Alfred Velghe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alfred Velghe
Description de cette image, également commentée ci-après
Levegh sur Mors en 1899
Biographie
Surnom Alfred Levegh
Date de naissance
Lieu de naissance Courtrai (Belgique)
Date de décès (à 33 ans)
Lieu de décès Pau (France)
Carrière
Années d'activité 1898-1901


Alfred Velghe, également connu sous le pseudonyme Alfred Levegh ( à Courtrai- à Pau) est un pilote automobile, oncle de Pierre Levegh.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alfred Levegh (1904).

Levegh s'impose sur une Mors le dans la course automobile de Saint-Germain-en-Laye-Vernon-Saint-Germain-en-Laye[1] et le dans celle de Bordeaux-Biarritz (232 km).

Également deuxième de Paris-Saint-Malo, de Paris-Boulogne et vainqueur de Paris-Ostende en 1899 (le 1er septembre, ex-æquo avec Léonce Girardot)[2], il remporte l'année suivante la course de côte Nice - La Turbie sur Mors 28 hp (le , terminant au passage cinquième de Nice-Marseille le 26 du mois), deux jours avant la course de côte de l'Estérel (Cannes, un 1er avril)[3] et dans la foulée le mille de Nice sur la promenade des anglais[4], puis le Bordeaux-Périgueux-Bordeaux (3 et )[5].

Il remporte aussi un mois plus tard la course automobile dite « de voitures de course » Paris-Toulouse-Paris organisée entre le 25 et le sur 1947 kilomètres dans le cadre de l'Exposition universelle de Paris en 1900[6] (gagnant l'étape Montgeron-Toulouse), en 20 h 50 min 9 s (et le prix de 8 000 FRF allant avec).

Il participe à la coupe automobile Gordon Bennett en 1900 et en 1901.

Sur longue distance, il termine encore neuvième en 1898 de Paris-Amsterdam-Paris (1 431 km) sur Mors et huitième du premier Tour de France automobile organisé durant neuf jours en (2 172,5 km, remportant l'étape Nantes-Cabourg) devant Camille Jenatzy, tous les deux pilotant encore des voitures Mors.

Il meurt à Pau des suites de la phtisie. Ses obsèques se sont déroulées à l'Église de la Sainte-Trinité de Paris[7] avant d'être enterré au cimetière du Père-Lachaise (93e division).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Hans Etzrodt, « GRAND PRIX WINNERS 1895-1949, Part 1 (1895-1916) », sur The Golden Era of Grand Prix Racing
  2. (en) « 1899 Grand Prix and Paris Races », sur Teamdan.com
  3. (en) Hans Etzrodt, « Hill Clim winners: 1897-1949 », sur The Golden Era of Grand Prix Racing
  4. La Vie au Grand Air, 22 avril 1900, p. 400
  5. (en) « 1900 Grand Prix and Paris Races », sur Teamdan.com
  6. « Rapport officiel » [PDF], sur la84foundation.org, p. 315
  7. Armée et marine, 13 mars 1904

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :