code]

2009[modifier | modifier le code]

2010[modifier | modifier le code]

2011[modifier | modifier le code]

2012[modifier | modifier le code]

2013[modifier | modifier le code]

2014[modifier | modifier le code]

2015[modifier | modifier le code]

2016 : Nombre d'engagés trop faible et interruption du championnat[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Championnat de France FFSA GT 2016.

La saison débute fin mars sur le Circuit Paul Armagnac à Nogaro avec seulement neuf engagés[2].

À la suite de cette manche, Oreca, le promoteur du championnat, annonce l'annulation des Championnats de France FFSA GT et Prototypes, qui n'aura vu qu'une seule manche en 2016[3].

2017 : Des GT4 à la place des GT3 et changement de promoteur[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Championnat de France FFSA GT 2017.

Circuits[modifier | modifier le code]

Circuit Ville 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Drapeau : France Circuit Paul Armagnac Nogaro  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •
Drapeau : France Circuit Dijon-Prenois Prenois  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •
Drapeau : France Circuit du Val de Vienne Le Vigeant  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •
Drapeau : France Circuit Paul Ricard Le Castellet  •  •  •  •  •  •  •  •
Drapeau : France Circuit d'Albi Le Séquestre  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •
Drapeau : France Circuit de Nevers Magny-Cours Magny-Cours  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •
Drapeau : France Circuit de Charade Saint-Genès-Champanelle  •
Drapeau : France Circuit Bugatti Le Mans  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •
Drapeau : Belgique Circuit de Spa-Francorchamps Stavelot  •  •  •  •  •
Drapeau : France Circuit de Lédenon Lédenon  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •
Drapeau : France Circuit de Pau-Ville Pau  •  •  •  •  •  •  •
Drapeau : Espagne Circuit Ricardo Tormo Cheste  •
Drapeau : Hongrie Hungaroring Mogyoród  •
Drapeau : Italie Autodromo Nazionale di Monza Monza  •
Drapeau : Espagne Circuito de Navarra Los Arcos  •  •
Drapeau : Italie Autodromo Enzo e Dino Ferrari Imola  •
Drapeau : Espagne Circuit de Barcelona-Catalunya Montmeló  •

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès du championnat de France FFSA GT
Saison Pilote(s) vainqueur(s) Voiture Équipe
1997 Drapeau : France Patrice Goueslard Porsche 911 GT2 Drapeau : France Larbre Compétition
1998 Drapeau : France Jean-Pierre Jarier / Drapeau : France François Lafon Porsche 911 GT2 Drapeau : France Larbre Compétition
1999 Drapeau : France Jean-Pierre Jarier Porsche 911 GT2 Drapeau : France Larbre Compétition
2000 Drapeau : France Dominique Dupuy / Drapeau : France François Fiat Chrysler Viper GTS-R Drapeau : France Dominique Dupuy Organisations
2001 Drapeau : France Dominique Dupuy / Drapeau : France François Fiat Chrysler Viper GTS-R Drapeau : France Dominique Dupuy Organisations
2002 Drapeau : France Patrice Goueslard / Drapeau : France Philippe Soulan Porsche 911 GT2 Drapeau : France Nourry compétition
2003 Drapeau : France Patrice Goueslard / Drapeau : Belgique Didier Defourny Chrysler Viper GTS-R Drapeau : France Larbre Compétition
2004 Drapeau : France Patrick Bornhauser Chrysler Viper GTS-R Drapeau : France VBM Motorsport[4]
2005 Drapeau : France Patrick Bornhauser / Drapeau : France Olivier Thévenin Chrysler Viper GTS-R Drapeau : France VBM Motorsport
2006 Drapeau : France Soheil Ayari / Drapeau : France Bruno Hernandez Saleen S7-R Drapeau : France Oreca
2007 Drapeau : France Soheil Ayari / Drapeau : France Raymond Narac Saleen S7-R Drapeau : France Oreca
2008 Drapeau : France Patrick Bornhauser / Drapeau : France Christophe Bouchut Saleen S7-R Drapeau : France Larbre Compétition
2009 Drapeau : France Éric Debard Chevrolet Corvette C6.R Drapeau : Luxembourg DKR Engineering
2010 Drapeau : France Patrick Bornhauser / Drapeau : France Laurent Groppi Porsche 911 GT3 R (997) Drapeau : France Larbre Compétition
2011 Drapeau : France Anthony Beltoise / Drapeau : France Laurent Pasquali Porsche 911 GT3 R (997) Drapeau : France Pro GT by Alméras
2012 Drapeau : France Anthony Beltoise / Drapeau : France Henry Hassid Porsche 911 GT3 R (997) Drapeau : France Pro GT by Alméras
2013 Drapeau : France Fabien Barthez / Drapeau : France Morgan Moullin-Traffort Ferrari 458 Italia GT3 Drapeau : France Team Sofrev ASP
2014 Drapeau : France Raymond Narac / Drapeau : France Nicolas Armindo Porsche 911 GT3 R (997) Drapeau : France IMSA Performance Matmut
2015 Drapeau : France Raymond Narac / Drapeau : France Olivier Pernaut / Drapeau : France Sébastien Dumez Porsche 911 GT3 R (997) Drapeau : France IMSA Performance Matmut
2016 Drapeau : France Soheil Ayari / Drapeau : France Laurent Pasquali / Drapeau : France Nicolas Tardif Ferrari 458 Italia GT3 Drapeau : France Sport Garage
2017

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Laurent Mercier, « SRO Motorsports Group lance un championnat GT en France dès 2017 », sur endurance-info.com, (consulté le 10 octobre 2016)
  2. Laurent Mercier, « Nogaro : Neuf concurrents pour ouvrir la saison », sur endurance-info.com, (consulté le 10 octobre 2016)
  3. Emmanuel Rolland, « Le GT Tour poursuit sa route sans le GT et le LMP3 », sur fr.motorsport.com, (consulté le 11 août 2016).
  4. « VBM Automobiles », sur gtfrance.free.fr

Lien externe[modifier | modifier le code]