Toyota TF110

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Toyota TF110
Présentation
Équipe Drapeau : JaponToyota F1 Team
Drapeau : Serbie Stefan GP
Constructeur Toyota
Année du modèle 2010
Concepteurs Pascal Vasselon
Spécifications techniques
Châssis Monocoque composite moulée en fibre de carbone
Suspension avant Doubles triangles superposés, poussoirs et basculeur avec barre de torsion
Suspension arrière Doubles triangles superposés, poussoirs et basculeur avec barre de torsion
Nom du moteur Toyota
Configuration Moteur V8
Position du moteur Arrière
Boîte de vitesses Boîte longitudinale semi-automatique
Nombre de rapports 7 + marche arrière
Pneumatiques Bridgestone
Avon
Histoire en compétition
Pilotes Drapeau : Japon Kazuki Nakajima
Courses Victoires Pole Meilleur tour

Chronologie des modèles (2010)

La Toyota TF110 est une monoplace de Formule 1 conçue par l'ingénieur français Pascal Vasselon pour l'écurie japonaise Toyota F1 Team, en vue du championnat du monde de Formule 1 2010. Toutefois, à la fin de la saison 2009, Toyota quitte la discipline.

Historique[modifier | modifier le code]

Le pilote japonais Kazuki Nakajima effectue à Cologne un déverminage de la TF110. La monoplace se distingue par son diffuseur, le « plus extrême jamais vu », et un museau très élevé[1].

À la suite du retrait de Toyota, l'équipe serbe Stefan GP, qui cherche à intégrer le championnat, obtient de la part du constructeur japonais une assistance technique pour deux exemplaires de la TF110, rebaptisée Stefan S-01, en échange du recrutement de Nakajima[2]. La monoplace, peinte en rouge, est essayé dans les ateliers de l'écurie le 19 février 2010 avant des essais sur le circuit de Portimao la semaine suivante, équipée de pneumatiques Avon[3]. Toutefois, Stefan GP n'est pas autorisé à disputer le championnat et perd son partenariat avec Toyota[4].

Le manufacturier italien Pirelli, afin de se préparer en vue de la saison 2011 à fournir des pneumatiques à l'ensemble des écuries de Formule 1, utilise la TF110, pilotée par l'Allemand Nick Heidfeld[5].

Enfin, l'écurie espagnole Hispania Racing F1 Team, déçue des performances de sa Hispania F110, conçue par Dallara, tente d'obtenir un partenariat technique avec Toyota afin d'utiliser le châssis TF110 pour 2011, en vain[6].

Selon l'ancien pilote Toyota Timo Glock, les données virtuelles de la TF110 recueillis au moment de sa conception laissaient à penser que la firme nippone aurait pu se battre pour le titre. À ce sujet, Paul Vasselon déclare : « Lorsque nous avons cessé le développement, nous avions 20 à 30 points d'appui supplémentaires. Nous avions surpassé nos objectifs, et de loin. Même la TF109 était assez bonne pour rejoindre le podium ». Il ajoute qu'il prévoyait intégrer un diffuseur soufflé à la monoplace pour le premier Grand Prix de la saison 2010, affirmant que Toyota aurait été « les premiers » avec Red Bull Racing à utiliser cette technologie[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Keith Collantine, « Unraced Toyota TF110 with “extreme” diffuser driven by Kazuki Nakajima », sur f1fanatic.co.uk, (consulté le 29 décembre 2014)
  2. Daniel Bastien, « Stefan GP assisté par Toyota », sur fr.espnf1.com, (consulté le 29 décembre 2014)
  3. « La Stefan 01 a démarré », sur fr.espnf1.com, (consulté le 29 décembre 2014)
  4. « Stefan se sépare de Toyota », sur fr.espnf1.com, (consulté le 29 décembre 2014)
  5. a et b « Occasion ratée pour Toyota », sur fr.espnf1.com, (consulté le 29 décembre 2014)
  6. « Toyota coupe les liens avec HRT », sur fr.espnf1.com, (consulté le 29 décembre 2014)